Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/08/2010

PEROLS *AS*

Dimanche 8 août 2010

ROMAIN GROS VAINQUEUR DE COEUR

GROS 2.jpg

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Régie taurine. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Gleize, Gros, Marquier, Mascarin, Moutet, Rey. Gauches : A. Benafitou, Clarion, Ferriol. Tourneurs : Dunan, Lebrun, Molins, Ull, Zerti.


De cette 36e finale de la Ficelle d’argent, je ne vous parlerai que du meilleur : les 50 ans des arènes fêtés d’un envol de colombes ;  le décorum soigné avec La Gardounenque, le Velout pescalune, les cavaliers de la manade Robert Michel ;  le public debout pour ovationner Didier Abellan ;  les dédicaces de Jacques Valentin à la mémoire de Bruno Bourrier, frère de Michel (Le Fri) décédé accidentellement... Et surtout  le panache d’un jeune raseteur de l’Avenir, Romain Gros (3e dans les prix) qui a enflammé le cœur des spectateurs ainsi que le quart d’heure magistral de Gavot du Pantaï, meilleur taureau des trois courses. Sans oublier, les rasets émotionnants de Mascarin.
Et si la Ficelle va à Adil Benafitou,  49 points ; 2e Marquier, 32, c’est sans efforts particuliers à signaler.

Générous (Nicollin).- Davantage disponible sur les droitiers, il gère tranquille les débats avec quelques accélérations (Carmen).13 minutes.
Catalan (Daumas).- 4 Carmen. Après huit minutes de la meilleur veine (placement, corne dangereusement passée et conclusions sévères, notamment sur Gros), il se fait réticent. Rentre ses ficelles.
Vazel (Chauvet).- 3 Carmen et retour. Lui a envie, mais inexpliquablement les blancs calent devant sa franche générosité. Gros trace les plus belles trajectoires et l’embarque aux planches. Les ficelles rentrent.
Gavot (Lou Pantaï). - 8 Carmen et retour.Avec son placement sans faille, et sa corne dangereuse, Gavot demande de l’engagement, de la technique, voire de la témérité. Et là Romain Gros s’investit, les enfermées se succèdent (6), l’émotion au bout, pour les plus belles actions. Mascarin pour quelques rasets courts, Benafitou sévèrement raccompagné pour un quart d’heure de domination et les ficelles à la maison.
Banaru (Fabre-Mailhan).- 2 carmen et retour.Volontaire, c’est dans le registre classique que Banaru mène ses 13 minutes. Avec une "poussette" sur Mascarin qui traîne et un cabrage sur Gros. Agréable.
Gastaboï (Guillierme).- Avec toute son énergie et son envie, il se fait surprendre aux pompons. Peu d’élégance chez les blancs, qui ne lui laisse le temps de briller qu’en très peu d’occasions. Mais Gastaboï se révolte sur Rey, s’engouffre après Mascarin, tape sur Gros, et Rey pour 8 minutes et 5 Carmen.
Notaire (Cuillé, hp).- Superbe taureau de 5 ans, au placement rigoureux  et que sa fougue emporte après les hommes jusqu’à ce qu’il se blesse et réintègre prématurément le toril. Carmen au retour.


Martine ALIAGA
Voir autres photos sur Benjibiou


Trophée des As : A. Benafitou, 17 points ; Gleize, 9 ; Mascarin, 8 ; Rey, 6 ; Moutet, 3 ; Marquier, 2.

 

REPORTAGE PHOTO DE BENJI

 

PEROLS5.jpg
▲ Romain Gros fait la pige aux As en prenant
des risques avec Gavot
▼ Adil Benafitou avec toute la classe et la facilité qui le caractérisent
tel qu'on aimerait le voir plus souvent.
Ici avec Gavot
PEROLS4.jpg
Romain Mascarin dans un raset court dont il a le secret
malgré un physique pour le moins alourdi
embarque Banaru (5e)
PEROLS2.jpg
Gros continue son festival
avec Gastaboï (6e)
PEROLS3.jpg

L'émotion au rendez-vous pour un hommage
à Didier Abellan

Les arènes debout pour ovationner

l''ancien raseteur

 

PEROLS1.jpg

Hubert Manau félicité pour le prix à Gavot (manade du Pantaï)
par Christian Valette, maire de Pérols.

Celui-ci n'a pas été oublié
avec une dédicace spéciale à la remise des prix

pour son implication dans la course camarguaise

 

PEROLS6.jpg

**************************

16/06/2010

LE GRAU DU ROI *AS*

Dimanche 13 juin 2010

ATHOR, SPARAGUS
ET ROMAIN GROS

GROS.jpg
Les lauréats de ce 17e Souvenir Olivier ARNAUD, ne pouvait être que ATHOR de Daumas pour les cocardiers même si SPARAGUS de Anne et Yves JANIN fut à nouveau presque intouchable. Romain GROS encore au Trophée de l'Avenir à fait la "pige" aux As en prenant la course à son compte de bout en bout, et se voit trés justement récompensé par le prix attribué au meilleur raseteur. Avec technique il assure le spectacle et se permet le luxe de tutoyer les grands cocardiers de la journée.
PETIT LOU de Chaballier
PETIT LOU.jpg
Excellente course (13mn), Matray dont c'était le retour à la compétition se jette sur lui "comme un taureau jeune", mais ce vieux briscard le rappelle à la réalité en le crochetant à la planche. 4 Carmen.
GERICAULT de Chauvet
GERICAULT.jpg
Avec lui les affaires se compliquent durement. Toujours en mouvement il gêne les départs et n'hésite pas à venir taper aux bois en conclusion. Pas facile le bougre qui récolte 5 Carmen !
 
LYNX de Pierre Aubanel
LYNX.jpg
Encore bien vert pour ce genre de joutes malgré des qualités évidentes. 3 Carmen.
ATHOR de Daumas
ATHOR.jpg
ATHOR 1.jpg
ATHOR 2.jpg
Le cocardier qui monte,qui monte... réalise un quart d'heure complet, anticipations, poursuites jusqu'au terme où sa corne meurtrière fait mouche: Gros accroché par la chaussure, Moutet accroché au bas du pantalon. Sérieux mais aussi trés volontaire, il se bat avec détermination et brille aux barricades. Il rentre une ficelle, entend 8 Carmen et reçoit le prix du jour.
SPARAGUS de A et Y Janin
SPARAG.jpg
SPARAG 1.jpg
SPARAG 2.jpg
Le maître cocardier du jour, ne supporte pas la présence des tourneurs auprés de lui... ce qui n'arrange pas les affaires des hommes qui ne savent pas comment l'aborder. Sa vista, sa vitesse et ses anticipations ne font qu'augmenter la prudence et ce n'est qu'à la faute qu'il laisse ses rubans (11e mn). Dans les dernières minutes quelques tentatives plus conséquentes des hommes, mais le biou rentre ses ficelles. 5 Carmen.
MEROU de Saumade
MEROU 1.jpg
MEROU 2.jpg
Un sacré barricadier, tout en puissance et en brutalité. Certes moins agressif sur le raset mais gare à l'arrivée ! Des panneaux entiers sont pulvérisés par ce cogneur et 4 Carmen récompensent son côté spectaculaire.
CLODOMIR de Bon
CLODO.jpg
Que de mieux pour clôturer ce trés bon concours que la prestation de ce barricadier aux envolées multiples.
Du spectacle de haute voltige pour 5 Carmen.
Texte et Photos Luc PERO

15/07/2009

COCARDE D'ARGENT 4-07-2009

RETOUR SUR UNE REVELATION

Cocarde_d'argent_137 a.jpg
BADAIRE de Saint-Germain et Romain GROS les lauréats 2009
Remporter la Cocarde d'Argent lorsqu'on est peu connu c'est bien ! mais gagner avec le panache d'un grand barricadier, la maîtrise d'un bon cocardier c'est beau ! C'est ce qu'a réussi BADAIRE de la manade Saint-Germain à l'issue d'un quart d'heure trés complet. Ce bioù à revoir, a prouvé aux plus sceptiques que la course camarguaise a encore de bien belles surprises à nous révéler... si on ne l'enferme pas dans des schémas théoriques basés sur des données préétablies !
Luc PERO
Photo Eric AUPHAN

06/07/2008

ARLES 5-07 * Avenir *

LA COCARDE D'ARGENT
A
ROMAIN GROS
********************

76e7160a7cb40bc85119576a77d2b676.jpg
Les deux vainqueurs R. Gros et CONDOR de Lautier.
******************
LES RÉACTIONS D'APRÉS COURSE
9b26b2e44e6c10bb006909293fdc761a.jpgRomain GROS (1er) : «Je suis content de cette victoire pour ma première participation. La course a été une bonne petite bataille entre hommes comme je les aime et je suis évidemment ravi de l’avoir gagnée. Condor mérite amplement son prix car il n’a rien refusé». 87c397df669e89a56fe44addc2d2b936.jpgNicolas VIOLET (2ème) : «Je pouvais prétendre à la victoire finale car à la pause j’étais premier ex-æquo avec Romain. Je pense qu’il m’a manqué un peu de hargne et un peu de jus pour y arriver. Les taureaux n’étaient pas mal dans l’ensemble même si je pense qu’il a manqué un barricadier pour finir». 2f60c8fe31b76a012559c79ce7d783f1.jpgJulien REY (3ème) : «Je suis un peu déçu car après un bon départ j’ai beaucoup manqué d’attributs. Je me suis un peu découragé ce qui entraîne cette déception mais bon je suis sur le podium. Au niveau taureau il n’y a pas eu grand-chose d’exceptionnel mais condor mérite son prix». Gérald RADO (Organisateur) : «Cela fait quatre ans que je me bats et j’ai toujours le même souci. Aujourd’hui il y a encore trois courses à l’avenir et je me retrouve avec seulement huit raseteurs et des taureaux qui méritent du travail. Il faut que cette course soit unique pour être vraiment reconnue. J’ai beaucoup de regrets car j’ai le sentiment que l’on ne m’aide pas. J’ai envi de faire une fête pour les jeunes raseteurs, en quelque sorte un avant goût de la cocarde d’or. En piste ils étaient huit avec la grosse chaleur et c’était compliqué pour eux. On a vu une bagarre d’arlésiens avec Romain Gros, Nicolas Violet et Julien Rey. Ce sont des combattants et même si Romain est un caractériel, c’est un battant et cela fera un gros bagarreur dans les grandes compétitions». Loïc 806fc7af191709e89ad89e8a72dfd478.jpgAUZOLLE (Champion de France) : «Romain mérite sa victoire aujourd’hui car il s’est bien battu, sur tous les taureaux, sur tous les rubans et sur toutes les ficelles. Je ne sais pas si c’est à cause de la chaleur ou du manque de raseteurs mais la course a manqué de rythme. C’est dommage ces cassures à certains moments. Toutes mes félicitations à Romain car c’est une belle victoire. Le taureau Condor de Lautier a tenu sa place, c’est celui qui a été le plus raseté». d2949e7af5213bed5375cb0275dea65d.jpgCaroline SERRE (Reine d’Arles) : «J’ai trouvé certains passages de la course très intéressants qui mettent en valeur la future jeunesse montante de la course camarguaise et peut-être les futurs As de demain. Avec mes demoiselles d’honneur on est en apprentissage et il n’était pas prévu de remettre les prix en piste mais cela donne un avant goût de la cocarde d’or. Je pense que Condor mérite son prix avec une bonne course et de belles actions».
Propos recueillis par Eric AUPHAN
Photos Luc PERO
**************
LA COURSE
A la Capelado huit hommes et quatre tourneurs défilent ! C'est une évidence ce nombre est insuffisant ! D'ailleurs la course et le public s'en retrouvent pénalisés. Pourtant Gros, Violet, Rey, Lafare ne ménagent leur peine, mais Ayme, Four, Cartalade et Thierry sont trop passifs.
Pour les cocardiers passons rapidement sur FRACASSE de la Saliérène trop centriste, BOUNTY de Raynaud peu à son aise. TAUZIN de Cavallini quand à lui va fournir un quart d'heure trés sérieux et aurait mérité un contexte de travail beaucoup plus intense. Rentre une ficelle et trois Carmen. MORNES de Allard, des ripostes de çi de là, mais beaucoup de passages vides. Douze minutes et Carmen généreux à la rentrée. RAMIER de Siméon, à des qualités mais court beaucoup trop encore. Rentre une ficelle en musique. CONDOR de Lautier, avec aucuns refus et quelques actions aux planches il est récompensé du prix de la journée. Pourquoi pas ? sauf qu'il ne resiste que neuf minutes !!! RACANEL de Cuillé est celui qui va éffectuer la course la plus complète. Vaillance et brio aux barricades pour de nombreux Carmen et une ficelle au toril.
Texte et Photos Luc PERO
0c5a26b775d200398dcf01c3cd8a6e26.jpg
RACANEL de Cuillé sur Gros
5bbee3cc8fe2bf04d8979fadfe11fb8f.jpg
TAUZIN de Cavallini avec Gros