Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/04/2010

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 11 avril 2010 : 20 ans de la manade de l'Aurore

QUE LE ROSE DE LA DEVISE
PRENNE LE PAS SUR LE GRIS

1.jpg
Sylvain le bayle, Aubin et Folco les enfants, Huguette et Sandrine Salmeron.

« Hier, Alain et Pascal, aujourd’hui Sandrine, Arlette et le bayle Sylvain, demain Aubin et Folco», le président de course Cyril Daniel a cerné en ces quelques mots, l’histoire de la manade de l’Aurore qui fêtait ses 20 ans, ce dimanche. Deux décennies marquées par H et S Salmeron.jpg ooooo.jpgdes drames - les décès d’Alain et Pascal Salmeron - et des satisfactions à mettre au crédit de deux femmes qui n’ont jamais baissé les bras et d’un bayle à l'indéfectible fidélité... pour qu’Aubin et Folco, les enfants, puissent suivre les traces.  Et le rose prendra le pas sur le gris dans la devise de la manade, ce sont nos voeux pour cet anniversaire.
En cette journée de fête, commencée le matin dans les prés de la manade, la première course complète de la manade de l’Aurore a tenu ses promesses bien servie par l’équipe des blancs. A Faru la difficulté, à Chamarel la satisfaction d'une despedida flamboyante, à Colombus le coup de coeur. Et un Carmen général mérité récompense tous les acteurs.

LA COURSE
Paraty.-
Mobile et inexpérimenté au début mais susceptible de sauter après... comme sur Malige. Aux ficelles, il se chauffe dans les séries qu’il ponctue si occasion (Paparone, Estève). 1 ficelle rentre. 5 Carmen.
Marigot.-Ce jeune et beau cocardier de 5ans montre un placement rigoureux, obligeant les blancs à s’engager au plus près. Le dernier tour de la 1re ficelle le sort de sa réserve pour d’ultimes minutes brillante. 3 Carmen. Les ficelles au toril.
Faru.- Toujours aussi mobile et rapide, compliqué, l’œil à tout, il est craint. Arrêté c’est encore plus difficile et il multiplie les enfermées notamment sur Jockin. 1 gland à la maison. 4 Carmen.
A 15 ans pour sa dernière course, Chamarel s’offre un quart d’heure de grand cocardier. Sacré caractère le papé ! Puissant, méchant, il se livre en force dans des séries conclues en fanfare. Des enfermées, des coups aux planches, et la musique en boucle. Ficelles inacessibles.
A Colombus, la palme du moral. Au petit trot, toujours prêt à participer, il est un inlassable partenaire pour des enchaînements sans fin et la corne parfois à la planche. Une dizaine de Carmen en 12 très belles minutes.
Comportement de bestiau pour le tout jeune Madison 5 ans. Du coeur et un apprentissage à poursuivre. 7 minutes. 3 Carmen.
A 4 ans, le tau N.605 (hors points) fait le spectacle en contrepiste. Entrepris, montre de bons principes et de l’énergie à revendre et à canaliser.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

Fiche technique : entrée : 1/2 arène. Org. :CT Frédéric-Durand. Président : Cyril Daniel. Raseteurs droitiers : Jockin, Malige, Noguera, Paparone. Gauchers : Estève, L. Galibert, Guin, Sabde. Tourneurs :Baccou, C. Galibert, Molins.

Les points : Trophée de l’Avenir : Sabde, 9 points ; Guin, 4.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 19 points ; Noguera, 8 ; Paparone, 6 ; Malige, 5.

****************************

LA MATINÉE A LA MANADE

2.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg

10/07/2008

LUNEL-VIEL 08-07 * AS *

LES PRIX A CHAMAREL DE L'AURORE,
B. VILLARD ET J. OUFFE.
*************

e970b7ab6aaf6004d72eed93a29f9711.jpg
CHAMAREL - Ouffe
2c6e42c3a2aea84584f94ea83b760eee.jpg
CHAMAREL - Villard
b2a90cf7cc810ad3fb731eff1a482c72.jpg
Sylvain Batifort le bayle de l'Aurore
1c98c96a1211c09a9e2c09277f666dff.jpg
Benjamin Villard
6870403731c17fe2daa0a5b0c258e4e5.jpg
Julien Ouffe
Photos Luc PERO

28/07/2007

VENDARGUES le 27-07 *AS*

SEUL CHAMAREL
DIGNE D'INTERET

medium_CHAMAREL_L_AURORE_001.JPG
Nabil Benafitou déséquilibré à la planche par Chamarel,
se reçoit mal. Epaule endommagée. 

 

Course de semaine, lendemain de Palme d'Or, nombreux raseteurs blessés et cocardiers costauds, ceci explique cela. Au final, on n'a pas vu grand chose.

A la capelado : Sabatier, Auzolle,  Khaled, N. Benafitou (sort après le 1er), Jourdan, Ouffe, Valette. Tourneurs : Kerfouche, Bensalah, Zerti.

Seul Chamarel ressort de l'ensemble. Premier - on ne sait pas pourquoi ? D'autres auraient pu prendre largement cette place.  Le taureau de l'Aurore a livré une course pleine, de cocardier classique, volontaire, qui sait méchamment conclure et jouer de la corne au contact. Nabil Benafitou en fera les frais, touché à l'épaule au moment du saut. 6 "Carmen" en course. Ce sera le seul à bénéficier des honneurs - mérités - à sa sortie.

Gévaudan (Le Joncas, 2e) : il aurait fallu une grosse équipe de blancs pour résoudre l'équation. Chasseur, jamais placé,  il mène, du milieu, des expéditions punitives où sa vitesse complique le jeu. Seul Auzolle essaie. Jupiter (Boch, 3e), pas étouffé, mène sévèrement quelques actions mais le travail décousu ne le sert pas. Craint, Gaucelm (Nicollin, 4e) profitera par moment de l'entente des hommes qui déclenchent des séries. Mais, réticent à gauche et sauteur, le fantasque cocardier n'éveillera pas beaucoup l'intérêt. Le taù de Blatière-Bessac, Roméo (5e), au du mal à bouger sa grosse carcasse sinon pour foncer comme une brute aux planches. Quant au brave Grillon (Lapeyre, 6e), il se donne comme un bestiau dans de longues séries (2 "Carmen") en quatre petites minutes. Le taù de Cuillé, Viennois (7e, hp) aurait pu faire le spectacle. Plein de sang, il s'envoie largement au-dessus des planches et sait conclure. Mais c'est pas le jour.

Martine ALIAGA 

Photos Christian ITIER 

medium_CHAMAREL_L_AURORE_002.JPG

 Auzolle dans les cornes de Chamarel

 

medium_CHAMAREL_L_AURORE_003.JPG
Chamarel à la planche : danger !