Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/08/2008

LE CRÈS 19-08 *AS*

ROMAIN DE MERMOUX
BENJAMIN VILLARD
LES ELUS DU 36e TROPHÉE DES GARRIGUES
******************

84eea06fb5450c0e0186839e68ee303b.jpg
e510907b9b267f4709399ea4d682c98b.jpg
b7909b83b56adba2d41bbdd043f341ab.jpgLe vainqueur du 36e Trophée des Garrigues est Sabri Allouani (aux points), le raseteur ne venant par chercher son prix, celui n'est donc pas attribué. Benjamin Villard est récompensé en tant que meilleur animateur, alors que pour les cocardiers c'est ROMAIN de Mermoux qui l'emporte juste devant TITOUAN de Cuillé et GAMBAY de Margé. Un prix d'honneur est attribué à Christian Garrido pour l'ensemble de sa carrière. A la capelado ils sont quinze (10+5) à défiler. Allouani pas invité, met un point d'honneur à bien raseter et fait le maximum pour remporter le Trophée qu'il refusera. Villard égal à lui même s'est dépensé pour le plaisir du public. Oleskevich trés à l'aise en ce moment, Poujol et Marquier stylistes sont applaudis. Outarka par séquences, Mebarek, Jourdan, Jockin et C. Garrido l'invité d'honneur complètent l'équipe.

 

LA COURSE

FIGARET du Ternen, bien embêtant pour les hommes, soit il court, mais sans perdre une occasion de mettre le danger sur des fusées, soit il se cale et là... pas grand monde pour le défier arrêté. Alors il rentre ses ficelles et un petit Carmen à son retour n'aurait pas été superflu.       

5a593e71a18a25b9d5c09117b4a80877.jpg

MAZEL du Brestalou, probablement souffrant, sa course n'est pas à retenir.

51084d577bad8972a48886fd6eb7972b.jpg

CHANEAC de Chaballier, toujours dans le tempo, il réalise une course trés complète, sérieuse, vaillante et agrémentée de belles enfermées notamment sur Oleskevich.

b4ecd34be28c1b61c3a7105536b93ad4.jpg
0b6e1743650aa78dc677582030b6e5b3.jpg
52484abf1b93783f614d6556e02701c0.jpg

ROMAIN de Mermoux s'impose à nouveau comme un maître cocardier. Placement strict, ripostes dangereuses par les anticipations et les finitions. Taureau complet, il rentre ses ficelles et entend plusieurs fois les honneurs.
f559d763f6af4c445c5ba3121920c350.jpg
8fa6bb34ec3647d329e82545d97993de.jpg
8dc151eff68fc8717ee28cbb3fabf062.jpg
TITOUAN de Cuillé, fantasque à sa sortie il va ensuite se discipliner pour adopter un comportement plus sérieux. Toutefois il fait preuve de son tempérament barricadier et se propulse plusieurs fois aux bois juqu'à briser les planches derrière Allouani et Poujol. Des Carmen.
53efb7565a6a77b4e2aff5865be17685.jpg
9d594253c30a802967ec5fd02bdea3ef.jpg
GAMBAY de Margé, un spectaculaire qui régale le public par de belles arrivées contre les planches. Musique dans douze minutes de prestation.
1fcb9a9abda382be12d5d3432384d43d.jpg
cf8f26538c0c8e46323c593f22550a5d.jpg
RAYNAUSIE de Chaballier, la vache cocardière en supplément pour une fin " spectacle ".

7ec245073a621109cf43ceda6aa73725.jpg



Texte et Photos Luc PERO 



 

 

20/07/2008

BEAUCAIRE : 2e JOURNEE DE LA PALME D'OR *AS*

Dimanche 20 juillet

AVÉ BEAUCAIROIS
ROMAIN TE SALUTANT !

074684e0d6a6f2c274b4b396dd320199.jpg
ROMAIN de Jean-marie MERMOUX

f0278f14b13ae1afa6904f12b25a54d8.jpgEntrée : 4/5e d’arène.
Organisateur: Affaires taurines.
Présidence : Raymond Arnaud.
Raseteurs droitiers :Allouani, Auzolle, Moutet, Villard.
Gauchers : Bouchet, Khaled, Martinez, Martin-Cocher, Mebarek, Poujol.
Tourneurs : Benzegh, T.Dengerma, Duran, Fouque, T.Garrido.
Fait marquant : Duran se fait expulser au 7e taureau.


Cet acte 2 de la Palme d’Or a permis à Sabri Allouani, revenant de blessure, de se hisser directement à la 2e place du classement et ainsi de pouvoir prendre part à la bataille pour la victoire finale. Chez les cocardiers, c’est la consécration pour Romain de Mermoux, mais Leventi est à créditer d’une excellente sortie.
ROI (La Galère).-Il réintègre le toril à la 9e minute sur une blessure à l’œil, jusque là il avait donné une réplique fort valable.
AUROCHS (Guillerme).- C’est sur un rythme endiablé qu’il est attaqué de toutes parts. Il se défend en donnant du revers, puis en accentuant sa réserve. Malgré le travail des hommes et quelques épisodiques bonnes répliques, les minutes sont longues. Rentre une ficelle.
3407e68a10df99d823eed4b286f679ac.jpg◄ROMAIN (Mermoux).- Il fait le ménage dès les premières minutes, puis, se livre sans se laisser submerger car ses ripostes sont de la meilleure veine. Aux ficelles, il se place et l’affaire se complique. Il anticipe fort et change opportunément de terrain ce qui gêne les hommes. Sérieux, son comportement purement cocardier est récompensé à trois reprises. Rentre ses ficelles fortement applaudi.
VIRAT (Nicollin).-En accord avec le Trophée Taurin, il est présenté, sans que ses points bien sûr ne soient comptabilisés, pour un hommage rendu à sa glorieuse carrière beaucairoise. Il va rester dix minutes en piste pour quelques belles actions et un gros Carmen d’honneur qui lui est attribué à sa rentrée.
LEBRAOU (Plo).-D’entrée, il tape sur Villard, Mebarek, Poujol, Bouchet, Allouani et les rasets pleuvent. Ça se calme aux ficelles, moins de cites et peu d’actions. De plus, sa course se termine en queue de poisson, il rentre sur une boîterie après une grosse action derrière Poujol.
13f9465c1c0ad21d3e323efee7e4f0fc.jpgLEVENTI (Plo).-►Assez vite délesté de ses principaux attributs, l’orage passé, les beaux rasets font leur apparition. Le taureau alors brille sur les longues poursuites conclues cornes dans les bois. Bien positionné, il fait feu de tous côtés et les actions se succèdent pour de nombreux Carmen dans treize minutes.
ANGELUS (Lautier).-Le petit taureau est vif, rapide, spectaculaire et se plaît dans la bourre. Lorsque c’est le cas et surtout sur les droitiers, il tamponne fort. Moins disposé en fin de parcours, il rentre ses ficelles. Des Carmen.

Texte et Photos Luc PERO

 Palme d’Or
 Villard, 17 points; Allouani, Auzolle, 13; Moutet, Poujol, 12.

ROMAIN ET ALLOUANI, DUEL AU SOMMET

14fe59dba7dc138a1ff3eb5e9a656639.jpg
80e8e028304e39299b1746cacb281d0b.jpg
9f4f149d83d11b540f09e93288b5918f.jpg
731272d83fb3d2dc603cd256147ee21e.jpg

***************

9ed200e13b14603ce8cb0bf9da5c5f3c.jpg
Même amoindri VIRAT reste toujours dangereux !

22/10/2007

LUNEL le 21-10 SOUVENIR J. CALVET

A ROMAIN DE MERMOUX LE SOUVENIR J. CALVET
C. CLARION MEILLEUR ANIMATEUR
*****************

medium_GASTABOÏ-LA_CREPE.2.jpg
La joie du "Bayle" et de son "Pelot".
 Carton plein pour ROMAIN de la manade Mermoux, en deux sorties seulement espacées de quinze jours, le cocardier remporte le prix du meilleur taureau de la Finale du Trophée des Raseteurs à Lansargues et aujourd'hui à Lunel le Trophée J. Calvet des Révélations 2007. Chapeau ! Dans ce concours il faut aussi souligner les trés bonnes prestations de TIBERE de Blatière-Bessac qui à fait un excellent premier et reçoit six Carmen pour sa belle combativité. FARU de l'Aurore, quatrième, pour qui la pression est une nécessité. Seul Brohan lui donnera des échanges qui lui permettront de briller. Cinq Carmen. RABOLIOT du Brestalou, honnête second, deux Carmen. EMBRUN de Nicollin, cinquième, accepte tout, sa seule difficulté se situe au niveau de la rencontre car il baisse la tête préservant ainsi ses attributs. Trois Carmen. VIENNOIS de Cuillé, septième, un barricadier surpris par la piste pescalune. PETIT LOU de Chaballier, sixième, a été sûrement le cocardier le plus complet et le plus sérieux de la course. Toujours positionné à son avantage, il surveille et dirige le combat. Ses actions sont dangereusement menées jusqu'au bout. Pas étouffé et dominateur il rentre ses ficelles. Deux Carmen. ROMAIN de Mermoux, troisième, on ne s'attaque aux ficelles qu'à la neuvième minute. Jusque là le taureau est présent sur les cites, change intelligemment de terrain et donne de belles finitions. Ses ficelles peu touchées, il réintègre le toril avec Carmen déjà trois fois entendu.
medium_Clarion_6x6.jpgA la capelado sur l'invitation de Jacques Valentin, Président de course, huit hommes défilent. C.Clarion travailleur est récompensé à la remise des prix. Villard, Jockin, Savajano, Brohan, Dumont, Bonhomme, ont eu de bons passages. Mais le plus régulier et le plus esthète de la journée est sans contestation Julien Ouffe.
Texte et Photos Luc PERO
medium_TIBERE.jpg
TIBERE sur Savajano
medium_ROMAIN.4.jpg
ROMAIN charge B.Villard

08/10/2007

BIOU D'OR ET AMBIANCE DES FINALES

Le week-end passé : Lansargues et Châteaurenard

 

CAMARINA BIOU D'OR 2007 ENTRE DANS LA LEGENDE 

medium_CAMARINA.2.jpg

L'événement du week-end est, comme chaque fin de saison, l'élection du Bioù d'Or 2007. Camarina est sorti vainqueur des votes de la Commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Pas de grosse surprise. Avec 23 voix, quatre pour Mathis et un nul, le taureau de Chauvet était de toute façon favori. 

Camarina entre donc dans le cercle très fermé des doubles Bioù d'Or après sa couronne de 2005. Il rejoint ainsi Tigre, Rami, Ventadour, Rousset, Président, Tristan et Virat. Loustic et Barraïé, avec trois titres chacun, restent l'exception. "Camarina a fait une excellente saison, commente Bernard Fesquet, président de la commission, satisfait du vote, il a bien commencé à Arles et excellemment terminé à Châteaurenard. Mathis (Bioù d'Or 2006), a commencé très fort notamment cette énorme course à Palavas en mai, mais, au fil des courses, il a fait des fautes de jeunesse. A 8 ans, il aura l'occasion de se rattraper c'est sûr".
Camarina, à 13 ans, recueille le fruit, certes de sa saison (meilleur taureau de la Palme d'Or à Beaucaire et des Maraîchers à Châto), mais aussi celui de son énorme carrière. Ne serait-ce que ses quatre participations d'affilée à la finale du Trophée des As (2003, 2004, 2005, 2006) et le prix du meilleur taureau à chaque fois, plus le titre de Bioù d'Or 2005.
Tout au long de ces années, les redoutables coups aux planches du barricadier de Cadenet ont suscité de grands moments: "Camarina a toujours créé une ambiance festive. Il a fait passer un souffle nouveau sur la course camarguaise, s'enthousiasme Maryse Chauvet, qui remercie le Trophée Taurin, les raseteurs et tous les groupes camarguais qui ont reconnu la valeur de Camarina. Encore une fois, Camarina a vaincu malgré les contradictions...". La Camargue a élu son nouveau roi et les nombreux supporters de Camarina peuvent à nouveau se réjouir, le Seigneur de Camargue porte haut les couleurs de la Provence.

medium_PUBLIC.6.jpg
Le public attentif comptabilise au cours du dépouillement
medium_Annonce.jpg
"CAMARINA de la manade Chauvet est élu avec 13 voix..."
medium_MARYSE.jpg
Maryse CHAUVET au nom des siens, remercie...

AMBIANCE

LES DEUX PREMIERES FINALES
ONT MANQUE DE PEPS

Samedi, à Lansargues :  les blancs du groupe 2 ouvraient le bal avec la finale du Trophée des Raseteurs. Les satisfactions : le public s'est déplacé en nombre sous un beau soleil retrouvé, nombre de raseteurs en contre piste sont venus supporter leurs homologues, l'ambiance en piste a été bonne, Romain de Mermoux, haut la main, récompense le travail d'un "petit" manadier qui n'a pas caché son grand plaisir de recevoir le prix. Les bémols : un manque de faste et d'enthousiasme général, certains taureaux ont déçu.

medium_Brochette.jpg
Sympa ! des raseteurs supporters !
medium_LA_CREPE.jpg
Jean-marie MERMOUX, un manadier heureux
medium_GASTABOÏ.jpg
Le bayle de ROMAIN, LEBRUN dit GASTABOÏ éclate de joie
medium_DEFILE_1.jpg
LE DEFILE FINAL

Dimanche à Châteaurenard : tous les espoirs, blancs et noirs, se retrouvaient pour la fête de la jeunesse. Une jeunesse un peu éteinte, les raseteurs n'exprimant que très peu l'enthousiasme qui sied à leur âge, hormis le vainqueur Christophe Clarion dont la joie faisait plaisir à voir. L'étincelle de l'après-midi est venue de tous ces jeunes supporters de Clarion et de Bournel, venus en nombre de Saint-Laurent d'Aigouze et de Bouillargues, bien décidés à emballer les gradins. Les noirs ont, eux aussi, dans l'ensemble laissé leur pétard au toril et certains moments ont été longuet. Si Rodin amène le titre de Bioù de l'Avenir à la manade des Baumelles - l'expérience a payé - un bel avenir se dessine pour Gavot du Pantaï qui, à 5 ans, a apporté la difficulté.

medium_PANCARTE.2.jpg
medium_bouillargues.2.jpg
medium_supporter_saintoois.jpg
Les supporters ont poutant bien tenté de faire monter la pression...
medium_CLARIBEK.2.jpg
Le vainqueur et son tourneur
medium_PODIUM.2.jpg
La traditionnelle photo



Texte Martine ALIAGA - Photos Luc PERO