Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/09/2011

ST REMY DE PROVENCE *31e Finale des Vaches Cocardières*

Samedi 10 Septembre 2011

 GAZETTE EN OR POUR LA SECONDE FOIS
 CHRISTINE L’ARGENT ET LE PANACHE …

 saint-rémy-de-provence,finale des vaches cocardières,gazette de chapelle,christine de la galère,ricci,courses camarguaises

Christine - Ricci

Entrée: ½ Organisateur: Association des Vaches Cocardières Présidence: J Roumajon Droitiers: Bonhomme, Douville, Dumont, Roux, Sabatier. Gauchers: Cartalade, Lafare, Poujol, Ricci. Tourneurs: Jorquéra, Lieballe (rentre 3ème), Rado.

Après deux vaches emboulées pétillantes de la manade Caillan, la capélado est rehaussée par la péna de Saint Etienne du Grès, les arlésiennes, la demoiselle de St Rémy, sa demoiselle d’honneur et les cavalières de la manade Caillan. Les cocardières donnent du fil à retordre aux hommes avec une seule ficelle levée. Lafare et Roux sont les animateurs du jour, Poujol est à l’origine des plus belles actions, Ricci assure par moments mais l’ensemble manque de pression dès qu’on arrive aux ficelles. Toutes les vaches ont du répondant. Gazette honore son second titre et Christine est explosive.

Aux rubans, GRAVESONNAISE (Caillan) court beaucoup trop mais percute criminellement aux trousses de Lafare, Roux et Sabatier. Toujours le long des planches, elle sélectionne aux ficelles et les conserve. 2 Carmen et retour.

Rapide, GENTIANE (Ribaud) donne le ton après Ricci et Roux avec un goût de liqueur amère aux planches. Volontaire dans les séries, elle enferme Poujol et bascule après lui. Dangereuse, elle percute une demi-douzaine de fois et conserve ses ficelles. 10 Carmen et rentrée.

La grande ZOÉ (Ricard) inspire la crainte. Elle attend au centre, décolle après Rado. Les blancs redoutent ses sauts. Sabatier coupe la cocarde et Zoé brise la planche. Lafare lève un gland et Zoé le poursuit en contre piste. Excellente elle conserve sa cocarde en musique jouée 6 fois.

Placée près des bois, CARIOCA (Raynaud) frappe violemment contre les planches sur la plupart des rasets. Disponible, c’est la seule à concéder une ficelle mais au terme d’un course combative. 9 Carmen et rentrée.

Concentrée, GAZETTE (Chapelle) étrenne son 2ème titre par un coup de barrière sur Bonhomme. Elle coupe le terrain, envoie les cornes, baisse la tête et complique le combat. Pas submergée elle termine par une enfermée après Sabatier. Ses ficelles sont inaccessibles. 10 Carmen dont retour.

Rapide, OPALE (Brestalou) se tourne vite et contrôle les départs. Elle monte sur les tourneurs, ne se laisse pas manœuvrer facilement. Cocardière, elle manque de pression et conserve ses ficelles. 5 Carmen et rentrée.

CIGALE (Ricard) n’est pas fainéante. Elle trouve en Poujol une fourmi blanche qui lui fait accomplir deux splendides actions. Plus abordable sur la fin elle a un gros moral et se montre très valeureuse. 3 Carmen et retour.

Puissante aux bois, CHRISTINE (La Galère) offre un festival d’actions barricadières avec des sauts et des percussions époustouflantes. Au terme d’une grosse envolée elle malmène Lafare sur le mur mais sans mal. Eblouissante de volonté elle prend tout et termine éprouvée mais avec l’ovation. 11 Carmen et rentrée.

VALSIERE (Chaballier) percute de façon puissante une demi-douzaine de fois. Une jeune vache avec un gros potentiel, vaillante elle chasse les hommes et termine sur une bonne note. 6 Carmen et rentrée.

Texte et photos Eric AUPHAN

saint-rémy-de-provence,finale des vaches cocardières,gazette de chapelle,christine de la galère,ricci,courses camarguaises

Lafare - Gazette

Palmarès 31ème Finale Trophée Louis Thiers.

1er Ricci 121 points, 2ème Douville 80 pts, 3ème Lafare 66 pts, 4ème Roux 64 pts, 5ème Cartalade 39 pts.

Cocardière d’or 2011 Gazette Manade A Chapelle (9 voix).

Cocardière d’argent 2011 Christine Manade La Galère (5 voix).

Meilleure vache de la finale Christine Manade La Galère.

Meilleurs animateurs Rodolphe Roux et Jérémy Lafare

21/08/2008

FOURQUES *AVENIR*

Dimanche 17 août

GAVOT MAITRE INCONTESTÉ

14334cfca42a84ca2da6cdd810dc8dab.jpg
OUFANOUS et R. Gros pour le spectacle

1632ae4db34a94fcec963b77da77b67a.jpgLe plein sur les gradins lorsque N. Nesti observe une minute de silence à la mémoire de Jacques Espelly. A la capelado orchestrée par la peña Les Arlequins d’Arles défilent: Bournel, Deville, Gleize (qui sort au 5e), Mascarin, Lafare et Ruiz accompagnés des tourneurs Cuallado, Dunan, Martinez et Patou. Gavot cocardier redouté remporte le prix du meilleur taureau sur les trois courses devant Oscar de La Galère. Athor pimente le combat et crée aussi la difficulté. Lafare diminué par une blessure remporte la 8e édition du Trophée Pierre Gachon devant Ricci (absent) et Gros (ex aequo avec Bournel aux points, puis aux cocardes mais départagés par l'âge). En plein marathon aoûtien, le travail et la conviction ont manqué chez les blancs malgré les bons passages de Gros et la générosité de Bournel.

Entame spectaculaire pour MISTRAL (Cuillé) qui bascule avec Ruiz et frappe après Lafare. Un peu lourdaud il a tendance à lâcher le raset au fil des minutes mais conserve ses ficelles. 1 Carmen.
Rapide, PANISSE (Lautier) est à l’aise dans les séries et pointe les cornes à l’arrivée quand on le force. Aux ficelles, il manque de pression mais se bat et concède la première sur le fil en musique entendue une fois.
Surprise pour les blancs avec le jeune ATHOR (Daumas) véloce et criminel avec ses cornes. Difficile de lui toucher la tête même en le piégeant.

GAVOT (Lou Pantaï) impose les distances. Seul Gros essaie et coupe le ruban rouge à la 8e minute. Combattant aguerri et intelligent, il impose ses règles. Même si Deville s’adjuge un gland sur la sonnerie il s’avère trop compliqué pour les hommes. 4 Carmen et retour.
Mou aux rubans, PEQUELET (Allard) rate sa sortie et malgré une action sur Gros le cœur n’y est pas. Il demanderait à être charbonné aux ficelles et ne le sera pas. Il les rentre en silence.
Brouillon, OUFANOUS (Guillerme) effectue quatre grosses actions dont deux avec sauts après Ruiz (2), Gros et Bournel mais sans difficulté il s’incline en neuf minutes.
Ainsi va la course camarguaise au rythme du marathon aoûtien...

Texte et Photos Eric AUPHAN
daa13d1ab91d416608b178930dab89c1.jpg
OUFANOUS de Guillierme en action
2ce71be894d581e61e97b3556e807f33.jpg
Faut pas traîner devant GAVOT du Pantaï