Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/08/2010

LE GRAU DU ROI *AS*

Dimanche 15 Aout

GUEPARD, YVAN, RODIN, ALESIEN, NIZAM
FONT CHAVIRER LE GRAU

GUEPARDGROS.jpg

hispa.jpgGradins bondés avec en ouverture un tableau hispano-Camarguais,réalisé entre autres par le groupe l'Etoile de l'Avenir, Renaud Vinuesa et Olivier Boutaud. Une Capelado originale s'en suit et le traditionnel concours du 15 Aout pouvait débuter. En piste Gros, Violet fers de lance, Allouani, Poujol la classe à l'état pur, Auzolle batailleur, A.Benafitou, Ouffe et Moutet pour de bons passages. Cinq tourneurs. A la présidence Jacques Valentin dans une forme olympique prêt pour battre un record, "booste" au maximun les acteurs en s'époumonant pour annoncer les fortes primes. Tous les cocardiers ont dans l'ensemble répondu aux attentes d'un public satisfait à la fin de la course.

LANCIER de Lautier, a fait sa course habituelle, mettant parfois du danger sur les blancs ou les ignorant totalement.
ALESIEN de Briaux, si ce n'est pas trop sa place de sortie, il s'en accommode parfaitement et fournit une prestation sérieuse et spectaculaire. Des enfermées, des arrivées sérrées pour Gros, Benafitou, Ouffe, des coups de barrières et six fois la musique avec ses ficelles au retour.
EROS de Ricard, rentre ses ficelles aprés avoir joué dans le registre classique qu'il agrémente brillamment par des enchaînements toniques. Pour sa vaillance cinq fois la musique.
Aprés la pause, un peu de nostalgie avec les adieux de PESQUIE de Saumade, le barricadier va désormais rejoindre TRISTAN dans le prés des retraités.
YVAN du Pantaï, le petit taureau du Château d'Avignon fournit une fois de plus une prestation de haut niveau. Anticipations, enfermées et poursuites dangereuses (Auzolle 3 fois) c'est son registre qu'il étale volontiers. Allouani lui sert un caviar longueur de piste pour une arrivée percutante aux planches. Allouani encore travaille, et fait exploser la premiére ficelle que Moutet lève à 1200 Euros. La deuxième rentre et cinq Carmen sont entendus.
RODIN des Baumelles, est craint, d'ailleurs sa cocarde ne sera levée qu'à la septième minute. Le biou domine par son placement et sa vista pour faire avorter les attaques. Auzolle tente mais ... c'est Poujol qui parvient à le faire briller. On aurait aimé voir plus de travail car le taureau semblait être au top. Trois Carmen et les ficelles à 1500 Euros rentrent.
GUEPARD de Cuillé, au top il l'a été... comme à son habitude promeneur presque dilettante et pourtant il voit tout, s'intéresse à tout, surveille tout. Ses assaillants, Gros principalement sont gratifiés d'actions superbes ou l'engagement n'a d'égal que la dangerosité. Auzolle s'en mêle et subit le même traitement aux planches. En fin de quart d'heure Guépard se place et enchaîne une grosse série alors que les primes pleuvent sur sa ficelle... 50 Euros de plus, 100 Euros de plus, la ficelle est portée à 1900 Euros et la direction la porte à 2000 Euros, Gros esuie encore un monumental coup de barrière et la ficelle rentre. Public debout, ovation et des Carmen.
NIZAM de Blatière-Bessac, hors-points, difficile de sortir aprés les cracks, pourtant le Blatière pur jus va relever le défi et de belle manière. Un final explosif avec des actions d'une rare violence. Il brise plusieurs fois les planches, les traverse entièrement mais se prête aussi avec énergie au jeu des séries. Un feux d'artifice que les honneurs récompensent de nombreuses fois.

Texte et Photos Luc PERO

CAPELADO.jpg
La Capelado
PESQUIE.jpg
PESQUIE
ALESIEN.jpg
ALESIEN - Gros
YVAN 2.jpg
YVAN - Auzolle
YVAN.jpg
YVAN - Auzolle
RODIN.jpg
RODIN - Poujol
GUEPARD-GROS.jpg
GUEPARD - Gros
GUEPARD3.jpg
GUEPARD - Auzolle
GUEPARD 1.jpg
GUEPARD - Gros
GUEPARD 2.jpg
GUEPARD - Auzolle
NIZAM.jpg
NIZAM - Gros
NIZAM 2.jpg
NIZAM suite de l'action au dessus
NIZAM 4.jpg
Après le passage de NIZAM
NIZAM 3.jpg
NIZAM et toujours Romain Gros




 

05/07/2010

ARLES 79e COCARDE D'OR

Lundi 5 juillet 2010

VILLARD VAINQUEUR SANS GROSSE CONVICTION
GROS L'ESPRIT "COCARDE D'OR" LUI VA SI BIEN
MORNES LE COCARDIER DE L'APRES-MIDI

TETE.jpg

Où sont les As ? Où est l'esprit Cocarde d'Or ? Où est l'envie ? Où est l'honneur ?
Cette après-midi encore, le public s'est demandé ce qu'il faudrait à certains raseteurs - ceux qui sont en tête des As, notamment - pour s'enflammer, se lâcher, transmettre de l'émotion. Enfin se livrer à la poursuite d'un rêve qui pour d'autres raseteurs valaient de s'arracher le coeur et les tripes. La Cocarde d'Or c'était ça... avant ! Hier, un pâle reflet de ce GRAMMA.jpgqu'on a eu appelé le combat des gladiateurs. Enfin bref ! Le seul à entretenir la petite flamme, hier, a été un jeune du Trophée de l'Avenir qui a tenu la dragée haute aux As : Romain Gros a fait plaisir et à gagné à l'applaudimètre, le coeur des afeciouna.
Un autre raseteur mérite la citation : ◄Fabien Grammatico. Il a tenté sa chance jusqu'au bout. Avec un bel enthousiasme, Fabien a retrouvé ses jambes de 20 ans pour raseter tous les cocardiers. De quoi rappeler la belle Cocarde d'Or de 2001 où au terme d'une grosse bagarre avec Sabri Allouani, il était sorti vainqueur de la course. On peut y associer Arnaud Bonhomme.

Les émotions - douloureuses celles-là - sont venues aussi de l'accrochage de Julien Ouffe par Ramuncho de Guillierme, premier à sortir. Aux dernières nouvelles, Julien souffrirait d'un coup de corne au bras et d'un à la cuisse. A confirmer. Surpris par le taureau près des barrières, le raseteur s'est retrouvé malmené à terre. Heureusement, des jeunes de l'école taurine d'Arles, en contre-piste, ont attrapé le taureau par la queue permettant à Julien de se dégager.
Autre baroulage, celui d'Adil Benafitou par Brun de Lautier. Des commotions mais pas plus pour Adil. Et Benjamin Villard obligé de passer sous l'estribo, après avoir été déséquilibré par Paludier de Margé (6e)

Les cocardiers, souvent déboussolés par l'assaut aux premiers attributs, ont pour la plupart rentré leurs ficelles (les 2 pour Ramuncho, Brun, Martegau, Espeloufi et Mornès, une pour Insolent). Un petit plus d'intérêt à Insolent de Nicollin (3e) qui s'est battu avec beaucoup de brio, placement et déplacements bien gérés ; Martégau (4e) qui a fait du large sans forcer, plus quelques gros coups de "méchantise" aux planches et surtout Mornès d'Allard (7e) qui a terminé avec intensité, beaucoup d'énergie et qui est justement récompensé pour le plus grand bonheur de son manadier.

Voilà les premières réflexions.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

OUFFE EN MAUVAISE POSTURE DEVANT RAMUNCHO...

OUFFE 1.jpg a.jpg
OUFFE 2.jpg b.jpg
OUFFE 3.jpg c.jpg
***********************
ADIL BENAFITOU EN DIFFICULTE DEVANT BRUN...
BENAF 1.jpg a.jpg
BENAF 2.jpg b.jpg

23/05/2010

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 23 mai 2010

LES DAUMAS - CATALAN ET ARENAS - SE DISTINGUENT

ARENAS-Gros.jpg
ARENAS - Gros

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Guillaume Ruiz. Raseteurs droitiers : Gros, D. Martinez, Oudjit, Toureau, Sanchis. Gauchers : Allam, Marquis, T. Mondy. Tourneurs : Causse, Joseph, Ménargues, Ull.

Les Daumas, Arénas (7 ans) et Catalan (8 ans), respectivement 3e et 4e, ressortent en cocardiers de ce concours bien raseté. Et si Gros et Sanchis mènent, Allam se fait remarquer et tous de fournir un travail satisfaisant.
Galavard (Nicollin).- Tout de suite dans le bain pour des séries rythmées et quelques poursuites un peu plus serrées. 9 minutes. 5 Carmen et retour.
Panisse (Lautier).- Raidissime, il faut du courage aux blancs pour l’obliger à déclencher (Allam, Marquis, Gros pour 2 Carmen). Légèrement plus enclin à gauche, il rentre une ficelle avec la musique totalement injustifiée.
Arenas (Daumas).- Avec du placement et une bonne occupation de toute la piste, il force les blancs à l’application. Une pointe de vitesse à donner le frisson au public et la corne dangereuse à l'arrivée (Gros). Avec ça de l’envie pour des séries endiablées. Du bon cocardier qui rentre ses ficelles avec 3 Carmen et retour.
Catalan (Daumas).- Il en impose avec son placement rigoureux et de sèches répliques. Il a l’œil et ne se laisse pas berner. Il sélectionne et réplique avec de belles enfermées où il s’envoie à la conclusion (Gros, 4 fois, Sanchis). Malgré les efforts des blancs, il rentre un gland. 4 Carmen et retour.
Tibère (Nicollin).- Après Catalan, c’est un bonbon qui se donne sans refus (2 Carmen) et que les blancs consomment en 7 minutes.
Bartabas (Lautier).- Les hommes se règlent sur son tempo et allongent les rasets en musique pour 9 minutes. Carmen.
Sugar (Saint-Gabriel, hp).- Rapide dans ses interventions, il se livre vaillamment dans de longs enchaînements. Des Carmen et une ficelle au toril.

Martine ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Sanchis, 12 points ; Gros, 11 ; D. Martinez, 8 ; Allam, 7 ; Oudjit, 4 ; Marquis, 2.
Trophée des Raseteurs : Toureau, 10 points ; T. Mondy, 6.

CATALAN-Sanchis.jpg
CATALAN - Sanchis

22/07/2009

REMOULINS - 21e CERISE D'OR *Avenir*

Mardi 21 juillet 2009

CANBERRA, MILOU POUR LES COCARDIERS
GRAMMATICO, AYME, GROS POUR LES RASETEURS

CANBERRA 1.jpg
CANBERRA sur Violet
21e Cerise d'Or pour CANBERRA de St Pierre, Souvenir P. Mayor MILOU de Lagarde car à Remoulins comme l'a bien spécifié le président de course Gérard Valentin ce sont les taureaux qui sont avant tout récompensés. Ensuite les raseteurs F. Grammatico meilleur aux points sur les quatre courses. A. Ayme arrive second et le coup de coeur pour R. Gros.
Cette finale a permis à d'autres cocardiers et d'autres raseteurs de faire valoir leurs qualités, mais... seul le jury est maître des décisions. MOURVEDRE, MITHRA, RAIMANA pour les taureaux avaient aussi les atouts pour les récompenses, de même que N. Violet, C. Clarion, Errik chez les blancs pouvaient prétendre sans orgueil mal placé au coup de coeur.
Texte et Photo Luc PERO

20/02/2009

ARLES - REMISE DE TROPHÉES


Mardi 17 février

 

LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE
A REMIS SES TROPHÉES

DSC01118.jpg

Dans la magnifique salle d'honneur de la ville d'Arles, Daniel Richard adjoint au maire et délégué à la  course camarguaise, président de la commission taurine extra-municipale ouvre la cérémonie qui honore les raseteurs J. REY, J.-F MOULIN, R. GROS, les manadiers Plo pour son cocardier LEVENTI et Espelly-Blanc pour ANDALOU. Hervé Schiavetti, maire d'Arles,  a rappelé tout son soutien et son attachement aux traditions taurines. Parmi les personnalités Marc Jalabert, la Reine d'Arles et ses demoiselles, d'honneur, Laurent Geslin maire de Mas-Blanc qui prend en main la direction de l'Ecole de raseteurs, de nombreux manadiers et raseteurs. Un coup de coeur est remis au président du club taurin " LOU FERRI " pour son inlassable activité.
Gérald Rado, organisateur des courses camarguaises, annonce l'affiche du premier concours de la saison  arlésienne pour le dimanche des Rameaux avec dans l'ordre de sortie: SEVERO de Ribaud, BASTIDON de Cavallini, FOREST de l'Argentière, ANDALOU d'Espelly-Blanc, BAMBOU de Chauvet, GASTOUNET de St Pierre, GALLICIANAIS de Briaux frères. Raseteurs invités: Auzolle, Villard, Gleize, Clarion, Ibanez, Martin-Cocher, Guyon, Rey.
Le verre de l'amitié et les éternelles discussions " bouvinesques " clôturent cette sympathique réunion.

Texte et Photo Luc PERO

26/08/2008

SI ÇA C'EST PAS DE LA PASSION...

ROMAIN GROS ET JULIEN REY, LA PASSION NO LIMIT !

... Aprés avoir animé comme à leur habitude, avec beaucoup de ferveur et d'entrain la course de l'aprés-midi, ne voilà t'il pas que nos deux jeunes et talentueux raseteurs se sont encore mis à l'ouvrage pour mettre du piment à la Bandido. C'est pur, c'est beau, et que l'on ne vienne pas encore me dire que les jeunes n'ont plus la Fe !!!

4b297d2fd7b7302d69e85483f40c894a.jpg
8a601f8219d11e490b303f950944b401.jpg
01bbd2353ba483bcef50a8f44f3016cf.jpg
d2a193b99a1d8a5727d1ca465bbb5c68.jpg
1c5dda71306bdfb8a42fa8904bfb47ac.jpg
91785b2491c602efa0c51262677bfb0f.jpg
3d19ae649b043d4e6e24b852ae4c8f33.jpg
be81a2ad706819b343c8bcefe9ebf1b9.jpg
cee0c1daebe5b84363a9c33e6f02dd4b.jpg
64589adfed7d3ee2cd4555304f6a207e.jpg
ae6a9eeb488609d31a43d6e3b0c9acfd.jpg
b6a840a3681b8b3776ebfbaf68fd7475.jpg
ET LE FINAL AVANT LA DOUCHE BIEN MÉRITÉE...
ea1c56e520e7731c39083a5bb13e9331.jpg

Photos Luc PERO

25/08/2008

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Dimanche 24 août

PRIAM, 6 ANS, ET AIGLON, 7 ANS :
LES JEUNOTS MÈNENT LA COURSE

fd5559c905b5e8cc3a221d277e189fec.jpg
AIGLON SUR Gros

c2b572a2ed2994d2253ce2337f52b77f.jpg A l'Ouest de Montpellier, Saint-Georges d'Orques sait faire parler sa fe notamment pour la journée à l'ancienne où un demi-millier de participants se mobilisent sous l'égide de l'association"Cigales et respounchous". Le club taurin Le Trident n'est pas en reste et fait un louable effort pour présenter une course intéressante. Le public est au rendez-vous et les bandes de jeunes mettent l'ambiance.
En piste, Noguera, Gros, Bini, Paparone (à droite), Mebarek et Cartalade (gauche), aidés de Jorquera, Cuallado et Fernandez ont travaillé correctement sous la responsabilité de Cyril Daniel qui anime justement les débats. Des cocardiers, AIGLON (4e) et PRIAM (6e) se détachent, le premier pour sa domination, le second pour son punch. Les prix du Souvenir Michel-Laurens vont à Romain Gros pour son investissement et à PRIAM.
A 4 ans, JAFFAR (Le Brestalou) met du cœur dans ses poursuites et ses enchaînements. Attentif dans les séries et une belle anticipation sur Gros pour 7 minutes agréables vu son âge. 2 Carmen et retour. BELZEBUTH (Vitou) gagne en placement au fil de sa course et oblige les hommes à l'application pour douze minutes, 2 Carmen et retour. LOU SIBLAIRE (Saint-Pierre), brave partenaire franc et disponible, met assez de jus dans ses poursuites pour rentrer une ficelle. 3 Carmen et retour.
Les affaires se corsent avec un AIGLON (L'Occitane) dominateur. Magnifique taureau au gabarit impressionnant, cornes majestueuses, allure dissuasive. Il n'aura droit qu'à des rasets à blanc jusqu'à la 7e minute. Car bien positionné, vite rendu sur l'homme, il passe la corne à la planche. Noguera, Mebarek, Bini et Gros se font des frayeurs, et les ficelles restent inaccessibles. 3 Carmen et retour. LEANDRE (Plo) n'a pas une grande envie et n'est guère sollicité. Un bon placement et quelques séries pour un quart d'heure manquant de rythme. A 6 ans, le jeune PRIAM, poids plume et vrai puncheur, a une pêche d'enfer. Placé, il sort très très vite sur les cites et met toute sa rage dans une quinzaine d'actions aux planches dont deux magistrales sur Noguera et Bini. Tous les raseteurs participent à ce final pétaradant. Jusqu'au bout de ses forces, Priam se dresse aux planches, il a le dernier mot en concluant encore une fois sur la sonnerie. Et un gland retourne à Candillargues.

Martine ALIAGA

f408b148baff04035ce9373421b23a60.jpg
PRIAM, la petite "terreur" du Ternen
699bc017b5b59490d1b4ee6bc145befe.jpg
Avec PRIAM, c'est chaud pendant quinze minutes...

Photos Luc PERO

21/08/2008

FOURQUES *AVENIR*

Dimanche 17 août

GAVOT MAITRE INCONTESTÉ

14334cfca42a84ca2da6cdd810dc8dab.jpg
OUFANOUS et R. Gros pour le spectacle

1632ae4db34a94fcec963b77da77b67a.jpgLe plein sur les gradins lorsque N. Nesti observe une minute de silence à la mémoire de Jacques Espelly. A la capelado orchestrée par la peña Les Arlequins d’Arles défilent: Bournel, Deville, Gleize (qui sort au 5e), Mascarin, Lafare et Ruiz accompagnés des tourneurs Cuallado, Dunan, Martinez et Patou. Gavot cocardier redouté remporte le prix du meilleur taureau sur les trois courses devant Oscar de La Galère. Athor pimente le combat et crée aussi la difficulté. Lafare diminué par une blessure remporte la 8e édition du Trophée Pierre Gachon devant Ricci (absent) et Gros (ex aequo avec Bournel aux points, puis aux cocardes mais départagés par l'âge). En plein marathon aoûtien, le travail et la conviction ont manqué chez les blancs malgré les bons passages de Gros et la générosité de Bournel.

Entame spectaculaire pour MISTRAL (Cuillé) qui bascule avec Ruiz et frappe après Lafare. Un peu lourdaud il a tendance à lâcher le raset au fil des minutes mais conserve ses ficelles. 1 Carmen.
Rapide, PANISSE (Lautier) est à l’aise dans les séries et pointe les cornes à l’arrivée quand on le force. Aux ficelles, il manque de pression mais se bat et concède la première sur le fil en musique entendue une fois.
Surprise pour les blancs avec le jeune ATHOR (Daumas) véloce et criminel avec ses cornes. Difficile de lui toucher la tête même en le piégeant.

GAVOT (Lou Pantaï) impose les distances. Seul Gros essaie et coupe le ruban rouge à la 8e minute. Combattant aguerri et intelligent, il impose ses règles. Même si Deville s’adjuge un gland sur la sonnerie il s’avère trop compliqué pour les hommes. 4 Carmen et retour.
Mou aux rubans, PEQUELET (Allard) rate sa sortie et malgré une action sur Gros le cœur n’y est pas. Il demanderait à être charbonné aux ficelles et ne le sera pas. Il les rentre en silence.
Brouillon, OUFANOUS (Guillerme) effectue quatre grosses actions dont deux avec sauts après Ruiz (2), Gros et Bournel mais sans difficulté il s’incline en neuf minutes.
Ainsi va la course camarguaise au rythme du marathon aoûtien...

Texte et Photos Eric AUPHAN
daa13d1ab91d416608b178930dab89c1.jpg
OUFANOUS de Guillierme en action
2ce71be894d581e61e97b3556e807f33.jpg
Faut pas traîner devant GAVOT du Pantaï

08/08/2008

MONTFRIN 5-08 *Avenir*

FINALE DU 50è GLAND D'OR

ROMAIN GROS SUR UN PIED...

e9ce5d2057017dae632feeb0e6661c1d.jpg
AGASSOUN et R. Gros victorieux

En effet c'est avec une blessure (Marguerite d'Or) au talon handicapant ses courses et sauts, que Romain Gros s'adjuge le 50è Gland d'or dont voici le palmarés final:

1er- R. Gros 74 points
2è- B. Four70 pts
Meilleur animateur de la Finale- J. Rey
Meilleur taureau sur la compétition- PASTEURde Fabre-Maihan
Meilleur taureau de la Finale- AGASSOUN de Blanc

A la capelado sous les ordres de Luc Allemand, Président de course, Grammatico, Estevan, Violet, Gros, Ayme, N. Benafitou, Ricci et Bruschet (sort à la pause, Mascarin le remplace) pour les raseteurs et Ranc, Rouveyrolles, V. Dengerma, Cuallado pour les tourneurs défilent au milieu de La Gardounenque, des Arlésiennes, des gardians de la manade Martini.

JASMIN de Ribaud, prend des séries, se chauffe, accroche Violet par l'elastique du protège-tibia au saut des planches. Se place bien et donne une réplique dangereuse en terminaisons. Bon premier et musique plusieurs fois.

b119168968b5bea8f9d07b0ebb105c79.jpg
3d5b48adf5749e6a2806e3769da4908c.jpg
ENZO de Chauvet, court beaucoup et ne réponds que lorsqu'il sent l'homme à sa portée. Irrégulier, mais manque de travail soutenu. Quatre Carmen pour plusieurs belles finitions, dont une bascule sur Gros.
1a11a6f93f5b21b85df0243e9ff75090.jpg 
COURLIS de La Galère, lui aussi court beaucoup et Rey se régale en l'embarquant dans des longueurs. Glands et cocarde en poche Rey continue son festival, rendant trés intéressante la fin de course du taureau. Des Carmen.
4079152b9afacab479a77fe5d41100df.jpg

BANARU de F.Mailhan, un pur des Bernacles, qui effectue tant qu'on lui en demande des séries et encore des séries. Il peut aussi terminer aux barricades ou au delà et la musique plusieurs fois le récompense.

d1adf30b4f34ee19e921591d600162c6.jpg
VARADERO de Guillierme, il affiche tout d'abord un coeur énorme dans des enchaînements successifs, puis petit à petit ajoute de la difficulté en prenant un coup de revers. Finisseur aussi il récolte plusieurs Carmen.
adbfe61a90497a8529d16650fe37e107.jpg

AGASSOUN de Blanc, attendu par le public le fantasque cocardier n'a pas déçu ses supporters. Des sauts sur tout ce qui bouge, des envolées sur les rasets les plus audacieux, il a assuré le spectacle. Musique et Prix du jour.

5124ab25f91a8e9a5f6baaadc08ad401.jpg
b81ee97f8278f41940e0b19a174debae.jpg
99c5987eec228eea862b3f28beb1f5a3.jpg
7699feae25d345355ef123fdc21224ac.jpg

VALMONT de Lautier, a clôturé avec quelques actions percutantes aux barrières pour plusieurs Carmen.

39219a4dc3100580c69641616332db5c.jpg

Texte et Photos Luc  PERO

31/07/2008

MARGUERITTES : 47e FINALE DE LA MARGUERITE D'OR 29-07 *Avenir*

ROMAIN GROS, LA MARGUERITE D'OR
FANFAROUN, LE TROPHÉE RAMI
*************

b012b344a5c130bd0a72854cfa4d0901.jpg
Romain GROS vainqueur in extrémis...
Romain GROS doit une fière chandelle à ses camarades Rey, Bruschet, Errik qui ont protégé son avance sur Fabien GRAMMATICO, car en se blessant au talon au quatrième taureau, ses chances étaient bien compromises. Félicitations à tous car malgré la compétition tout s'est déroulé en bonne règle. En piste ils étaient huit plus trois tourneurs. Au micro Didier Gaillard. Le podium: 1er GROS - 2e GRAMMATICO - 3e ERRIK. Meilleur taureau des trois courses FANFAROUN de Nicollin.
a2b9d77754787e68896756a2f794e439.jpg
BRUN de Lautier, trop de refus pour quelques enfermées.
ef5e7efdeb8316f254f55854e8849675.jpg
AUGIAS de l'Argentière mériterait de sortir plus souvent.
a081219ac207683f897df20dfc44205a.jpg
SACRISTAIN de Saint-Pierre, trop irrégulier.
d5c911ff943fc9ec6c64a898b904de32.jpg
DAUDET de Fabre-Mailhan, bien mais manque de jus.
2bfda596fcf29bcb99338b1a45a6df4d.jpg
FANFAROUN de Nicollin, complet, vaillant et finisseur.
3741e54e89210c2351951bbcdc872d90.jpg
OSCAR la Galère, la révélation du jour, à suivre.
06db8690ed606c8a2e3d8baee898f901.jpg
HERODE du Joncas, jeune mais déjà plein de bons principes.
 

Texte et Photos Luc PERO