Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/06/2016

BEAUVOISIN

Samedi 4 juin 2016 - Dernièrement à la Tour d’Anglas


Lou Cosaque a rendu hommage
au Biòu d’Or dont il porte le nom


Fidèle depuis sa création aux “rouge et vert”, le club taurin progtramme la complète de Nicollin, ce dimanche, au sein d’un week-end taurin


COSAQUE2.jpgFidélité aux “rouge et vert”. Ce pourrait être la devise du club taurin Lou Cosaque, né en 1970, sous la présidence d’honneur de Jean Lafont, en charge alors de l’emblématique élevage dont les cocardiers courent à Beauvoisin depuis 1946.
21 octobre 1956 - 21 mai 2016, voilà 60 ans tout juste que le taureau Cosaque était sacré Biòu d’Or. 1970 - 2016, voilà 46 ans que le CT de Beauvoisin en a pris le nom. Et la tête... qui, une fois naturalisée, fut offerte par Jean Lafont. Elle trône toujours au siège du club, le café du Commerce. Des dates anniversaires, occasions pour le président Alain Lion et toute son équipe de passionnés de rendre hommage au premier des douze Biòu d’Or (pour 8 cocardiers) de la devise “rouge et verte”. Direction Le Cailar et la Tour d’Anglas où est érigée la stèle du célèbre taureau, mort en 1958. Un monument qui avait grand besoin d’être rafraîchi, rénovation dont le CT Le Cosaque s’est chargée. Autour du taureau de légende, avaient pris place les adhérents du Cosaque, les afeciouna, les amis de la marque et les personnalités parmi lesquelles le maire de Beauvoisin, Guy Schram, Hadrien Poujol représentant la FFCC ; René Girard, entraîneur de football, amateur de course et de la manade ; Gérard Barbeyrac, ancien raseteur, tourneur et DTN de la FFCC ; Fernand Toulouse, des “Amis de la devise rouge et verte” ; les gardians de la marque dont Guillaume Granchi, Luc Lopez, Jean-Pierre Durrieu...
COSAQUE1.jpgEt Louis Nicollin en personne, trouvant dans un emploi du temps serré, un moment à partager avec ces fidèles de la devise : « Croyez-moi tous les lundis, je regarde les résultats, les veilles de courses, je regarde, et je trouve qu’en ce moment on est un peu au creux de la vague... On a beau me raconter ce que l’on veut... mais méfiez-vous je suis marié avec une Marsillarguoise depuis 1969, donc je connais les taureaux quand même... C’est vrai que Beauvoisin est le berceau de la manade Lafont et j’espère que cette année, on y sera bons... ».

Une fois retracée la carrière du Cosaque par Nicole Eyral en provençal traduit par Michel Rouzier, un des membres fondateurs, le tombeau réhabilité était dévoilé. La Coupo Santo résonnait alors à la mémoire du cocardier.

CYRIL DANIEL ET MARTINE ALIAGA
PHOTOS CYRIL DANIEL


Samedi 4 juin : 12 h, abrivado manade Martini. 16 h 30, 5 €, Ligue. Bandido.
Dimanche : 12 h, abrivado manade Cayzac. 16 h, 9 €, Tr. de l’Avenir, 4e souvenir André-Bourzes et Aimé-Rigon, complète de Nicollin. Bandido.

30/03/2016

BEAUVOISIN *AVENIR*

beauvoisin,avenir,course camarguaise

Lundi 28 mars 2016

A Vigneron et Marignan
le challenge Barban

beauvoisin,avenir,course camarguaise

Les lauréats

Entrée : demi-arène. Organisateurs : Club Taurin L’Aficion.  Présidence : Michel Saez. Raseteurs droitiers : S Dunan, J Soler, V Marignan, J Deslys, R Ortiz.   Gauchers : Y Martin, M Meric, M Gougeon. Tourneurs : S Fargier, JR Grando, D Dunan, J Daniel.

La compétition est ouverte. Les hommes ne sont pas venus faire de la figuration… Avec Marignan et Dunan en crocheteurs efficaces, les jeunes Deslys et Martin assistés de Soler et Méric qui font preuve de style, plus Gougeon et Ortiz qui ne sont pas restés sur la touche,  la course a été rythmée (parfois trop) du début à la fin.  Si Pharaon s’avère le plus régulier de la première partie, Tariquet et Vertige animent la seconde. Mais le prix ira au final à Vigneron.

Sérapis (Plo) : 7 petites minutes vont suffirent aux hommes pour en venir à bout en l’amenant dans de jolis échanges récompensés par les honneurs 4 fois pendant et retour.

beauvoisin,avenir,course camarguaise►PHOTO
Pharaon - Dunan
Pharaon
(Labourayre):
Après un petit tour de chauffe où cocarde et glands partent, avec bravoure et régularité il répond avec détermination jusqu’à conclure au-dessus des planches derrière Dunan (3), Deslys, Gougeon et Marignan. 11 minutes saluées par le disque qui avait tourné 6 fois au préalable.

Patou (Occitane) : Forcé et dans les planches il s’engage puissamment  pour raccompagner jusqu’à la limite où il va se dresser sur Dunan, Ortiz et Deslys avant de s’envoler derrière ce dernier. Petit coup de revers et irrégularité  font qu’il cède son 2 eme gland à l’ultime minute. 5 Carmen plus rentrée.

Vigneron (Lagarde) : Distrait  et sans tenir en place il ne va guère inspirer les hommes qui vont l’aborder avec prudence. Mieux positionné, tête baissée il part sur le raset mais à tendance à ne pas en prendre la sortie ce qui ne permet guère aux hommes d’y prendre le dessus. Privé seulement de sa cocarde il réintègre le toril aux accents de son unique Carmen (?)

beauvoisin,avenir,course camarguaise◄ Photo Tariquet
et Soler
Tariquet (Cavallini) :
Ce n’est qu’aux ficelles (4 eme) que ce jeune biou va réaliser où il est en adoptant un placement qui lui est favorable et en réalisant quelques allonges ou finitions. Volontaire au possible, il fait front au travail soutenu mais cède en vain sa 2 sde ficelle juste avant la sonnerie finale. 2 Carmen + Rentrée.

Merlot (Caizac) : C’est vaillant, c’est volontaire, c’est plaisant, et ça sait conclure, mais c’est trop court. Le disque 3 fois sur des poursuites collées-serrées ou finitions renouvelé à sa rentrée (7 eme).

beauvoisin,avenir,course camarguaise► Photo Vertige
- Gougeon
Vertige (Martini) hors points:
Bien que sérieux en jouant aux quatre coins, il s’engage sans réticence des deux côtés et raccompagne jusqu’au fil des planches où il glisse la corne moult fois, passe la tête ou effectue un bel engagement sur Deslys. 2 Carmen plus rentrée.

Texte et photos
CYRIL

 

Trophée de l’Avenir : V Marignan 15, S Dunan 12, M Meric 8, Y Martin 7, R Ortiz 4, J Soler 4,  J Deslys 1

08/04/2015

BEAUVOISIN *TROPHEE DE L'AVENIR*

Lundi 6 avril 2015 - Challenge André et Michel Barban
 
Présage et Oudjit sur le podium

beauvoisin,présage,course camarguaise

▲ L'envolée de Présage (Lagarde) sur Zbiri

beauvoisin,présage,course camarguaise

  Jean-Henri Oudjit et Mandarin

Public peu nombreux mais public connaisseur en ce lundi pascal (une petite ½ arène) pour le Trophée local « Challenge Michel et André Barban » mettant en compétition sept taureaux issus d’élevages différents. Chez les hommes, au nombre de 8 auxquels étaient venus s’adjoindre 4 tourneurs, le trio J.H. Oudjit, J Soler, R. Ibarra par sa constance et son application mérite la mention. M. Gougeon  et  D. Fougere furent plus en dent de scie. Quant aux autres ……..
En premier, Sauroum (Martini – n° 429) bien que connaissant les ficelles du métier, se laisse piéger par la horde blanche  en quête d’attributs. Aux ficelles, positionné aux planches, c’est plus appliqué. Serre Ibarra, Soler et Fouad dans un quart d’heure de bon premier au terme duquel il conserve une ficelle.
Avec Fonfon (La Vidourlenque – n° 413) c’est du classique. Volontaire il fait légèrement le pas pour s’engager sur le raset. Derrière Oudjit, Soler et Gougeon, le disque retentira sur des échanges collés serrés. Conserve sa 2nde ficelle après avoir cédé la première à la dernière minute. 
Quelle bravoure et quelle volonté chez Ucco (Plo – n°8046) qui sans jamais baisser de rythme mais seulement la tête va faire front pour parvenir à conserver sa 2nde ficelle après avoir sauté aux trousses de Soler (qui le privera de la coupe, de la cocarde et d’un gland), Fouad, Gougeon et Oudjit. Carmen au retour pour la 4e fois.
Juste après la pause, la course va monter d’un petit cran avec Mandarin (Cuillé – n°519). Si ses principaux attributs sont défendus en totale instabilité, changement de registre aux ficelles où des angles, il surveille. Ne se laissant pas enfermer, n’acceptant pas les reprises il rentre ses ficelles avec les honneurs  entendu 4 fois sur les trajectoires sur Oudjit, Fouad et  Ibarra.
Alors que la majorité des gens était venue pour voir Cupidon (Cavallini), il était remplacé par Frigolet (n°625) du même élevage. Face au rythme qui lui est imposé, les principaux attributs restent dans le crochet d’Oudjit en moins de 2 minutes. Consenti à la même cadence aux ficelles, il se signale sur des arrivées sur Soler et Ibarra. Une petite dizaine de minutes récompensées par les honneurs pour la 4e fois.
Avec Présage (Lagarde – n°807) rien n’allait être gagné d’avance. D’un air élancé, semblant courir sur des œufs, les hommes vont, bien que méfiants, en prendre confiance. Et là, le biou va enclencher la vitesse supérieure. Après avoir franchi les planches calmement mais non sans risque derrière Gougeon, il va littéralement s’envoler sur Fouad (8e) ,  et Zbiri (13e) qui seront rejoints sur les tubes. Rasetable cependant sans s’endormir, il tourne au toril sous les applaudissements nourris en possession de sa seconde ficelle.
Pour conclure et hors Point, Brenus (Occitane – n° 944) en a sous les sabots même trop pour sa place de septième et pour cette piste, trop étroite pour lui. Positionné au long des planches, d’un calme olympien il surveille. L’engagement se fait avec force jusqu’aux planches qui ne semblent pas être obstacle pour lui. Pour preuve cette envolée inattendue à la poursuite de Fougère ou ses coups de butoir derrière Méric, Oudjit, Ibarra et Soler. Carmen, 2 ou 3 fois en piste rejoue à son retour au toril avec ses ficelles.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
 
Organisateur : CT L'Aficion Beauvoisinoise.Entrée : Petite ½ arènes
Présidence : SAEZ Michel. Raseteurs : J. Soler – JH. Oudjit – R. Ibarra – M. Gougeon – D. Fougère – M. Méric – E Fouad – S. Zbiri. Tourneurs : S. Fargier – JR. Grando – E. Lieballe -  B. Joseph

11/02/2010

CLUB DES RASETEURS

Dimanche 7 février 2010, à Beauvoisin

DES CHEVEUX BLANCS MAIS TOUJOURS DES ETOILES DANS LES YEUX

 

RASE1.jpg
Autour de leur président Roger Pascal
Les chevilles ouvrières du club des raseteurs

 

Ne dites plus,  club des anciens raseteurs mais tout simplement  club des raseteurs. Le président Roger Pascal balaie l’image vieillotte et ouvre la porte à l’ensemble des tenues blanches. Avec 231 membres au compteur, l’association montre une belle vitalité, seule ombre au tableau, peu de nouveaux pour prendre le relais.  Qu’importe ! Ils étaient une centaine dimanche 7 février à se presser à Beauvoisin pour une après-midi récréative : remise des cartes, galette des rois, chansons, danse, tombola.
RASEJOUANET.jpgRASEMARIGNAN.jpgEt au petit jeu de qui est qui, on a reconnu les raseteurs, outre Roger Pascal, (président de l'association) Néné Marc, Jean Jouannet (◄ photo), Roger César, Gérard Martin, et encore Raymond Pradeva, Jeannot, Jean Cabanis... également Bruno Séguier, Jean-Luc Ribot... le peintre Jean Marignan (▲ photo)...  j’en oublie certainement.

Certes beaucoup de cheveux blancs, mais au fil des conversations et des souvenirs évoqués, les épaules se redressent et les yeux s'allument d'étoiles... La Camargue, les chevaux, les taureaux font toujours vibrer les tenues blanches et leurs épouses au gré des chansons de Régine Pascal qui ne se ménage jamais pour faire monter l'ambiance.

 

RASECHANT.jpg
Et tournent les serviettes....

Texte et photos
Martine ALIAGA

RESULTAT DE LA TOMBOLA : N.154 des cartes de membres 2009


**********************

05/04/2009

BEAUVOISIN - LIGUE Languedoc-Roussillon

UNE LIGUE SANS LEADER...

DSC02261.jpg a.jpg

DSC02248.JPGUne bonne petite chambrée sur les gradins des coquettes arènes beauvoisinoises mais point d’enthousiasme malgré quelques bons passages. Les stagiaires essentiellement de 1ère année ont eu du mal à emballer la course. Aliaoui, Azzaoui, Caizergues, Jarroux, Lazard et Martin en première partie puis Allam, Aroca, Auphan, Bennour, Boufrouh et Boyer en seconde. Seul Aliaoui (3e année et cela se sent) s’implique vraiment. Azzaoui lui en détection est transparent. Les autres sont en apprentissage aidés des tourneurs Boutavin et Sagnier. Les Nicollin ont du sang et parfois même un peu trop. Le 459 (1er) est franc mais sauteur il se désintéresse trop sur la fin. Le 513 (4ème) saute seul ou après les hommes mais passe trop de temps en contre piste. Le 520 (8ème) est le plus intéressant. Vif, rapide et doté de bons principes, il termine tout au ras des planches. Les Fabre-Mailhan ont du cœur. Le 444 (2ème) trouve d’entrée sa place et pose problème jusqu’au terme. Le 329 (4ème) n’a pas couru depuis DSC02244.JPGun an et demi suite à une blessure. Vaillant il anticipe et se donne des deux côtés sans retenue avec un cœur énorme. Le 514 (7ème) est méchant. Il débute calmement mais finit très fort notamment lorsque Boufrouh est placardé contre la planche, soulevé sur les cornes et déshabillé (t-shirt et pantalon en lambeaux – voir les photos plus bas) mais heureusement sans blessure. Fortement commotionné il reviendra courageusement au dernier. Les Ricard ont du pétard aux barrières. Le 474 (3ème) est craint. Il rentre la totalité de ses attributs de par ses envolées sur les rasets à blanc. Le 470 (6ème) est vif, rapide. Pourtant, entrepris il s’avère coopératif aux planches avec une façon particulière de freiner des pattes arrières mais peu inquiété lui aussi rentrera tous ses attributs....

Texte Eric AUPHAN
Photos Luc PERO

*******************

LA " ROUSTE " de Boufrouh

DSC02254.JPG
DSC02255.JPG
DSC02256.JPG
DSC02257.JPG
DSC02258.JPG

19/10/2008

BEAUVOISIN 18-10

SAMEDI

LE PERROQUET FAIT SON SPECTACLE
********************

PAP.jpg

PAPEGAI se soulève sur F.Sabde
PAPEGAI: Nom héraldique d'un Perroquet d'Amérique. Oiseau de bois ou de carton servant de cible aux tireurs à l'arc.
PAPE 1.jpgAujourd'hui au cours de cette course compléte de la manade Lagarde, le taureau PAPEGAI sorti sixième, à fait une démonstration trés barricadière, mais a aussi fait preuve de qualités cocardières trés interessantes. Du placement, de la rapidité, des anticipations et une belle agressivité aux planches. Un réel espoir pour 2009, qui rentre ses ficelles aprés avoir été maintes fois honoré par la musique. FUSAIN en premier donne un change sérieux comme à son habitude. ZANGRA, deuxième pour huit minutes trente où vaillance et finitions cornes dans les bois se mêlent. Trois Carmen. HUSSARD, troisième volontaire et vaillant il pousse parfois au bout dans quinze minutes musicales. CILAOS, quatrième de métier, sérieux dans le combat et quelquefois spectaculaire au terme, il est toujours dangereux, assez craint et ne perd son second gland que sur la trompette de retour. Musique. NOVIS cinquième, encore jeune mais aux qualités bien trempées. Spectaculaire il sera revu avec attention. Musique. En supplément un jeune produit donne quelques satisfactions.
A la capelado ils sont neuf (6+3) à saluer la Présidence et le public (1/2 arène). Tous ont travaillé avec envie et plaisir, rendant le spectacle trés agréable. Ferriol, Guyon, Sabde, Bini, Ruiz, N.Benafitou et Duran, Baccou, Lizon pour les aider.

Texte et Photos Luc PERO
PAPE2.jpg
PAPEGAI sur Bini

05/06/2008

BEAUVOISIN 4_06 - Trophée Ph THIERS

COURSES DE VACHES
PRESELECTIONS

LA 326 de CUILLÉ et LA 384 DE LERON DERNIÈRES SÉLECTIONNÈES
********************

21c5b932fc2c61bb0db016df30bacf08.jpg
La 312 de R. Michel
Avec les deux cocardières pré-citées, nous ajouterons la 312 de Robert Michel. A la Capelado ils sont douze à venir saluer la Présidence assurée par J. Roumajon. Ricci, Gougeon, Boudouin, Levy, Segurel, Chig, Maurel, Vasseur, Santiago, Douville et les deux tourneurs G. Baccou et Jl. Fouque.
7a951c240320626e6f2a2a4e0a8c25fb.jpg
La 384 de Leron
b60e1dde8c05d2104e45610d6b7d19d6.jpg
La 326 de Cuillé
03136925ee7f9c936aae6dfc29661e17.jpg
Decouverte pour ces deux couples de Chantilly, propriétaires
de chevaux ... de courses d'obstacles.

Luc PERO




22/05/2008

BEAUVOISIN 21_05 - Trophée Ph THIERS

COURSES DE PRESELECTION
DE VACHES COCARDIERES

LA 443 DES BAUMELLES ET LA 156 DE St PIERRE
LES MEILLEURES DES ONZE

3ff10068f5e72a866c60f0f1298d9f93.jpg
La 443 des Baumelles - B. Sanchis
LES RASETEURS ET STAGIAIRES: Levy, D.Martinez, Alarcon, Gougeon, Aliaoui, Ruiz, Sanchez, Segurel, Sanchis.
LES TOURNEURS: Labrousse, Baccou.
ET DANS LES GRADINS UN FIDÈLE ET FERVENT SUPPORTER
DES COURSES DE VACHES COCARDIÈRES
7017f4820d2896a80b5fb14db9cb728d.jpg
Photos Luc PERO

15/05/2008

BEAUVOISIN-13_05- Trophée Ph. THIERS

Course de préselection
de vaches cocardières

LES n° 244, 246 DU TERNEN
ET LA n° 143 DE ROUQUETTE
LES MEILLEURES

6c09c64ccba19a00ae04406bbba1f4d8.jpg
▲La 143 de Rouquette
9c302d475636868bdcd1b8360a2be356.jpg
fadd9feb1be92b91f5a35372dae8c85d.jpg
▲La 244 du Ternen▲
c9b7cf0f2521a8a1c2941d5bbb70d41f.jpg
40f2cc0d0208b8d84de58f73cdcc8432.jpg
▲La 246 du Ternen▲
Les raseteurs et stagiaires: Orange, Aliaoui, Gougeon, Alarcon, Sanchis, Sanchez, Levy, Ségurel.
Les tourneurs: Fouque et Ranc.
Photos Luc PERO

24/03/2008

BEAUVOISIN *AVENIR*

Lundi 24 mars

 

UN FROID A COINCER CARMEN

1f9831c8beda555a8bc9dea7979501d7.jpg

 Gallicianais - Romain Gros

ceee619fa26ac3b24a00ee85f3c66701.jpgQuatrième taureau de la course, Racanel de Cuillé. La bise glaciale qui soufflait sur Beauvoisin a dû à ce moment-là bloquer le doigt du président Michel Saez sur le boîtier commandant la musique ou bien celui ci se déclenchait-il sans avoir invité à le faire... Car ce brave Racanel, certes vaillant au possible, n'a pas récolté moins de 10 fois les honneurs en 13 minutes de prestation. Grossière erreur de la présidence, qui dans la même course, n'accorde en tout que neuf Carmen pour les deux cocardiers récompensés par les prix (bizarre !) : Gallicianais (Briaux), spectaculaire de haut vol, (photo ci-dessous avec Bournel) qui s'octroie le challenge Barban et Papegaï (Lagarde) jeune mais complet, pour le Trophée des artisans et commerçants (photo de gauche avec Sabde). Alors messieurs les présidents de course, ceci est une supplique, ne galvaudez pas les honneurs suprêmes en les distribuant à tort et à travers. Un taureau très brillant, mais qui subit ne mérite pas plus et surtout pas autant de Carmen qu'un cocardier certes moins brillant mais beaucoup plus sérieux. Les valeurs de la course camarguaise en sont rabaissées.

5f625167c17c0bb97f4ea524be14b56a.jpg

Gallicianais - Bournel 

Ceci dit de ce concours, passons sur Willo (Blatière-Bessac) trop sélectif ; Pougaou (Hervas) et Fortuné (Saint-Pierre) trop tendres. Par contre, Tauzin (Cavallini) se montre à son avantage et mérite une mention. Les huit hommes, Chig, Ferriol, Sabde, G. Perez emmenés par le quatuor majeur Bournel, Gros, Guyon, N. Benafitou ont travaillé sans relâche.

Texte et photos Luc PERO