Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/10/2015

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *FINALE DES LIGUES LR*

 villeneuve-les-maguelone,ligues,umsp,course camarguaise

Samedi 17 octobre 2015

Le Paulin et le Martini supérieurs

Un bon millésime d'élèves raseteurs pour une journée de qualité

 villeneuve-les-maguelone,ligues,umsp,course camarguaise

 Le N.058 de la manade Paulin affiche sa belle détermination après Naïm

Dans la nombreuse troupe villeneuvoise de la Section taurine, la qualité est toujours recherchée et la convivialité de mise. De l’entame à la remise des prix, la bonne ambiance a donc primé pour cette journée de finale des Ligues Languedoc-Roussillon. Et même le soleil était de la partie pour, dans les arènes pratiquement pleines accueillir la peña Manu et Cie, les Cabidoules du Cailar et les stagiaires fédéraux. De jeunes raseteurs travailleurs et prometteurs. Côté taureaux (5 et 6 ans), l’ensemble est volontaire, de valeur, tous entendent Carmen au retour. Le Martini se met en évidence dans une 1re partie sérieuse. Le Paulin (5e), plus finisseur, remporte les voix du jury.

Le N.976 de Félix remuant au début, serre de près sur les rasets engagés. Plus stable, il se chauffe, alors, il fait le pas et accélère (Félix, Naïm, Bernard) pour une paire d’enfermées (Martin). Rentre une ficelle. Le N.056 de Martini se livre énergiquement, pousse jusqu’au ras des planches. Droite-gauche, il ne lâche rien. Jaubert passe juste, le Martini se cabre. Poursuit avec obstination et agressivité tout au long de ses 9’15. Le N.034 de Guillierme, un peu brouillon au début, au fur et à mesure fait valoir les capacités de sa race. Il presse les hommes dans des interventions véloces jusqu’aux planches où il passe les cornes. Rentre sa 2e ficelle. Le N.970 de Saumade trouve les placements opportuns. Il exprime son agressivité de manière un peu dispersée. Quelques longueurs sur Bressy, Martin, se jette sur le beau cite de Félix et conclut sur Jaubert qu’il envoie contre le mur. Rentre ses ficelles.

A la reprise, le N.058 de Paulin annonce d’entrée sa détermination. Termine toutes ses poursuites, le mourre au-dessus des planches, voire plus. Enchaîne et s’approprie la piste baladant les hommes. Pas un refus et autant d’investissement des deux côtés. Conclut brillamment sur Félix et rentre une ficelle. Le N.005 Les Baumelles sort en force sur l’invite, les hommes ne lui sautent pas dessus. Baroule beaucoup, lâche parfois, mais tape et bascule après Félix et pointe sur Naïm. Un peu compliqué pour les jeunes, il rentre son gland. Le N.075 du Ternen ne sort jamais du terrain des planches d’où il réplique à grande vitesse. Serre de près les blancs et flirte toujours avec les planches. Félix est récompensé de son assiduité par le gland à la 8e. Montre du caractère en finition, explose et bascule après Bernard. Rentre ses ficelles. Volontaire, cornes pointées, le N.071 de Raynaud enchaîne, accélère et se soulève en finition. De belles longueurs avec Ameraoui, Félix. Droit sur le banet, il lance les cornes après Félix. Se livre et affiche sa présence. Même si la fatigue se fait sentir sur la fin, il tape encore après Naïm. Rentre une ficelle.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Samedi 17 octobre. Finale Ligues LR. Entrée: presque plein. Organisateur: Section taurine. Président: Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Bressy, Félix, Jaubert (remplacé par Ameraoui au 7e). Gauchers: Naïm, Y. Martin, Bernard. Tourneurs: Daniel, Estève. Remplaçant (non rentrant) Brunel.

La Section taurine soutient l’UMSP du CHU

villeneuve-les-maguelone,ligues,umsp,course camarguaiseL’UMSP du CHU... Au delà de l’abréviation un peu opaque, un service du Centre hospitalier montpelliérain : l’Unité mobile de soins palliatifs. Une équipe qui accompagne les personnes atteintes de maladie grave évolutive ou terminale. La Section taurine de Villeneuve-lès-Maguelone a voulu associer l’UMSP à sa saison 2015, décidée à mettre en pleine lumière ces hommes et ces femmes qui aident les malades en souffrance. Pour ce faire, des fonds ont été récoltés lors de diverses manifestations taurines et, mercredi dernier, la somme a été remise à Jean-Pierre Benezech, responsable de l’UMSP. Celui-ci a livré son ressenti : « Merci de nous avoir fait partager et découvrir cette culture, ce sport à haut risque, ce magnifique spectacle de la course taurine. Notre humanité confrontée à la mort, tente de gérer - et c’est notre activité de soins palliatifs - dans les meilleures conditions possibles, les moins traumatisantes et pénible possible - cette question de la fin de vie. Notre humanité, dans cette relation complexe à la mort, c’est aussi ces garçons qui l’affrontent et la défient, témoignant dans cette culture magnifique qu’elle n’aura pas le dernier mot et que l’homme trouvera toujours le moyen d’emporter la cocarde et de se libérer des cordages qui l’enserre. Encore une fois merci, pour ce parrainage original mais riche de signification ».

 

07/05/2015

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 6 mai 2015 - Présélection des vaches cocardières

NICOLLIN,  PAGES et  MARTINI
DANS UNE SELECTION HOMOGENE

vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligues,course camarguaise

 La vache N.153 de Nicollin sur Florian Lopez
 
De retour dans les arènes de Vestric-et-Candiac pour sa 4e course de sélection de sélection de vaches cocardières (après Cabannes, Saint Chaptes et Saint Georges d’Orques), le Trophée Philippe-Thiers avait réuni en ce mercredi 5 manades (la 6e  ayant fait faux bond) et fut d’un niveau fort intéressant surtout avec les pensionnaires des élevages titrés. Celles de la manade Du Ternen n’ont pas démérité non plus face à 6 tenues blanches (4 stagiaires + 2 raseteurs confirmés) et 2 tourneurs qui dans l’ensemble à une exception près ne leur ont guère laissé de répits.
La course  dans l’ordre de sortie :
1/ N° 961 (Ternen) : Pour sa 2e année consécutive de participation, elle nous a démontré qu’elle n’avait rien perdu dans son comportement. La vaillance est toujours là, de même que les anticipations. Elle pousse de temps en temps mais ne conclue pas.
1 Carmen + rentrée à la 8e minute.
2/ N°927 (Aubanel-Baroncelli) : Sans grande défense les hommes vont la soumettre à rude épreuve tout en adaptant leur travail au manque de métier et à la naïveté de la vache.
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligues,course camarguaise3/ N°021 (Nicollin): D’un gabarit plus imposant, elle débute sa course timidement avant d’enclencher la vitesse supérieure pour s’engager avec vivacité, pousser de plus en plus et serrer la tenue blanche sur le raset pour le conclure de la corne sur Charrade et s’envoler derrière Lopez, Viscomi,  ou encore Charrade. Ne cédant que son gland elle reçoit un 7e Carmen à son retour au toril.
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligues,course camarguaise4/ N°068 (Martini) : Quelle bravoure, quelle vaillance, quelle volonté chez cette vache qui ne baisse pas de rythme du début à la fin. Elle s’engage volontaire sur le raset, cornes pointées pour raccompagner jusqu’à la limite. Ses qualités sont récompensées par les honneurs  à 4 reprises, renouvelés à sa rentrée.
5/ N°076 (Pages) (photo sur Lopez):
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligues,course camarguaise
Son placement, sa surveillance et surtout son anticipation font qu’elle ne va se laisser manœuvrer facilement. Méfiants, les hommes ne vont pas faire n’importe quoi. Vive sur les ripostes, elle n’en demeure pas moins dans ses arrivées où Lopez, Bakloul fortement enfermés se font menacer au moment du saut par un puissant engagement. Sérieuse, elle  va recevoir à juste titre le Carmen final qui avait joué 4 fois en course.
6/ N°153 (Nicollin) : Comme sa compagne d’élevage, et après un début que l’on pourrait qualifier de quelconque,  sa course va gravir les échelons, surtout à gauche, côté qu’elle affectionne plus particulièrement. Après un raset hasardeux d’Aboulghazy qui la prive de son gland, le déclic va être donné. Tour à tour, Aboulghazy (2), Bakloul, Perez et Lopez l’amèneront avec eux au-delà des planches dans une envolée fort intentionnée où elle n’envoie pas que  le mourre. 6 Carmen au total pour un final de prestation laissant entrevoir un potentiel attirant l’attention.
vestric-et-candiac,vaches cocardières,ligues,course camarguaisePour conclure, 7/ N°104 (Ternen), est rapide sur ses interventions. Après avoir sévèrement enfermé Bakloul et sauté aux trousses de Charrade, elle va sévèrement enfermer ce dernier pour se jeter derrière lui en contre-piste. Anticipatrice, par moment son placement et ses sauts (surtout en fin de course) viennent ternir quelque peu sa prestation récompensée néanmoins par un 5e Carmen.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Entrée : 123 Entrées payantes
Organisateurs : Trophée Philippe THIERS
Présidence : Jacques ROUMAJON
Stagiaires : Jawad BAKLOUL – Faical ABOULGHAZY – Vito VISCOMI – Florian LOPEZ
Raseteurs Confirmés : Antoine CHARRADE – Yannick PEREZ
Tourneurs : Gérald SAGNIER – Benoit JOSEPH

08/06/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 4 juin 2014 - Sélection des Vaches cocardières
 
LA JAMES BOND GIRL DE BRIAUX  EN EVIDENCE

vestric,ligues,vaches cocardières,courses camarguaises

Pour cette dernière course de sélection, et sous un temps couvert, une centaines de personnes avait fait le déplacement pour découvrir de nouveaux talents chez nos cocardières et ils ne furent pas déçus par la pensionnaire n°007 des Frères Briaux, marquée de chez eux et fille de Galliciannais, de loin la plus complète... Chez les blancs, une fois de plus, l’application, l’engagement et l’omniprésence d’Antoine Charrade a valorisé la course, lequel a bien été aidé par Jordan Magnetto, Vito Visconi, Teggy Romero et Jérémy Pinter plus présent que lors des précédentes courses. Mickael Gougeon a apporté son aide tout comme Mickael Arnel et Frédéric Levy officiants comme tourneurs.
En pole position, la n°706 de la manade Raynaud se place, s’engage bien sur le raset mais ne termine pas.... Seconde, la n°706 de la manade des Baumelles, prend bien les rasets, accepte bien les séries où elle lâche un raset pour prendre l’autre pour 3 Carmen rejoué à la rentrée. Elle fait légèrement le pas mais les hommes lui prennent facilement le dessus et la dépouillent de la totalité de ses attributs. Troisième la n°717 de la manade Aubanel-Baroncelli répond au tac-au-tac en baissant la tête au ras du sol en poussant par intermittence jusqu’aux planches. Elle cède sa cocarde sur la sonnerie finale à J. Pinter et entend son 4e Carmen. Avant les crêpes et beignets ou Cafés et bières la pensionnaire de la manade Du Rousty (n°978) elle aussi fait le pas. Ses poursuites notamment derrière Magnetto sont serrées et une sera même conclue aux planches. 5 Carmen au total.
A la reprise, la n°807 de la manade Raynaud est vaillante, ne refuse rien mais ne termine pas si ce n’est en fin de course sur Visconi, Romero et Magnetto. Tout de même très classique, elle est récompensée par le disque joué quatre fois. Suivante, la n°941 de la manade Layalle a affiché un manque d’expérience et ponctuant sa prestation de sauts (5) mais aussi de manque de suivi dans ses réparties. La pensionnaire n°007 de la manade Briaux Frères est vive, rapide et anticipatrice. Romero, Magnetto, Visconi et Charrade l’amèneront avec eux dans de longs  rasets, sévèrement conclus notamment derrière Charrade et Magnetto qu’elle poursuivra dans le couloir. 6 Carmen plus rentrée et à revoir avec plaisir. Dernière la n°930 de la manade Des Baumelles va ralentir l’ardeur des hommes par son placement angulaire.  En possession de sa cocarde elle retourne au toril en musique après une prestation des plus classique qui peut laisser dubitatif. 
 
A l'issue de cette 6ème et dernière course, les membres du Trophée Philippe Thiers se sont réunis et ont composé la Finale de ces courses de sélection qui se déroulera à Vestric, le mercredi 18 juin à 15h30 avec les vaches dans l'ordre de sortie : 
1 - 717 de la manade RIBANSOL
2 - 715 de la manade SAINT-LOUIS
3 - 810 de la manade RICARD
4 - 945 de la manade LA GALERE
5 - 081 de la manade NICOLLIN
6 - 960 de la manade DU TERNEN
7 - 746 de la manade SAINT PIERRE
8 - 027 de la manade CHABALLIER
 
Vache de remplacement : 103 de la manade LERON
 
CYRIL DANIEL
 

08/05/2014

CABANNES *VACHES COCARDIERES*

Mercredi 7 mai 2014 - Ligue
 
Des Provençales en sélection
Avantage aux N.855 de Chapelle et 001 de Gros
 
Après celles du Haut Gard à Saint-Chaptes la semaine dernière, c’était au tour d’une partie des manades provençales de mettre à l’épreuve leurs pensionnaires dans le cadre des sélections du Trophée Philippe-Thiers. L’entrée est maigre (une centaine de présents à bout de nez) et en piste, seulement 3 stagiaires (Romero Tegy, Dunan Stéphane, Magnetto Jordan), 1 du groupe détection (Lopez Mickael) et 1 confirmé (Douville Thibaud) aidés par deux tourneurs (Dunan Didier, Lévy Frédéric) auxquels est venu s’adjoindre à la 2e vache Boyer Frédéric.
Dans l’ensemble, cette course, prise dans son véritable contexte de sélections de jeunes vaches, de Ligue, ne fut pas dénuée d’intérêt.
cabannes,ligues,vaches cocardières,courses camarguaisesLa pensionnaire n°855 de la Manade Albert Chapelle (►photo), après un début de course fuyard (c’est le moins que l’on puisse dire) s’est avérée fort vaillante dans les séries (au nombre de 5) et extrêmement spectaculaire sur Dunan (4), Douville, Romero derrière qui elle tamponne ou franchit aisément les planches.
Quant à la n°853 du même élevage, elle a manqué d’avant et se contentait, à quelques exceptions prés de sortir du raset sans poser de difficultés (6’).
cabannes,ligues,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto - Pas en reste non plus, la n°001 de la Manade Gros qui "en a sous le capot". Placée correctement, elle s’élance avec vivacité et n’hésite pas, dés le premier raset à propulser Douville avant de basculer derrière Lopez, à nouveau Douville et Dunan... Régulière elle s’avère être une sacré partenaire. Quant à la seconde pensionnaire de la manade Gros, la n°905 a de l’énergie à revendre qu’elle n’utilise pas toujours à bon escient (13 sauts) mais par contre quand elle se place, elle bouillonne et fait le pas à chaque départ au point de faire passer Douville sous ses pattes. A revoir !
cabannes,ligues,vaches cocardières,courses camarguaisesLes 2 pensionnaires de la Manade Chauvet (n°943 ►Photo et n°082) sont elles aussi vaillantes. Avec très peu de refus, elles enchaînent les rasets avec cependant un peu plus d’application pour la seconde nommée avec quelques finitions notamment une sur Douville.
cabannes,ligues,vaches cocardières,courses camarguaisesComplétaient l’affiche, avec une seule vaches, les Manades Fournier  avec la vache ◄(Photo) n°945 qui n’aura que sa bravoure à défendre sans jamais accélérer la cadence, et Mogador  avec sa pensionnaire n°013 qui malgré ses 14 sauts ne posera guère de difficulté aux hommes.
Avec l’implication des tenues blanches notamment Stéphane Dunan et Guillaume Douville à droite et Mickael Lopez à gauche, les vaches, aux qualités certaines, ont laissé subodorer bon potentiel à revoir dans d’autres circonstances avec davantage de condition (pour certaines c’était la première de la saison ou tout simplement en pointe).
CYRIL DANIEL
Photos à suivre
 
Prochaines Courses
Mardi 13 mai à Saint-Georges-d’Orques :
Lopez, Vellas, Lafisca, Ribansol, Grand Salan, Robert Michel, Les Termes.
Mercredi 14 mai à Vestric-et-Candiac :

Lou Pantaï, Cyr, Saint-Pierre, Ricard, Saint-Louis, Agniel, Saliérène.

14/04/2010

B. SABOT, TEMERAIRE STAGIAIRE...

 

Noves 10 04 003.jpg
Noves 10 04 004.jpg
Noves 10 04 005.jpg
Noves 10 04 049.jpg
Noves 10 04 068.jpg
Noves 10 04 070.jpg
Photos Eric AUPHAN

06/12/2007

LES RASETEURS DE LIGUE EN STAGE

FONT ROMEU DU 3 AU 8 DECEMBRE

LES JEUNES STAGAIRES GOUTENT LE SPORT DE HAUT NIVEAU

b4d68865bad7a2e71ab13954bc8fe754.jpg
535269d59ff955290ce454f14aae438b.jpg

Exit les protections, place aux courses de Ligues. Un simple changement d’appellation pour "coller" à la création des Ligues Languedoc-Roussillon et PACA. Cela permet, entre autres, grâce aux subventions régionales, de financer au bénéfice des apprentis raseteurs un stage au Centre national d’entraînement en altitude à Font-Romeu.
909754c170bcb4c2dded92c47a9fbb33.jpgCe sont donc dix-neuf stagiaires qui, depuis lundi et jusqu’à demain, font l’expérience des pratiques sportives de haut niveau. Découverte de la vie en collectivité pour certains, de la discipline et de l’hygiène de vie d’un sportif pour d’autres, mais pour tous la soif d’apprendre. Dans ces installations entièrement vouées à l'étude et aux sports, avec en toile de fond les forêts et les pics enneigés des Pyrénées, voyons comment évoluent nos sportifs à nous, nos raseteurs. Paroles de jeunes : « Chacun a sa chambre... On fait connaissance avec les stagiaires première année... On apprend à gérer notre saison... Le médecin de l’équipe de France d’aviron nous a fait un cours de diététique, c’était très intéressant... En calculant la masse graisseuse, j’ai découvert que j’étais en surpoids, j'ai trois kilos à perdre... Pour le test de Cooper (endurance), on s’est sorti les tripes... Le soir, on s’embête un peu, alors on sort mais le lendemain on est trop crevés… ».
Des stagiaires avec un bon état d’esprit selon Jean-Yves3a262eb127cf0f5a142baeeddc0f59f5.jpg leur préparateur physique: « Il faut qu’ils développent leur motivation. Ils n’ont pas de base d’entraînement et c’est là dessus que nous travaillons. Un programme général qu’ils pourront appliquer individuellement. Il faut travailler la dynamique et l’endurance. Tous ont de bonnes qualités physiques. Avant le stage, je me suis renseigné sur internet pour connaître la course camarguaise. C'est vrai qu'en plus des qualités physiques dont ils ont besoin, il y a le facteur danger (par le taureau) à intégrer ».
Pour Gérard Barbeyrac, directeur technique de la FFCC, qui les encadre et veille au grain : « C’est bénéfique. Ils ont un pied à l’étrier pour l’avenir, notamment avec un bilan médical qui peut leur éviter des blessures musculaires. Il y a une bonne ambiance dans le groupe, des liens se créent…. Bon le soir, ils font un peu la foire. D'accord pour se coucher tard, mais le lendemain, il faut être à l'heure ».
188cde26abe1becc5ccdcfbd7c36a251.jpgQuant au message d’Henri Itier, André Turquay et Nicolas Triol, venus pour deux jours au centre, il est clair : « Nous attendons de vous du sérieux, du respect envers tous les acteurs de la course camarguaise. Nous espérons que nous retrouverons ce bon état d’esprit plus tard ».
Et même si pour cette année, la date choisie n’est pas la meilleure, les prochains stages pourraient se faire en février pour que le bénéfice physique soit vraiment probant. En attendant, entre muscu, randonnées en montagne et sieste, les jeunes raseteurs vont être au top pour… les fêtes de Noël.

Martine ALIAGA

***********************
EN COURS

d258d8bffe42865a731d340fd5b10f74.jpg
28a36ade78de2dbccdf1ec04fd75ee39.jpg
4303df569b81401cdd7446e38c321408.jpg
3caf6210d3592e456901b09c364fbe18.jpg
ENTRAINEMENT
83d26a5564103ae8331d0ec5e80e579a.jpg
b415d54df46a94a1d61bffb21911a051.jpg
f911aaa33207977328431c141aaeffe6.jpg
8b54d08ad0f0add8ab0fa6cd0940b7f3.jpg
5e940ba47e69d118e4d7f6eef1d58ae7.jpg
2875c78e4bed8a5baceda493fdec39c6.jpg
79bc67a095cd1a61afa3026ab403d6c4.jpg
79e46c054c5ce31beaf05be996d5d518.jpg
c8eb8d8b51b4d67882ec758d814c09e5.jpg
770aaca3d85928e65ee5668e478e173e.jpg
ada7f39020b2d8f22f0f43450f721d23.jpg
cad3880671f0af652593857f84345e03.jpg
bc0f1b1ae9c38b0d80cc074e9de0533a.jpg
Photos Luc PERO