Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2018

DECES

Vendredi 16 février 2018

L'adieu à Florence Clauzel

FLORENCECLAUZEL.jpgUn grand chagrin s’est abattu sur la Camargue à l’annonce du décès de Florence Clauzel. Manadière engagée, elle s’était battue en 2005 pour assainir l’élevage et ainsi sauver le sang de cette race du Mas des Grandes Cabannes du Vaccarès. Puis avait choisi d’y rejoindre son père Jean-Pierre Clauzel et abandonné sa vie parisienne pour s’impliquer jour après jour auprès de ses cocardiers à la manade Saint-Antoine.
Florence faisait aussi partie de l’équipe engagée dès les premières heures pour remettre la FFCC en ordre de marche. Active également à l’Association des manadiers de la Raço di biòu et dans toutes les actions de promotion de la course camarguaise et de défense des valeurs et culture provençales. Par sa présence attentive, son abord chaleureux, son engagement militant, ses compétences professionnelles, elle avait gagné le cœur de tous les afeciouna.
« Je suis abasourdi, témoigne Hadrien Poujol, président de la FFCC, Florence avait donné un élan particulier à notre combat de sauvegarde de la FFCC. Mais elle était plus que ça, c’était une amie. Quand j’avais un doute, je l’appelais, elle était attentive et toujours de bon conseil. Nous sommes tous infiniment malheureux ».
« Perdre quelqu’un qu’on aime, c’est une grande tristesse, ajoute le président des manadiers de la Raço di biòu, Jacques Mailhan. Florence c’était une grande dame, une bonne personne, très active, compétente...une personnalité extraordinaire ».
Françoise Peytavin, présidente de l’association de manadiers AETCC, pleure aussi le départ de Florence : « Elle était comme un membre de ma famille, la fille que je n’ai jamais eue. Nous étions très proches, c’est un terrible malheur ».
Son départ crée un vide immense laissant son père Jean-Pierre Clauzel, ses enfants Maxime et Pierre, son compagnon Bertrand, anéantis. Une messe à sa mémoire sera donnée ce vendredi, à 14 h, à l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer. Pour tous ceux qui voudront marquer leur attachement à cette belle grande dame de bouvine passionnée et tellement attachante.

MARTINE ALIAGA

PHOTO JEAN-MARIE LOPEZ

APCC *AG à la manade Vidourlenque*

Vendredi 16 février 2018

Arbitre décisionnaire

apcc,présidents de course,course camarguaise

L'évolution du poste de président de course suscite bien des débats.
De g. à d. : Philippe Gibert, Nicolas Manchon, Claude Chevalier et Frédéric Niguet (FFCC)

Président de course camarguaise... un rôle indispensable et difficile. Dévolu aux fortes personnalités passionnées pleines de gouaille et d’entrain, à l’époque où les conflits se réglaient entre deux yeux et par quelques coups de gueule. Aujourd’hui, la pression est constante et parfois écrasante et il y a une réelle envie de changement. Cela a été le thème principal de l’assemblée générale des présidents de course (APCC) dimanche dernier à la manade La Vidourlenque. « Il est apparu indispensable de faciliter le travail du président de course et de le protéger », explique Frédéric Niguet (FFCC). Pour ce faire, la Fédération a demandé à Alexandre Ruiz, arbitre international de rugby et afeciouna, de travailler sur ce poste. Déjà de nouvelles directives se dessinent : «En 2018, il y aura des cartons jaunes, pour des sanctions immédiates, et éventuellement des suites données par la commission de discipline sur les courses suivantes. L’attitude des présidents sera suivie par une commission de 6 personnes... Dans le règlement sportif, le président est le décisionnaire pas l’animateur ». Tout cela a donné lieu à des échanges et des réflexions très instructives : où le « respect des règles » a été maintes fois évoqué. Francis Trinquier, président de la Commission de discipline fédérale 1re instance expliquant : « Nous faisons un travail de fond sur les règlements et la redéfinition du code sportif. La commission se réunira tous les mercredis soirs pour lister les sanctions. Les règlements s’appliquent à tous et pas seulement aux raseteurs ». Autres points évoqués : la nomination des présidents par la FFCC, l’affaire Palavas, l’information des nouvelles règles à tous les licenciés, etc.
Dans sa conclusion, le président de l’APCC, Nicolas Manchon a expliqué que « L’APCC prendra de l’importance au sein de la FFCC - elle y est affiliée depuis 2015 - notamment dans la formation des jeunes. Notre rôle est difficile : il faut animer, surveiller, arbitrer, veiller au respect des taureaux, gérer les conflits... Nous subissons un manque de respect. Tout le monde peut se tromper.
« L’APCC apporte son soutien à Jacques Valentin, suspendu 2 mois (il a fait appel), trouvant la sanction trop importante. Un courrier sera adressé à la Fédé.
« Hier animateur passionné, le président de course sera demain arbitre tout en restant animateur. Il faudra plus de rigueur et de professionnalisme, nous sommes plutôt favorables au statut d’arbitre mais pas pour devenir des shérifs. Tous les acteurs doivent être irréprochables, pour être respecté, il faut être respectable... ».


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


11e AG de l’APCC et 1re du président Nicolas Manchon, à la suite de Marc Moucadel.
Compte rendu financier de Claude Chevalier : solde créditeur à 1 469,93€ au 31 janvier 2018.

ACTO *AG à la manade du Pantaï*

Vendredi 16 février 2018

ACTO : le coeur de l'aficion

DSC_3562.JPG

De g. à d. : Ludovic Estevan, Alain Laget, Francis Trinquier, Aurélien Laget 

Quoiqu’il arrive, ils vivent leur passion des taureaux jusqu’au bout. Assumant les hauts et les bas de leurs trésoreries parfois précaires, les membres des clubs taurins portent l’aficion à bout de bras avec abnégation, panache et une foi inébranlable. Chaque saison, avec enthousiasme, ils remettent le métier sur l’ouvrage, se réjouissant par avance des promesses de leurs affiches.

Réunie en AG, à la manade du Pantaï, l’ACTO (Association des clubs taurins organisateurs) et ses 24 clubs adhérents, a débattu toute la matinée sous la présidence d’Alain Laget. Après les comptes rendus moral (d’Aurélien Laget) et financier (de Francis Trinquier), l’heure était à la libre expression et tous les sujets ont été abordés. Les Etats généraux de la course camarguaise ont été appréciés, dans l’attente des suites données par la FFCC. Oui pour la compétition mais bien réglementée. Les clubs taurins sont en attente de la liste des taureaux classés par la commission du Trophée Taurin. Le Trophée 3M a aussi été évoqué. Bons principes de promotion de l’opération « Promesses de taureaux » et outil pédagogique intéressant envers les scolaires, les touristes et les néoarrivants. Même si un manque d’implication des raseteurs est noté. Proposition de fusionner ces courses en juillet et août avec les Ligues. La classification des courses (Avenir, Honneur) selon l’âge des taureaux a été appréciée. L’encocardement doit rester à la maîtrise des manadiers. Augmentation des prix d’entrée aux arènes : laissé au choix des organisateurs. Demande de diminution des tourneurs. Un constat : les affiches équilibrées ont les faveurs des spectateurs. Les diverses propositions seront listées et envoyées à la FFCC.
DSC_3573.JPGAprès les discussions, cap sur les réjouissances d’abord avec la remise du prix 2018 de l’ACTO à Jean-Louis Plo pour le quart d’heure de Triton à Montfrin (8 août). Puis la visite de l’élevage par un vent plus que frisquet qui n’a pourtant découragé personne. Le bonheur d’approcher li biòu : les jeunes, les vaches, les cocardiers Felibre, Fangous, Pernen, Teston, Eros, Calabrun et Beleu « à la cale » entre les haies d’épineux et les joncs.
Et la salle de Bardouine, entre les photos de Casimir Raynaud, d’Aubanel, les trophées, les frontaux de vaches et taureaux, a résonné longtemps aux accents conviviaux parachevés d’un chant dédié aux gardians entonné par le maître des lieux, Hubert Manaud.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

 

L'éternel recommencement

DSC_3605.JPG

Yvan a quitté en décembre dernier les prés de Bardouine pour le paradis des cocardiers. Une page s’est fermée mais très vite une autre s’est ouverte. En ce jour de février froid et venté, au détour de haies abritées, déjà 22 veaux cabriolent. Et les naissances se poursuivent. Au pied du pin du mas du Pantaï, les tombes de Joffre, du simbeù Miracle et du cheval Pied-Blanc ont accueilli celle d’Yvan. Témoins privilégiés du temps qui passe et du miracle de la vie qui toujours se renouvelle.

DSC_3623.JPG

Le clos des cocardiers

***************

Les clubs taurins ACTO

Bouches-du-Rhône, Vaucluse : CT des Paluds, l'Abrivado de Rognonas, Lou Toureou Pernen, l'Encierro de Noves, Lou Provenço de Cabannes, CT d'Orgon.

Gard : Li Festejaire d'Aigues-Vives, Union taurine remoulinoise, Lou  Bandot de Saint-Laurent-d'Aigouze, Lou Pougaou de Montfrin, Le Toril de Redessan, La Bouvina de Marguerittes, l'Aficion d'Aigues-Vives, La Balestilla d'Aimargues, Lou Ferri d'Aigues-Vives, Comité des fêtes de Gallargues, Lou Carmen de Sommières, L'Aficion de Jonquières-Saint-Vincent, le comité des fêtes d'Aimargues.

Hérault : Lou Bajan de Marsillargues, Le Trident de Saint-Geniès-des-Mourgues, Le Trident de Saint-Georges-d'Orques, La Muleta de Vendargues.

Le bureau

Président :  Alain Laget (Le Toril de Redessan)

Vice-président : Kévin Drouille (CTPR Lou Bajan de Marsillargues)

Secrétaire : Aurélien Laget (CT Le Toril de Redessan)

Adjoint : Thibaud Servière (Comité des fêtes d'Aimargues)

Trésorier : Francis Trinquier (CTPR La Bouvina de Marguerittes)

Adjoint : Nicolas Beltri (CTPR L'Encierro de Noves)

Membres : Bernard Audibert et Yvan Villard (CT Lou Pougaou de Montfrin), Jacques Servière (La Ballestilla d'Aimargues), André Paillet (Union taurine Remoulins), Christophe Navarro (Aigues-Vives)

***************

 

12/02/2018

CURIOSITE .....

MAQUISARD …. UN BIOU PAS COMME LES AUTRES

manade,course camarguaise

 

 

IMG_6839 - MAQUISARD.JPGAu détour d’une de mes balades hivernales, j’ai cru, l’instant d’un moment avoir remonté l’histoire, l’histoire de notre course camarguaise connue au travers des recueils retraçant les temps jadis, celui du célèbre Sarraié de la Manade Delboc. Un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre. Ni d’aillIMG_6811 - GEPETTO.JPGeurs ceux de moins de 70 ans, puisque pour avoir connu et vu Le Sarraié, il faut remonter dans années 1945.

Mais, revenons au temps présent.

C’est au cours d’une belle journée ensoleillée que la route me mena direction Le Cailar et plus précisément sur le Chemin Des Hourtes, fief jusqu’alors de la devise rouge et verte. Puis en arrivant à proximité de la manade Bernard Lagarde, mon regard fut détourné par une tâche grisâtre, voire blanchâtre au milieu des prés de Rabinel.

IMG_6780 - MILTON.JPGJe décide alors de m’arrêter  faire quelques clichés de cette « bête étrange » qui « fait tâche » au milieu des cocardiers et espoirs de la devise Vert, Blanc, Jaune avant de rencontrer non loin de là le bayle gardian, Stéphan Fargier et de rentrer au plus prés.. et de le voir le regard figé sur ce biou, si étrange, mais aux qualités certaines que les aficiouna pourront découvrir en 2018 à  ce jour dans les

IMG_6844 - GIL.JPG

arènes Cabannes et Castries

 IMG_6818 - OURANOS.JPG

IMG_6835 - PERSEE.JPG

 

 

 

 

 

Partage .....

 

manade,course camarguaise

Texte et Photo Cyril Daniel

 

09/02/2018

VACHES COCARDIERES

vaches cocardières,course camarguaise

Vendredi 9 février 2018

Au menu :
maintenance et continuité

vaches cocardières,course camarguaise

Patrick Garcia, président du Trophée des Vaches cocardières
à g. Francis Vidal, trésorier

Le Centre du Scamandre brille sous le soleil et entre roseaux, marais et roubines, l’âme aspire à la quiétude. L’Association des vaches cocardières profite de la magie du lieu pour rassembler convivialement ses ouailles que Serge Colombo, responsable du site, accueille chaleureusement. A la tribune, Julien Malige (gardian professionnel), Florent Lupi (manadiers Raço di biòu, Francis Vidal (trésorier), Patrick Garcia (président), Roger Astrologi (secrétaire), Serge Sastre (FFCC) et Bernard Andréo (AETCC).

Une association amicale et familiale dont les adhérents ont redressé la barre financière «On a dû trimer pour en arriver là», a souligné le président ; «une association militante» l’a qualifiée Florent Lupi, où la maintenance et la transmission ne sont pas vains mots».

La saison 2017 se résume par 7 courses de vaches en Ligue (45 manades), 12 courses au Trophée es Vaches dont Teresa de Blatière-Bessac couronnée d’Or et Octopussy de Chapelle, d’Argent lors de la finale de grande qualité à Vauvert. Raseteurs : Gougeon, Vacaresse ; à la finale Auzolle et Guyon.

Pour 2018, 7 ligues, plus la finale des présélections à Vestric (lire les dates ci-dessous), finale du Trophée le 8 septembre aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Côté demandes : « dégager un budget fédéral pour Promesse de vaches cocardières ; mettre les courses à la grille et intégrer les points des raseteurs aux Trophées Avenir et Honneur ». Hadrien Poujol et Serge Sastre : « Les projets sont ouverts ». Et que la presse en donne le compte rendu, comme Midi Libre depuis mi-saison dernière...

Mises au point : pas de langue de bois et réponses du berger à la bergère des rumeurs : « Les présélections ont été mises en place il y a 38 ans, les manadiers mènent les vaches gratuitement, mais la vache sélectionnée pour la finale est défrayée. La finale du Trophée a été demandée par Gallargues mais nous avons choisi Les Saintes-Maries-de-la-Mer pour 2018 et Codognan pour 2019». Rendez-vous est pris !

MARTINE ALIAGA

PH CYRIL DANIEL

Présélections 2018 : les 17/04 Saint-Georges-d’Orques ; 21/04 Saint-Chaptes ; 2/05 Pélissane ; 9, 16, 23 mai à Vestric ainsi que la finale du 14/06.

Calendrier des courses du Trophée des Vaches cocardières : planning en cours. Finale le samedi 8 septembre aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Comptes rendus : après le compte rendu moral de Roger Astrologi, secrétaire, Francis Vidal listait les finances 2917 : recettes 12 357€, charges 11 697€, bénéfice 659€. Pour un solde final au 31 12 2017, 3 299€.

FFCC *ETATS GENERAUX DE LA COURSE CAMARGUAISE*

Vendredi 9 février 2018

Tourisme, spectacle et sport

ffcc,états généraux,mejanes,course camarguaise

Les personnalités de g. à d. : Nicolas Vergonzeanne (sauteur landais, organisateur de spectacles taurins), Renaud Vinuesa (manadier), François Loichet (ministère des Sports), Juan Bautista (torero), René Girard (entraîneur de foot), Maurice Galle (producteur de spectacles équestres) sous le feu des questions de Mandy Graillon

ffcc,états généraux,mejanes,course camarguaisePour les gens de bouvine présents et les invités extérieurs, les Etats généraux voulus par la FFCC, à Méjanes, ont eu le mérite de placer la course camarguaise dans la solennité. Décor et organisation adéquats, préparation en amont payante (badges, dossiers, questionnaires), plateaux d’invités cohérent sous le feu des questions de Mandy Graillon, tables rondes bien mixées entre les personnes, travail de synthèse...
Une journée dense menée au pas de charge où plus d’une centaine d’invités a phosphoré sur deux grands thèmes : quel avenir pour la course camarguaise ? Quelle évolution pour la compétition ? Dans le feu des débats, on a souvent entendu « tourisme, spectacle, sport, rigueur »... et surtout « respect ». Respect dû au taureau, en priorité et dans tous les cas de figure mais aussi respect des acteurs entre eux, du public, des règlements, de la parole donnée...
L’intention fédérale est louable, le brassage et la récolte d’idées fructueux malgré un état des lieux un peu trop morose par rapport à la réalité. Et comme concluait un acteur expérimenté : « Il faut faire avancer les choses, c’est bien, mais ne pas oublier tout ce qui fonctionne correctement ! »


MARTINE ALIAGA
PHOTOS GEORGES MARTIN

ffcc,états généraux,mejanes,course camarguaise

FLORILEGE DU PREMIER DEBRIEFING

A l’issue de l’après-midi, un rapide debriefing a été fait et livré aux présents avant que ne soit décortiquées et triées toutes les propositions.
Promotion : rapprochement avec les professionnels du tourisme. Donner un angle plus festif au spectacle de la course camarguaise. Réaliser un fascicule explicatif. Organiser des circuits pour les touristes et des packages d’une journée de course, du pré à l’arène (tri, encocardement, course). Associer la population locale. Cibler les leaders d’opinion pour qu’ils servent de vecteur de communication. Action auprès des jeunes : rencontres-échanges après les courses et master class dans les collèges.
Compétition : place du président de course, arbitre ou animateur ? Géré par la FFCC ? Valorisation de la qualité des courses par rapport à la quantité. Distinction entre les courses compétition et les courses événements.
Plus de liberté pour les organisateurs mais aussi plus de rigueur (?) Respect des réglements (sanctions). Charte à tous les acteurs sur le bon comportement et le respect. Mise en valeur du taureau. Classification des arènes.
Image de la course camarguaise : mettre en place un protocole solennel à la capelado et à la fin de la course. Valoriser les meilleurs (raseteur et taureau). Garder les acteurs en piste à la fin de la course pour salut.
Tarifs : adaptation des tarifs à la hauteur du spectacle. Cartes d’abonnement. Cartes jeunes.
FFCC : définir un cadre strict pour la saison. Gardienne de l’éthique et du respect des réglements. Professionnalisation de la FFCC.
Rapprochement et travail conjoint avec le Trophée Taurin. Valorisation du taureau et de la prise de risque du raseteur. Formation indispensable des jeunes.

▼ Après-midi studieuse et riche en propositions

ffcc,états généraux,mejanes,course camarguaise

08/02/2018

MANADIERS

Jeudi 8 février 2018

Bonjour au Groupement
des manadiers de traditions Camargue

IMG_0118.JPG

Une belle assemblée à Saint-Just

Exit l’Association des manadiers d’abrivado, bonjour au Groupement des manadiers de Traditions Camargue. « C’est plus noble », explique Berenger Aubanel, président. Les spécialistes des spectacles de rue, souvent éleveurs aussi pour la course camarguaise se sont penchés lors de leur assemblée générale sur les problèmes actuels liés à leur profession.

Devant une cinquantaine de présents, le président en a déroulé les thèmes. Le premier consistant à refuser - comme les deux autres associations de manadiers - la proposition faite par la FFCC de prendre deux licences gardians non salariés avec celle du manadier. L’assoc réclamant en revanche la création d’une licence gardian volontaire individuelle à un tarif accessible (moins de 100€).

Inquiétude majeure et récurrente, l’assurance. C’est bien là que le bât blesse, et ce n’est pas d’aujourd’hui. Responsabilité civile, assurance avec la licence fédérale ? Toujours de nombreuses questions. Auxquelles, il faut bien l'avouer, on ne comprend pas toujours tout

Le projet d’une grande association de manadiers avance, elle regrouperait les trois existantes avec pour partenaires Le livre généalogique, les 3 GDS dans une organisation collégiale. Adopté à l’unanimité.

Demande d’une TVA à 10% sur les abrivado, bandido en tant que spectacle équestre et de tradition.

Révision de la charte pour obtenir une reconnaissance auprès des préfectures avec une ambition qualitative et de sérieux.

Une fois les comptes du trésorier André-Paul Chagnoleau adoptés à l’unanimité, et les applaudissements pour la manade de La Lauze entrante à l’association, il était temps de passer à la partie conviviale de la soirée.

MARTINE ALIAGA

▼ La profession se féminise
clin d'oeil à la table des filles

IMG_0124.JPG

06/02/2018

LA GRANDE MOTTE *CT LOU GREGAU*

Mardi 6 janvier 2018

Le Gregau prêt pour la saison 2018

gdemottegregau2PHVENTADOUR.jpg

En présence du maire de La Grande-Motte Stephan Rossignol

Marcel Lautier, président, et les membres de CT Lou Gregau s'étaient donné rendez-vous en ce début d'année pour les  traditionnels vœux. Etaient présents manadiers, élus et amis de tous bords.  Le président a souhaité la bienvenue à tous et rendu hommage à leur amis Christian (trésorier) disparu en cour de saison.  Il a ensuite procédé au vote après lecture d'un bilan financier clair et précis sans oublier de féliciter les membres pour leur travail : "La saison a été longue, vous avez fait preuve de vaillance et d'obstination dans vos tâches".  Le premier magistrat de la commun, Stéphan Rossignol a ajouté : "Je soutiens et admire le travail du CTPR Lou Gregaou. La chose n'est pas facile mais ils savent par leur passion faire briller l'aficion au cœur de notre cité. Nous serons présents pour les aider avec les moyens appropriés". Des propos applaudis par l'assistance. Et Marcel Lautier de conclure par sa métaphore préférée loin des grandes envolées : "Les chevaux ont soif". En langage camarguais,  c'est l'heure de l'apéro ! Autour du verre de l'amitié, les conversations sont allées bon train, les sujets sont nombreux en ce début de nouvelle saison!

Texte et photos
VENTADOUR

la grande-motte,ct lou gregau,course camarguaise

Pour les journées camarguaises des 23 et 24 juin, quels noms de biou ont déjà circulé : Sugar, Mangin, Coquillon, Chicuelo, Caliste, Urubu, Ubaye et encore Quesaco, Saint-Omer, Caldeiras, Valois, Odin, Caprice...
Nous y reviendrons.

AETCC OCCITANIE

Mardi 6 février 2018

Hat trick
pour la manade Chaballier

Meilleure vache (N.347) meilleur taureau (N.336) et meilleur lot, la manade Chaballier a trusté les prix lors de la remise du Trophée des Jeunes Pousses à la manade Vidourlenque. Hat trick (3 buts) pour la manade Héraultaise.
Un trophée initié par l’association des éleveurs de taureaux de course camarguaise (AETCC) il y a quelques années pour valoriser leur sélection et se faire connaître. Il ne s’agit pas ici de compétition mais d’un désir commun entre les propriétaires des taureaux et les écoles de raseteurs de mutualiser leurs efforts. Tester leurs vaches et taureaux pour les uns, apprendre et raseter le mieux possible pour les tenues blanches, dans un respect commun.
Et la cuvée 2018 a tenu ses promesses comme le confirme Henri Gibert (manade Le Brestalou), secrétaire de l’AETCC Occitanie sous la présidence de Thierry Teissier : « Les manadiers ont mené les bêtes qu’ils pensaient les meilleures et les jeunes élèves ont mouillé le maillot. Nous avons d’ailleurs octroyé un petit chèque aux deux écoles de Mauguio et Baillargues Métropole ».
A l’issue des 7 courses (emboulées) qui se sont déroulées au Crès (CT Joujou) et à Baillargues (CT Le Sanglier) où chacune des 14 manades a mené 2 taureaux et 1 vache, la finale s’est déroulée au Crès, en matinée de la course aux As de la fête, mardi 22 août. Récompensés ce jour-là, le N.212 de Vidourlenque et la vache N.347 de Chaballier.
L’édition 2018 est en pleine préparation toujours dans le même but : faire connaître les manades ÆTCC, valoriser leur travail d’éleveurs et mettre en exergue l’entraide entre ses membres.

MARTINE ALIAGA

02/02/2018

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

amicale,mouriès,course camarguaise

Vendredi 2 février 2018

Dans la douceur de Servanes

amicale,mouriès,course camarguaise

amicale,mouriès,course camarguaiseBleu pur d'un ciel sans nuage, vert soutenu des pelouses du golf et des oliviers, blanc ocré des falaises calcaires et des vieilles pierres de la Bergerie de Servanes... L'Amicale a goûté ce week-end aux couleurs et douceurs provençales dans la capitale de l'huile d'olives, Mouriès.
Et les soixante présents, adhérents, sympathisants et familles associées, ont joyeusement participé à l'organisation de l'assemblée générale de leur association et des réjouissances associées. Car à l'Amicale chacun met la main à la pâte, autour des membres du bureau. Ainsi Marie-Hélène et Lucien Fulconis au nom du Club taurin mouriésen ont été les relais locaux super efficaces de l'organisation, tenant à offrir aux Amicaliers l'or vert de Mouriès, un flacon d'huile d'olive... Arlette et Rémy Martin, eux, ont largement distribué les confiseries du partenaire Haribo... L'apéritif offert par la Sté Ricard étant, lui, agrémenté par le restaurateur. Quant à notre cinéaste Jean Roumajon, il régalait l'après-repas de films taurins tandis qu'une pétition en faveur de l'accès aux arènes pour les personnes handicapées faisait le tour des tables. Les Amicaliers étant largement sensibilisés et solidaires de leurs amis
en fauteuil Manu Pero et Benjamin Alcon. 

amicale,mouriès,course camarguaiseL'assemble générale fut rondement menée pour pouvoir profiter pleinement des lieux et du programme prévu.

Compte rendu moral par le secrétaire Cyril Daniel et financier par le trésorier Eric Auphan approuvés à l'unanimité.

amicale,mouriès,course camarguaiseEt comme notre grand argentier, fidèle au poste depuis 17 ans, ainsi que son ajdoint Rémy Martin souhaitent retrouver un peu de liberté, l'arrivée de Marie- Ange Velay et Norbert Raynaud pour les suppléer a été enregistrée. Une fois le bureau démissionnaire, tous se sont représentés, pour, prochainement, redistribuer les fonctions.

Venait le solennel moment de voter pour les diplômés 2018. Moment fort et très apprécié au verdict suivant :
coup de cœur 
au cocardier Escapaïre de la manade Saliérène ; personnalité élue, Arnaud Fesquet de l'UCTPR ; manadier Christian Ribaud ; raseteur Rémi Guyon. Coup de cœur à la famille Félix. Prix de la fe à Arnaud Chabanon.


Le temps de parfaire leur swing sur le practice du golf, d'apprécier les savoureuses et délicates préparations des cuisiniers de la Bergerie, plus un petit coup de cartagène de Saint-Hilaire (avec modération), les Amicaliers tout sourire dehors ont repris les routes de Provence et du
Languedoc, en languissant déjà la prochaine rencontre.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER
PIERRE MADEC
CYRIL DANIEL
MARTINE ALIAGA

NORBERT RAYNAUD
CHRISTIAN GELLET

amicale,mouriès,course camarguaise

amicale,mouriès,course camarguaise

amicale,mouriès,course camarguaise

amicale,mouriès,course camarguaise

amicale,mouriès,course camarguaise

amicale,mouriès,course camarguaise

▼ Clin d'oeil de Christian Gellet

amicale,mouriès,course camarguaise

 

amicale,mouriès,course camarguaise

amicale,mouriès,course camarguaise

********************