Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/07/2016

BAILLARGUES *AVENIR*

Course du mardi 26 juillet 2016

Intéressant !

Pour cette 2e journée du Trophée J.-F. Brouilet, le CT Le Sanglier propose un concours de manades intéressant, avec de bonnes surprises côtés taureaux et un tempo des hommes soutenu au début et descendant au fil des quarts d’heure. On ne s’en plaindra pas par ces temps d’excitation outrancière malvenue dans certaines courses à l’Avenir.
Milord de Janin fait partie des découvertes. D’abord en mouvement puis calé, il raccompagne régulièrement, sans s’affoler, mais avec ténacité. Quelques anticipations, un cabrage après Naim. S’exécute sur les beaux rasets courts de François Martin pour 13 minutes appliquées et sérieuses. 5 Carmen et retour.
Instable, Rix de Ricard surprend par ses sauts impromptus. Mais se laisse tondre à la volée en 6 minutes.
Changement de jeu avec Pyros (Le Grand Salan). S’il cherche sa place les premières minutes, une fois trouvé le bon poste, il s’engouffre à la poursuite des blancs surtout les droitiers qu’il serre jusqu’aux planches. Attentif, il balade les hommes, accélère en fin de raset, et ne se laisse pas manœuvrer. Ficelles à la maison. 5 Carmen et retour.
Jacob (Saumade) fait parler son expérience et reste ferme jusqu’aux barrières. Dans son style classique, il use les blancs qui lèvent le pied en fin de quart d’heure. Une ficelle au toril pour ce cocardier sérieux et régulier. 4 Carmen et retour.
Vif dans les enchaînements, Fougueux des Termes montre qu’il en veut. Parfois un peu brouillon, il compense par sa détermination surtout à droite (Marignan, Martin, Benafitou) et ses accélérations fulgurantes lui font prendre le dessus. Les candidats ne se bousculent pas et il rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Ouranos (Paulin) a un turbo dans le moteur dès que les hommes pointent dans son collimateur. Montre du caractère dans des anticipations (Méric, Marignan) et des enchaînements conclus (I. Benafitou). Les trajectoires sont belles, Ouranos aux trousses et quand les blancs fatiguent, lui, frais comme un gardon, en voudrait encore. Les ficelles rentrent 5 Carmen et retour.
Personne en vue pour Canoubié de Ricard (hp) d’autant qu’il saute sans arrêt et revient en piste seul. Quelques passes et beaucoup trop d’évasions...


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Marignan, 19 ; F. Martin, 16 : Méric, 9 ; Naim, 3.

13/03/2016

ECOLE DE RASETEURS DE BAILLARGUES

Vendredi 11 mars 2016

Les 5 ans de l'école

baillargues,école de raseteurs,course camarguaiseRassemblés à 16 h30, dans la salle VIP des arènes de Baillargues, les élèves raseteurs, leurs parents, les éducateurs (Olivier Abbal, Jean-René Grando, Mickaël Santiago), le maire Jean-Luc Meissonnier, l'adjointe aux sports Régine Subay et le bureau de l'association ont pu apprécier deux films présentés par François de Luca "Le quart d'heure de Greco" et "Duel sur le sable" retraçant la dernière Cocarde d'Or. 

Venait ensuite l'assemblée générale : le secrétaire Thierry Tosas énumérait les diverses animations, courses, entraînements et sorties de l'année. Il félicitait Marvin Méric pour sa 8e place au Trophée de l'Avenir, les futurs stagiaires et ceux qui passent cette année à l'Avenir.

Le trésorier Benard Bru détaillait le rapport financier, dégageant un bilan positif, approuvé à l'unanimité. Le président Nicolas Triol annonçait que l'école fête cette année sa 5e année d'existence. Elle a déjà vu passer 135 élèves depuis sa création. Aujourd'hui, ce sont 30 élèves qui sont inscrits. Un point a également été fait sur les responsabilités et les assurances, après l'accident de Saint-Rémy ainsi que sur les règlements FFCC.

L'adjointe aux sports Régine Subay félicitait l'ensemble des responsables  et remerciait les éducateurs pour leur travail, la bonne tenue et la réputation de l'école. Elle confirmait la confiance et l'aide de la municipalité.

La remise des tenues aux nouveaux élèves ainsi que des cadeaux aux nouveaux protectionnaires ont été effectué par le président et les éducateurs.

SAINT-HILAIRE

30/05/2015

BAILLARGUES *TROPHEE DE L'AVENIR*

Samedi 30 mai 2015

Ziko et Quintillien pour la 3e journée du Trophée 3M

baillargues,trophée 3m,avenir,katif,montilien,course camarguaise

▲Le duo des vainqueurs (Photo Christian Itier)

Entrée : 1/2 arène. Org. CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Katif, Marignan, Soler, Cadenas. Gauchers : Méric, Rassir. Tourneurs : Ull, Grando, Estève, Joseph.

Un beau decorum pour cette 3e journée du Trophée Métropole qui élit Katif et Montilien.  L’apport des deux As , Katif et Rassir, est indéniable pour exploiter à l’extrême les qualités et  faire briller les taureaux. Mais les quatre “Avenir”  ont aussi montré de jolis choses avec un Marignan qui score et l’ensemble a bien fonctionné. Avec cercle et points/primes de bonification.

Côté taureau, tous ont trouvé les hommes pour les valoriser mais ressortent du lot :   Maquisard qui a beaucoup d’atouts, Tavel a du répondant et Quintilien qui fait un super 7e, agressif et brillant.

Quéribus (Occitane).- Puissant, sort en force sur les hommes, se livre tout en restant mobile. Très sollicité, tire la langue mais reste combatif avec quelques arrivées serrées et garde une ficelle. 3 Carmen et retour.

baillargues,trophée 3m,avenir,katif,montilien,course camarguaisePHOTO MALI
Rassir à la tête de Jupiter

Jupiter (Les Termes).- Un tau magnifique, fougueux et brouillon à la sortie du raset. Mais avec son très bon placement, il balade les blancs et ne refuse aucune invite. Ne laisse sa 1re ficelle à Marignan que presque au terme du quart d’heure. 1 Carmen en course.

Tariquet (Cavallini).- Leste, il s’échappe quelquefois. Mais quand les hommes l’intéressent, le jeune Tariquet (5 ans) ne lâche rien et souvent bascule après. Un peu fou fou, heureusement Rassir et Katif lui offrent des longueurs et Cadenas des rasets de près, superbes ! 6 Carmen et retour à 14’30.

baillargues,trophée 3m,avenir,katif,montilien,course camarguaisePHOTO Christian ITIER
Maquisard de Paulin avec le raseteur local Marvin Méric

Maquisard (Paulin).- Superbe specimen qui promène les blancs et se fait souvent pressant aux planches. Rassir l’embarque et Maquisard franchit les barrières. Il ne tient pas en place longtemps mais ne refuse aucune cite. Actions après Rassir, Katif, Cadenas. Rentre une ficelle avec un excellent travail des hommes. 8 Carmen et retour.

Praviel (Guillierme).- Offre son frontal, accélère sans trop se fixer. Aimanté par Ziko, il conclut, idem après Rassir. Pour l’obtention de la 2e ficelle, Marignan l’attend un peu, alors Praviel explose au portail. 9’. 2 Carmen et retour.

Tavel (Plo).- Il va vite, enchaîne à grande vitesse. Quiche Méric, allonge après Katif, Rassir. Tavel a du jus, du répondant et conclut après Katif (2), Rassir. 13’ intéressantes. 5 Carmen et retour.

Quintillien (Le Ternen, hp trophée).- Tout feu tout flamme, boulègue en tous sens. Mais son caractère agressif trouve à s’exprimer avec les caviars que lui sert Ziko. C’est bingo à tous les coups. De  multiples  actions puissantes, frappées haut et fort pour 10 minutes en fanfare. Et le prix de la journée.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Marignan, 20 points ; Soler, 7 ; Cadenas, 4 ; Méric, 3. 

La tribune des VIP

 baillargues,trophée 3m,avenir,katif,montilien,course camarguaise

 

 Photo MALI

25/04/2015

BAILLARGUES *TROPHEE DE L'AVENIR*

Samedi 25 avril 2015 - Complète de Guillierme

Les blancs sans concession

Baillargues,Avenir,Guillierme,course camarguaise

Jérémy Soler, entreprenant et adroit,
rasetant le plus souvent dans le bon sens

Entrée: 150 personnes environ. Organisateur: CT Le Sanglier. Président: Thierry Tosas. Raseteurs droitiers: Cadenas, Charrade, I. Benafitou, Marignan, Moine (rentre au 3e), Soler. Gauchers: Méric, Zbiri. Tourneurs: Grando, Joseph, Lieballe, Abbal.

Trop de précipitation dans l’équipe blanche égale travail bâclé, cocardiers gâchés voire blessés, spectateurs mécontents et grosse colère des manadiers. Hubert et Christian Espelly élèvent la voix pour défendre leurs taureaux, cela calme un peu des hommes qui n’ont guère fait appel à leur talent tout au long de l’après-midi. Certes les Guillierme étaient remuants mais quand bien même! Dans ce malstrom, Jérémy Soler ressort pour son assiduité, dans le bon sens le plus souvent.

Rigau. - Pas de placement mais beaucoup de fougue. Victime de la précipitation des hommes, il réintègre à la 3e minute sur blessure au-dessus de l’œil.

Pense-te.- Tout feu tout flamme, les hommes ne lui laissent pas le temps de respirer. C’est une déferlante qui lui tombe dessus jusqu’à l’intervention des manadiers. Après, c’est plus calme. Pense-te a du cœur, il se dépense sans compter, jusqu’à serrer Zbiri. 9’30. 2 Carmen en cours.

Saint-Omer.- Lui a de l’expérience et sait se sortir de l’emprise en occupant tout le terrain. Vaillant, il prend une multitude de rasets maladroits pour 3 minutes les premiers attributs. Quand ça chauffe, il repousse tout le monde et change de terrain. Une fois posé, il s’engouffre dans des séries bien menées où il pousse après Zbiri, Marignan. Conserve une ficelle. Agréable. 3 Carmen et retour.

Paveu.- Il engage tout son beau gabarit dans les poursuites. Le rythme des blancs est toujours aussi trépidant, et sans se poser, Paveu répond inlassablement. Montre des qualités quand il sort en force sur le premier raset, une grosse vaillance et même fatigué, se bat jusqu’à rentrer sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.

Gravihous. - Attentif, rapide, un peu plus stable, il pousse ses actions au ras des planches (Soler, Charrade). Tenant mieux son placement, il se fait davantage respecter même si les séries de reprises ne laissent guère de place aux beaux rasets. Ne cède sa 1re ficelle qu’à la limite du temps. 4 Carmen et retour.

Baillargues,Avenir,Guillierme,course camarguaise

▲ Aroujo après Ilias Benafitou

Aroujo.- Premier raset, premier pétard. Puis, au trot, il choisit son adversaire selon la qualité de son engagement. Du coup, il ne se laisse pas submerger. Franc et offensif, il bombarde Ilias Benafitou, Cadenas. Sans s’enflammer, il envoie quelques scuds bien frappés, la corne à l’affût après Cadenas et Soler. 12 minutes de qualité. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée de l’Avenir : Soler, 22 points; Marignan, 11; Cadenas, 10; Méric, 4 ; Charrade, 4; Zbiri, 2.

10/06/2013

BAILLARGUES *AVENIR*

Dimanche 9 juin 2013

Crescendo

 baillargues,avenir,courses camarguaises

Zicco Katif à la tête de Sergent de Plo (2e)

Entrée : 1/4 d’arène. Org. CT Le Sanglier. Président: André Turquay. Raseteurs droitiers : Caizergues, Jourdan, Katif, Valette (arrête à l’entracte). Gauchers : Aliaga, Ruiz. Tourneurs : Estève, Kerfouche.

Commencée sur un petit rythme avec un Sergent supérieur en première partie, c’est après l’entracte que la course prend de l’ampleur, Camerone et Topaze sonnant la charge. Katif à droite et Aliaga à gauche se donnent sans compter.
Crespin (Brestalou).- Volontaire, un peu décollé des planches, il fait le job avec quelques poussées significatives. Un meilleur tempo l’aurait avantagé. Une ficelle rentre, 3 Carmen et retour.
Sergent (Plo).- Se cherche au début mais une fois bien positionné, ses réponses sont rapides et sèches. Attentif, sérieux, il ne lâche pas ses adversaires des yeux, se livre dangereusement jusqu’au ras des planches. Se chauffe, enfermée émotionnante sur Katif, ça passe juste sur Caizergues. 6 Carmen plus retour avec une ficelle, et les applaudissements.
Hélios (Les Termes).- Prend les rasets à la traverse. Quand il se place, ses ripostes sont plus abouties et il affirme sa présence coup sur coup après Aliaga et Katif. Se cabre sur Ruiz, Jourdan, en 12’30 inégales.1 Carmen et retour.
Menestrel (Fournier).- Met du temps à trouver sa place, les blancs tergiversent, c’est brouillon des deux côtés. Mais quand ça enchaîne, il est au rendez-vous et appuie crescendo jusqu’aux planches où il passe les cornes. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

baillargues,avenir,courses camarguaises

▲ La violence de Camerone (Paulin) sur Jourdan.- Puissant, Camerone s’engouffre agressivement aux trousses des raseteurs. Bien positionné, il ne s’envoie pas pour rien. Ses coups aux planches (une bonne douzaine) sont violents, celui sur Jourdan d’une brutalité incroyable. Aliaga et Katif se relaient sous les bombardes, Carmen s’enflamme. Les ficelles au toril en musique.
Topaze (Saint-Gabriel).- Chaud d’entrée, saute sur Estève. Placé, il se livre en force et frappe. Cherche le combat, surveille tout et s’envoie fort pour 7 minutes les premiers attributs. Katif boîte de plus en plus mais continue vaillamment. Les ficelles resteront sur les cornes dans un déluge de finitions corsées (une dizaine). Carmen en boucle.
Quentin (Occitane, hp).- Sous les premières gouttes, le jeune Quentin apprend le métier. Cherche son terrain, montre sa rapidité, s’emporte après Aliaga, pointe la corne sur Ruiz (2 Carmen). Katif sort sous les applaudissements. Encore quelques passes et Quentin rentre ses ficelles en musique et sous la pluie.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Katif, 16 points ; CaizErgues, 10.
Trophée des Raseteurs : Jourdan, 15 ; O. Ruiz, 1.

▼ CAMERONE- KATIF

 baillargues,avenir,courses camarguaises

▼ TOPAZE - ALIAGA

baillargues,avenir,courses camarguaises

▼ CAMERONE - ALIAGA

baillargues,avenir,courses camarguaises

▼ KATIF - CRESPIN (Brestalou, 1er)

baillargues,avenir,courses camarguaises

*****************

29/10/2012

AETCC : TROPHEE DES JEUNES POUSSES

Le bon grain est semé, les jeunes pousses peuvent lever

aetcc,le crès,baillargues,courses camarguaises

Pour un essai, c’est une jolie réussite. Ce 1er Trophée des Jeunes pousses trouve un épilogue heureux et des envies de montée en puissance.
Vendredi dernier sur ses terres du Ternen à Candillargues, Rogé Andréo, instigateur du projet avec Gérard Batifort, président du CT Joujou du Crès, a rappelé les étapes dudit trophée permettant à 15 manadiers de l’AETCC de tester leurs jeunes taureaux: « C’est un outil de travail et un concours d’élevages. 24 manadiers souhaitent y participer en 2013 ».

L’implication des municipalités de Baillargues et du Crès, des CT Joujou et Le Sanglier, des écoles taurines de Vendargues, Baillargues Agglo et Sommières n’est pas étrangère au succès de l’entreprise. Et à son sérieux, « un des cocardiers de la manade Benabent fait la finale des tau aux Saintes-Maries », souligne Rogé Andréo ; « les deux meilleurs taureaux seront présents au Crès en 2013 pour la course de taureaux jeunes de la fête » complète Gérard Batifort.

A l’heure des récompenses, le N.7016 de la manade Sylvéréal et le N.740 de Saliérène (« qui sortira au Trident d’Or », dixit son pelot Dédé Peytavin) sont ex aequo, dans la catégorie meilleurs taureaux. Pour le concours d’élevages, Le Ternen a été noté premier par le très sérieux jury ; N.2 Le Brestalou ; N.3 Sylvéréal.

Les écoles taurines participantes ont aussi été mises à l’honneur, il a été suggéré à leur représentant le jeune raseteur Marvin Méric, de se souvenir : « que c’est grâce aux manadiers que vous avez pu raseter. Pensez à revenir dans nos villages, quand vous serez dans le circuit ».

Vœu totalement soutenu par les deux maires présents, Pierre Bonnal du Crès et Jean-Luc Meissonnier de Baillargues , le Cressois concluant : « Vous avez concrétisé une bonne idée... Dans nos villages tellement proches de Montpellier, cela permet de voir venir du public. Cela repart de la base, la course camarguaise se maintiendra par ce type d’action ».

Et déjà les pistes de Mauguio et Sommières se sont ralliées à l’affaire, tout comme Saint-Rémy-de-Provence et Saint-Etienne-du-Grès.
Le bon grain est semé, les jeunes pousses peuvent lever...


MARTINE ALIAGA

 

04/08/2012

BAILLARGUES *AVENIR*

 baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaises

Vendredi 3 aout 2012

Le Trophée J.-F. Brouillet à Aliaga et Estepous

 baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaises

▲ Jérémy Aliaga et Bendor de Ricard

 Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Granier, Rey, Schuller. Gauchers : Aliaga, Errik, Gaillardet. Tourneurs : Grando, Abbal, F. Garrido, Sanchez.

La fête se clôture de belle manière avec cette finale du Trophée J.-F. Brouillet, intéressante de bout en bout. Aliaga et Granier sont aux avants-postes mais tous les blancs sont à féliciter. La Gardounenque met l'ambiance et les gradins sont bien remplis.

Aiglon (Occitane).- Un solide premier qu'il faut défier au plus près alors les ripostes sont puissantes, la corne à l'affût (Granier, Errik). Bien calé aux ficelles, sort en force sur Gaillardet et Aliaga. 11'30. 4 Carmen et retour.

Lou Batre (Paulin).- Du peps, du mouvement... mais un peu brouillon au début. Bien entrepris, il montre beaucoup de vaillance. Il ne refuse jamais l'invite et petit à petit flirte avec les planches jusqu'à taper sur Schuller. 13 minutes pour l'unique ficelle et une de plus pour l'élastique. 3 Carmen et retour.

baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaisesMaquisard ► (Les Termes).- Un peu naïf mais ses bonnes réactions s'intensifient avec le travail. Des poursuites plus abouties (Granier, Aliaga, Rey). Met le mourre après Granier pour 8 minutes les ficelles, et l'élastique à Rey au prix d'une belle sortie. 3 Carmen et retour.

baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaisesBendor (Ricard).- Un grand échalas placé rigoureusement qui fait peur par trois sauts en biais, assassins, dont l'un où il touche Jean-René Grando (sans mal ◄ photo). Se sert de ses cornes comme de faucilles et reste dangereux à la planche. Les blancs se méfient de cet adversaire qui attend la faute. Bendor rentre ses ficelles. 1 Carmen et retour.

Lou Frai (Guillierme)- De la bonne volonté sur le cite mais parfois brouillon dans ses ripostes non abouties. Granier l'emporte dans un joli mouvement, il s'envoie sur Schuller, Granier. Alterne le bon et le moins bon. 11'30. 1 Carmen et retour.

Pougaou (Les Baumelles).- Baroule longuement mais montre de l'envie dans les poursuites. S'affirme en force sur Gaillardet, s'emporte après Errik, serre Aliaga. De belles réactions engagées, la dernière pour Granier. 12 minutes, 5 Carmen et retour.

baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaisesTopaze ►(Saint-Gabriel, hp).- Ce gros gabarit termine brillamment la course. Surveille les départs et bombarde haut et fort. Bien positionné, Rey, Errik, Aliaga l'incitent et Topaze tape férocement. Une dizaine de belles actions et la musique au final.(+ 7 Carmen).

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER 

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 20 points, Granier, 15, Gaillardet, 5.

Les prix : vainqueur du Trophée J.-F. Brouillet, Jérémy Aliaga. Raseteur méritant : Jean-Baptiste Granier. Meilleur taureau des trois courses : Estepous de Guillierme, Taureau de la finale : Bendor de Ricard. Citation au tourneur Jean-René Grando par Xavier Guillot pour son courage et sa tenacité.

30/07/2012

BAILLARGUES *AVENIR*

Dimanche 29 juillet 2012 - 1re journée du Trophée J.-L. Brouillet

Sylverado et Aliaga

baillargues,sylverado,aliaga,course camarguaise

▲Aliaga à l'aise dans les difficultés (photo Archives)

Baillargues en fête et le joli plan ombragé se remplit. En piste, Aliaga et Granier mènent les débats. Et si Sylverado, un peu à l'étroit, domine, Angelus fait un un bon premier, Cadoret affiche une belle vaillance.

Angelus (Le Ternen).- Dans un style de cocardier classique, il tient bien sa position. Pousse ses actions jusqu'aux planches, et quand il se chauffe pointe la corne (Granier 2 fois, Valette). Anticipe Valette, se soulève sur Schuller et rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Lou Caraï (Lafon).- Tout feu tout flamme, ce jeune élément se disperse. Mais arrêté, sa rapidité met de la difficulté. Il s'enfile les séries de bon coeur en musique. Aux ficelles, se durcit et vient par à-coups. Rentre ses ficelles en silence, sans convaincre.

Artiste (Cavallini).- Le tau a un bon placement. Lourd mais puissant dans ses charges. Réservé parfois, il faut dire que les blancs sont au ralenti. 2 Carmen et retour avec une ficelle.

Sylverado (Saint-Gabriel).- Une pointure pour cette petite piste. Maîtrise la situation, voit tous les départs. Aliaga, à l'aise dans la difficulté qui lui laisse beaucoup de place pour bien démarrer ses rasets, régale de belles trajectoires. Coupe, cocarde et 1er gland pour le Villeneuvois. Granier n'est pas en reste. Enfermées, série, anticipation et Granier lève le 2e gland à la 13e. 4 Carmen et retour.

Saladin de Saumade baroule et change brusquement de trajectoire. Aux ficelles, mieux placé, ses sorties sur les blancs sont plus abouties. Les gauchers mènent les attaques, à droite Granier répond. A Aliaga les deux ficelles. 3 Carmen et retour.

Cadoret du Brestalou n'est jamais rassasié. A 6 ans, il ne refuse pas une seule invite. Volontaire, il se chauffe dans les enchaînements mais le rythme faiblit. Malgré ce, bien sollicité, il enclenche le turbo et raccompagne jusqu'aux planches. La 2e ficelle à Valette. 5 Carmen et retour.

 

baillargues,sylverado,aliaga,course camarguaise

▲ Granier bien dans la course
ici sur une légère anticipation de Cadoret (Breslatou).
Photo Laurent Sonzogni

 

Triton (Plo, hp).- 5 ans et des qualités encore à exprimer. Pas assailli, le petit jeunot se montre remuant et plein de jus. Et par quelques "cabrages" et finitions aux planches, il montre ses capacités. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 23 points ; Granier, 13 ; Servière, 5 ; fouad, 5 ; Laurent, 2.

Trophée des Raseteurs : Valette, 3 points.

Entrée : 3/4. Org. CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Schuller, Valette, Laurent sort à l'entracte, Granier. Gauchers : Aliaga, Fouad, Servière. Tourneurs : Grando, Rouveyrolles, Abbal, Estève.

21/04/2012

BAILLARGUES : *AVENIR*


Samedi 21 avril 2012

La fièvre du samedi soir

 baillargues,complète de guillierme,course camarguaise

Guillaume Cano totalise (ici sur Maïsset, 6e)

Les raseteurs devaient avoir des "rencarts" à honorer d'où cette fièvre du samedi soir. Quelle ruée... En 20 minutes, la première partie de cette complète de Guillierme était pliée. Estepous, 4e, s'est chargé de remettre les pendules à l'heure. Le 5e avec un peu plus de répondant rentre une ficelle et 8 minutes pour le dernier. Top chrono.

Glaujo est attaqué par un essaim blanc. Vaillant sous la bourrasque mais 5 minutes suffisent. 1 Carmen au retour.
Limbert raccompagne vivement les hommes qui ne faiblissent pourtant pas d'un pouce. Quelques poussées jusqu''au ras des planches. Huit minutes. 2 Carmen et retour.
Saint-Omer par quelques conclusions et une anticipation (Cano) fait illusion mais 7 minutes et retour au vestiaire. 4 Carmen et retour.

Estepous d'entrée s'impose. Remuant, ses bannes vers l'avant font réfléchir les hommes. Combattif, sauteur, vindicatif dans les séries... il n'est abordé qu'avec parcimonie. D'autant qu'il surveille tout et son placement est impeccable. A noter, les efforts de Jean-Henry Oudjit pour des départs arrêtés. Conserve ses glands avec 7 Carmen et les applaudissements.
Bessoun sauve sa mise dans un registre brouillon au début. Puis, mieux placé, se montre offensif sur Cano, Oudjit, Guyon. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.
Maisset, quant à lui, se montre brave sur le raset mais les hommes ne lui laissent pas le temps d'exprimer sa bonne volonté. 8 minutes, 3 Carmen et retour. L'affaire est pliée.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

 

baillargues,complète de guillierme,course camarguaise

▲ Une belle anticipation d'Estepous sur Rassir

Trophée de l'Avenir : Cano, 22 points ; Rassir, 11 ; Laurent, 7; Martin, 7 Aliaga, 6 ; Oudjit, 3.

Entrée : 1/4 d'arène. Organisateur : CT Le Sanglier. Président : André Turquay.
Raseteurs droitiers : Cano, Guyon, Laurent, Oudjit. Gauchers : Aliaga (sort au 4e, coup au genou), Rassir, Sanchez. Tourneurs : Grando, Lizon, Zerti, Euzéby.

****************

30/07/2011

BAILLARGUES *AS*

Vendredi 29 juillet 2011

ALIAGA ET PERILLE POUR LE TROPHEE J.-F. BROUILLET

BAILPATTONALIAGA2.jpg

▲ Jérémy Aliaga et Patton du Joncas

Meilleur animateur Martin. Patton, meilleur cocardier de la finale

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Valette, Schuller, Oudjit. Gauchers : Aliaga, Martin, Errik, Sabde. Tourneurs ; Grando, Estève, Zerti, Euzéby.

Belle entrée pour cette 3e journée du Trophée baillarguois Jean-François Brouillet. A l'issue de la course les prix sont décernés : meilleur raseteur Jérémy Aliaga ; meilleur animateur Jérôme Martin ; meilleur cocardier des trois courses Pérille du Grand Salan ; meilleur de la finale Patton du Joncas. Un concours de manade agréable où la seconde partie, bien animée, laisse une agréable impression avec une bonne équipe de raseteurs, Aliaga et Martin aux avants-postes.

Victor (L'Occitane).- Ne refuse rien et raccompagne jusqu'aux planches. Par moments, vient par à-coups. Tient les angles et se retient sur quelques cites. Les hommes travaillent les ficelles pour de belles ripostes sur Martin (Carmen), Valette, Oudjit, mais Victor les gardent.

Hussard (Lagarde).- Tout feu tout flamme et toujours en mouvement, sur les rasets engagés il va au bout. Un bon passage où Sabde, Aliaga, Martin le sollicitent, Hussard se défend et envoie les banes. Une grosse enfermée sur Valette et Aliaga met un terme avant la trompette. 11 minutes. 6 Carmen.

Prétorien (Le Terne).- Le long des planches, sort de son placement à grande vitesse. Pas assez titillé, il promène. Mais de grosses accélérations sur Aliaga, Oudjit, Martin et une enfermée sur Schuller. La 2e ficelle dans le crochet d'Aliaga sur le gong. 4 Carmen.

Patton (Le Joncas).- Il n'a qu'un oeil mais compense par une attention de tous les instants. Craint, il n'est abordé qu'avec parcimonie. Placement cocardier et énormes engagements aux planches, cornes à l'affût. De gros coups après Valette, Aliaga, Schuller, Martin. Bien raseté, il termine par des assauts conclus sur Aliaga, Martin et rentre un gland avec le prix de la journée. 10 Carmen.

Varadero (Guillierme).- Après Patton, c'est du velours. Il se livre généreusement et avec franchise. Vaillant et bien travaillé, il ne cède sa 2e ficelle qu'à la 14e. 5 Carmen.

Beauvoisinois (Cavallini).- Aujourd'hui il n'a pas la tête au travail d'autant que les blancs relâchent l'emprise. Il participe correctement sans plus. Quelques passages avec Errik, Aliaga, Martin(4 Carmen), sans plus. Distrait et fla, il rentre ses ficelles en silence.

Camerone (Paulin, hors points pour l'Avenir, compte pour le trophée local, 12 minutes).- En début, ses qualités cocardières et barricadières ne sont pas exploitées par les raseteurs fatigués. Mais ça s'anime sur la 1re ficelle, avec des actions poussées sur Aliaga, Oudjit, Martin, Schuller. Et malgré qu'elle soit bien démarmaillée, les douze minutes ne suffiront pas aux hommes pour la lever. Des Carmen...

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée de l'Avenir : Martin, 6,5 points ; Aliaga, 6 ; Schuller, 6 ; Martin, 6 ; Errik, 2,5

BAILHUSSARDMARTIN2.jpg

▲ Jérôme Martin, le chouchou des Baillarguois, un raseteur volontaire
et technique, ici avec Hussard de Lagarde

 ▼ Jean-Henri Oudjit, auteur d'une belle course, ici avec Victor de l'Occitane

BAILOUDJITVICTOR2.jpg

**********************