Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/10/2017

ARLES *Finale du Trophée des As*

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

Course du dimanche 8 octobre 2017

Duo Zekraoui - Marignan

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

Zekraoui - Aioros

Sous le magnifique soleil presque estival, le public s’est déplacé en nombre une fois encore pour célébrer ses héros de la saison et partager l'amour des traditions. Et les cavalières des Ecuries de Faustine, les Arlésiennes, la Reine d’Arles Naïs Lesbros et ses demoiselles d’honneur attestent de la vitalité de coutumes que la peña La Gardounenque enflamme de ses accents.

Après la présentation des sept manadiers, douze raseteurs défilaient à la capelado plus un treizième - invité d’honneur - pour qui ce jour marquait sa dernière course aux As (mais pas la fin de sa carrière). Benjamin Villard tenait à une ultime participation avec l’élite dans sa ville d’Arles. Belle motivation pour ce raseteur, peu épargné par les blessures, et qui mit toujours un point d’honneur à faire briller les taureaux et régaler le public. C’est un peu ce panache-là qui a manqué, hier, en Arles aux hommes en blanc pour enflammer les gradins.

Brouillons, peu coordonnés et souvent mal servis par les tourneurs, hormis Zekraoui et Marignan qui ont assuré selon leur rang, les raseteurs sont restés « en dedans ». Malgré ce, l’entame de la course fut sérieuse. Boer toujours aussi méchant même si moins tranchant. Aïoros dominateur, dangereux jusqu’à méchamment bousculer Marignan, et gardant ses ficelles à 2000 €. Trancardel, vaillant et brillant qui, avec une voix de plus qu’Aïoros, fait pencher le vote de la commission du Trophée Taurin et recueille le prix du meilleur cocardier de la finale.

Mignon, lui, avec sa prestance naturelle, et sa gestion intuitive de la piste, honore sa devise sans atteindre - et peu aidé des hommes - son haut niveau habituel. Lebrau subit une attaque débridée et se montre courageux devant des blancs acharnés. Les mauvais rasets sur Cupidon mécontentent le public, alors que le cocardier réagit de la plus belle des manières dès lors qu’on le laisse se placer et finir aux planches. Quand à Absolut, ses embardées « ricardiennes » animent le final. La remise des prix, avec la pompe des grands jours, venant conclure de belle manière.

Voilà le 66e Trophée Taurin Midi Libre - La Provence est terminé. Chaque finale est différente, celle-ci fut honorable.

MARTINE ALIAGA

 

POINTS - PRIX

Trophée des As : Zekraoui, 28,5 points ; Marignan, 25,5 ; Ciacchini, 13,5 ; Chekade, 12 ; Aliaga, 4,5 ; J. Martin, 6 ; Four, Allam, 3.

Palmarès du 66e Trophée des As : 1er Youssef Zekraoui, 592,5 points ; 2e Vincent Marignan, 555 ; 3e Joachim Cadenas 522 ; 4e Zakaria Katif, 435 ; 5e Jérémy Ciachini, 367.

Biou d’Or : Mignon (Cuillé)

Meilleur taureau de la finale : Trancardel (Bon)

Meilleur animateur : Youssef Zekraoui

SAVOIR

Entrée : 3/4 d’arène. Présidence : Joris Alvarez.

Raseteurs droitiers : Katif, Villard, Ciacchini, Chekade, Marignan.

Gauchers : Favier, Ouffe, Four, J.Martin, Zekraoui, Errik, Aliaga, Allam.

Tourneurs : Moulin, Lopez, Estève, Beaujard, Fouque.

*************

▼ Aioros - excellent - menace Vincent Marignan

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼ Trancardel - Youssef Zekraoui

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼ Trancardel - Bastien Four

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼ Mignon - Ciacchini

 

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼  Cupidon sur Ciacchini

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼ Absolut sur Zekraoui

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

*****************************

 

 

 

04/07/2017

ARLES COCARDE D'OR

Lundi 3 juillet 2017

La Cocarde à Joachim

Très grosse affluence sur les gradins, pour cette 85e Cocarde d’Or jouée très stratégiquement en piste par des prétendants qui ont mis du temps à se déclarer. Après l’étonnement à la capelade devant le peu - c’est relatif - de raseteurs présents, 23 (plus de 40 l’an passé), dont seulement 11 du Trophée des As, les deux premiers cocardiers Tastaïre et Gregau la jouent un peu statu quo avec quelques fusées, sans plus. Le vainqueur 2016 assure la coupe au premier et la cocarde au second, Joachim Cadenas est sur les rangs des potentiels vainqueurs c’est sûr. M. Favier se positionne, Ciacchini aussi. Mais c’est quand Zekraoui ouvre son compteur points sur Sisley (3e) que l’affaire se corse. D’autant que le Blatière se montre offensif et répond de plus belle aux sollicitations. Ulysse de Rouquette met vite toute la troupe à l’heure. Le danger est palpable, la crainte aussi. Du coup, les cadors sont aux avant-postes. Cadenas, Ciacchini, Marignan rentre dans la danse avec le 1er gland, et le jeune Félix bien déterminé. Aux ficelles, les gauchers sont au point mort, Favier tente pour une magnifique réaction mais le public, en manque, commence à gronder. Les primes montent montent, quand Villard casse la tirelire à plus de 1 200 €. L’étalon de Rouquette finit tanqué et tranquille. La bourre reprend avec le début de course d’un Cardinal vif et finisseur qui s’emporte puis s’éteint, seul Marignan l’aimante, Cadenas, Zekraoui pour une ou deux finitions. Cadenas 7 ; Zekraoui et Ciacchini 6, Favier 5 avant que Colvert n’arbitre la course à la victoire, le cœur bien accroché et les cornes prêtes. Une frayeur pour Marignan qui se sauve sous le banet, la bagarre de la 2e ficelle est longue et dure, elle restera sur la corne, et Jo avec le 2e gland était déjà passé devant. Un point qui fait la différence et lui donne la victoire.

MARTINE ALIAGA

Au dernier cocardier, Saint-Vincent de Saint-Antoine inflige un coup de corne à Maxime Favier à la jambe.

COCARDE D'OR : Cadenas, 9 points ; Zekraoui, 8 ; Ciacchini, 7.

AUTRES PRIX

Meilleurs raseteurs arlésiens : Maxime Favier et Vincent Marignan

Meilleur cocardier, prix Charles-Farine : Colvert de la manade Chauvet

TROPHEE TAURIN

Trophée des As : Cadenas, 13,5 points ; Zekraoui, 12 ; Ciacchini, 9; Marignna, 7,5 ; Favier, 7,5 ; Villard, 6 ; Gros, 3 ; Auzolle, 3.

Trophée Honneur : Alarcon, 12 ; Ferriol, 6 ; Ricci, 3.

Trophée Avenir : Gaillardet, 3.

15/04/2017

ARLES *AS - 1er GRV*

Course du vendredi 14 avril 2017

Ouverture de la Feria
1er Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin

Prix Lucien-Volle : Vincent Marignan
Trophée Rami : Mignon de Cuillé

Meilleur raseteur du Grand Rendez-Vous : Joachim Cadenas

13/04/2017

ARLES *AS, 1ER GRV*

Jeudi 13 avril 2017


Cadenas, Mignon et les autres,
les étoiles d'une affiche de gala

 

arles,grv,cadenas,mignon,course camarguaiseJoachim Cadenas, le Biou d’Or en titre Mignon de Cuillé, l’au-revoir de Ratis... rien que cela vaudrait le déplacement en Arles, ce vendredi. Mais s’il faut des arguments complémentaires, les voilà : lancement de la feria, une affiche de gala, le gratin de la course camarguaise en noir et en blanc... Gérald Rado, chargé des courses camarguaises pour la SAS Ludi, liste les qualités de son affiche : « Côté taureaux, après la présentation de Ratis, la première partie est sérieuse, puis on espère le meilleur du  Biou d’Or en titre Mignon, de Mustang, espoir de la manade Cuillé, le côté imprévisible des Ricard, Perroquet et Brusc. Chez les hommes, le retour de “Joachim Cadenas - il s’est entraîné aux corrales de Gimeaux, il est en forme -, la jeunesse avec F.Martin, Marignan, Dunan, l’expérience de Four, Poujol...». Plus Zekraoui et Auzolle, M. Favier, Aliaga, Faure...
A savoir également que dès 9 h, la commission taurine offre le petit-déjeuner aux corrales où 4 taureaux de la manade Fournier seront rasetés par l’école d’Arles. Et à 15 h, un défilé de gardians et d’Arlésiennes partira de la place de la République, direction les arènes où il ouvrira la capelado des raseteurs.

MARTINE ALIAGA



L'AFFICHE

Vendredi 14 avril

16h30, 14€

Despedida de Ratis
Cuillé : EPERVIER - MIGNON - MUSTANG
Ricard : BENDOR - VACCARES - PERROQUET - BRUSC


Raseteurs : Cadenas, F. Martin, Dunan,
Marignan, Auzolle, Faure, Aliaga,
Zekraoui, M. Favier, Poujol, Four


Souvenir Lucien-Volle au meilleur raseteur
Souvenir Rami au meilleur cocardier
Meilleur raseteur du 1er GRV

Réservations : 08 91 70 03 70

04/07/2016

COCARDE D'OR

Lundi 4 juillet 2015

En Arles, la revanche de Jo

arles,cocarde d'or,joachim cadenas,course camarguaise

Hier soir, après une bataille âpre et sans concession avec Youssef Zekraoui, le vainqueur 2015, Joachim Cadenas remporte la 84e Cocarde d’Or. Dans l’incandescence du cercle blanc, le nombreux public a vibré, Jo tenait sa revanche.

D'entrée, le droitier qui enflamme les afeciouna (encore dimanche à Châteaurenard) a affiché sa détermination. Concentré, Joachim Cadenas s’est jeté dans la bagarre et, le public n’a eu d’yeux que pour lui, au milieu d’une cinquantaine de tenues blanches. Dans la furia des premières minutes, certains déjà se distinguent. Loïc Auzolle, Maxime Favier et Youssef Zekraoui, le gaucher vainqueur l’an passé au terme de moments historiques, face déjà à Joachim. L’heure de la revanche a sonné. La lutte sera de tous les instants, plus calculée, plus stratégique... Mais les temps chauds n’ont pas manqué, les accrochages, les chutes, les pointes aux bras... Si Maï n’avait pas l’esprit aussi guerrier qu’en 2015, la dangerosité de Gregau est évidente et manque de peu faire mouche avec Gaillardet. Aramis, lui, a dominé le sujet. Extraordinaire dans ce déchaînement de rasets ! Excellent gestionnaire de l’espace et tricotant au besoin des cornes, le cocardier de Saint-Antoine sait faire du large. Cardinal a mis du piment par des actions explosives aux planches jusqu’à anéantir un pilier après Félix. Vison n’a pas voulu jouer, il a entamé un long marathon. A Jivago d’arbitrer offensivement le dénouement. Les deux hommes, en mano en mano, prennent tous les risques... entre les cornes, dans toutes les positions. Joachim accroché et déshabillé. L’arène s’enflamme. Jivago passe sa rage sur les planches, prêt à basculer en contre-piste... Jo a un point d’avance sur Youssef, il lève le 2e gland... Voilà le vainqueur 2016.
La Cocarde d’Or a tenu ses promesses !


MARTINE ALIAGA
PHOTOS NORBERT RAYNAUD

Prix

1er Cadenas
2e Zekraoui
3e Favier

Prix des Arlésiens
Loïc Auzolle

Meilleur cocardier
Gregau de Gillet

Coup de coeur à la manade Lescot

****************

LA GRANDE EMOTION DU JOUR
JOACHIM CADENAS ET JIVAGO DE BLATIERE BESSAC

arles,cocarde d'or,joachim cadenas,course camarguaise

arles,cocarde d'or,joachim cadenas,course camarguaise

arles,cocarde d'or,joachim cadenas,course camarguaise

Photos Norbert Raynaud

03/07/2016

84e COCARDE D'OR

Lundi 4 juillet 2016

Une Cocarde d'Or très attendue

arles,cocarde d'or,course camarguaise

Après une édition 2015 homérique, l'engouement des raseteurs ne se tarit pas promettant aux spectateurs intensité et émotions.

Si l'ouverture de la piste à tous les raseteurs a relancé, depuis quelques années, l'intérêt pour la Cocarde d'Or, la course 2015 avec le duel Zekraoui - Cadenas qui, du début jusqu’à la fin, a tenu en haleine les spectateurs, est la meilleure des publicités. Du coup, « La location des places marche bien, constatent les responsables de Ludi Organisation, qui, après la belle entrée à la course de mars, estiment que « le travail de qualité entrepris en Arles paye, les courses camarguaises ont le vent en poupe... ».
En témoigne également le nombre de visite que reçoit le film de promotion, signé François de Luca, mis en ligne par la SAS Ludi Organisation sur les réseaux sociaux... Jeudi, il y avait déjà 45 000 vues. Un vrai “carton” !
Qui pour succéder à Zekraoui
vainqueur 2015 ?
arles,cocarde d'or,course camarguaiseCôté raseteurs, c’est aussi l’effervescence. Gérald Rado, en charge du plateau, n’en finit pas de répondre au téléphone : « Les jeunes raseteurs surtout m’appellent pour participer. Avec les As et le groupe 2, en tout, cela devrait faire une quarantaine de tenues blanches en piste et dix tourneurs... ».
Alors qui pour prendre la suite de Youssef Zekraoui, le vainqueur 2015. En connaisseur, Gérald est prudent : « C’est très ouvert, à la Cocarde d’Or tout peut arriver. La jeunesse depuis l’an dernier a mis un grand coup de pied qui a réveillé tout le monde. Alors on pense à Zekraoui bien sûr, à Cadenas évidemment. Mais pourquoi pas Aliaga (une fois 2e, une fois 3e)... Et Favier qui marche fort en ce moment ? Il y a beaucoup de clients... Tant mieux ! » Et les cocardiers.... « L’an dernier, ils nous ont surpris par leur combativité. Maï, Jivago et Brutus sont à nouveau présents. Ce sont de sacrés costauds, habitués pour la plupart aux premières places donc à la pression.... Et capables de porter le danger ».
Voilà le décor est planté, les fauves désignés, reste aux hommes à s’armer de courage, à se blinder moralement et physiquement, à invoquer un peu la chance... à provoquer le destin. Le vainqueur sera celui qui le voudra le plus. Suerte à tous !


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


A SAVOIR
ABRIVADO DES BERNACLES
Lundi 4 juillet, 9 h, déjeuner au Bernacles. A l’issue, vers 11 h, départ de l’abrivado longue en direction d’Arles, arrivée aux arènes vers 12 h.
FETES D’ARLES
Dimanche 3 juillet, fête du costume. 9 h, rassemblement des Arlésiennes, gardians, groupes, place de la République. 9 h 30, défilé par la rue Jean-Jaurès, les Lices, arrivée 10 h 30, au théâtre Antique. 17 h, gratuit, aux arènes, spectacle hommage à la Reine.

AVANT COURSE : le spectacle d’avant course débutera à 17 h 15, il est mis en scène par Céline Faisse et Jean-Luc Grandmaison.

RESERVATIONS : tél.08 91 70 03 70 . par internet, www.arenes-arles.com ; lundi, le bureau des arènes est ouvert à partir de 9 h.
l PRIX : Prix au raseteur vainqueur ainsi qu’au 2e et au 3e ; au meilleur animateur ; au meilleur Arlésien ; au meilleur cocardier ; au bayle et le coup de cœur de l’empresa des arènes.

REPORT : la date du samedi 9 juillet est d’ores et déjà fixée.

L'AFFICHE : Trophée des As - 17 h 30, 14 €

Les Baumelles : MAI - Gillet : GREGAU
Saint-Antoine : ARAMIS - Lautier : BRUTUS
Cuillé : VISON - Blatière-Bessac : JIVAGO
Fabre-Mailhan - : QUITO
Les raseteurs des 3 groupes
Tourneurs : C. Garcia, Khaled, Joseph, Estève, Cuallado, Elberack, Kerfouche.


POINTS
COCARDE D’OR
Coupe cocarde, frontal, 1 point ; cocarde, gland, ficelle, élastique, 2 points; cocarde et gland ensemble, 3 points.

TROPHEE TAURIN
La piste est en coefficient 1,5. Coupe cocarde, frontal, 1,5 point ; cocarde, gland, 3 points ; ficelle, 6 points ; cocarde et gland ensemble, 4,5.
PISTE OUVERTE aux raseteurs des trois groupes. Pour le Trophée Taurin, chacun marquera ses points levés sur les sept taureaux dans son groupe respectif.

25/03/2016

ARLES

BLOGCAPELADO.jpg

Vendredi 25 mars 2016

Coup double pour le boss

BLOGGRECOALLOUANI.jpg

Sabri remporte le Trophée Lucien Volle
et le 1er Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin
(en photo avec Greco)

Décidément le boss est toujours bien présent. Sabri Allouani attaque dès le premier taureau avec l'envie d'un jeune loup et affiche une belle présence toute la course. L'affiche de cette ouverture de la Feria était superbe, sur le terrain elle manque de panache malgré de bons moments.
A déplorer la blessure de Ratis sur un dur raset de Loïc Auzolle. Marcias fait un très bon premier. Baryton un peu léger pour cette 2e place. Banaru passe à côté. Mignon dans son style classique se montre sérieux. Ratis offre 10 belles premières minutes avant de se blesser. Greco manque de nerf mais produit des coups d'envergure aux planches. Optimus fait un excellent septième et prend le prix Rami.

Sabri Allouani fait la course en tête, Ziko Katif, actif, mais pas encore dans le tempo, très bonne course du jeune François Martin. De bons passages avec Four, Favier, Aliaga, Chekade en première partie.

A noter que le public a répondu présent remplissant grosso modo un tiers d'arène pour cette course de début de saison intéressante. Blancs et noirs cherchent leurs marques en ce mois de mars, rien de plus normal.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

La capelado met à l'honneur les professionnels camarguais. Défilent en piste portant la Reine d'Arles et ses demoiselles d'honneur Frédéric Lescot, Patrick Alarcon, Pierre Vitou, Pascal Mailhan, Patrick Lautier, Aurélien Peytain, Thierry Trazic, Bérenger Aubanel, Louis Galeron.

Les raseteurs droitiers : Dunan, F. Martin, Ayme, Chekade, Katif, Auzolle, Allouani. Gauchers, M. FAvier, Aliaga, Four, Zekraoui. Tourneurs: Ull, C. Garcia, Estève, Bensalah, Fouque.

BLOGMARCIASALLOUANI.jpgMarcias de Fabre-Mailhan a la rude tâche d'ouvrir la course. Très sollicité, il fonce dans le tas et se rebelle à grands coups de tête à la rencontre des avant-bras. Bacèle après Chekade. Le cocardier se déplace opportunément, frappe après Allouani pour trois minutes les premiers attributs. Réticent à gauche, c'est sur les droitiers qu'il s'illustre par de méchants engagements Chekade, Allouani, Ayme. Les ficelles sont travaillées, Marcias les garde. Bon premier. 6 Carmen et retour

Baryton de Lautier prend toutes les invites comme ça vient. Aux ficelles, F. Martin et Zekraoui allongent les trajectoires, Baryton affiche beaucoup de coeur, de franchise et se montre régulier dans ses ripostes mais un peu léger. Environ 10 minutes. 1 Carmen et retour.

Banaru du Rhône promène longuement et se désintéresse. Difficile de capter son attention, il laisse beaucoup passer. Quelques jolies tentatives d'Aliaga, F. Martin, Allouani, Four pour des réactions épidermiques de Banaru. Pousse après Zekraoui, s'encagne sur F. Martin. Aliaga fait le premier gland à la 9e, Chekade, la cocarde à 14'30. Décevant.

BLOGMIGNONZEKRAOUI.jpgphoto Mignon avec Zekraoui
Toujours aussi beau avec son port de tête royal, Mignon de Cuillé est vite en place. Avec fougue, il raccompagne les hommes. Prend un raset ou deux et se replace. Belle trajectoire avec Four pour 7 minutes les premiers attributs. Au diapason avec Ziko, un début d'anticipation sur Allouani, Four pour 2 Carmen. Sérieux, rentre se ficelles. J'ai pas entendu la musique au retour (?).

Toujours chouchou du public, Ratis de Raynaud fait une entrée explosive. Un peu dans le désordre, les hommes lui subtilise ses pompons. Se déplaçant le long des planches, Ratis laisse parler son agressivité après Auzolle, Aliaga (2). Tient sérieusement ses positions et explose superbement après Allouani. Sur le raset d'Auzolle, pris à contre-pied, il se blesse à la patte arrière et boîte méchamment. Quel dommage !

Greco de Saint-Antoine entre calmement et laisse ses pompons sur les rasets de passage. Katif essaie de renouveler son duo de la finale des As et l'embarque pour une belle riposte. Pas trop attaqué, Greco jauge froidement les blancs. Encore deux beaux engagements après ZiKo mais ça manque d'enthousiasme autant du taureau que des blancs. Les primes montent, les hommes s'affolent et Greco sanctionne durement à la planche Allouani, F. Martin, Katif et un coup aux planches d'envergure après Allouani. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Il n'a pas une grosse carcasse Optimus des Baumelles, mais son enthousiasme aux planches libère le public. Avec volonté, il s'efforce de répondre à tout et ponctue de belles envolées. Auzolle, Allouani, Ayme, Favier, à plusieurs reprises, sont gratifiés aux barrières. Toujours disponible, Optimus offre son coeur sur le rythme intense proposé. Sauve une ficelle dans une belle prestation récompensée du prix Rami. 7 Carmen et retour.

▼ RATIS ET ALIAGA

BLOGRATISALIAGA.jpg

▼ GRECO ET KATIF

BLOGGRECOZIKO.jpg

▼ OPTIMUS AVEC MAXIME FAVIER

BLOGFAVIEROPTIMUS.jpg

▼ OPTIMUS ET BASTIEN FOUR

BLOGOPTIMUSFOUR.jpg

Il manquait une photo de François Martin,
c'est l'ami Norbert Raynaud
qui vous l'offre, avec Banaru

arles,feria,course camarguaise

▼ LES PHOTOS DE GEORGES MARTIN

▼ Mignon et Aliaga

arles,feria,course camarguaise

▼ Optimus et Katif

arles,feria,course camarguaise

****************

 

LES PRIX

Le Souvenir Lucien Volle décerné aux points à Sabri Allouani.
Le prix Rami, meilleur taureau, à Optimus des Baumelles
Le prix du 1er Grand Rendez-Vous au meilleur raseteur, à Sabri Allouani

BLOGPUBLIC.jpg

Le public a répondu présent

***********************

DES NOUVELLES DE RATIS

Aujourd'hui, samedi, Aude Raynaud a donné des nouvelles du taureau sur facebook : au chevet de Ratis, le vétérinaire a diagnostiqué une entorse du boulet (juste au dessus du sabot). Le Biou d'Or 2013 est au repos jusqu'à nouvel ordre.

****************

 

24/03/2016

ARLES *PAQUES*

arles,grand rendez-vous,course camarguaise

Vendredi 25 mars 2016


La Feria s’ouvre
sur un Grand Rendez-Vous
du Trophée Taurin


arles,grand rendez-vous,course camarguaiseLe Biòu d’Or 2015 Mignon de la manade Cuillé, le Biòu d’Or 2013 Ratis de Raynaud, le meilleur taureau de la finale des As 2015 et son historique quart d’heure, Greco de Saint-Antoine, le grand espoir Optimus des Baumelles, et pour corser l'affaire Banaru du Rhône, récompensé du prix de la Feria arlésienne l’an passé... Accompagnés de Marcias de Fabre-Mailhan, et Baryton de Lautier...
► Photo : les récompensés 2015, Banaru et Maxime Favier

Le dernier vainqueur du Trophée des As Ziko Katif, son dauphin Bastien Four, le haut du panier des raseteurs et une paire de jeunes loups... Voilà l’affiche brillantissime de l’ouverture de la Feria d’Arles. Le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence ne s’y est pas trompé et tous les critères requis étant présent, a inscrit l’après-midi en 1er Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin.
Séduire les afeciouna
et le public de la feria
SAS Ludi Organisation, empresa des arènes explique: «La course camarguaise faisait déjà partie de la feria d’Arles, mais cette année, nous avons voulu la placer en ouverture du week-end. Un jour important - le premier - pour cet art taurin majeur. La tauromachie du terroir qui ouvre la Feria c’est un magnifique symbole».
Une opportunité pour le milieu camarguais d’étaler ses qualités, ses performances, son panache et toute sa vivacité. «Nous avons voulu cette affiche de très haut niveau pour combler les afeciouna mais aussi conquérir le public de la feria dans son ensemble...», reprend l’empressa. Et pour profiter du chatoiement des traditions, un défilé partira de la place de la mairie pour rejoindre les arènes et introduire la capelado. En ambassadeurs à cheval, les présidents des associations de maintenance dont Frédéric Lescot, pour la Confrérie des gardians, Mandy Graillon, Reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur.
En récompense pour les acteurs de la course, les traditionnels prix Volle au meilleur raseteur animateur, prix Rami au meilleur cocardier. Dans le cadre des Grands Rendez-Vous, un jury composé de membres de la commission et de personnalités attribuera le prix au meilleur raseteur. Une après-midi à ne rater sous aucun prétexte. Que la fête commence !


MARTINE ALIAGA


L’AFFICHE
Vendredi 25 mars, 16 h, 14 €
Fabre-Mailhan : MARCIAS
Le Rhône : BANARU
Lautier : BARYTON
Cuillé : MIGNON
Raynaud : RATIS
Saint-Antoine : GRECO
Les Baumelles : OPTIMUS
Raseteurs : Aliaga, Allouani, Auzolle, Dunan, M. Favier, Katif, F. Martin, Four, Zekraoui. Tourneurs : Elberack, Estève, Fouque, Garcia, Ull.
15 h 30, mairie, départ du défilé vers les arènes.
Réservations : 08 91 70 03 70

11/10/2015

ARLES *TROPHEE DES AS*

Dimanche 11 octobre 2015

Les arènes debout pour Greco et Katif

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

Le taureau de la manade Saint-Antoine et le raseteur montpelliérain ont offert un grand moment de tauromachie camarguaise. Ovation !

Exceptionnel ! Bouleversant ! Grandiose ! Hier sur le sable des arènes d’Arles, un homme et un taureau ont inscrit leur nom en lettres de feu. Un cocardier de caste que rien n’arrête, qui redouble d’intensité, de férocité et un jeune garçon de 22 ans qui, oubliant son corps, lui offre sa vie. Irradié par l’intensité du moment, le public debout scande « Greco, Greco ! », « Ziko, Ziko ! ». Alex pleure... L’émotion du manadier de Saint-Antoine déborde ! Les arènes sont en transes.

Dans ce quart d’heure rare où Greco s’est déchaîné démontrant sa maturité, sa combativité et sa noblesse, Ziko Katif a affiché sa détermination et son courage, citant le taureau et restant dans le berceau jusqu’à l’explosion, torse écrasé contre le premier rang des gradins. Revenant en piste, les côtes bandées pour repartir au combat et prolonger la magie. On peut aussi parler de Sabri Allouani, oubliant l’âge de ses artères, plongeant entre les cornes pour des corps à corps tumultueux et éclatants aux barrières jusqu’à se faire méchamment zébrer la fesse. Il ne faut pas oublier Ilias Benafitou après qui Gréco traverse les planches... ni Cadenas frôlé par la corne et propulsé contre le pourtour... 

Avant tout cela, sous un soleil d’allegria, les gradins s’étaient copieusement garnis quand le rideau s’est levé sur le spectacle d’avant-course joliment tourné et coloré. Mandy Graillon, Reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur pouvaient accueillir les raseteurs pour la capelado. 13 tenues blanches et 5 tourneurs qui n’étaient pas venus faire de la figuration comme les trois premiers cocardiers ont vite pu s’en rendre compte. Un excellent Boer, offensif et bagarreur - le seul (de la 1re partie) à rentrer une ficelle -, Chico bon partenaire à son habitude, et Sylverado, sérieux, aux cornes menaçantes. Mignon étrenne son titre de Biòu d’Or avec sa sérénité et son style habituels mais sans forcer, tandis que Garlan, triple Biòu d’Or, joue l’escrimeur. La course jusque-là est de qualité mais ne s’emballe pas. Avec Greco par contre tout va s’enflammer. Et passer après lui, n’était pas un cadeau pour Optimus qui s’en sort honorablement. La messe était dite, le public n’avait alors plus dans les yeux et dans le cœur que Greco et Ziko, les unissant, à la remise des prix, dans une immense ovation sous une pluie de confettis dorés.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER
et MARTINE ALIAGA

CAPELADO

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▲ Chevaux en liberté de M. Chaussy

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▲ Mandy Graillon, 22e Reine d'Arles,
et Frédéric Lescot, président de la Confrérie des gardians

SUPPORTERS

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▲ Le CT de Saint-Georges d'Orques
supporter de Ziko Katif et Jérémy Aliaga

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

Gégé... et Jéjé
Gérard Martin et Jérémy Aliaga...
Confidences ? Conseils ? Echanges entre raseteurs

LA COURSE

13 raseteurs, 5 tourneurs... Une grosse opposition pour les sept cocardiers de la course. Des hommes déterminés, la tension entre eux est palpable. Sauf énorme surprise les places au classement sont pourtant toutes acquises. Pourtant, à droite, c'est la cohue. Question de prestige ? Les trois premiers cocardiers auront fort à faire et pas toujours dans les règles.

arles,greco,ziko katif,course camarguaiseD'entrée Boer (Occitane) met la barre haut pour affronter la troupe décidée. Bagarreur et puissant, il s'investit haut et fort après les hommes. Coups de semonce sur Four, I. Benafitou, Ziko pour 2'40 les rubans. Aux ficelles, honore chaque action au minimum cabré aux planches. Se place et se déplace pour sortir de l'emprise, les rasets sont incessants. Lui, se bat, laisse un peu passer mais sa révolte sur Four est dangereuse. Les deux dernières minutes, lassé, il se centre, mais rentre une ficelle de haute lutte. Très bon quart d'heure. 6 Carmen et rentrée.

▼ Boer et Ilias Benafitou

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 Chico (Lautier).- Remuant mais toujours bon partenaire, il montre sa volonté, pas un refus, une bonne gestion de piste. Raccompagne chaque cite et pousse jusqu'aux planches (Ziko, Ouffe). Les hommes allongent (Katif, Zekraoui) et ne le lâchent pas. Moins jusqu'au-boutiste et fringant qu'à son habitude, même s'il déroule après Zekraoui, Aliaga, I. Benafitou. Il ne démérite pas dans cette seconde place difficile et sa saison plaide pour lui. 11 minutes. 7 Carmen et retour.

arles,greco,ziko katif,course camarguaise◄ Sylverado
avec Jérémy Aliaga

Sylverado (Nicollin).-
Placé d'entrée, il riposte avec force cornes dardées. Sérieux, il oblige les hommes à l'application, départ des planches. Quelques anticipations, Allouani dans les cornes, gauche-droite, les appels sont intenses. Menaçant, Sylverado joue de ses qualités mais harcelé pour sa 2e ficelle, il baisse lui aussi un peu d'intensité dans les deux dernières minutes. Presque sur la trompette, Allouani fait le forcing et s'empare de la 2e ficelle. Un presque quart d'heure sérieux pour Sylverado. 4 Carmen et retour.

▼ Sylverado et Bastien Four

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▼ MIGNON BIOU D'OR 2015

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

Mignon (Cuillé).- Port de Seigneur, placement magistral, le Biou d'Or 2015 s'approprie l'espace. Cadenas lui sert une magistralement proposition où il s'engouffre de bon coeur. Quelques séries pour 6'30 aux rubans. Sérieux dans les échanges mais sans afficher sa détermination dans les anticipations qui ont fait sa réputation, Mignon joue son quart d'heure classiquement, sachant sortir de l'étau des hommes, sans imposer vraiment le respect à la troupe blanche. Les ficelles, fortement primées, resteront sur ses cornes mais il a manqué de "gniaque". N'empêche c'est une valeur sûre, et les quelques sifflets inconvenants (tout comme à la remise des prix d'ailleurs) - qui, certes, ne s'adressaient peut-être pas directement à lui -  gâchent la fête et entache la réputation d'un peuple de bouvine qui s'enorgueillit de respecter ses cocardiers.

▼ Mignon et Katif

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

arles,greco,ziko katif,course camarguaiseCadenas enfermé
par Garlan
Garlan (Les Baumelles).-
Le Triple Biou d'Or n'a plus rien à prouver et sa présence signe une carrière exceptionnelle. Délimite fermement son terrain, et renvoie les hommes en tricotant des cornes. Dangereux après Allouani, à qui il coince la jambe, finisseur après Four, il se défend à grand coups de "tromblon". Une faucille qui menace à chaque raset (Cadenas, Aliaga). Four le cite à merveille et récolte les deux glands, Garlan pousse après Zekraoui. Sélectif mais pas statique, le danger est présent et pour son dernier quart d'heure à ce niveau, l'escrimeur tient les hommes en respect et, bien sûr, rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

arles,greco,ziko katif,course camarguaisePremiers éclats
de Greco après Katif
Greco (Saint-Antoine).-
Greco déboule du toril remonté à bloc et amorce un quart d'heure dantesque en pilonnant d'entrée après Katif (4), Chekade (2), Cadenas. Les coups pleuvent. Le taureau a pris de la maturité, du volume, il ne se jette pas pour rien ou au hasard. Ziko Katif prend la course à son compte, multipliant les appels, reste dans le berceau jusqu'à l'impact barbare. Greco pousse, traverse les planches, violemment après Katif qu'il écrase contre les rambardes (6e minute).  Le jeune raseteur est KO, il part à l'infirmerie. Greco rentre au toril 5 minutes 40 secondes. Torse bandé, Ziko revient sous les applaudissements et le combat reprend. Greco pilonne après Cadenas, Ilias Benafitou et Ziko qui, enflammé par un public debout, oublie le mal, se transcende et embarque le taureau dans des corps à corps bouleversants. Allouani entre dans la danse, dans les cornes, trop près, déséquilibré, Greco lui déchire le pantalon et marque sa fesse, la conclusion est énorme. L'arène est en transe et le festival continue. Sabri, Ziko, Ilias, Joachim... Alex (Clauzel) en larme... Les spectateurs ébahis et déchaînés... L'ovation est énorme. Un grand moment accompagné presque tout du long par la musique!

Greco rentre une ficelle après sa prestation époustouflante, certes droitière, et je dirai heureusement pour lui, et pour nous. Car s'il n'occulte pas complètement les gauchers sur lesquels, c'est sûr il ne conclut pas, sa sélection le sauve d'une débauche d'énergie qu'il garde intacte pour les droitiers. Après sa prestation de dimanche en Arles, les critiques à son égard sont totalement déplacées.  Ce taureau est une chance pour sa manade, pour le public et la course camarguaise.

arles,greco,ziko katif,course camarguaisePasser après Greco, rend les affaires compliquées pour Optimus des Baumelles. Le public est encore sous le choc. Bagarreur, remuant, le taureau conclut de belle manière après Four, Ilias Benafitou, Chekade. Cadenas passe sous les pattes. Encore des impacts après Favier et explosion finale sur Bastien. 7 minutes.

M. A.

▼ Le festival de Greco

▼ ... avec Ilias Benafitou

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

... Ziko

arles,greco,ziko katif,course camarguaise

▼ ... action sur Allouani

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

 arles,greco,ziko katif,course camarguaise

**************

09/10/2015

ARLES *FINALE DU TROPHEE DES AS*

Vendredi 9 octobre 2015

Course de la finale, course de fête

 ARLESCAPELADO2PHCI.jpg

 Le beau temps est attendu, dimanche. Une inquiétude de moins pour les organisateurs de la SA Jalabert qui au terme d’une saison arlésienne de qualité, espèrent une finale en feu d’artifice. « Oui, la saison camarguaise 2015 est satisfaisante avec la course du 5 avril qui devient traditionnelle et qui prend de l’importance dans le programme de la feria (5 avril), commente Luc Jalabert, une énorme et intense Cocarde d’Or (6 juillet) ; une bonne fréquentation pendant l’été avec les courses d’emboulés qui s’adressent à un public différent et, dimanche, la finale du Trophée des As, avec cette nouvelle génération de raseteurs qui passionne le public ».

Les réservations des places sont à peu près équivalentes pour l’instant à 2013, ce qui augure d’une bonne entrée. Raseteurs dans les starting-blocks, cocardiers réservés, tout est prêt pour la 64e finale des As du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence !

Le rideau se lèvera à 15 h, avec le spectacle d’avant-course mis en scène par Céline Faisse et Jean-Luc Grandmaison et tombera sur la remise des prix honorant les cinq premiers raseteurs du classement, le meilleur animateur de la course, le Biòu d’Or et le meilleur taureau de la finale.

Entre-temps, sept cocardiers auront défendu leur pedigree face aux douze meilleurs raseteurs de l’année plus l’invité Joachim Cadenas. Ziko Katif, à 22 ans, fêtera son premier titre de vainqueur des As, inscrivant son nom dans l’histoire de la course camarguaise. Et Mignon de la manade Cuillé étrennera son titre de Biòu d’Or 2015.

L’affiche est très belle et prometteuse, avec un mélange de générations, autant chez les hommes en blanc que chez les taureaux, d’ailleurs. Les plus jeunes amenant spontanéité et exaltation, les plus âgés faisant profiter de leur expérience. Un passage de relais en quelque sorte qui devrait bénéficier au spectacle et à l’émotion. Une finale qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

MARTINE ALIAGA

 

MIGNON2015PHCI.jpg

Mignon étrennera son Biou d'Or

 

SAVOIR

JUGES DE PISTE

Dimanche, juges de piste : André Ruiz et Alain Travaglini.

RASETEURS

Défileront à la capelado, les 12 meilleurs raseteurs du classement du Trophée des As et, invité, Joachim Cadenas. Trois tourneurs à droite, deux tourneurs à gauche.

LES COCARDIERS

Boer manade Occitane - Chico de Lautier - Sylverado de Nicollin

Mignon de Cuillé - Garlan des Baumelles - Greco de Saint-Antoine

Optimus des Baumelles

POINTS

Les points des raseteurs seront comptés en coefficient 1,5 selon le quota de la piste d’Arles.

RESERVATIONS

Arènes d’Arles, tél. 08 91 70 03 70 et www.arens-arles.com

Le bureau de location sera ouvert samedi 10 octobre, de 9h à 12h et 14h à 17h. Dimanche en continu à partir de 9h. Ouverture des portes à 13h45.

**************

LES 7 COCARDIERS

Vous les avez vu à ...

BOER (manade Occitane), N.422 - 14/05 Vauvert 2e. 19/07 Beaucaire 1er. 15/08 Le Grau du Roi 1er.

CHICO (Lautier), N.557 - 12/04 Vauvert 5e. 3/05 Palavas 3e. 7/06 Sommières 6e. 12/07 Beaucaire 3e. 15/08 Le Grau du Roi 2e. 17/09 Le Grau du Roi 6e.

SYLVERADO (Nicollin), N.521 - 14/05 Vauvert 5e. 21/06 Sommières 3e. 18/07 Lunel 5e. 9/08 Mauguio 4e. 20/09 Le Grau du Roi 4e.

MIGNON (Cuillé), N.349 - 12/04 Mauguio, 4e. 1/05 Le Grau du Roi 5e. 21/05 Nîmes 4e. 19/07 Beaucaire 4e. 16/08 Vauvert 4e. 19/09 Le Grau du Roi 4e.

GARLAN (Les Baumelles), N.055 - 5/4 Arles 4e. 1/05 Le Grau du Roi 4e. 14/05 Vauvert 4e. 28/06 Sommières 4e. 18/07 Lunel 4e. 16/08 Les Saintes-Maries 4e. 27/09 Palavas 4e.

GRECO (Saint-Antoine), N.644 - 3/05 Palavas 6e. 12/07 Beaucaire 6e. 15/08 Le Grau du Roi 6e. 13/09 Châteaurenard 6e.

OPTIMUS (Les Baumelles), N.605 - 3/05 Palavas 7e. 7/06 Sommières 7e. 12/07 Beaucaire 7e. 15/08 Le Grau 5e. 13/09 Chateaurenard 7e.

**************