Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/02/2009

ARLES - REMISE DE TROPHÉES


Mardi 17 février

 

LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE
A REMIS SES TROPHÉES

DSC01118.jpg

Dans la magnifique salle d'honneur de la ville d'Arles, Daniel Richard adjoint au maire et délégué à la  course camarguaise, président de la commission taurine extra-municipale ouvre la cérémonie qui honore les raseteurs J. REY, J.-F MOULIN, R. GROS, les manadiers Plo pour son cocardier LEVENTI et Espelly-Blanc pour ANDALOU. Hervé Schiavetti, maire d'Arles,  a rappelé tout son soutien et son attachement aux traditions taurines. Parmi les personnalités Marc Jalabert, la Reine d'Arles et ses demoiselles, d'honneur, Laurent Geslin maire de Mas-Blanc qui prend en main la direction de l'Ecole de raseteurs, de nombreux manadiers et raseteurs. Un coup de coeur est remis au président du club taurin " LOU FERRI " pour son inlassable activité.
Gérald Rado, organisateur des courses camarguaises, annonce l'affiche du premier concours de la saison  arlésienne pour le dimanche des Rameaux avec dans l'ordre de sortie: SEVERO de Ribaud, BASTIDON de Cavallini, FOREST de l'Argentière, ANDALOU d'Espelly-Blanc, BAMBOU de Chauvet, GASTOUNET de St Pierre, GALLICIANAIS de Briaux frères. Raseteurs invités: Auzolle, Villard, Gleize, Clarion, Ibanez, Martin-Cocher, Guyon, Rey.
Le verre de l'amitié et les éternelles discussions " bouvinesques " clôturent cette sympathique réunion.

Texte et Photo Luc PERO

11/10/2008

PALAVAS : LA COURSE

Dimanche 5 octobre : FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR

 

QUEL RABALADIS !

COYOTE REY.jpg
Julien REY le vainqueur et COYOTE de Caillan Bioù de l'Avenir 2008

 

Ce devait être la fête... et au final ce le fut quand même. Mais entre temps, quel rabaladis !

RABALADIS.jpgDès la capelado, cinq tourneurs entrent en piste alors que quatre avaient été nommément désignés conformément au réglement et écrits noir sur blanc dans la page de vendredi de Midi Libre et La provence, à savoir Duran, Lizon, Ranc, Rouveyrolles. Cuallado était donc en plus. Le temps de se retourner et le rpemier taureau est dehors. Flottement, le président de course Jacques Valentin arrête alors les débats. Cuallado doit sortir. Refus ! Les autres tourneurs sortent... les raseteurs arrêtent de raseter... discussions, palabres. La course reprend sans tourneur. Au seccond taureau, d'abord pas de tourneurs, puis les cinq... bronca des spectateurs excédés... Renégociations. Avant que ne sorte le troisième taureau, les discussions ont abouti à ce que les cinq tourneurs entrent en alternance... Tout ça pour ça !

MEGA.jpgEt au moment où tout rentre dans l'ordre, c'est l'électricité qui saute ou plutôt la ligne Carnon-Palavas... Le bouquet ! Heureusement que le président Valentin a de la ressource, que Vincent Ribéra se démultiplie et que les supporters de Caillan ont un mégaphone, la course continue donc au porte-voix. Après un long entracte animé par la pena Los Caballeros. La seconde partie est plus sereine avec quelques aller-retour micro-mégaphone, le temps que tout soit réparé. Au final, reste tout de même un peu d'amertume.

 

 

 

************************

LA CAPELADO

 

1.jpg
2.jpg
3.jpg
4.jpg
LA COURSE
CAMPARDIN de Jc Blanc
CAMPARDIN.jpg

TAUZIN de Cavallini
TAUZIN.jpg
COYOTE de Caillan
CO 1.jpg
CO 2.jpg
CO 2,5.jpg
CO 3.jpg
GITAN de Mermoux
GITAN.jpg

JOLI-COEUR de Fabre-Mailhan
JOLI.jpg

OMEGA de Ricard
OME 1.jpg
OME 2.jpg

PERICLES de Nicollin
PERI 1.jpg
PERI 2.jpg
Photos Luc PERO


26/08/2008

SI ÇA C'EST PAS DE LA PASSION...

ROMAIN GROS ET JULIEN REY, LA PASSION NO LIMIT !

... Aprés avoir animé comme à leur habitude, avec beaucoup de ferveur et d'entrain la course de l'aprés-midi, ne voilà t'il pas que nos deux jeunes et talentueux raseteurs se sont encore mis à l'ouvrage pour mettre du piment à la Bandido. C'est pur, c'est beau, et que l'on ne vienne pas encore me dire que les jeunes n'ont plus la Fe !!!

4b297d2fd7b7302d69e85483f40c894a.jpg
8a601f8219d11e490b303f950944b401.jpg
01bbd2353ba483bcef50a8f44f3016cf.jpg
d2a193b99a1d8a5727d1ca465bbb5c68.jpg
1c5dda71306bdfb8a42fa8904bfb47ac.jpg
91785b2491c602efa0c51262677bfb0f.jpg
3d19ae649b043d4e6e24b852ae4c8f33.jpg
be81a2ad706819b343c8bcefe9ebf1b9.jpg
cee0c1daebe5b84363a9c33e6f02dd4b.jpg
64589adfed7d3ee2cd4555304f6a207e.jpg
ae6a9eeb488609d31a43d6e3b0c9acfd.jpg
b6a840a3681b8b3776ebfbaf68fd7475.jpg
ET LE FINAL AVANT LA DOUCHE BIEN MÉRITÉE...
ea1c56e520e7731c39083a5bb13e9331.jpg

Photos Luc PERO

06/08/2008

PORTIRAGNES 3-08 *Avenir*

LE TROPHÉE " COGET " A J. REY
LEVANT DE MARGÉ MEILLEUR TAUREAU
**************

fda4c87922d7c8be4e35dfdb3ebe6abf.jpg
Les vainqueurs LEVANT et Rey
Julien Rey en remportant le 9é Trophée Coget,trois semaines après avoir gagné le 14é Trophée Pero, est le premier raseteur à réussir le doublé des compétitions mises en jeu par le Club Taurin " Lou Camarguen ". Chapeau ! de bonne augure pour cet espoir de la course camarguaise. Talentueux, il sait tout faire et a l'âme d'un gagneur. A ses côtés Dumont second et Sabde troisième se sont battus avec honneur.
Des cocarditers, nous retiendrons les prestations de MARTIN de Lopez, ORION de Benabent et de LEVANT de Margé dont c'était la "despedida". Le cocardier qui possède encore de belles ressources pour se jeter aux barricades, va pouvoir profiter d'une retraite paisible.
Texte et Photos Luc PERO
bfa74d787ee923477bb2d8949184149d.jpg
Julien REY
e55a76a1f36c3274f1b5ee9a906df76d.jpg
Le tour d'honneur des récompensés

23/07/2008

REMOULINS : FINALE DE LA CERISE D'OR

Mardi 22 juillet 2008

UNE CERISE AUX DURS NOYAUX

e40e320884c7505f12ca1f6d85e41039.jpg
QUIHOUS - Rey

Arènes pleines, vent rafraîchissant, sono un peu défaillante, taureaux difficiles et raseteurs qui parfois n'ont pas trouvé la solution pour cette finale de la Cerise d'Or très intéressante à laquelle il n'a manqué qu'un peu d'estrambord pour enflammer les gradins.
Des six raseteurs des groupes 1 et 2 (Khaled, Poujol, Jockin, Mascarin, Grammatico, Clarion) et deux du groupe 3 (Rey et Gros), plus quatre tourneurs (Dunan, T. Dengerma, Bouchité, Fernandez), on retient les deux jeunes Rey et Gros qui se sont investis à fond, Poujol pour ses rasets classieux et expérimentés et quelques Mascarinades du plus bel effet.

Eigouzo (Lagarde) passe en huit minutes. Avec un bon placement, et quelques poursuites cornes méchamment pointées dont une où il s'envoie haut après Gros. 2 Carmen et retour. Viennois (Ribaud) se fait surprendre aux attributs puis sélectionne et ne se montre pas très coopératif. Rey est sur tous les rasets d'attaque, Gros le rentre un max et Mascarin enchaîne pour les deux ficelles dans son crochet. 1 Carmen et retour. Quihous (Guillerme) avec envie va au-devant des hommes puis trouve l'angle d'où il gère sans se gaspiller. Les hommes tirent des plans, le biou voit tout et se montre agressif dans ses conclusions. Pas facile... Après avoir fait sa loi douze minutes, Quihous se garde jusqu'à refuser. 2 Carmen en course et malgré qu'il rentre sa cocarde juste coupée, pas de Carmen au retour (ou alors tellement petit que je ne l'ai pas entendu...)
7e873fb076b24063719781cc441fed63.jpgAutre gros client, Gavot du Pantaï ►. Ses anticipations sont redoutables (Rey, Gros, à plusieurs reprises), son placement impeccable. A gauche, il est plus abordable et Poujol régale. A droite, insoluble aujourd'hui. Gavot se frise les moustaches et le public manifeste, il en voulait plus, mais... Les ficelles au toril en musique.
Malgré une sortie tout feu, tout flamme, Aslan s'éteint vite, dès sa place au toril, trouvée. De là, il sélectionne, sélectionne jusqu'à ne plus vouloir bouger sauf sur les attaques DANS les cornes ou par surprise de Rey, Gros et Poujol. Silence justifié pour son retour avec ses ficelles.
Le beau Galliciannais (Briaux) à tout pour mettre le feu. A fond, le taù se donne avec franchise, s'envoie aux barrières, saute en contrepiste... Il ne refuse rien et se livre avec vaillance. Rentre une ficelle au terme d'un quart d'heure agréable mais éprouvant pour lui.
a3ee5ef38ec9458fe77db15fc7222b3f.jpgMazarin du Joncas (hors point pour le Trophée mais comptant pour la Cerise) est le plus complet de l'après-midi. Agressif, volontaire, il avale les séries comme un métronome et reste toujours dangereux à l'arrivée. Il a des pattes et du rein dans les enchaînements qu'il finit cabré aux barrière. Malheureusement, sur la fin, il se fait "claver" au milieu pour une 1re ficelle bien primée. Des Carmen pour un beau final.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

PALMARES
20e Cerise d'Or : meilleur taureau des quatre courses, Milou de Lagarde.
Trophée Pierre-Mayor : Lou Veri de Saint-Pierre.
Meilleurs raseteurs aux points : 1er Julien Rey, 2e Bastien Four.
Coup de coeur de l'Union taurine, meilleur raseteur de la finale : Romain Gros.

c87fa2de8891f9bbcd48318a6c3f345c.jpg
GALLICIANNAIS - Mascarin

16/07/2008

PORTIRAGNES 13-07 *Avenir*

LE TROPHÉE MANU PERO A
JULIEN REY ET CAMPESTRE DU GRAND SALAN
**********************

cd721f041642272c675d90f29c71a32d.jpg
Les deux vainqueurs
c08966297af5bfd150a6f0a81259f6a9.jpg32 points c'est avec ce total que Julien Rey remporte le trophée, devant J. Ferriol 11 pts et A. Bonhomme 9 pts. Le prix du meilleur cocardier de l'aprés-midi revient à CAMPESTRE du Grand Salan, mais KEMOUR de Margé et TRISTOU de Lopez sont à créditer d'une bonne prestation.
 Au micro J. Roumajon, à la capelado six raseteurs Rey, Bonhomme, Moulin, Ferriol, Cartalade, Savajano et Babacène comme tourneur.

PERIGNAN du Grand Salan effectue une course de bonne tenue à ce   poste et reçoit deux Carmen. Rentre une ficelle.
KEMOUR de Margé est un magnifique étalon qui se jette très fort à droite et se dédouble dans la poursuite. Volontaire il ne refuse rien et termine dominateur aprés avoir écouté cinq fois le disque.
RONALDO de Lopez, un autre étalon, se livre volontiers et vient parfois conclure. Quatre Carmen dans onze minutes.
TRISTOU de Lopez, attaqué avec prudence cause à ses anticipations dangereuses, il faut attendre les cites de Rey, Savajano et Ferriol pour avoir des belles actions conclues magistralement. Puis la mesure prise il est dépouillé en treize minutes. Quatre fois la musique.
GAMBAY de Margé, son irrégularité dans les répliques ne l'avantage pas, c'est bien dommage car il montre en plusieurs occasions tout son savoir. Parfois même spectaculaire il récolte cinq Carmen.
CAMPESTRE du Grand Salan, d'un calme étonnant de la part d'un taureau jeune, il se place et attend les sollicitations qui tardent. Sur le premier véritable cite de Rey il répond sèchement et se jette fort en conclusion. Il récidive plusieurs fois aux barricades tout en gardant la maîtrise des opérations. Sérieux, spectaculaire c'est un élément à suivre... Une ficelle au toril et six fois les honneurs.
Texte et Photos Luc PERO
708e49f5b17260770155a177f24192e7.jpg
▲ KEMOUR le bel étalon de Margé
cf28596b28643fca4a033d2d8c557699.jpg
▲ TRISTOU et Ferriol
ae37bf62543a3022b4237bc7e2fbd6ee.jpg
▲ CAMPESTRE...ressemblance avec un certain JEANNOT ?

13/07/2008

MAUSSANE *AVENIR*

Samedi 12 juillet

REY UNE MAIN DE FER 

eb570ea04000a4165c07923e2f399d10.jpg

Entrée: un quart d'arène. Organisateur: CT Vallée des Baux. Présidence: A. Noël. Raseteurs droitiers: Deville, Mascarin, J.-F. Moulin, Rey, Roux. Gauchers : Fadli, Ferriol, Four. Tourneurs: Babacène, Rouveyrolles.

Commencée sous un soleil radieux, la course se termine sous les nuages noirs et le vent. Côté taureaux, seul Campardin tire son épingle du jeu. Côté raseteurs Rey se montre sous son meilleur jour et totalise. A gauche Bastien Four s’implique à tous les taureaux. Ferriol réussit en première partie alors que Roux s’y met en seconde partie.
3d7832e2a1f84b6b8e9be7d3f3dcb11e.jpg◄SUFFREN (Chapelle) offre une belle résistance avec quelques arrivées au ras de  planches. Des déplacements judicieux et une combativité qui en font un premier honorable qui conserve une ficelle en musique jouée deux fois.
Doté de bons principes, PAGIS (L’ilon) entre de suite dans le match ce qui lui permet de conserver son second gland plus de cinq minutes. Aux ficelles il termine moins ses poursuites et sa fin de course manque de rythme.
9d2f54627c8b5ac800fbc93713bdb192.jpgAprès un début énergique ponctué d’une longue série, BELLAN (Chauvet)► s’offre généreusement mais attention, sur Fadli, l’enfermée et l’arrivée sont criminelles. La suite est moins tranchante pour douze minutes trente. 2 Carmen et rentrée.
Vaillant, CAILLET (Raynaud) répond dans des séries gauches droites mais sans pousser au bout. C’est dommage car quand il veut il frappe après Four. Lui aussi effectue douze minutes trente mais sans se forcer.
De suite calé cul aux planches, CAMPARDIN (Blanc) annonce la difficulté. Volontaire sur tous les rasets, Mascarin sent la corne au saut. Il ne laisse rien passer et pose problème aux ficelles qu’il conserve facilement. 2 Carmen dont retour. Les hommes profitent du  manque de vice d’AUZIAS (Guillerme) et ne lui laissent pas le temps de s’échauffer. Sept minutes faciles mais il faut quand même se méfier aux planches où il finit cornes pointées comme sur Mascarin. Un Carmen.

Eric AUPHAN

 

22/06/2008

LES PYRAMIDES, LE SOLEIL, REY ET MARTIN...

LA GRANDE MOTTE 21 - 06

TROPHÉE SOUVENIR MICHEL SEVERAC

362345dcde7f9888e9524205bd02ede7.jpg
Sur les gradins trois cent spectateurs environ.
Au micro Jacques Valentin.
En piste Ayme, Valette, Rey, Maurel, Four, N.Benafitou aidés de T.Dengerma, P.Rado, Rouveyrolles.
Les prix du Trophée Michel Séverac à MARTIN de Daniel Lopez et Julien Rey.

VOLT de l'illon, dix minutes plaisantes. PILET de Cavallini volontaire dans sept minutes. MARTIN de Lopez, courageux devant l'adversité il donne treize minutes brillantes. VIDOCQde Lautier, bien au début plus réservé en fin. GITAN du Soleil a manqué de travail. BISON de Boch manque aussi de pression. BELZEBUTH de Vitou clôture spectaculairement. Tous les cocardiers ont entendus les honneurs. 
a7ea63897b9d3357da35cf77c8c31147.jpg
MARTIN de D. Lopez pousse derrière D. Maurel
9618c78a90654e5ebc399be94503af3c.jpg
Julien Rey pose bien la main sur BELZEBUTH de Vitou

Luc PERO