Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/11/2016

MANIFESTATION

11 novembre aux Saintes-Maries-de-la-Mer

Après la commémoration
rencontre autour d’une journée bien animée

les saintes-maries-de-la-mer,abrivado,11 novembre,course camarguaise

Ils sont là, taureaux, chevaux et gardians de Provence et du Languedoc, venus battre la poussière de l’ultime grand rendez-vous de la saison, devenu au fil du temps un rituel incontournable du milieu camarguais. Les spectateurs aussi sont présents et fort nombreux, on retrouve parmi eux une majorité de férus d’abrivado, tandis que d’autres plus ou moins touristes, ont fait le déplacement en curieux pour découvrir cet évènement qui retentit au plus profond des départements.

La jeunesse et les fameux attrapaïres chargés de courage sont prêts à se mesurer avec fougue à la déferlante des manades qui bientôt vont défendre avec fierté les couleurs de leur devise et ce dans une lutte à la régulière mais éprouvante pour chacun, mais ô combien enivrante et euphorique.
Rapidement les rues semblent devenir plus étroites, chacun veut voir la bête et l’approcher au plus près en fonction de sa témérité, ça se bouscule, soudain un cri, « avise ! as escapa ! ». Et là, dans le martèlement des sabots, surgit une ombre noire dont beaucoup se flatteront d’avoir frôlé les cornes dans les narrations à l’heure de communier autour d’un apéritif, alors que depuis le matin les ruelles sont encensées de rouille, paëlla, gardianne et sons gypsi.

Le soir arrive déjà, et rapidement le rideau retombe sur la temporada dans l’attente d’’un nouveau printemps sur une autre plage voisine.

Texte et photos
ERIC MARC

les saintes-maries-de-la-mer,abrivado,11 novembre,course camarguaise

*************************

 

 

28/10/2016

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

Course du mercredi 26 octobre 2016

Les lauriers pour la manade des Termes

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaise

Le 213 des Termes et le jeune raseteur Youssef El Mahboub

Sous quelques gouttes de pluie, les Saintes-Maries-de-la-Mer se remplissent peu à peu,  en ce mercredi, d'une foule d'afeciouna qui finalement, à l'heure de la capelado, empliront les arènes à ras bord. Beau succès d'affluence pour le Parc naturel de Camargue qui, après six courses gratuites bondées, affiche, en ce jour payant,  la même adhésion du public aux courses d'étalons Marcel-Mailhan, 34e édition.

Au final, les tau ont affiché les qualités et les défauts des étalons. Quelques-uns n'ont pas réitéré leur précédente prestation, ou bien sont souvent sortis du toril plein de jus mais se sont vite calmés. Normal pour ces jeunes mâles de 3 et 4 ans. La course a tout de même été agréable à suivre, il y a eu du jeu avec tous les tauraux, puis un lot d'émotions (blessure d'un spectateur en contre-piste, puis du raseteur Miralles victime de sa bonne volonté) et un bon final relevé par le panache du Lagarde. 

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaiseEt si le N.213 des Termes (Photo Michel Naval) récompensé du 1er prix sur la finale ainsi que le 3e prix au N.303 de Lagarde, sont bien mérités, le public n'a pas compris le 2e prix donné au N.261 de Raynaud, laissant éclater sa colère envers le jury mais infligeant au manadier un passage en piste sous la bronca. Pas cool !

Parmi les 14 raseteurs se relayant en piste, Youssef El Mahboub se fait remarquer tout comme Laurier et Laurent, les autres étant un peu plus intermittents.

Le Didelot au physique avantageux ouvre la course mais manque vite de jus et se désintéresse à la sortie du raset.

N.211 de Saint-Antoine, lui aussi à la belle plastique, attaque plein gaz, avec du placement et de l'investissement jusqu'aux planches. Quelques moments de retenue. Classique et pas désagréable. Rentre 1 ficelle.  1 Carmen et retour.

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaise◄ N.220 de Vitou Frères. Petit gabarit bien fait avec ses petites cornes refermées, mais éclatant de vaillance. De belles enfermées et de longs enchaînements pour les ficelles qui rentrent. 4 Carmen et retour.

Le N.3169 de Nicollin. Premier raset, il s'envoie et cueille un spectateur au ras du burladero. La blessure nécessite l'évacuation et la course s'arrête un bon quart d'heure. A la reprise, le Nicollin conclut méchamment plusieurs fois, les hommes le craignent. Puis peu à peu perd de sa fougue. Carmen au retour avec ses ficelles.

N.213 des Termes. Belle pointe de vitesse au départ de l'action, tient pied dans les enchaînements et ne lâche pas jusqu'au ras des planches. A tout vouloir prendre, il se laisse parfois distraire mais affiche une réelle volonté et du sérieux. 7 Carmen et retour avec 1 ficelle.

N.261 de Raynaud. Suit avec plus ou moins de conviction, offre son frontal, saute... Une belle trajectoire avec El Mahboub... Il tire la langue et laisse ses ficelles à 9'25. 2 Carmen et retour. Il n'est pas dans un bon jour et ne réitère pas sa course précédente qui lui vaut le prix du meilleur tau de 4 ans.

N.313 de Ribaud. Bien fait mais pas trop attaqué, se laisse parfois distraire puis se désintéresse. Une paire d'action cornes pointées (2 Carmen) mais c'est un peu juste. 

N.307 de Fabre-Mailhan poursuit fougueusement et frise les planches. Montre beaucoup de vivacité au départ de l'action, s'envoie sur Castel, se place, saute à plusieurs reprises... et perd beaucoup de temps dans la contre-piste d'où il bouscule Miralles.

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaiseN.303 de Lagarde. Sort motivé et serre El Mahboub pleine piste, s'envoie après le même. Des sauts, des séries où il perd un peu de nerf mais en garde assez pour s'envoyer plusieurs fois dans les dernières secondes dont ce gros coup après Bakloul. Bravet et finisseur, il rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MICHEL NAVAL

Les prix

les saintes-maries-de-la-mer,tau,manade les termes,course camarguaise

Les prix aux étalons de la finale : 1er Les Termes ; 2. Raynaud ; 3. Lagarde.

Sur l'ensemble des courses : meilleur 3 ans, le 307 de Fabre-Mailhan ; meilleur 4 ans, le 261 de Raynaud. Plus beau 3 ans, le 3169 de Nicollin ; plus beau 4 ans, le 228 de Blanc.

Raseteurs : à la finale, 1er El Mahboub ; 2e Laurier ; 3e Laurent. Sur l'ensemble des courses : 1er El Mahboub ; 2e Laurent ; 3e Michelier.

29/06/2016

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

Mercredi 29 juin 2016

Garlan statufié de son vivant

GARLAN2015PHMALI.jpgll a marqué l’histoire de la course camarguaise, il trônera désormais sur le parvis des arènes des Saintes-Maries de la Mer. Garlan qui vit une retraite paisible sur ses terres des Baumelles aura donc son double en bronze dans une attitude qui lui est emblématique. En effet, l’artiste Ali Salem l’a immortalisé dans une anticipation. Une initiative municipale qui sera dévoilée au public, mardi 12 juillet, à 18 h 30.

 

MARTINE ALIAGA

15/11/2015

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

Samedi 14 novembre 2015

La dernière enfermée de Garlan

les saintes-maries-de-la-mer,course camarguaise

Lucas Faure a eu beaucoup de chance de s'en sortir sans trop de mal

Les Saintes-Maries-de-la-Mer, le CT Boisset et la manade des Baumelles ont mis le paquet pour que la dernière course de Garlan soit un hommage rendu à son extraordinaire carrière et un souvenir impérissable. Dès le matin, la foule se pressait aux Baumelles pour le tri de la course, tout comme les spectateurs faisant la queue aux arènes dès 12h30. Et sous les températures estivales, ce sont des gradins pleins qui accueillaient la pena La Gardounenque, les groupes folkloriques et l'équipe de Renaud Vinuesa, les couleurs blanc, gris, rouge flottant en devises géantes. Beaucoup d'émotion dans les discours retraçant les années "Garlan", et dans les paroles d'un manadier - Joël Linsolas - toujours émerveillé par "Ce taureau pas comme les autres" et pour qui en ce jour "le spectacle est terminé".  La belle histoire entre ces deux-là n'est, elle, pas finie mais elle se poursuivra désormais dans l'intimité de la manade. Belle retraite Garlan !

La course

Regain.- Au petit trot sans forcer, distribue quelques séries, pousse quelquefois aux planches. Un petit rythme, rentre ses ficelles. 1 Carmen et retour.

Artemis.- Offensif, il part souvent en chasse. Utilise tout le pourtour et suit jusqu'au ras des planches. Cadenas pleine piste pour une trajectoire trépidante. Jusqu'au bout avec Ouffe. Comme Regain, il balance souvent les cornes à la rencontre surtout à droite. En revanche, s'engage fort avec les gauchers (Four, Ouffe). 13 minutes, 5 Carmen et retour.

Attila.- Se livre, suit jusqu'aux planches sur les rasets engagés avec conclusions mais de nombreux sauts lui font rendre une copie brouillonne. Rentre une ficelle. 

Rodin se joint à la fête pour reformer quelques minutes son duo avec Sabri Allouani. Le bougre, à 16 ans, il sonne la charge sur une longueur. Applaudissements nourris.

Garlan se laisse admirer le temps de lire son palmarès long comme trois bras. Prend vite position, renvoie Auzolle, Four au loin. Mais à la 4', anticipe Faure, le bouscule, et le malmène, heureusement sans mal. L'animal a encore frappé. Dans la foulée, Cadenas se fait embarquer à la limite de l'accrochage. Garlan c'est Garlan, à 15 ans, il est toujours maître sur son terrain. Faure encore, Allouani, Four... S'il ne démarre pas à tous les coups, sa sortie sur Cadenas est impressionnante, tout comme ses ripostes sur les derniers rasets du jeune raseteur. Et l'air du cocardier joue longtemps pour accompagner son dernier retour au toril, sous les applaudissements du peuple de bouvine debout.

Aioros.- Des poursuites serrées (Faure, Aliaga, Cadenas), des séries conclues (Allouani), Faure obligé de rentrer les reins. Cadenas et sa façon de rester dans le berceau des cornes fait passer le frisson. Aioros enchaîne à vive allure, Sabri passe de justesse, Cadenas idem. Cornes pointées sur Aliaga. 10' les rubans. Domine et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Optimus.- Début un peu décousu vu les circonstances (malaise en contre-piste, puis chute dans les gradins). Un peu esseulé, Optimus baroule, saute. Mais quand ça démarre, les ripostes sont pleines de fougue. Tour à tour Four, Auzolle, Cadenas, Ciacchini, Allouani sont énergiquement expédiés au-delà du pourtour pour un final tout en musique, les glands à la maison.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

28/10/2014

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER *LIGUE*

Mercredi 22 octobre 2014 - Finale des courses d'étalons Marcel-Mailhan

Le N.031 de Saint-Gabriel...
le plus tau !

L’ensemble a manqué de gnacque tant pour le bétail que pour les stagiaires raseteurs dans cette finale des courses de tau Marcel-Mailhan (Course de Ligue). Mais le but est atteint pour les organisateurs, à savoir le Parc Naturel régional de Camargue, adossé au Comité d’organisation des fêtes saintoises. A savoir passer en revue les élevages camarguais (48 pour cette année), promouvoir la Raço di biòu et en trouver l’écho favorable auprès du public. Banco ! La finale payante a fait le plein de spectateurs après six courses gratuites et non moins suivies. Au final, une belle journée festive avec les abrivado et bandido dans les rues des Saintes bien animées par les nombreux afeciouna.
A l’issue de la course, le “podium” colle à la réalité : le N.031 de la manade Saint-Gabriel (2e dans l’ordre de sortie) a fait impression par son physique avantageux, et son comportement fou fou à sa sortie, puis vaillant, puis concluant brillamment, souvent après Charrade.
Le N.023 du Levant (4e), se fait remarquer par ses accélérations et ses enchaînements pris avec beaucoup de cœur. Il obtient le 2e prix de la finale.
Le N.030 de Lautier (6e) s’octroie la 3e place par la vitesse qu’il met dans ses interventions. Et même s’il s’évade allégrement, les enchaînements l’intéressent où il appuie davantage sur les gauchers. 
Pour les autres biòu, leur statut d’étalon - et leur âge, 3 ou 4 ans) - leur procure un caractère fluctuant et certains très prometteurs à la première course, se sont avérés en dessous. Normal !
Le N.001 du Rhône (1er) n’a pas montré beaucoup de conviction. Le N.121 de l’Aurore est resté plan plan à la mesure des raseteurs. Le N.059 de Lagarde, bien positionné, ne laisse rien sans réponse au début, puis se disperse, prend quelques séries. Le N.114 de Saint-Antoine (7e) est vaillant quand les hommes y mettent du leur, puis s’éternise en contre-piste. Le N.134 de Blanc (8e) fort d’un physique avantageux, mais peu attaqué, n’a pas beaucoup d’occasions de monter son caractère. Il collabore pourtant mais en baclant la sortie du raset. 
Côté raseteurs, le trio Martin, Charrade, Robert fait le podium, l’ensemble a manqué toutefois de persuasion.
 
MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER
 
L’ensemble des prix seront remis lors d’une prochaine soirée, en novembre, au Relais culturel des Saintes-Maries-de-la-Mer
prix
 
*************
 
23e courses de tau Marcel-Mailhan
 
Les prix sur les 6 courses : le N.134 de la manade Blanc, meilleur des 3 ans ; le N.059 de la manade Lagarde, meilleur des 4 ans. Prix de la beauté : des 3 ans, le N.173 de Raynaud ; des 4 ans, le N.095 d’Agu. Raseteurs stagiaires FFCC : Vincent Marignan, Geoffrey Robert, Marvin Méric.
A la finale : 1er, le N.031 de la manade Saint-Gabriel ; 2e. N.023 du Levant ; 3e. N.030 de Lautier. Raseteurs : François Martin, Antoine Charrade, Geoffrey Robert.
La course : mercredi 22 octobre, entrée : le plein. Org. : PNRC et comité des fêtes saintoises. Président : Bruno Pascal. Raseteurs : Charrade, sort au 5e remplacé par Magnetto, Martin, Marignan, Méric, Bernard, Robert, Vacaresse, Rodriguez. Tourneurs : Sagnier, Arnel.
 
**********

06/04/2014

LES SAINTES MARIE DE LA MER *AVENIR*

Dimanche 06 Avril 2014

BECHET ET MÉDOC LE DUO DE CHOC........

IMG_5176.jpg

 Rémi Guyon s'applique à la tête du sérieux Béchet.

Entrée: 1/10ème Organisateur: Gard Toro. Présidence: Bruno Pascal. Droitiers: Guyon, Marquier Miralles, Vic (sort au 5ème contusion). Gauchers: Allam, Bouharghane, Ferriol, Oleskevich. Tourneurs: Labrousse, Lebrun, Lizon, Sagnier.

Course honnête aux Saintes mais plus de travail n'aurait pas nui. Castor termine bien la première partie, Béchet et Médoc sont au dessus quant à Éos il ne peut être jugé. Guyon est déjà affuté, Bouarghane et Allam travaillent, Ferriol plus à l'aise en seconde partie. Les autres sont trop discrets.

TRELUS (1er) à du mal à appuyer ses poursuites mais se rapproche des planches au fil des rasets surtout à droite son côté préféré. Son coup de tête lui permet de conserver ses ficelles. Un premier honorable avec 7 Carmen et retour. LIBER (2ème) affiche de suite de la vaillance mais aime la contre piste. Brouillon, il ne reçoit pas un travail qui lui permet de s'extérioriser même s'il se dresse après Miralles. Il rentre ses ficelles. 2 Carmen et rentrée. Il se livre avec franchise ce CASTOR (3ème) et les hommes lui font accomplir des séries rythmées. Aux ficelles il devient plus agressif en finition et ronge même du terrain sur le raset. Excellent sur la reprise il conserve une ficelle en musique jouée 6 fois.

Sans jouer les ténors, CARUSO (4ème) perd vite ses rubans. Doté d'un tempérament généreux, il ne pose pas de difficultés pendant quatorze minutes très volontaires. 6 Carmen et retour. Méchant, BECHET (5ème) cloue les cornes mais défend ses ficelles en deux minutes. Sérieux et placé, il contrôle, enferme Bouarghane à deux reprises et s'avère percutant dans un final enjoué. 6 Carmen et rentrée. Les degrés montent avec MEDOC (6ème) qui manque de rasets et saute seul mais aussi après Bouarghane. Les planches craquent sur Ferriol et se brisent le coup suivant. Après Guyon l'envol est spectaculaire etc il termine par deux grandes actions sur Ferriol. Il conserve un gland. 6 Carmen dont rentrée. Le taù, ÉOS (7ème) sort décidé. Rapide et fulgurant, il reçoit quelques rasets à blanc qui finissent dans le pourtour. Dix minutes ennuyeuses faute de travail car on sent qu'il en a sous les sabots.

les saintes-maries-de-la-mer,saumade,course camarguaise

Trélus en première position se jette derrière Rémi Guyon.

les saintes-maries-de-la-mer,saumade,course camarguaise

Liber second à la poursuite de Faycal Allam.

les saintes-maries-de-la-mer,saumade,course camarguaise

Castor en troisième position enferme dangereusement Nicolas Oleskevich.

les saintes-maries-de-la-mer,saumade,course camarguaise

Caruso en tête à tête avec Rémi Guyon

les saintes-maries-de-la-mer,saumade,course camarguaise

Béchet termine violemment aux planches après Joffrey Ferriol

les saintes-maries-de-la-mer,saumade,course camarguaise

Médoc se soulève derrière Faycal Allam

les saintes-maries-de-la-mer,saumade,course camarguaise

Eos ici avec Bouarghane n'a eu guère l'occasion de montrer ses capacités.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : Bouarghane (11)

Trophée des Raseteurs : Guyon (15), Oleskevich (5), Ferriol (4), Vic (4), Marquier (2)

04/11/2013

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

 les saintes-maries-de-la-mer,finale des tau marcel-mailhan,courses camarguaises

Mercredi 30 octobre 2013

Finale des courses de tau Marcel-Mailhan

les saintes-maries-de-la-mer,finale des tau marcel-mailhan,courses camarguaisesPrix de la finale : 1. Etalon de la manade Blanc. 2. L'Aurore. 3. Lautier.

Raseteurs : 1. Vic ◄ Photo. 2. Montesinos. 3. Cadenas.

Vainqueur du concours de ferrade de la journée de la maintenance : manade Saint-Gabriel.

Hommage à Jean-Pierre Durrieu.

*************

Un succès total. Les rues et le parvis des arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer sont pleines dès le matin pour la fête de la Maintenance, et les arènes l'après-midi sont combles. Malgré le report et le vent froid qui balaie le plat pays, le Parc Naturel Régional de Camargue et les courses de tau Marcel-Mailhan ont su mobiliser le public qui après les six courses de Ligue gratuites, affirme sa fidélité en s'acquittant de 9 € pour la finale.

Les huit étalons sélectionnés, au physique plus ou moins typé, n'ont pas réchauffé les spectateurs par les frasques intempestives que l'on peut attendre de cette catégorie de taureaux mais on sait bien que souvent étalon varie, bien fol qui s'y fie. Les stagiaires, un peu timides, n'ont pas eux non plus vraiment emballé les débats. Mais le palmarès (Blanc, L'Aurore, Lautier) récompense les plus intéressants. A l'applaudimètre, le tau de L'Aurore se taille le plus beau succès.

N.942 du Rhône.- Calme et concentré, ses poursuites sont abouties jusqu'aux planches avec une préférence pour les gauchers. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour. N.965 de Navarro.- D'entrée une grosse enfermée sur Cadenas. Remuant, il se livre bien sur quelques enchaînements (Carmen). Rentre ses ficelles. N.923 de Lautier.- Une tendance à couper le terrain en faisant le pas au départ. Sans refus et avec quelques accélérations bien placées, il se livre totalement. Une ficelle rentre. 4 Carmen et retour. N. 051 de Raynaud.- Le long des planches, il se lance au départ de l'action. A mi-temps, il se dissipe et produits quelques enchaînements à contrecoeur peu servi par les hommes qui ne rivalisent pas d'élégance. Une ficelle au retour.

Le N.918 de Gillet.- Quelques sauts et lâche les rasets en cours de route. S. Ben ammar joue l'écarteur. Les blancs en prennent vite la mesure et le tau se laisse raseter. Une ficelle rentre.

 les saintes-maries-de-la-mer,finale des tau marcel-mailhan,courses camarguaises

Photo - Le N.011 de L'Aurore.- Se pose près des planches et s'envoie fort surle raset. Les raseteurs le regardent longtemps. Il s'engouffre à la poursuite des hommes et finit aux planches. Vic lui offre les plus belles trajectoires, Montesinos pour une double accélération. 10 minutes intéressantes récompensées de 5 Carmen et retour. Le N.029 de Saint-Pierre.- Calme, placé, prend les enchaînements tranquillement sans s'attarder. S'évade puis se laisse raseter. Les ficelles à la maison.

 les saintes-maries-de-la-mer,finale des tau marcel-mailhan,courses camarguaises

Les vainqueurs de la finale, photo avec Jonathan Vic - N.065 de Blanc.- Vif, intéressé par le jeu, se cabre volontiers en finition et pointe la corne dans de longues séries. Et même s'il tire la langue, il termine comme un métronome ses 8'30. 4 Carmen et retour.

Les prix de la finale sont remis en piste, les autres récompenses donneront lieu à une réception ultérieure.

MARTINE ALIAGA

Entrée : plein. Organisateur : Parc Naturel Régional de Camargue. Président : Bruno Pascal. Raseteurs : à droite, Cadenas, Dunan, Montesinos, Soler, Vic. A gauche : S. Chekade, S. Ben Ammar.  Après l'entracte : H. Ben Ammar et Méric remplacent Cadenas et Dunan. Tourneurs : Fadli, Fouque.

*********

FETE DE LA MAINTENANCE

les saintes-maries-de-la-mer,finale des tau marcel-mailhan,courses camarguaises

▲ Défilé dans les rues des Saintes
▼ Sur la plage Est

les saintes-maries-de-la-mer,finale des tau marcel-mailhan,courses camarguaises

▼ La manade Saint-Gabriel gagne le concours de ferrades

les saintes-maries-de-la-mer,finale des tau marcel-mailhan,courses camarguaises

les saintes-maries-de-la-mer,finale des tau marcel-mailhan,courses camarguaises

 ▲ Hommage à Jean-Pierre Durrieu

******************************


18/08/2013

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER *AS*

Samedi 17 aout 2013

PHOTOS DE LAURENT SONZOGNI

sainteshoracio.JPG

     ▲ Horacio de Cuillé et Bastien Four

▼ Ratis de Raynaud et Bastien

saintesratis.JPG

Trophée des Impériaux à Ratis
Meilleur raseteur du Grand Rendez-Vous Trophée Taurin :
Bastien Four.

********************

12/02/2013

SALON DU CHEVAL CAMARGUE

15, 16, 17 février, Camagri, Mas de la Cure

camagriBLOG2013.jpg

L'Association des éleveurs de chevaux de race Camargue tient salon tout le week-end prochain au mas de la Cure (face au château d'Avignon). Trois jours d'épreuves, présentations, concours, vente autour de la monte et du cheval camargue. Le lieu - Mas de la Cure - se prête à merveille à ce genre de manifestation avec ses carrières, prés, zones marécageuses, et grands espaces. Tout comme les bâtiments où les artisans peuvent présenter leurs matériels et créations. L'entrée est libre, on peut se restaurer sur place.

En point d'orgue, samedi, le concours de ferrades de l'AECRC au Mas du Ménage suivi de la remise des prix et de l'inauguration au Mas de la Cure de l'Espace René-Jalabert.

Programme complet sur www.aecrc.com


11/10/2012

COURSES DE TAU DES SAINTES-MARIES

Après la dernière des courses d'étalons Marcel-Mailhan organisées par le Parc naturel régional de Camargue, mercredi 10 octobre, les résultats sont les suivants.
Pour la course du 31 octobre, 14h30, 8€, ont été choisis :

 N.723 de Cavallini, N.829  Gillet, 817 L’Amarée, 828 La Galère, 816 Le Grand Salan, 837 Navarro, 958 Pagès, 911 Ricard. Remplaçants : Les Baumelles et Richebois.

Trois stagiaires raseteurs ont été remarqués : 1. Zekraoui Youssef; 2.Ciacchini Jérémy; 3. Belgourari Mehdi.
Le meilleur des tau de 5 ans : N.723 de Cavallini: meilleur 4 ans : N.837 de Navarro ; meilleur 3 ans : N.958 de Pagès.
Présentation dans les 3 ans : N. 938 de Jean-Claude Blanc ; dans les 4 ans, N.818 du Pantaï.