Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/06/2018

MONTFRIN *AVENIR*

Lundi 11 juin 2018 - Course du dimanche 10 juin

Un Timoko de feu
dans une course trépidante

montfrin,timoko,course camarguaise

Un festival d'actions
ici sur Gaillardet

Dans le chaudron montfrinois, on ne regarde pas une course, non ! On vit la course ! On s’exprime, on apprécie, on commente et on le fait savoir, et quand c’est bon, alors les clameurs s’élèvent et les sourires s’affichent.

Pour cette 2e journée du Gland d’Or, l’osmose est totale, chaque taureau voit ses qualités exploitées par des hommes zélés et inspirés et qui, l’ambiance montant crescendo, s’impliquent au maximum. Bravo à Gaillardet, Moutet et les six autres tous méritants. En noir, Timoko fait parler la foudre mais du 1er au dernier, chacun a fait briller sa manade.

La capelado est dédiée à Joey Deslys (blessé samedi à Alleins) sous les applaudissements.

montfrin,timoko,course camarguaiseCarignan (Fabre-Mailhan).-
Répond assidûment avec quelques accélérations bien placées. Appliqué et sérieux, les enfermées sont chaudes sur Balkoul. Moutet prend tous les attributs (sauf 1er gland). 14 minutes de qualité. 6 Carmen et retour.

Caberne (Raynaud).- Il n’est pas de ceux qu’on mène par le bout du nez. Fonce droit devant, dédaigne ou se cabre. Il faut le capter comme Gaillardet pour une réponse frappée. 2 Carmen. Il complique le jeu en baissant la tête et rentre ses pompons.

montfrin,timoko,course camarguaise◄ Joyko - Michelier

Joyko (Les Termes).- L’étalon est déterminé et peut se soulever en finition. Franc et vaillant, se montre performant dans les enchaînements. Démarre plein pot après Garcia pour une trajectoire haletante. Les hommes grattent régulièrement les ficelles, Joyko au diapason, en garde une au terme d’un quart d’heure rythmé.
7 Carmen et retour.

Lucky (Le Joncas).- Il manque de concentration, saute, arpente la piste longuement. Il met du temps à se chauffer mais, après, il se livre pour des enchaînements rapides avec finition (Moutet 2, Michelier 2 fois, Bakloul 2). Les ficelle rentrent. 8 Carmen et retour.

Vaujany (Martini).- Il a du gaz et affiche son envie de combattre coursant les hommes jusqu’aux planches dans des enchaînements trépidants. Bien en place, inquiète Moutet, Roig, garde son tonus de braise, se soulève après Moutet, envoie la corne au ras. Même épuisé, il reste combatif et garde une ficelle. 9 Carmen et retour.

montfrin,timoko,course camarguaise◄ Timoko - Gaillardet
Timoko
(Lautier).- Armé d’aiguilles, trouve vite les bons endroits, se montre véloce et bagarreur. Il tient les blancs à l’œil, enchaîne à fond, et s’envoie haut et fort en conclusion. F. Garcia embarqué dès le départ, traverse la piste, y’a le feu ! Plein gaz après Gaillardet qui se pique au jeu et le défie. La réponse est énorme, Yoan se fait expulser du pourtour dans un énorme impact. Idem Moutet carrément éjecté sur les gradins. Les hommes font ce qu’ils peuvent face à ce démon. Les primes montent, le public exulte. Les ficelles rentrent, 7 Carmen et retour sous l’ovation.

Mesclun (Bon, hp pour 10 minutes).- Avec son impressionnant physique, il calme un peu les ardeurs. Mais Gaillardet le cite et se fait carrément exploser en haut des tubes. Les courageux s’y mettent tous ensemble pour une paire de séries mais c’est Bakloul qui se taille les derniers honneurs, en levant 1er et 2e gland dans 2 barouds fracassants. Des Carmen, des applaudissements. On s'est régalé !

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

▼ Caberne et El Mahboub

montfrin,timoko,course camarguaise

▼ Joyko et Gaillardet

montfrin,timoko,course camarguaise

▼ Lucky avec Bakloul

montfrin,timoko,course camarguaise

▼ Vaujany et Gaillardet

montfrin,timoko,course camarguaise

et Florentin Garcia

montfrin,timoko,course camarguaise

▼ Timoko

enferme Moutet

montfrin,timoko,course camarguaise

frappe sur Michelier

montfrin,timoko,course camarguaise

sur Moutet

montfrin,timoko,course camarguaise

 

 ▼ L'action de Mesclun sur Gaillardet

montfrin,timoko,course camarguaise

montfrin,timoko,course camarguaise

Trophée de l'Avenir : F. Garcia, 4 points ; El Mahboub, 3.

Trophée Honneur : Moutet, 20 ; Gaillardet, 13 ; Vic, 4.

Gland d'Or : Moutet, 31 points ; Fouque, 16 ; Gaillardet, 15 ; Deslys, 11 ; Vic, 9.

Course du dimanche 10 juin. Entrée : ¾ d'arène. Org. : CT Le Pougaou. Président ; L. Allemand. Raseteurs droitiers : F. Garcia, Michelier, Moutet, Vic, Roig. Gauchers : El Mahboub, Gaillardet, Bakloul. Tourneurs : Solera, Roux, Lévy.

Les à côtés

▼ Clin d'oeil : les Arlésiennes
sont rentrées de Grenade
et ont retrouvé leur place au premier rang
la course peut commencer

montfrin,timoko,course camarguaise

▼ Ici on ne fait pas "monter" les taureaux
rappelle Yvan Villard encourageant les raseteurs
à valoriser les cocardiers
avant que ne commence la capelado
dédiée à Joey Deslys

montfrin,timoko,course camarguaise

▼ attente au fer :
le simbeu venu chercher Vaujany
ne fait pas son travail correctement
le gardian le rappelle à l'ordre

sous les applaudissements

montfrin,timoko,course camarguaise

montfrin,timoko,course camarguaise

▼ Le face à face prudent de Solera et Timoko

montfrin,timoko,course camarguaise

****************************

 

 

08/05/2018

MONTFRIN - 1ERE JOURNEE DU GLAND D'OR

Dimanche 06 Mai 18

QUEL APRES-MIDI !

Raseteurs, Tourneurs et Manadiers ovationnés

IMG_0983.JPG

Pas bonne, mais excellente cette première journée du Gland d’Or avec des taureaux au répondant irréprochable face à une équipe au travail soutenu et sans la moindre critique entrainé par le trio Fouque, Moutet, Deslys. Qu’ils soient sérieux, classiques, imprévisible ou spectaculaires, tous ont régalés et ont été récompensés par le disque et de forts applaudissements à leur retour.

IMG_0732 BALAIRE - FOUQUE.JPGBalaïre (Guillierme 204) : Tout fougueux, il donne réponse à tout et pousse jusqu’aux planches où avec hargne il tamponne derrière Deslys (2), Fouque (2) ou s’envole jusqu’aux tubes après Moutet, Fouque, Deslys avant d’y scotcher  Ruiz et Marquis qui s’en tire contusionné. Quel premier ! 8 Carmen. IMG_0750 - MALIBU - MATEO.JPG
Malibu (Thibaud 070) : Bien placé s'engage sans retenue sur les sites dont les plus allongés se concluent brutalement aux planches - Fouque 5 Deslys 3 Mateo. Aux ficelles les hommes lèvent le pied et le biou s’impose avant d’y mettre un peu de retenue. La première ficelle  à 350  € rentre. 5 Carmen
IMG_0805 - BAYARD - DESLYS.JPG
Bayard (Didelot Langlade 172) : Affiche son classicisme avec brio à droite comme à gauche. Les enchaînements venant, l'ultime raset se termine pattes sur l’estribo et cornes menaçantes après Fouque (4) Deslys (3) Moutet (2) Mateo (2) et Garcia. Douzaine Carmen et une ficelle au toril.IMG_0817 - BRENDIS - FOUQUE.JPG
Brendis (Rhône 942) : Quel sérieux client. Cul aux planches et jouant aux quatre coins, il surveille le moindre geste avant de s’engager en coupant les trajectoires. A la 6° émotion lorsque Fouque, enfermé, frôle l’accrochage. Tampons sur Deslys, Matéo et encore Fouque (4) pour 8 Carmen.

IMG_0855 - TRITON - GARCIA.JPGTriton (Plo 7118) : Dur d’y toucher la tête du fait de sa vista et surtout sa vitesse d’entrée dans les rasets. Les hommes tirent des plans, essaient de le « couillonner » mais rien n’y fera. Les enchères montent, les arrivées sur Fouque (2) et Deslys sont d’une puissance inouïe.  Conserve son gland à 310€ et entend 4 CarmenIMG_0886 - FRISE - DESLYS.JPG.

Frisé (Ricard 868) : Dès l'attaque brise les planches derrière Deslys. Sans difficulté flagrante sur le raset, c’est à sa conclusion que le danger réside. Des butées, des cassages de planches sous le choc, des sauts, vous en voulez ? Une dizaine pour autant de fois le disque.
Vulcain (Allard 116) : Vulnérable, affiche sa vaillance tout en transformant ses répliques par de belles enfermées IMG_0945 -- VULCAIN - FOUQUE.JPGserrées, dont une à la 5° derrière Fouque, qui malmené sur toute la longueur du raset s’en sortira indemne par un saut en catastrophe et salué par une action du biou aux planches qu’il tamponnera mainte fois. Le disque en continu, le public scande chaque action et en redemande.

Ouf c’est fini. Que ce fut beau !

Entrée : Quasi Plein - Organisateur : CT Lou Pougaou  - Présidence : L.  Allemand
Raseteurs Droitiers : Moutet, Fouque, Vic, F Garcia Raseteurs Gauchers : Matéo, Deslys, Marquis (sort au 1er) - Tourneurs : Ruiz, Guyon, Roux, Dumas

Texte et Photos Cyril Daniel

10/08/2017

MONTFRIN *AVENIR/HONNEUR*

montfrin,gland d'or,triton,guyon,course camarguaise

Jeudi 10 août 2017

Sous une pluie de Carmen

Triton de la manade Plo marque la finale
dans une excellente 2e partie.
Rémi Guyon rafle la mise

montfrin,gland d'or,triton,guyon,course camarguaise

Triton épingle Fouque

Si les jeux étaient faits avec 22 points d’avance pour Guyon, l’émotion vient de cette rapidité surprenante d’exécution et cette corne meurtrière de Triton qui fait mouche à trois reprises et met le feu au chaudron Montfrinois. Trois fois la corne s’est glissée le long de la cuisse heureusement sans mal ! Le spectacle avait déjà bien commencé, Triton l’a élevé mais Laos, Barcarin et Templier ont fini en fanfare sous une pluie de Carmen !

Lou Barry (N.322, La Galère).- 7 Carmen et retour. Très vite les honneurs pour ses réponses gauche/ droite où sans difficulté il permet aux raseteurs de poser la main. Un premier généreux avec lequel Fouque et Bouhargane se régalent. A 14 ans Lou Barry gère sa course et laisse in extremis sa première ficelle à Deslys.

Diamond (Chauvet, N.901).- 8 Carmen et retour. S’il n’est pas raseté à son avantage le temps des attributs, Diamond se reprend et enferme Bernard sous l’air de Bizet qui a chaud à l’arrivée. Ensuite Fouque finit dans les cornes pendant que Deslys pose la main. Fouque encore joue serré et s’engage pleinement. Quelques erreurs de placement mais Diamond riposte vivement et garde une ficelle.

Aramis (Nicollin, N.036).- 4 Carmen plus retour. Sans trouver une place de prédilection Aramis reste surprenant pouvant faire mouche. Comme ses actions après Moutet (2) mais aussi Fouque et enfin saute après Deslys pour 10’.

Triton (Plo, N.7118).- 7 Carmen et retour. A 2'30, s’envole après Bernard qui fait le gland. Sa force c’est de beaucoup se déplacer et être rapide dans l’action où il glisse sa corne et fait mouche à trois reprises. D’abord avec Moutet, la corne lui épingle le pantalon en plein vol. Frappe après Deslys et les blancs hésitent. A 9'30 enferment dangereusement Deslys qui a chaud et là encore Triton lui vole après et déchire le pantalon. A la 12’, Fouque fait le pas Triton lui part aux trousses comme un éclair et sa corne glisse sur la cuisse du raseteur qui s’en sort pantalon déchiré. Rentre ses ficelles en musique et très applaudi.

Laos (Lautier, N.881).- 10 Carmen et retour. S’il laisse vite voler cocarde et glands, Laos répète et les séries s’enchaînent en musique. Bouhargane trouve le pas, Fouque pose la main. Bouhargane déséquilibré bronche à l’arrivée, Moutet pareil sous le toril et la corne frôle les jambes. A la 10’ Laos corrige les fautes des blancs et se décuple à la force du combat s’exécutant avec une rapidité qui donne chaud à Guyon à l’arrivée. 11’.

Barcarin (Fabre-Mailhan, N.907).- 10 Carmen et retour. Très vite enferme Guyon et serre Fouque à l’arrivée. Saute après Fouque. A la 4e surprend Guyon qu’il percute haut. A la 7e, saute après Deslys et à la 11e frappe fort après Fouque et brise la planche. Une série éclate, Bizet enchaine, saute après Fouque et rentre une ficelle en musique.

Templier (Ricard, N.742, hp).- 5 Carmen et retour. Un poids lourd qui ne s’en laisse pas compter. Il percute et se donne en spectacle comme sur Bouhargane, Moutet, Guyon et surprend même le tourneur Duran.

CAMARON

Trophée de l'Avenir : Deslys, 17 points ; Gaillardet, Fouque, Bouhargane, 6 ; Bernard, 4.

Trophée Honneur : Moutet, 15 ; Guyon, 9.

59 ème FINALE DU GLAND D'OR

1er Guyon, 79 points ; 2e Deslys, 60.
Meilleur animateur Fouque.
Meilleur taureau de la finale Triton de Plo.
Meilleur de l’année, Jappeloup de La Galère.

Course du mardi 8 août.
Entrée : comble. Organisateur : CT Lou Pougaou. Présidence : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Guyon, Moutet, Fouque. Gauchers : Bouhargane, Deslys, Bernard, Gaillaret. Tourneurs : Levy, Dunan, Duran, Solera.

08/08/2017

MONTFRIN - TROPHEE DE L'AVENIR - 6ème Journée du Gland d'Or

Course du 06 Aout 2017

CLANCLAN et ST ELOI ….. CHAMPAGNE

IMG_7152.JPG

6ème et dernière journée avant la Finale du Gland d'Or plaisante à suivre. Dans une présence blanche sans relâche, Guyon conforte aisément son avance,  Moutet (2°) et Deslys (3°) ne lâchent rien. Les autres, loin d’être en reste et la mayonnaise bien débuté avec Vauban et Pouchiche monte en puissance pour se terminer avec Clanclan et St-EloiCAMPAGNOL - MOUTET.JPG
Campagnol (Cuillé N.964): Distrait et remuant, 2'30 il reste une ficelle. Plus incisif aux ficelles ses arrivées derrière Moutet, Fouque et Deslys sont honorées tout comme sa rentrée a la 10e.
VAUBAN - GAILLARDET.JPGVauban (Paulin N.826) : 3' pour les pompons ; Bien que caractériel, aux ficelles il va se mettre en valeur avec vives poursuites et arrivées percutantes et menaçantes sur Moutet, Sanchis et Gaillardet. 1ère ficelle a 300€ en place son 4ème Carmen le raccompagne.POUCHICHE- GUYON.JPG
Pouchiche (St Pierre N.003) : Sans refus, tête basse qui « testège » conserve ses glands 10 minutes.  Accélérations et tampons derrière Sanchis, Moutet et Gaillardet et VALENT - DESLYS.JPGficelles en place, Carmen joué 3 fois le raccompagne.

Valent (Nicollin N.815) : Raseté a rythme effréné à la 2° minute, il ne reste qu'une ficelle. Classique il s'engage vivement,  passe la tête à l'arrivée - Guyon - mais ne peut résister que 10 minutes. Carmen au retour joué 4 fois.AMELOUN - FOUQUE.JPG

Ameloun (Guillierme N.158) : Les hommes font profiter de son manque d’expérience en l’assaillant de tout côté. 7 minutes au comportement brouillon ne facilitant pas les beaux rasets. 2 Carmen pour 2 finitions plus rentrée dans un ensemble immature.  
CLANCLAN - MOUTET.JPGClanclan (Laurent – N.033) : La puissance, la brutalité à l’état pur. Sans se faire prier, il démarre promptement  sur les sites qui se concluent rudement aux planches. Tampons après Deslys et Moutet, sauts ou envolées après Gaillardet, Moutet et Guyon. 12 minutes réglementaires règlementaires honorées par 6 Carmen retour inclus.

ST ELOI -  BERNARD.JPGSt Eloi (Blanc N.050) : De la bravoure chez cette machine à coup de barrière qui commence sa course gueule fermée et la finie ainsi tout en ayant enchainé les rasets a conclu aux planches  une bonne douzaine de fois, parfois très engagé. Un final pétillant avec le disque à 10 reprise et rentrée fort applaudi

Entrée : 3/4 - Organisateur : CT Lou Pougaou - Présidence : L. Allemand

Raseteurs Droitiers : R Fouque, R Guyon, D Moutet, B Sanchis (sort au 6ème)

Raseteurs Gauchers : J Deslys, E Bernard, J Gaillardet - Tourneurs : A Duran, D Dunan, R Solera, F Levy

Texte et Photos Cyril Daniel

04/07/2016

Montfrin *Avenir, 5e Journée du Gland d'Or*

Dimanche 3 juillet 2016

IL Y A DES JOURS COMME CA

Montfrin,avenir,course camarguaise

                    Vincent Marignan dans la précision
à la tête de Caraque (Chauvet)

Entrée : 3/4 - Organisateurs : CT Lou Pougaou - Présidence : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : V Marignan, D Moutet, D Moine -  Gauchers : Y Martin, M Meric, E Bernard, J Gaillardet, R Marquis (sort au 1 er) – F Aliaoui – J Pinter  (rentre au 2nd). Tourneurs : R Solera, JR Grando, D Dunan, F Levy

Après une première demi-heure bien terne, les clameurs allaient se faire entendre sur les gradins, sans toutefois couvrir le chant des cigales lors de la 5eme journée du Gland d’or qui ne laissera pas un souvenir impérissable  même si Caraque, Vaceyras, Jazz et à un degré moindre Mistral tirent leur épingle du jeu. Bien qu’attendu et présent, le déséquilibre des blancs (6 contre 3) n’a pas nui à l’évolution en piste à deux exceptions prés. Les 3M (Marignan – Moutet – Meric),  Gaillardet et par intermittence  Bernard se font remarquer.

Fandango (Blanc) : Un coup par ci par là dans un quart d’heure avec beaucoup de retenue.

Pirate (Lou Pantaï): De la retenue chez lui aussi, de la nonchalance mais également de jolies réactions derrière Marignan, Bernard (Carmen) et Moine….

Montfrin,avenir,course camarguaiseBeefeater (Ricard) : Il a la bougeotte. Il s’engage bien sur les rasets, y accélère sur la longueur et conclut au fil des barrières. Derrière Méric, Bernard (2) et Moutet (⇐ photo) le disque résonne tout comme à son retour avec une ficelle

Caraque (Chauvet) : Un temps de chauffe et ça part de là ? Positionné aux planches il réagit vivement et appliqué surtout derrière Marignan qui le sert à merveille. Il enchaîne les rasets, de dégage, se replace. 3 Carmen retour inclus avec ses ficelles.

Montfrin,avenir,course camarguaiseMistral (Fournier) : Pas ménagé, il se défend  avec vaillance et brio se mettant en valeurs dans des arrivées tapantes derrière Gaillardet (dont une avec saut), Marignan, Moutet et ce malgré une baisse de régime aux ficelles dont la première sera pour Marignan  à la dernière minute au terme d’un raset conclut brutalement aux planches. 5 Carmen plus rentrée . (⇑ Photo : E. Bernard )

Vaceyrac (Allard) : Leste, vif et rapide, d’entrée ferme la porte à Gaillardet Montfrin,avenir,course camarguaisequi doit dévier sa trajectoire. A la 8 eme s’envole derrière Marignan avant de récidiver derrière Moutet en fin de course. Entre temps, il peut sauter seul (4 fois) mais aussi derrière Marignan et Meric, ou percuter sur Moutet…. Ficelé, il regagne le toril avec le disque entendu 4 fois.

Montfrin,avenir,course camarguaiseJazz (Hervas) : Hors Point : Il apporte, par ses envolées (Marignan, Bernard, Moutet, Gaillardet), et coups de butoir (Gaillardet, Marignan) le final qu’il fallait pour enchanter le public. 5 fois les honneurs renouvelés à sa rentrée avec une ficelle.

Texte et photos
Cyril DANIEL

Trophée de l’Avenir : V Marignan 17, E Bernard 10, J Gaillardet 9, M Meric 3, R Marquis 2,

Trophée des Raseteurs : D Moine 5, J Pinter 2, F Aliaoui 2, D Moutet 1

                                                                                                                                                                           

 

 

23/06/2016

MONTFRIN *ANNIVERSAIRE DES ARENES ET GLAND D'Or*

Parution du mercredi 22 juin 2016


Le village mobilisé
pour les 90 ans des arènes


MONTFRINVAUBANFMARTINPHLS.jpgLe cadre y est idyllique, l’ambiance chaude. Le Gardon tout proche offre sa fraîcheur tout autant que les grands platanes qui bordent sa piste.
Les arènes de Montfrin portent vénérablement leurs 90 ans. Après le traditionnel rond de charrettes du XIXe, place fut faite en 1926, à une construction “en dur”. Au fil des inondations, l’enceinte a certes connu des déboires, mais bien entretenue et complétée il y a quelques années d’une nouvelle tribune, elle figure parmi les rendez-vous de choc et de charme incontournables de la planète taureaux.
La qualité des affiches proposées par le CT Lou Pougaou pour la compétition phare du Gland d’Or majore l’intensité de ces après-midi entre afeciouna où les meilleurs jeunes cocardiers affrontent les nouvelles générations de raseteurs. Gagner le Gland d’Or ajoute une ligne majeure au palmarès des protagonistes. D’où de mémorables empoignades... D’où des quarts d’heure d’anthologie... D’où la très bonne réputation...

Ce week-end, le village tout entier se mêle pour fêter l’anniversaire. Les enfants, déjà imprégnés en classe, des traditions taurines et qui suivront samedi, les ateliers de découverte de la course camarguaise avant de participer dimanche à la capelado. La ville de Montfrin, l’Association des Amis du Patrimoine et le CT Lou Pougaou ont œuvré pour présenter une exposition retraçant les 90 ans des arènes mais aussi la vie du village. Dimanche, tout ce petit monde devrait se réunir pour partager le repas devant les arènes avant que la 4e journée du Gland d’Or n’enflamme, espérons-le, une fois encore le chaudron montfrinois.

MARTINE ALIAGA

PROGRAMME

Vendredi : 19 h, salle de la Coop, vernissage de l’expo.

Samedi : 14 h, aux arènes, 1re journée des jeunes aficionados, ateliers découverte. 16 h, goûter. 3 taureaux emboulés.

Dimanche : 11 h, 2 vaches emboulées. 12 h, apéritif animé. 13 h, repas (sur réservation). 15 h 30, 3 taureaux emboulés. 16 h, capelado des jeunes aficionados. 16 h 30, 9 €, Trophée de l’Avenir, Gland d’Or. 19 h 30, apéritif offert par la municipalité.

montfrin,gland d'or,90 ans des arènes,course camarguaise

montfrin,gland d'or,90 ans des arènes,course camarguaise

********************

 

04/08/2015

MONTFRIN *AVENIR*

Mardi 4 août 2015 

La finale du Gland d’Or
sans l’esprit montfrinois

 montfrin,56e finale du gland d'or,rémi guyon,arlésien de chauvet,course camarguaise

Arlésien de Chauvet avec François Martin

 

Entrée : pratiquement plein. Org. CT Lou Pougaou.  Président  Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Charrade, Faure, F. Martin, Sanchis, Grammatico, Dunan. Gauchers : Ouffe, Bouhargane, Gaillardet. Tourneurs: Estevan, Cuallado, Dunan, Lévy.

Rémi Guyon, blessé donc absent de la piste, a déjà gagné le Gland d’Or avant la course (69 points). Le 2e, Cadenas (41), est lui aussi blessé. Restent 3e ex aequo Dunan et Gaillardet (37 points). Alors la bataille va être rude pour s’octroyer cette 2e place. Quand raseteurs et tourneurs s’emballent pour finalement pas grand chose, les taureaux trinquent et les spectateurs ne se régalent pas. Esprit montfrinois où étais-tu ?

Saint-Omer (Guillierme).- D’entrée c’est la pagaille accentuée par Saint-Omer qui n’arrête pas de bouléguer. Quelques poursuites accentuées notamment sur Bouhargane, en musique, trois fois pour 7 petites minutes.

Pistou (Fabre-Mailhan).- “Il envoie” lance un blanc, mais ça n’empêche pas la foire d’empoigne. Pistou, lui, n’en fait qu’à sa tête, sélectionne ou fonce dans le tas. Aux ficelles, parfois menace jusqu’aux planches, ou se décale, ou fuse... Stoïque, laisse passer, légèrement plus intéressé par les gauchers. Un long quart d’heure.

Arlésien (Chauvet).- C’est un “bonbon”. Certes, il n’a pas un bon placement mais quelle générosité. Rapide, il suffit de l’allonger pourqu’il se livre et conclut. Sous les beaux cites de François Martin - de retour après blessure - et Faure, il montre une réelle volonté. Avec Ouffe également. Généreux pour 8 petites minutes. 3 Carmen et retour.

montfrin,56e finale du gland d'or,rémi guyon,arlésien de chauvet,course camarguaisePHOTO
Bouhargane
avec Poulidet
Poulidet
(Cuillé).- Se gaspille en déplacements inutiles mais entrepris par les gauchers, il ponctue trois fois. Les raseteurs baffoue les règles les plus élémentaires avec ce taureau qui ne s’arrête jamais de courir, sans que le président de course n’arrive à les discipliner. Aux ficelles, il balade les blancs qui tentent de le piéger bien sûr sur ses déplacements. Il tire la langue mais se bat, coups de barrière, cabrage, la corne pointée après Martin... Et des sollicitations jusqu’à épuisement. Sauve une ficelle. 4 Carmen et retour.

montfrin,56e finale du gland d'or,rémi guyon,arlésien de chauvet,course camarguaisePhoto
Gaillardet et Vauban
Vauban
(Blanc).- Attaqué à l’emporte pièce, il frappe aux planches à répétition. Mais sollicité à tort et à travers, au fil des minutes, les hommes arrivent à lui casser le moral alors qu’il se montrait brillant et volontaire. Encore quelques poussées (Ouffe, Bouhargane), mais éreinté, il laisse sa 2e ficelle sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.

Frisé (Ricard).- Avec son esprit fantasque et sa réputation, les blancs tout d’un coup deviennent frileux. Alors, à grandes foulées, il s’approprie l’espace, se rit des planches, fait le show avec les spectateurs de la contrepiste, pour 8 minutes les pompons. Vers la 10e, il se calme un peu mais quand Bouhargane l’entraîne, il traverse les planches à ses trousses. Tape violemment après Ouffe et s’envole carrément après Bouhargane propulsé dans les spectateurs. Rentre ses ficelles après avoir semé une brave pagaille. 4 Carmen et retour.

Tyrosse (La Galère, hp).- Les hommes ne le craignent pas et lui aussi à la bougeotte mais il ne faut pas beaucoup le gratter pour qu’il tamponne. Coup de barrière sur Martin, traverse les planches après Gaillardet. Mais sur une frappe après Charrade où il frappe fort, il semble perdre de la combativité et sa course n’est plus la même. Rentre une ficelle.

▼ PHOTO FRISE SUR OUFFE

 

montfrin,56e finale du gland d'or,rémi guyon,arlésien de chauvet,course camarguaise

 

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Gaillardet, 16 ; Dunan, 11 ; Faure, 8 ; F. Martin, 4.

56e Gland d'Or

Vainqueur Rémi Guyon. Meilleur animateur : Jamal Bouhargane. Meilleur taureau de la finale : Arlésien de Chauvet.  Meilleur taureau du Gland d'Or : Ourazy de Blanc. 

****************

Clin d'oeil

Tout avait pourtant bien commencé par un réveillon...

Journée ordinaire de gens de bouvine. Immanquable dans le calendrier d'une saison, la finale du Gland d'Or. Et au premier rang. Aussi, il faut être là dès midi. Devant les guichets. ça s'organise. La logistique suit. Tables, sièges, glacières, repas... A l'ancienne, quoi ! Il ne manque rien, jugez-en ! Tapenade-crouton, saumon fumé, serrano-melon, salade composée, rôti... Et même un chapon, rescapé du dernier 31 décembre... Tarte maison, fruits de saison, le tout poussé par une cuvée Jefferson, rouge de Saint-Georges-d'Orques... Quelques bougnettes plus tard, c'est le café qui clôt les agapes. Sous les platanes, on parle taureaux évidemment, on rigole, on galèje, chacun donne ses recettes ("aveque un peu d'huile d'olives"). "Boudiou manque plus que le champagne..."
En un clin d'oeil tout est rangé, on attend les guichetières, il est 13h30. 

M. A.

 

05/07/2015

MONTFRIN *TROPHEE DE L'AVENIR*

Dimanche 5 juillet 2015

Le public retrouve le sourire après l'entracte

Montfrin,Avenir,course camarguaise

La fougue, la "méchantise", la vitesse et le mordant...
Ursin de Plo est un concentré explosif. 
Ici aux trousses de Zekraoui sous les yeux de son bayle.

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Pougaou. Président : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Cadenas, Dunan, Guyon, Sanchis, Soler. Gauchers : R. Marquis, Robert, Zekraoui. Tourneurs : Fadli, Dunan, Lopez, Ull. Fait marquant : Gallo de Blatière-Bessac meurt en piste après avoir tapé les planches. Quelle tristesse !

Si la première partie de cette 6e journée du Gland d’Or est atone et ternie par la mort de Gallo, après l’entracte, avec des cocardiers participatifs, l’esprit montfrinois renaît et la fougue des acteurs l’emporte. Au final, Rémi Guyon est toujours en tête, suivi de Cadenas et Dunan, la suite promet...

Pintus (Le Rhône).- Après deux ripostes prometteuses, il évite souvent le combat, se disperse. Les hommes le forcent et lui arrachent quelques belles séries pour 14 minutes. 3 Carmen et retour.

Gallo (Blatière-Bessac).- Avec une grosse volonté, il balance tout son beau gabarit dans les enchaînements et les finitions. A la 10e minute, dans la bourre, il tape aux planches et s’écroule foudroyé. L’air du cocardier et les applaudissements attristés du public accompagnent son évacuation.

Rafiot (Hervas).- Attaqué, il sélectionne et va au bout sur Guyon, Dunan. Fait le pas sur Dunan, Cadenas (1 Carmen). Sans passer le braquet supérieur, il défend ses glands 10 minutes. Aux ficelles, se retient, baisse la tête. Le travail des blancs manque de liant. Lui, se fait réticent. Rentre ses ficelles.

Orion (Saint-Antoine).- Attentif et placé, il alterne les passages en fanfare et quelques moments calmes. Mais il répond présent quand le rythme monte et bombarde à tout-va (une dizaine d’impacts) dont un dernier cinglant après Robert. Rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

Ben Hur (Lautier).- Leste et véloce, il balade les blancs. Pas de refus, les poursuites sont poussées, voire frappées à plusieurs reprises. 14 minutes rythmées, 7 Carmen et retour.

Ursin (Plo).- Prend de vitesse les hommes sur les premières tentatives. Un boulet de canon aux trousses des blancs. A droite, il fait le pas, même s’il lâche parfois après la tête. A gauche, il emboîte et explose en finitions. Des coups de barrière, des bascules, avec méchanceté et pétard. Rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.

Fausto (La Galère).- Hors points. Franc, pétillant et volontaire, il offre, avec la complicité des hommes, le final spectaculaire que le public attendait, et la musique qui va bien avec !

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Cadenas, 15 points ; Robert, 5 ; Dunan, 4.

Trophée des Raseteurs : Guyon, 17 pts ; Sanchis, 4.

 

 

30/09/2014

MONTFRIN *AVENIR*

Dimanche 28 septembre 2014

LA DER DU POUGAOU

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Pougaou. Président : Luc Allemand. Raseteurs droitiers : Cadenas, Vic, Grammatico, Sanchis. Gauchers : Marquis, Gougeon, Thierry. Tourneurs : Estevan, Estève.

Pour sa dernière, l’équipe à “La Chenille” a tenu à fêter la despedida de Véran d’Allard. Quelques rasets en démonstration, puis il part vivre sa retraite. Cette course n’a pas vraiment décollé, malgré les efforts de Cadenas, Gougeon, Sanchis. Pour le bétail, Epervier a donné une bonne réplique, Triton a sorti son épingle du jeu, les autres ont paru plutôt “mouligas”.

Epervier (Cuillé).- Aux ficelles, il est agressif, il passe souvent le poitrail après Gougeon, Sanchis, Cadenas. Planté dans la région des planches, il sort de son terrain en mettant à profit son coup de rein et son anticipation. Un bon premier qui rentre avec un super Carmen entendu 3 fois.

Valat (Blanc).- Sa rapidité est son arme principale, peu à peu il se positionne pour la mettre en valeur. La peur ou le manque de travail ont mis ses qualités en demi-teinte. Les ficelles à l’étable. 2 Carmen.

Llorca (Saumade).- Il ne force pas, à son rythme, il défend son bien. Quelques réactions tout de même sur Cadenas et Sanchis (2 fois). Dépouillé à la 12e, il reçoit les honneurs bouche fermée. 2 fois le disque.

Pitalugue (Raynaud).- Grâce à un coup de tête, il va résister sur l’attaque en règle des hommes pour la circonstance peu scrupuleux. Il prend l’eau mais il a de la fierté notamment, cette poursuite finie planches brisées après Gougeon. Son 2e gland au grand Radeau. 2 Carmen en course.

Triton (Plo).- Inlassablement il poursuit et finit cornes passées. Il met du piment dans les séries proposées en les terminant sabots sur l’estribo. Il s’avoue vaincu fatigué à la 12e. 5 Carmen.

Jason (Blatière-Bessac).- Le travail n’étant pas écrasant, il conduit sa course, se contentant d’honorer ce qu’on lui propose. Délaissé alors il s’évade pour donner des frayeurs aux portiers. Ses deux ficelles aux Iscles avec Carmen sans doute pour sa domination (?)

Vegas (Bon, hp).- Trop sérieux pour finir, mais il sait s’engager à fond notamment après Gougeon. Blessé à la patte avant, il rentre prématurément en musique.

GUY MARTINELLI

Trophée de l’Avenir : Cadenas, 23 points.

Trophée des Raseteurs : Gougeon, 11 pts ; Gramatico, 8 ; Vic, 7.

06/08/2014

MONTFRIN *AVENIR* 56e finale du Gland d'Or

Mardi 5 août 2014

Montfrin a tenu sa réputation

 montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaises

 Entrée : archi plein. Org. CT Lou Pougaou. Président : L. Allemand. Raseteurs droitiers : Cadenas, Guyon, Soler, Villard. Gauchers : Bouhargane, Gaillardet, K. Marquis, Zekraoui. Tourneurs : Estève, Jockin, Joseph, Lopez.

montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaisesLa finale du Gland d'Or présente un beau casting, le public ne s'y trompe qui dès le matin campe autour des arènes. Une heure avant la course, les gradins sont combles. Le travail des bénévoles du Pougaou est déjà récompensé. La course est à la hauteur. Emotion, travail soutenu...

Le quart d'heure de Banaru du Rhône est intense. Sacré cocardier qui, après avoir reçu le Biou de l'Avenir 2013 peut largement prétendre à de plus grandes joutes. Le 56e Gland d'Or n'échappe pas à Jamal Bouhargane qui attaque la finale avec juste 4 points d'avance sur Rémi Guyon.  Les deux tiennent leur rôle de moteur mais Cadenas, même blessé, impressionne par sa classe et son cran, Gaillardet et Soler ne ménagent pas leurs efforts, Zekraoui par moments.

La course monte en intensité après un bon Castellas (2e), Cruchot (3e) confirme sa bonne réputation. Banaru, bien sûr, impressionne et le brillant Arlésien la joue spectaculaire. Passons sur Dali, et terminons sur un Jazz offensif et violent qui fait feu de tout bois.

Auzias (Guillierme).- Il a la lourde tâche d'attaquer alors que 4 points séparent les deux premiers. Toujours en mouvement, Auzias, malgré quelques accélérations ne tient que 6 minutes.

Castellas (Fabre-Mailhan).- Energique et tranchant en finition dès l'attaque, il se laisse enfermer dans un petit périmètre où il se bat mais laisse beaucoup d'énergie. Avec un peu plus d'air, ses conclusions dans les séries sont abouties (Cadenas, Guyon, Gaillardet) et, malgré un bon travail, il garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Cruchot (La Galère).- D'entrée se place et fuse en se soulevant aux planches. Les hommes hésitent. Défend âprement un terrain où les tourneurs sont bannis. Les enfermées se succèdent (Gaillardet, Bouhargane, Cadenas, Gaillardet) conclues cabré aux planches. Rentre une ficelle, après un très bon quart d'heure.  5 Carmen et retour.

montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaisesPHOTO L'anticipation de Banaru est hallucinante tout autant que le sang froid et la classe de Joachim Cadenas
Banaru
(Le Rhône).- Le premier raset de Zekraoui fait frissonner le chaudron montfrinois. Gaillardet et Cadenas passent de justesse.  1 minute 50 et déjà trois séquences émotion. Banaru a annoncé la couleur, la piste lui appartient. Bien calé, attentif à tout. Mais les trois hommes ne vont pas baisser les bras face à ce dangereux adversaire qui leur coupe le terrain, les cornes meurtrières prêtes au châtiment. Gaillardet et Zekraoui évitent de peu la correction mais Cadenas et ses rasets sincères, supportant l'anticipation du taureau et restant dans le berceau des cornes jusqu'aux planches font chavirer les spectateurs. Le garçon, même diminué, a de la classe et du cran. Les enfermées se succèdent, jusqu'à Zekraoui qui ne peut passer la tête et se couche devant le taureau. Banaru garde un gland et reçoit l'ovation du public debout. Excellent ! 7  Carmen et retour.

Arlésien (Chauvet). - Autre style. Léger et mobile, Arlésien s'engouffre à la poursuite des hommes et se soulève aux planches. Cadenas se fait déchirer le pantalon, Gaillardet, Guyon, Soler, Villard maintes fois raccompagnés, Arlésien se jetant à leurs trousses. De multiples coups de barrière pour ce taureau brillant. 13'30 minutes spectaculaires. 9 Carmen et retour.

Dali (Ricard).- Ce n'est pas son jour. Brouillon au placement aléatoire et parfois peu intéressé par le raset. Un beau coup aux planches après Guyon. Se blesse à la lèvre et rentre à 13'30.

montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaisesPHOTO Fracassant barricadier le Jazz après Jérémy Soler
Jazz
(Hervas).-  Hors points pour le Trophée mais compte pour le Gland d'Or. Premier raset premier impact. Gros engagement sur Soler... Les hommes hésitent. "Met des sous", réclame le public. Les primes montent et les blancs jettent leurs dernières forces. Jazz, lui, ne s'en laisse pas conter et fait feu à chaque fois. Des frappes violentes, des envolées superbes et même les coups sur les poteaux ne l'arrêtent pas. Grosses actions pour de multiples Carmen et un beau final. Rentre ses ficelles.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS LAURENT SONZONI

montfrin,gland d'or,banaru,cadenas,courses camarguaisesTrophée de l'Avenir : Bouhargane, 17 points ; Cadenas, 16 ; Gaillardet, 6 ; Soler, 5 ; Zekraoui, 4.

56e Gland d'Or : 1er, Jamal Bouhargane, 2e Rémi Guyon.

Meilleur animateur de la finale : Joachim Cadenas. Meilleurs cocardiers ex aequo : Banaru du Rhône, Jazz d'Hervas;

Meilleur des 2 courses de tau de la fête : N.134 de Blanc.

Coup de coeur : Gérard Blanc.