Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2010

LANSARGUES * AVENIR*

Dimanche 16 mai 2010

LES BLANCS MENENT LE BAL

Entrée : 150 personnes environ. Org. : Comité des fêtes. Président : C. Daniel. Raseteurs droitiers : Jockin, Malige, Noguera, Toureau,Valette. Gauchers : Guin, Ricci, Sabde. Tourneurs : Baccou, C. Galibert, S. Sanchez.

Avec deux pull  et une casquette, il faisait bon à Lansargues... Et on n'a pas eu beaucoup de raisons de se réchauffer.  Heureusement, les blancs majoritairement lansarguois - mais les "estrangers" aussi - s’entendent, se motivent, se soutiennent et forcent les taureaux qui, dans leur majorité, avait l’esprit ailleurs. Ce sont les blancs  qui ont "fait" la course.
Cabri (Saumade).- Les hommes en tire le meilleur pour quelques enchaînements et une chaude poursuite sur Sabde (2 Carmen). Les ficelles au toril.
Fourquaten (Lou Pantaï).- Participe pour les pompons, puis les blancs doivent lui arracher ses réparties dans 12 minutes.
Cigalon (Lautier).- Avec vivacité se livre agréablement. Aux ficelles, tous le monde participe pour de beaux échanges. Noguera lève la 1re ficelle à la 14e. L’autre rentre en musique 3 fois déjà jouée.
Beleu (Lou Pantaï).- le plus intéressant. Très cocardier dans son comportement, Valette, Guin s’appliquent pour de beaux gestes. Se chauffe sur de longues séries où tous font l’effort en musique (3) La 2e ficelle au toril avec les honneurs.
Castellas (Lautier).- Ce chasseur qui peut lâcher l’action pour poursuivre un autre but, se livre avec conclusions (2 fois pour 2 Carmen), plus un saut avec Jockin, et garde 8 minutes ses pompons. Un prestation un peu décousue et les ficelles rentrent. Carmen.
Marlin (Saumade).- Se prête aux échanges et termine droit sur l’estribo avec une préférence pour les gauchers. Après un temps morts, les blancs l’entreprennent et Marlin se livre barricadièrement dont une formidable action après Valette. 5 Carmen et retour avec ses ficelles.
Mafate (Lagarde (hp, 10 mn). Du jus, de la méchanceté, mieux vaut ne pas rester dans sa ligne de mire. Brave sur le raset, c’est l’arrivée qui est percutante. Un énorme envol après Valette, tape encore après Malige (2), Noguera, Valette et encore Malige pour le dernier assaut. 5 Carmen et retour.

Martine ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Sabde, 11 points ; Valette, 8 ; Guin, 7.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 12 ; Ricci, 6 ; Noguera, 3 ; Malige, 2 ; Toureau, 2.

08/09/2009

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : FINALE DU PRINTEMPS DES ROYALES

Dimanche 6 septembre 2009 : Trophée de l'Avenir

REPORTAGE PHOTO DE CHRISTIAN ITIER

Les vainqueurs 2009

ST LO SAUMADE CI.jpgST LO BLATIERE CI.jpg

Meilleure course :
manade Saumade
Meilleur raseteur
de la saison :
Mathieu Schuller
Meilleur taureau
de la finale :
Nizam
de Blatière-Bessac
Meilleur raseteur
de la finale :
Freddy Sabde

 Une finale de qualité devant des arènes pleines, capelado et remise des prix à la hauteur des bonnes idées du CT Lou Bandot. Et si Freddy Sabde l'emporte, Cyril Garcia mérite la citation.

ST LO GARCIA NIZAM CI.jpg
Cyril Garcia, présent dans les difficultés et sachant aussi faire briller, ici avec Nizam (7e hp)
▼ Freddy Sabde retrouve son niveau et paye de sa personne
ci-dessous avec Arcanel de Lagarde, 6e
ST LO SABDE LAGARDE CI.jpg

19/04/2009

VENDARGUES

Samedi 18 avril 2009 : course complète de la manade Cavallini

 

CHENEBIER, TAUZIN, BELLAS MARQUENT L'ANNIVERSAIRE 

CHENEBIER - Sabde.jpg
CHENEBIER sur Sabde

Entrée : ½ arène. Présidence : Thierry Daniel.Organisateur : CT Le Galoubet. Raseteurs droitiers : Allouani, Garcia, Daniel, Fougère. Gauchers : Ibanez, T. Mondy, Sabde, Santiago. Tourneurs : Tourki, Benzegh. Fait marquant : une minute de silence est observée à la mémoire de l’épouse du raseteur Rodolphe Roux, décédée récemment.

Cette après-midi vendarguoise était placée sous le signe de l’amitié. Amitié et fidélité à la manade Cavallini qui mène ses taureaux à Vendargues depuis vingt ans et qui fête en même temps ses 25 ans d’existence. Amitié d’un club taurin qui a pris le nom de Galoubet, cocardier de la devise blanc, rose et bleu. Amitié encore entre Sabri Allouani et la famille Daniel à laquelle on doit la présence du raseteur en piste. Tout cela pour une course agréable à l’ambiance sereine de laquelle ressortent Chenebier, Tauzin et Bellas et le bon travail de Fougère jusqu’à sa sortie sur blessure musculaire (au 4e taureau), Sabde, et la maîtrise de l’As des As.

Goéland.- Avec quelques actions poussées, un sacré coup de tête et un peu de déchet dans les fins de rasets, il garde ses ficelles. 3 Carmen.

Cilaos.- Mobile, sans refus, il conclut ses enchaînements sur de belles accélérations (Fougère, Santiago, Sabde). Allouani l’embarque et il se soulève. 4 Carmen, retour avec ses ficelles.

Fier et costaud, Chenebier sait se ménager des temps de récupération pour repartir dans des poursuites puissantes. Ses plus beaux engagements sont pour Sabde au prix de chaudes enfermées. 7 Carmen et une ficelle gardée.

TAUZIN.jpgImpressionnant Tauzin qui est abordé avec (trop de) parcimonie. Quand il est provoqué (Allouani, Fougère, Sabde), les répliques sont puissantes. Tauzin a besoin d'un combat plus dense et plus soutenu. De fait, il ramène un gland et 3 Carmen au Mas de Pioch.

Le jeune Bellas c’est le chouchou de Laurent. Il a montré de belles qualités de vaillance et d’envie d’en découdre dans des séries où il se donne avec convoitise. En plus il peut conclure brillamment (Sabde, 4 fois, qui prend la 2e ficelle sur la sonnerie). Un bel espoir. 9 Carmen.

En revanche, Raimana n’exploite pas toutes ses qualités. Aveuglé par sa méchanceté, il tape à tout va sans discernement. Des enchaînements, conclusions brutales et sauts intempestifs lui permettent de garder ses ficelles (Garcia, Ibanez, Sabde), 4 Carmen.

 

Martine ALIAGA

CILAOS - Allou.jpg
CILAOS - Allouani
Vendargues 18 04 064.jpg
Vendargues 18 04 075.jpg
Arrivée difficile pour Fougères devant TAUZIN
BELLAS - Sabde.jpg 2.jpg
BELLAS l'espoir de la manade

Vendargues 18 04 109.jpg
Bandido de clôture
Vendargues 18 04 128.jpg
Le Club Taurin " Lou Galoubet ", la municipalité avec Mr le Maire
honore la manade Cavallini pour son 25ème anniversaire

 

19/10/2008

BEAUVOISIN 18-10

SAMEDI

LE PERROQUET FAIT SON SPECTACLE
********************

PAP.jpg

PAPEGAI se soulève sur F.Sabde
PAPEGAI: Nom héraldique d'un Perroquet d'Amérique. Oiseau de bois ou de carton servant de cible aux tireurs à l'arc.
PAPE 1.jpgAujourd'hui au cours de cette course compléte de la manade Lagarde, le taureau PAPEGAI sorti sixième, à fait une démonstration trés barricadière, mais a aussi fait preuve de qualités cocardières trés interessantes. Du placement, de la rapidité, des anticipations et une belle agressivité aux planches. Un réel espoir pour 2009, qui rentre ses ficelles aprés avoir été maintes fois honoré par la musique. FUSAIN en premier donne un change sérieux comme à son habitude. ZANGRA, deuxième pour huit minutes trente où vaillance et finitions cornes dans les bois se mêlent. Trois Carmen. HUSSARD, troisième volontaire et vaillant il pousse parfois au bout dans quinze minutes musicales. CILAOS, quatrième de métier, sérieux dans le combat et quelquefois spectaculaire au terme, il est toujours dangereux, assez craint et ne perd son second gland que sur la trompette de retour. Musique. NOVIS cinquième, encore jeune mais aux qualités bien trempées. Spectaculaire il sera revu avec attention. Musique. En supplément un jeune produit donne quelques satisfactions.
A la capelado ils sont neuf (6+3) à saluer la Présidence et le public (1/2 arène). Tous ont travaillé avec envie et plaisir, rendant le spectacle trés agréable. Ferriol, Guyon, Sabde, Bini, Ruiz, N.Benafitou et Duran, Baccou, Lizon pour les aider.

Texte et Photos Luc PERO
PAPE2.jpg
PAPEGAI sur Bini

21/09/2008

VALLABREGUES * AVENIR*

Samedi 20 septembre : finale du Souvenir Jeannot-Cambi

CABALLERO S'IMPOSE ET GAGNE

40844448b1fc0fd73fa68cbf869d31ba.jpg
CABALLERO le plus sérieux du concours

9fa26349710a9136d62e530cbf88660e.jpgLe CT Lou Vincen a soigné la capelado et la remise des prix pour cette finale du Souvenir Jeannot-Cambi. A l'appel de Georges Garcin, président de course, défilent à droite Maurel (sort à l'entracte, blessure à la main), Guyon, Biscarrat ; à gauche Sabde (sort après le 5 e , coup au tibia), Ibanez, Lafare, Thierry, Four et les tourneurs Rouveyrolles, Patou, Jorquera, Lizon. 
Tous les taureaux font le quart-d'heure et rentrent en musique. Et si les blancs confondent vitesse et précipitation au premier, Vivario, la rigueur et le placement des trois suivants Caballero, Rubis, Vidocq les obligent à plus de réflexion. Lillet (6 e ), craint, ne bénéficiera que de deux rasets. L'ensemble, avec les barricadiers   Macao et Colvert, reste intéressant.

Vivario (Saint-Antoine).- Disponible et volontaire, il se livre dans des séries plus abouties sur les droitiers, 5 Carmen. Une pause lui est accordée à la 10 e . A la reprise, Guyon s'engage et se fait déchirer le pantalon.   Moins participatif sur la fin, il sauve une ficelle.
Caballero (Guillierme).- Par deux enfermées sur Guyon, d'entrée il annonce la couleur. Gérant au mieux l'espace et ses temps de récupération, il tient les hommes en respect par ses offensives conclues au ras des planches comme sur Guyon dont il fauche le pied. Termine comme il avait commencé en se jetant méchamment après Biscarrat, puis en l'enfermant sèchement. Ficelles au toril. 6 Carmen.
Rubis (Lou Pantai). – Il ne met que quelques secondes pour se placer. De là, il faut s'engager, alors la riposte est sèche et sévère accompagnée d'un coup de tête où les cornes (petites mais dangereuses) jouent les faucilles. Rapide il garde son 2 e gland jusqu'à la 12 e . Les ficelles rentrent.

Vidocq (Lautier).- Toujours le long des planches, c'est par de vives réactions (sur Four, Sabde, Biscarrat) qu'il défend 581d31f2e9010ebf42a00120c0474a2b.jpgses attributs. A mi-course, calé, les hommes lui servent de beaux rasets courts (Four, Sabde, Guyon) qui déclenchent sa charge. Un bon cocardier qui garde une ficelle avec 6 Carmen.
Toujours au trot, Macao (La Galère) se dresse pour peu que l'homme s'engage et reste avec lui. Il se chauffe, et enchaîne de gros coups aux planches (Biscarrat, Four, Sabde). Après une minute de repos, il termine fort sur Sabde et Biscarrat. Une ficelle à la maison, 10 Carmen.
Lillet (Ricard).- Craint pour sa vitesse et ses envolées soudaines, Lillet est admiré de loin. Alors, il chasse, saute, attend et re-saute.   Guyon est le seul à essayer (12 e et 14 e ). C'est tout !
Colvert (Didelot, hp).- Il se donne franchement dans des poursuites rapides et tape à l'arrivée jusqu'à basculer après Biscarrat. 4 Carmen et une ficelle sauvée.

Martine ALIAGA

Les prix: sur la saison, Bastien Four et Verdaoù d'Allard ; pour la finale, Rémi Guyon et Caballero de Guillierme.

97900107cc6c4ef782292f5ddd2a3461.jpg
MACAO le barricadier du jour
Photos Luc PERO

14/09/2008

LE GRAU DU ROI 13 - 09

FINALE DE LA COCARDIERE D'OR

RAYNAUSIE COCARDIERE D'OR
JEAN-FRANCOIS MOULIN VAINQUEUR DU TROPHEE

86d845d8a7af6730119293ce125fadb7.jpg
RAYNAUSIE sur l'animateur du jour Freddy SABDE

SACRÉES FEMELLES !

 

9d259e8f942f42f08c3649f01df30ef3.jpgVives, pétaradantes, agressives, elles se battent jusqu'au bout de leurs forces, avec courage, abnégation et un cœur énorme. Samedi, au Grau-du-Roi, la finale des dames a tenu le public, crescendo, jusqu'à l'apothéose du dénouement. Là, une belle femelle de 11 ans a fini de leur chavirer le cœur. En dix minutes de folie, SARCELLE (manade Ricard, Cocardière d'Or 2001, 2002, 2004, 2005) pour sa dernière course, les a levés des gradins, recevant la gratitude et la reconnaissance des aficionados (et des raseteurs) émus d'une telle combativité. C'est beau une arène debout, c'est beau des raseteurs qui applaudissent, c'est beau la course camarguaise.
 
5ad6020d38cf1a627b8646f36c6b8263.jpgIl faut dire que les organisateurs – et c'est maintenant la spécificité du Grau-du-Roi et la "patte" de Daniel Siméon – innovent à chaque fois ne serait-ce que dans des capelado originales et, pour cette course, chaque vache présentée "en direct live" par son manadier. Le public ne s'y trompe pas et vient en nombre (environ 3000 personnes pour les vaches, c'est du jamais vu). La présidence (Jacques Valentin et Régis Fesquet) mène les débats de main de maître, et n'hésite pas à mouiller le maillot pour chauffer l'ambiance, entracte comprise, où le festival des peñas chauffe un public qui n'attend que ça. Le Trophée des Vaches cocardières a trouvé "son" arène, "sa" date (en pleine fête votive du Grau). Ce rendez-vous devient incontournable.
 
La course en elle-même est allée "a mas", manquant parfois de travail plus engagé malgré Sabde et Ouffe qui ne lésinent pas sur leur motivation. Si BIMBINETTE (Les Baumelles), SALADELLE (Ribaud) et MIGNON (Blatière-Bessac) font une entame honnête, à partir d'EVA (Ricard), dominatrice, les débats vont crescendo. Avec MARICO (Les Baumelles, Cocardière d'Argent 2006 et 2008, Cocardière d'Or 2007), SABRINA (La Galère), la jeune GAZETTE (Chapelle, 5 ans,  sortie des présélections), RAYNAUSIE (Chaballier, Cocardière d'Or 2003, 2008) et SARCELLE
(Ricard).

Martine ALIAGA

LES PRIX

Cocardière d'Or : RAYNAUSIE de Chaballier

Cocardière d'Argent : MARICO des Baumelles

Meilleur vache de la finale : EVA de Ricard

Meilleure vache des présélections : GAZETTE de Chapelle

Prix aux bayles des manades Chaballier, Ricard, Chapelle

Coup de cœur à Jacques Roumajon

Raseteurs : 1. Jean-François Moulin ; 2. Julien Malige ; 3. Thomas Dumont ;
4. Jérôme Deslys ; 5. Jean-Louis Ricci

Prix aux frères Guyot de la manade Ricard.

f3b330df15aef80c6519147c03b0bb62.jpg
▲ BIMBINETTE des Baumelles, bonne première
45fc6b563b3a0347a5392b2be8efc799.jpg
▲ SALADELLE de Ribaud, pas facile du tout...
9d2e33b26ce68aaa27395cba522dd632.jpg
▲ MIGNON de Blatière-Bessac connaît son métier
b58d992767bac6e1db56c4c48d22340c.jpg
3a5bf0d6cfdbc3e9bd5d87ac8294575d.jpg
78c7371803138832d99189da120e25ec.jpg
c8d41c4d6e824c560aa2c32f3619373f.jpg
0b4b55b0bb2ad9715dad10b3fc8e5223.jpg
▲ EVA de Ricard, spectaculaire, dangereuse, elle rentre sa cocarde
c95a77a1f3f0abd2aff8996e86f7ec70.jpg
▲MARICO des Baumelles, sérieuse et volontaire
d063f34e511e9767e5cdd39a71de3676.jpg
e43efe34e47db5d93005497ff5fe1617.jpg
▲ JUSTINE de La Galère, pétillante à souhait
4e751457a1263a71fab206f2593d86d0.jpg
▲ GAZETTE de Chapelle, passage réussi au grand niveau
6b2a9a929792eee4ec6143305781121e.jpg
135ddc1c3433f6827c3a0535086d142f.jpg
c7de1260e30895debe4a553c1290db1f.jpg
▲ RAYNAUSIE de Chaballier, une belle prestation de la Reine 2008
3fda78213a3f591268e3314f2ddb84ec.jpg
d2d88e37e5f5e8fc8b805bb698fddfa4.jpg
20f818ebd026b1190337f32b5d705097.jpg
4d0657fc13eda0324bafed6c88b3b554.jpg
▲SARCELLE de Ricard, quel départ à la retraite ! époustouflante !

Photos Luc PERO



 

01/09/2008

ARAMON *AVENIR*

Dimanche 31 août

 

PALMARES DU BIOU D'ARGENT

1er - Rémy Guyon  - Meilleur animateur : Freddy Sabde

Meilleur taureau sur les deux courses : PABLO de Fabre-Mailhan 

 

31/08/2008

ARAMON *AVENIR*

Samedi 30 août

LA FINALE DU BIOU D'ARGENT
SERA TRES DISPUTEE

182285c9503a4ba6e6b54a52f23db7c2.jpg

 FERRIOL et PABLO de Fabre-Mailhan

 


d76dad42bf4caa978342702bbe0e7767.jpgÇa va être chaud aujourd'hui (aujourd'hui, s'il ne pleut pas) à Aramon pour la finale du Biòu d'argent. Ferriol et Guyon au coude à coude, Sabde en embuscade, au terme d'une 1re course très disputée mais toujours correcte où l'ambition des raseteurs a servi les taureaux. Travail sérieux et offensif des hommes, Ferriol passe devant en 2e partie, Guyon fait le forcing, Sabde reste dans les cornes et fait briller. Un bon casting de taureaux (tous Carmen à la rentrée) et une présidence (Fabrice Imbert) attentive pour une course très agréable. A la capelado, en plus des trois cités, s'ajoutent Fadli, Chig, Maurel, Dumas et Fougère plus les tourneurs Dunan, curtil, Babacène, Bouchité.

14391c6136de9c9dc79787e688d79250.jpgLou Beffi (Didelot) ouvre au mieux les débats avec déjà des duos serrés avec Sabde; Fadli qui s'attarde est blackboulé en contrepiste. Décollé des planches, Lou Beffi riposte sévèrement et reste bien présent jusqu'aux bois avec un coup de revers renversant. Les ficelles à la maison. Le beau Pablo (Fabre-Mailhan) occupe les angles et livre de belles séries conclues  jusqu'à sauter après. Avec Sabde,  il s'engage à fond,  la corne dangereuse. Rentre une ficelle. Volontaire, Sacristain (Saint-Pierre) se livre franchement. Une fois placé, il s'accorde quelque répit mais ce n'est que pour repartir de plus belle pour garder ses ficelles.

Quelquefois distrait, Nouven (Fabre-Mailhan) ne s'arrête jamais. Mais bien cité, il va au bout de belle manière et met la corne. Des actions brillantes sur Sabde, Chig, Ferriol... pour treize minutes.  Ce gros gabarit de Canberra (Saint-Pierre) ne s'envoie pas pour rien. Mais pour peu que le raset soit engagé, il tape en force avec méchanceté. 11 belles minutes barricadières. Piazza est un barouleur qui frappe si l'homme s'attarde. Sans refus, il bombarde à chaque action. Sabde, Ferriol et Guyon se tire la bourre, Piazza tire un peu la langue et une minute lui est accordée, pour finir par un festival où le biòu se livre totalement.

Martine ALIAGA

* Aujourd'hui (dimanche), 16h, Anthony Ayme s'ajoute aux raseteurs invités en remplacement de Bruschet. 

16/08/2008

LANSARGUES *AVENIR*

Vendredi 15 août

FREDDY SABDE ET PALUNIÉ
LA FORME OLYMPIQUE

27fd9279000590124c10212b8ab79533.jpg

Les Lansarguois en fête ne ratent aucune course. Et ce sont des arènes pratiquement pleine qui accueillent Noguera, Jockin, Fougère, Valette à droite; Santiago, Estève, Sabde, à gauche; et les tourneurs Molins, Fernandez, Baccou sous la présidence de Cyril Garcia.  Devant son public, l'adjoint aux festivités, président de l'Association des Raseteurs et raseteur, Nicolas Noguera fait preuve, à son habitude, de maîtrise, technique et art du raset tandis que le jeune Freddy Sabde, à gauche, mène les débats tambour battant avec beaucoup d'envie et de plaisir. Palunié (Fabre-Mailhan, 5e) fait le spectacle, tandis que Guadalix (Janin, 1er) honore cette place pas facile; Lebrau (Cavallini, 3e) est du caviar pour les hommes et le tau de Boch (récompensé aux Saintes l'an dernier), Felibre, clôture dans l'esprit avec beaucoup de coeur et de panache tout autant que les hommes qui mettent un point d'honneur à bien le raseter.

Guadalix (Janin) n'est pas droitier. Pour autant, si les hommes s'engagent, il va au bout. A gauche, il pousse fort jusqu'à déchirer le pantalon de Sabde au terme d'une belle enfermée. Rentre une ficelle. 1 Carmen et retour. Darius (Saumade) fait preuve de volonté mais de beaucoup de naïveté. Il se livre dans les séries et met la corne après Sabde. 3 Carmen en 10 minutes. Lebrau (Cavallini) est un brave partenaire, disponible pour les beaux duos qu'il pousse quelquefois au bout. Très agréable. 3 Carmen et retour.

517503886bedde255fc09da9c393b7e1.jpgFanfaroun (Nicollin) se livre tout en mouvement pour les pompons. Aux ficelles, mieux positionné, il s'engage bien dans les cites mais souvent lâche. 1 Carmen pendant. Du jus, du spectacle avec Palunié (Fabre-Mailhan). Placement impeccable, du rythme et de l'agressivité dans des coups de barrière dont une paire où il bascule après (Sabde, Noguera). Une série ou deux complètent un bon quart d'heure. Rentre ses ficelles. 10 Carmen et retour. Distrait, méchant, rapide, les hommes se méfient au début de Puma (Cuillé) et de ses réactions intempestives. Mais ils en prennent la mesure quand le taureau se met à la faute. Un presque quart-d'heure inégal. 4 Carmen et retour. Felibre (Boch, 7e hors points) termine au mieux par un festival de séries où tous les hommes participent. Le tau répond avec envie jusqu'au ras des planches. Des Carmen... De quoi continuer à festejer le sourire aux lèvres.

Martine ALIAGA