Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/06/2013

SAINT ETIENNE DU GRES *2e Série Trident d'Or*

Dimanche 9 Juin 2013

DAVID MAUREL OMNIPRÉSENT...

Saint Etienne du Grès 09 06 23.jpg

Ragnar (Grand Salan) derrière l'omniprésent David Maurel

 Entrée: ½ Organisateur: Comité des Fêtes Présidence: JP Marteau. Droitiers: Gros, Martinez, D Maurel. Gauchers: Coulomb, G Pérez. Tourneurs: Dumas, D Martinez.

Avec cinq raseteurs, difficile de se faire une véritable idée du potentiel des taureaux qui semblaient décidés. Le trio de la manade du Rhône obtient 189,5 points tandis que celui de la manade du Grand Salan supérieur n'en obtient que 190,5 mais l'écart aurait pu être plus important. Chez les blancs Maurel omniprésent mouille le maillot et totalise. Martinez s'implique plus en seconde partie.

Pour la manade du Rhône, GABIAN (1er) sort avec l'envie mais après avoir laissé ses attributs il n'aura pas le travail nécessaire pour extérioriser ses qualités. Pourtant, quand l'attaque est franche il passe la tête. Carmen au retour porteur de ses ficelles. Difficile de vibrer avec TAMBOURIN (4ème) trop centriste. Il surveille, se jette mais sans terminer ses poursuites. Son comportement ne favorise pas la constance même si une série anime sa fin de course. Ficelles au toril en musique jouée à deux reprises. Armé tel un Miura, PADILLA (5ème) vaillant au possible se livre sans vice face à des blancs revigorés qui impriment du rythme dans treize minutes trente ponctuées de séries parfois terminées aux planches. 5 Carmen et rentrée.

Pour la manade du Grand Salan, BRENNUS (2nd) vif se sert de ses anticipations comme d'un bouclier pour repousser les assauts des blancs. Aux ficelles, il se livre sur chaque cite cornes pointées. Son principal adversaire Maurel s'octroie cocarde, glands et première ficelle sur le fil. 2 Carmen et retour. Bien armé, KENAVO (3ème) inspire la crainte car ses arrivées sont criminelles. Il oppose une farouche résistance avec des percussions dangereuses. Il perd son second gland sur la sonnerie après avoir maitrisé le combat. A(u) Revoir. 6 Carmen et rentrée. RAGNAR (6ème) petit taù agressif refroidit les ardeurs des vikings blancs. Bien positionné contre les planches il attend et s'ennuie. Cocarde et premier gland pour Martinez et Maurel sur la fin. Il rentre un gland avec un Carmen de domination….

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Coulomb (2)

Trophée des Raseteurs : D Maurel (28) D Martinez (12) G Pérez (2).

06/12/2011

TELETHON *SAINT ETIENNE DU GRES*

Samedi 03 Décembre 2011

GENEROSITE ET SIMPLICITE......

 Saint Etienne du Grès Téléthon 03 12 001.jpg

C'est devant une bonne petite chambrée que s'est déroulée la traditionnelle course de bienfaisance au profit du Téléthon. Avec une météo grise mais douce manadier et raseteurs ont joué le jeu avec le club taurin La Coléta qui pérénise cette manifestation depuis plusieurs années. La manade Caillan toute proche a fourni un bétail volontaire avec dans l'ordre de sortie les n° 506. 752. 614. 763. 758. 813 et 761. Ce dernier se révèlera très combatif et agressif aux planches après six mois d'absence. Les raseteurs ont fourni un travail de qualité avec beaucoup d'engagement. Après la photo de famille pour immortaliser l'évènement, les cavaliers du club taurins ont fourni un spectacle équestre de qualité avec un carrousel impeccable et des jeux de gardians appréciés. La générosité des spectateurs a permis de récolter la joli somme de 530 € le tout dans une ambiance festive et en toute simplicité.

Saint Etienne du Grès Téléthon 03 12 006.jpg

▲ Le Carrousel ▼

Saint Etienne du Grès Téléthon 03 12 011.jpg

Saint Etienne du Grès Téléthon 03 12 017.jpg

▲ Le jeu du bouquet.

Texte et photos Eric Auphan

14/12/2009

RETOUR SUR LE TELETHON

A Saint-Etienne-du-Grès

MANADIER ET RASETEURS POUR LA BONNE CAUSE…

TELECHIG409.jpg

Le N.409 sur Chig

TELE3.jpgEn partenariat avec la manade Caillan et une équipe de raseteurs montée par Chig et Moine, le club taurin La Coléta de Saint Etienne du Grès à apporté sa pierre à l’édifice….. Samedi 5 décembre 2009 c’est devant une fort belle entrée que se présentent à la capelado Allam, Chig, El Hajouji, Grillet, Lafare, David Maurel, Moine, Rassir, Sanchis et le tourneur Patou. Mission réussi avec une rondelette somme de 848,40€ récoltée pour combattre les maladies génétiques.
Si au niveau taureaux le quatrième portant le n° 409 (Tastaïre) présente déjà de belles qualités, l’ensemble a du sang et mérite d’être revu. Au final un résultat encourageant et porteur d’espoir mais l’émotion est aussi venue de la capélado pendant laquelle le club taurin et le duo Chig-Moine ont tenu à honorer deux jeunes aficionas trisomiques qui ont participé en piste. Laura Garcia de Bellegarde et Christophe Martin de Saint-Etienne du Grès ont reçu en cadeau le dvd Temporada 2009 et une chemise des Olivades tandis que les mamans aussi de la fête recevaient un magnifique bouquet de fleurs. Des souvenirs plein la tête pour ces deux jeunes passionnés de course camarguaise et des sourires qui en disaient long sur leur bonheur de fouler la piste, le tout pour une cause commune....

Texte et photo
Eric AUPHAN

 

TELETHON4.jpg
Le N.602 sur Sanchis

 

23/11/2009

LE CT DE SAINT-ETIENNE-DU-GRES CHEZ AGU

Dimanche 15 novembre 2009

LA COLETA AU PRÉ

Sortie Agu 15 11 315.jpg

Sortie Agu 15 11 027.jpgC'est entre Aureille et Eyguières chez les sympathiques manadiers Agu que se sont retrouvés les membres du club taurin La Coléta de Saint-Etienne-du-Grès pour leur traditionnelle sortie de fin d’année. Une journée servie par une météo douce et chaleureuse comme la gentillesse des hôtes. Le déjeuner a connu un franc succès avant que ne commence le bistournage de quatre biòu dont le n° 601 déjà imposant pour son âge. L’apéritif offert par 51 représenté par Didier Penant mis à contribution  à la corde pendant le bistournage puis le repas a rassasié les gourmands avec l’anchoïade et les alouettes sans tête. L’après-midi rendez vous dans le clos pour admirer le tri des vaches au sein desquelles un petit veau de quelques jours est venu s’immiscer puis direction les prés en charrette pour arriber les cocardiers et terminer la journée dans l’obscurité des prés.

Texte et photo
Eric AUPHAN

Sortie Agu 15 11 045.jpg
Sortie Agu 15 11 277.jpg

19/11/2009

TRIDENT D'OR : L'ASSEMBLEE GENERALE

DES QUESTIONS ET DES REMISES EN CAUSE

TO4.jpg

 

52e Trident d’Or en 2010 annoncé sur les affiches, 50e assemblée générale si l’on s’en tient aux premiers réglements de 1960, 51e si l’on prend référence de la première course du 30 mai 1959... Pour l’anecdote, l’assemblée générale du Trident d’Or, dimanche matin, à Saint-Etienne-du-Grès a commencé par un méli mélo décrypté par Christian Vallat, secrétaire, devant environ 80 personnes (manadiers, membres de clubs taurins organisateurs et du Trident d’Or). Et si les allocutions de Lucien Limousin, représentant le Conseil général des Bouches-du-Rhône, Robert Del Testa, maire de Saint-Etienne-du-Grès, ont porté sur la pérennité de cette compétition chargée de promouvoir les jeunes taureaux et raseteurs, c’est justement l’âge des taureaux qui, en fin de réunion, a provoqué la discussion. Une charge qu’apparemment Bernard Gimenez et son bureau n’avaient pas vu venir.
LE DÉBAT ET LE VOTE : approché par les manadiers avant la réunion, Bernard Gimenez annonçait que désormais le trio de taureaux participants (jusqu’alors âgé de 5 à 7 ans avec un seul taureau de 7 ans) pourrait se composer de 3 taureaux de 7 ans. De là naissait une vive discussion qui a dû être départagée par un vote. Quid de l’esprit du Trident d’Or encourageant les jeunes bestiaux ? Quid des capacités des jeunes raseteurs de l’Avenir (voire de détection) à affronter des cocardiers plus âgés ? Quid des notations d’un trio de 5 ans par rapport à un de 7 ans ? Au vote à main levé : 15 membres du T.O. disent oui (12 non) à la possibilité de 3 taureaux de 7 ans. 12 manadiers ou bayles présents approuvent (5 non, 1 ne se prononce pas). Personne pour représenter les raseteurs... Alea jacta est !
COMPTES RENDUS MORAL ET FINANCIER : dans les points à l’ordre du jour, les comptes rendus moral par Christian Vallat et financier par Christian Massard (solde disponible 4 890,27 €) ont été approuvés. Après le vote pour le renouvellement du tiers sortant, Bernard Gimenez, Ren Feri, Georges Tarascon et Bernard Jausselme restent en place.
QUESTIONS DIVERSES : le serpent de mer des points accordés aux manadiers des courses de présélections (sic) a refait parler de lui ainsi que l’intégration ou pas de raseteurs du groupe détection, en discussion avec la FFCC depuis l’AG 2008 ; tout comme les aides financières promises l’an dernier pour la billetterie et les courses de 2e séries... Les 150 € couvrant les frais des professionnels médicaux pour les courses de 1res séries étant acquis ; la représentation du Trident d’Or à la FFCC est vivement souhaitée...
OBSERVATIONS : deux nouvelles pistes pour les premières séries : Fontvieille et Saint-Rémy ; une nouvelle manade : Thibaud

Au final, une assemblée générale très participative et vivante, où les questions/réponses soulevées ont donné une réelle image des préoccupations de chacun et des solutions qui ne font pas toujours le bonheur de tous.


Martine ALIAGA
Photo Luc PERO

19/09/2009

SAINT-ETIENNE-DU-GRES * AVENIR*

Samedi 19 septembre : Coupe des Espoirs du Trident d'Or et Souvenir Honoré-Tardieu

COUP DOUBLE POUR CHIG

St Etienne du Grès 059.jpg
Les lauréats CALINOUS et Chig

Entrée : 1/3 d'arène. Organisateur: Comité des fêtes. Présidence: Philippe Gibert. Raseteurs droitiers: Chig, Martinez, Maurel; gauchers: Ferriol, Khaled Tourneurs: Lieballe, Rado, Tourki.
St Etienne du Grès 033.jpgAvec 46 points Chig remporte le 11e souvenir Honoré-Tardieu et le prix du meilleur animateur mais ce fût loin d’être facile. Ferriol (40 pts) lui a tenu la dragée haute jusqu’au dernier. Calinous, dominateur aux ficelles, remporte la coupe des espoirs du trident d’or dans une course homogène et à suspense. Maurel, Martinez et Khaled assurent aussi alors que la pena de Saint-Etienne-du-Grès joue à domicile.

MAJOR (Les Baumelles) commande avec autorité et agressivité aux planches qu’il brise ou soulève. Son placement est souverain mais sur la fin il se réserve et conserve un gland. TAMBOURIN (Caillan) sonne juste et fort. Du jus à la sortie du raset et les cornes toujours à l’affût aux planches où il manque de surprendre Rado. Aux ficelles, il résonne et vibre dans des séries percutantes et en conserve une en musique entendue deux fois. Coureur aux attributs, JOSUE (Joncas) subit sur les déplacements. Vaillant aux ficelles, il donne le change énergiquement et percute Chig à deux reprises dans dix minutes volontaires. 3 Carmen et retour.
Rapidement délesté des attributs, LOU RAZIL (Saint-Pierre) se laisse raseter mais s’aide d’un coup de revers. Décollé des planches, sa fin de course est malgré tout animée pour l’attribution de la première ficelle sur le fil pour Ferriol qui prend la tête du trophée. 3 Carmen et rentrée. Attentif, CALINOUS (Blanc) garde six minutes ses pompons. Il se place et déplace les hommes à sa guise et joue des cornes sur le raset. Même s’il ne finit pas toujours, il enferme dangereusement Ferriol et sera peu inquiété aux ficelles qu’il conserve brillamment. 2 Carmen et retour. Avec l’enjeu de la victoire, MARLIN (Ribaud) est pris d’entrée dans une vague blanche. Aux ficelles il desserre l’étau et percute plusieurs fois aux planches jusqu’à vouloir mordre les blancs. Un final brillant et enjoué jusqu’à ce que Chig s’adjuge définitivement le trophée. 6 Carmen dont retour porteur d’une ficelle.

                                                 Texte et Photos Eric AUPHAN

St Etienne du Grès 082.jpg
MARLIN - Chig

10/12/2008

TELETHON : SAINT-ETIENNE-DU-GRES

Samedi 6 décembre

 

ILS ONT LE DON DU RASET
ET MOISSONNENT POUR LA RECHERCHE
CONTRE LES MYOPATHIES

 

IMG_2689.JPG

Samedi dernier tout est fin prêt dans les arènes grésouillaises où les membres du club taurin La Coléta ont accroché les banderoles rouge et jaune du téléthon 2008. Pour la seconde année ils se mobilisent et la météo est favorable. Le soleil brille et les spectateurs arrivent en nombre quand Mohamed Chig offre les tee-shirts estampillés Téléthon 2008 spécialement confectionnés pour la course avec le nom de chaque raseteur dans le dos. Son implication est totale, sa gentillesse phénoménale et sa richesse de cœur immense. Avec Anthony Gauthier, Cyril Ibanez, Jérémy Lafare, Jean Luc Maurel, Sofiane Rassir et Boris Sanchis ils offrent une course pleine de générosité (physique et IMG_2622.JPGfinancière) face au bétail de la manade Richebois plein de fougue et de sang avec notamment le taù finaliste des courses des Saintes-Maries-de-la-Mer et un dernier excessivement méchant qui ira jusqu’à se coincer la tête dans le burladéro. A la fin de la course 720 € collectés s’ajoutent à la moisson nationale. Un bouquet est offert à la manade Richebois et aussi a Sofiane Rassir, jeune talentueux gaucher, qui fête ses vingt ans avec la manière. Son copain Chig lui remet un trophée qui en appellera d’autres. Les cavaliers de la Coléta présentent alors des jeux de gardians en piste pour un final enjoué pendant que les raseteurs mettent l’ambiance dans les vestiaires. Avec un cœur gros comme çà la flamme de l’espoir n’est pas prête de s’éteindre.


Texte et Photos Eric AUPHAN

 

IMG_2529.JPG
IMG_2624.JPG
IMG_2633.JPG
IMG_2645.JPG
IMG_2701.JPG

30/09/2008

SAINT-ETIENNE-DU-GRES *AVENIR*

Samedi 27 septembre

LE REGNE DE RAMSES
NICOLAS VIOLET TRIPLE LA MISE

baefde5cc8a54d7a1d68ada14b7fe052.jpg

e638ae74fa2fd87c0a5b2237f5af8bc8.jpgOrganisée par le comité des fêtes de Saint Etienne du Grès la dixième finale du souvenir Honoré Tardieu enregistre une bonne entrée. La péna de Saint-Etienne du Grès à domicile met l’ambiance avant la course et quand défilent au paséo Ayme, Dumas, Gros, Lafare, Martin-Cocher, Rey et Violet accompagnés des tourneurs Patou et Ranc. La chaude lutte entre Violet, Lafare et Rey a entraîné une pression importante surtout en seconde partie rondement menée en 24 minutes. Martin Cocher tire les jeunes mais Gros et Ayme ont trop raseté par à-coups. Présidence sans encombre pour Philippe Gibert. Violet inscrit son nom au palmarès pour la troisième année consécutive tandis que Lafare est désigné meilleur animateur. Ramsès très craint remporte la coupe des espoirs du Trident d’or juste devant le vaillant Hérode.

MAJOR (Les Baumelles) offre une résistance intéressante pendant dix minutes avec un placement adéquat et des réponses parfois poussées après les droitiers mais son dernier tiers de course est plus décousu. Il rentre une ficelle en musique jouée deux fois.
BECASSON (Saint-Pierre) garde ses pompons quatre minutes mais perd la première ficelle dans la foulée sous l’impulsion de Gros. Par la suite tout le monde se calme et la seconde rentre avec les honneurs entendus à trois reprises.
Sans momifier les tenues blanches, RAMSES (Caillan) inspire la crainte. Il enferme Lafare puis tape après ce dernier. Il faut aller le chercher dans son terrain et il raccompagne au ras des planches. Il impose le respect et crée le danger même si sur la fin il est plus réticent. Il rentre un gland et reçoit 3 Carmen dont retour.
Dix minutes intenses pour HERODE (Joncas) débordant de vaillance et de combativité. Il frappe après Ayme et volontaire à l’effort il finit a mas. 6 Carmen et rentrée.
Vif sur les premiers rasets, BEAUCAIROIS (Chauvet) se jette à fond dans la bataille mais pêche dans le placement. Pourtant Rey l’attrape jusqu’aux planches mais la pression est telle qu’il subit pendant cinq minutes trente. 3 Carmen et retour.
29dde7cbc7fc4be70a34ed1cbcace645.jpgNonchalant, BASILIC (Ribaud) a des dispositions lorsqu’il saute et poursuit Lafare dans la contre piste. Obligé de s’envoyer aux tubes il frôle l’accrochage quand le bioù le bouscule d’un violent coup de tête au passage. Et Jérémy de s’exclamer : «Je peux aller brûler un cierge, il m’a fait drôlement peur». Par la suite les hommes en prennent la mesure et ne lui font guère de cadeaux. La victoire finale se joue sur la dernière ficelle et le bioù est obligé de s’incliner en huit minutes trente après une course aux points fatale. 4 Carmen dont retour. 
Il ne restait plus qu'à rejoindre la salle Pierre-Emmanuel pour la remise des prix avec bien sûr la péna de Saint Etienne du Grès.

Texte et photos Eric AUPHAN
71fc9e5e27201669b9173095a48e1f4c.jpg
HERODE et D.M.Cocher
6ad3a42f11f861d994b8651cfd2284a8.jpg
BEAUCAIROIS sur R.Gros
4608c8e90951632d1488cabb0d9633c7.jpg
MAJOR sur A.Ayme

 

04/05/2008

SAINT-ETIENNE-DU-GRES

Samedi 26 avril

LE SIECLE DES ARENES GRESOUILLAISES

9dc9bdbd56128ff91fa08d1bcba50e05.jpg

4681e79d2de53bb2ebe96217fa195374.jpgLe soleil revenu, c’est un franc succès populaire qui a couronné le centenaire des arènes de la petite bourgade située au pied des Alpilles. Cent ans d’existence des arènes c’est un challenge qu’ont relevé l’association des jeunes, le club taurin la Coleta, le comité des fêtes et la St Eloi unis pour le meilleur d’une journée qui marque la vie d’un petit village.

En point de départ de la journée, l’Abrivado de la manade Chapelle Brugeas (offerte par le Bistrot Gourmand) a permis a la jeunesse locale de se distinguer dans l’affrontement avec les premiers taureaux de la journée. Une ambiance bonne enfant qui a continué avec le traditionnel apéritif et la succulente paëlla prise sur la place devant l’hôtel de ville.

417fa69a7db6afcb2f66296dde626ac6.jpgL’après-midi, belle affluence sur les gradins des arènes mais aussi en piste où la peña de Saint-Etienne-du-Grès joue à domicile. La capelado avec les gardians locaux et ceux de l’abrivado, la calèche dans laquelle Audrey Limberton demoiselle des Alpilles et les Arlésiennes ont apporté le charme et le folklore. La course sans être transcendante est de bonne tenue même si la première partie s’avère rapide et la seconde plus compliqué. Damien Martin-Cocher en chef de file remporte le prix du meilleur animateur et la manade Ribaud celui du meilleur taureau avec Tsar un jeune cocardier pétri de qualité et extrêmement dangereux.

20d1b5b680d09e27a1a7c27312479faf.jpgDans la salle Pierre Emmanuel l’exposition de photos et d’articles et le défilement de diapositives sur écran font renaître le passé pendant que sur l’avenue de Notre-Dame-du-Château, les attrapaïres s’en donnent à cœur joie au milieu d’une foule conquise. Eyragues remporte le superbe trophée grâce à son expérience. Cabannes est deuxième. Saint-Pierre-de-Mézoargues monte sur le podium grâce à un bel esprit d’équipe. Les Grésouillais pourtant sur leur terres accusent la fatigue de la journée sur le deuxième passage. C’est dommage au vu de leur potentiel. Vallabrègues 80d87daa58a5eb8a629869afd1b9f4c7.jpgcinquième a de l’avenir devant elle quand elle aura acquis l’expérience qui lui fait pour l’instant défaut. Cinq équipes motivées par la compétition mais qui n’oublient pas de rester dans un l’esprit de la camaraderie, Chapeau. Chapeau aussi pour Sophie Brugeas dont l’équipe de gardian renforcée par le passionné Martin-Cocher fut impeccable de sérieux et exemplaire à tous les niveaux. Une présidente des manadiers d’abrivado  qui montre le bon exemple sur le terrain et qui malgré une dernière bombe venue trop tôt mérite les félicitations. Il ne restait plus qu’à converger vers la salle Pierre Emmanuel où tard dans la nuit la soirée tapas s’achevait avec les derniers vivats d’un centenaire dignement fêté.

Texte et Photos Eric AUPHAN