Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/04/2016

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 27 avril 2016

1re course de sélection des vaches - Trophée PhilippeThiers

Dans  le cadre de ses courses de sélection 2016, le Trophée Philippe Thiers, Trophée des Vaches Cocardières en collaboration avec le Comité des Fêtes, tenait la 1re course d’une série écourtée par rapport aux autres années par manque de finance, suite au départ de plusieurs partenaires.

Face à une équipe de stagiaires désigné par la FFCC en investissement et application total, les vaches présentées ont pu donner le meilleurs d’elles-mêmes avec cependant un petit plus pour les pensionnaires des manades Briaux et Leron. On peut également y ajouter la vache de la manade Gros, bien qu’étant celle de l’an dernier et se surcroît qui avait fait la grande finale du trophée à Saint-Martin-de-Crau.

La première à fouler la piste sera la n°960 du Joncas qui tout en vaillance va se défendre et se lever derrière Mazzoleni. 3 Carmen plus rentrée.


vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaisePhoto
N.001 de Gros
sur El Mahoub

Quel pétard et quelle méchanceté pour la 001 de la manade Gros.
Tout en jouant des cornes elle poursuit jusqu’aux planches où elle vient taper derrière Ricci (2), Mazzoleni (3) et El Mahoub. 7 Carmen plus rentrée.
La
0152 de Chapelle va s’épuiser par des sauts inutiles (8) dont deux dans l’élan derrière El Mahoub et Ricci et taper et briser les planches derrière El Mahoub. Vaillante tout de même elle reçoit 5 Carmen.
vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaisePhoto
La N001 de Briaux
anticipe
Mazzoleni
La
001 de Briaux sort avec de la bouteille. Elle s’engage fort, fait légèrement le pas et signe de belles allonges. Seule la finition fait défaut. Mais c’est beau à voir. 5 Carmen plus rentrée.
Petite déception avec la
n°106 du Ribansol, Bien que volontaire, elle a tendance à ne pas prendre la sortie su raset ce qui rend sa prestation brouillonne.
Bien que manquant quelque peu de méchanceté, la n
°222 du Gardon donne sa tête sur les rasets. Sans aucun refus, elle se livre franchement et se paye même le luxe, sur des rasets arrêtés de venir finir aux planches (Mazzoleni). 3 Carmen plus rentrée.
Pour suivre, la n°
138 de Mogador est bizarre. Elle peut  fuir (5), répondre sans forcer le rythme comme foncer derrière les tenues blanches pour s’envoler au terme de la poursuite (Mazzoleni, Longuet) ou taper derrière Mazzoleni. 10 Carmen plus rentrée.
Pour conclure, la
n°214 de Leron est très spectaculaire. Pas moins d’une dizaine d’envolées derrière Mazzoleni, Ricci, El Mahoub… 6 Carmen plus rentrée.

Texte et photo
CYRIL DANIEL

 

 

31/07/2015

VESTRIC-ET-CANDIAC *VACHES COCARDIERES*

Jeudi 30 juillet 2015

De sacrés caractères…… ces vaches !
 
En ouverture de sa vote 2015, le village gardois de Vestric-et-Candiac ouvrait les hostilités avec un concours de manades de vaches cocardières, qui fut d’un excellent niveau avec du bétail qui avait décidé de donner le meilleur de lui-même. Mais pour cela, encore faut-il que les raseteurs lui en donnent les moyens. Et aujourd’hui, les 6 tenues blanches (+ 3 tourneurs) ont joué le jeu en adaptant leur travail régulier au comportement de chacune des vaches. Mais, comme dans toutes disciplines, il y a toujours des mécontents. Pour certains ça a mal raseté, pour d’autres trop ou il aurait fallu que……. Bref, on pourrait en parler toute la nuit.  
L’essentiel à la sortie étant d’entendre de la bouche du public : « On s’est bardé ! ». Et là ce fut le cas !
 
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Héléna - Miralles
En première, Héléna (Blatière-Bessac – n°745) ne va pas mal s’acquitter de sa tâche. Bien que ne se fixant rarement, mais sans jamais quitter les planches, elle répond volontiers en mettant un peu d’application quand la pression monte, notamment  dans des conclusions derrière Dumont (2), Miralles (2) et Charnelet. Glands sur la tête, elle entend son 5e Carmen à son retour.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Carioca et Ferriol
Quel métier et quel punch pour Carioca (Raynaud – n°415). Elle s’engage promptement sur le raset pour ne lâcher prise qu’au bord des barrières où elle tape de la corne. A mi-course, bien que devenant plus difficile à manœuvrer elle ne refuse rien et conserve ses ficelles en musique pour la 5e fois.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Ninon - Charnelet
En troisième, Ninon (La Clapière – n°741) débute d’entrée par une grosse action sur Charnelet (Carmen). Par la suite elle accepte tout mais ne termine pas ses entames si ce n’est derrière Ferriol. Tenant le bord de la piste aux ficelles elle se fait davantage respecter et conclut sur Charnelet. Autant de fois le disque que d’actions,  renouvelé à sa rentrée.
Pour conclure la première partie, Valserine (Chaballier – n°143), ne va pas faire dans la dentelle. Rapide comme l’éclair, elle part sur tout et termine tête engagée sur les planches. Volontaire, elle répond à tout, brillant ainsi dans des séries récompensées par le disque répété en fin de course.
Octopussy (Chapelle – n°855) a manqué un peu de pression pour fournir le petit plus. Il faut dire que son positionnement, le plus souvent central n’a guère motivé les blancs, qui s’en sont adaptés tout de même. Vive, elle vient au bout. Ses arrivées serrées sur Ricci (2) et une série lui vaudront les honneurs par 3 fois, retour inclus porteuse de sa cocarde seulement coupée.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Comète - Dumont
Avec Comète (Raynaud) n°814), la course allait monter en intensité. Bien que subissant d’entrée le travail des hommes en honorant tout, lâchant même parfois, on aurait pu croire que…. Mais pensez-vous donc. Elle va alors nous transporter à des millions d’années lumières dans une course, pleine de méchanceté, de volontarisme et de spectaculaire. Entre coups de barrière (Ricci, Charnelet) et envolées de plus de plus intenses au fil du temps (Dumont 2, Miralles 2, Ricci 3 dont une à hauteur des tubes, Charnelet et Ferriol) les poursuites sont serrés (Miralles, Charnelet, Ricci). Des Carmen (8) et des bravos la raccompagnent porteuse de sa 2nde ficelle).
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Clémence - Ricci
Bien dans lignée de sa marque, Clémence (Blatière-Bessac – n°541) a la hargne en elle et le diable dans le corps. Elle part sur tout ce qui bouge, tape sur tout. Miralles, Charnelet, Clarion, Ricci se feront tamponner aux planches. Une série en fin de course la rend plus vulnérable mais le final est tout autant animé. Le tout me musique (7 fois retour inclus).
Pour conclure, Lady Gaga (La Clapière – n°943), sera la moins expérimentée et la moins convaincante de l’après-midi. Très remuante et baissant la tête sur la réplique, les hommes font ce qu’ils peuvent. Fuyarde par moment (5 sauts) elle peut à d’autres se positionner à son avantage et ralentir les blancs. Rentre de ce fait ses glands en silence.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
 
Entrée : Le plein (gratuit). Organisateurs : CTPR La Bouvino. Présidence : Jacques ROUMAJON. Raseteurs : Thomas DUMONT – Jean Louis RICCI – Mickael CHARNELET – Jeoffrey FERRIOL – Cédric MIRALLES – Christophe CLARION. Tourneurs : Gérald SAGNIER – Florian LOPEZ – Denis LABROUSSE

04/06/2015

VACHES COCARDIERES

Mercredi 3 juin 2015

UNE DER DES SELECTIONS CAPTIVANTES !

vestric,vaches cocardières,courses camarguaises

▲ La 107 du Brestalou sur Aboughazi

 
En ce mercredi 3 juin, la huitième course de ligue organisée par le Trophée Philippe-Thiers mettait un terme aux courses de  sélection 2015. Et pour une dernière, ce fut très plaisant à suivre et très vivant malgré un déséquilibre évident chez les tenues blanches (5 droitiers pour un gaucher) ne permettant pas toujours aux vaches le maximum de leurs possibilités. Malgré ce, outre les deux raseteurs confirmés, les stagiaires entraînés par Fayçal ABOUGHAZI ont donné du jeu, pour le plus grand plaisir des présents et notamment de l’Ecole Jeannine Manuel de Paris XVème  venue s’imprégner de la fibre camarguaise.  
1/ N°818 (Lafisca) : Avec son placement dans les angles, elle ne va se faire bousculer. Par contre, lorsqu’elle en sort, elle se montre volontaire en appuyant ses poursuites (Aboughazi – Rodriguez) et joue d’un petit coup de tête défensif au contact. Ficelles autour des cornes, elle retourne au toril avec un 5e Carmen.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPHOTO
La 919 sur Aboughasi
2/ N°919  (La Galère) :
Après un début calme, elle va enclencher la vitesse supérieure. Brillante dans les séries,  ses réactions redoublent d’intensité et les actions aux planches s’enchaînent. Aboughazi (2), Miralles (2), Rodriguez et Ameraoui se feront tamponner avant qu’elle bascule derrière Aboughazi. Une petite dizaine de fois les Honneurs renouvelés aux termes d’une prestation prometteuse.
3/ N°970 (Félix) : Sans cesse en mouvement, elle s’engage fort sur le raset mais ne conclut que très rarement. Abouhazi et Ameraoui se feront serrer de près pour 3 récompenses, retour inclus avec ses ficelles.
4/ N°108 (Brestalou) : Ca court, ça court, ça court, pendant  de 6’30 en prenant les rasets à la traverse. Puis soudain, elle se place et les hommes ne vont pas la lâcher. Présente, sur tout, elle appuie de plus en plus ses poursuites pour les conclure en passant la corne. C’est encore vert, mais ô combien prometteur.  6 Carmen et retour avec ses ficelles.
5/ La  N°905 (Saint-Louis)  va avoir du mal à rentrer dans la course. Il faut la forcer pour qu’elle face les choses. Elle fait le minimum syndical (en se livrant toutefois) mais ses réactions dont difficiles  à cerner. Un petit Carmen la raccompagne tout de même.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesphoto
La Cavallini sur Ameraoui
6/ N°020 (Cavallini):
Dès le raset d’attaque de Ameraoui, elle brise les planches, heurte le pilier et se renverse en piste. Il n’en fallait pas moins pour que l’activité ralentisse surtout qu’en plus, elle coupe le terrain et stoppe au ras des planches qu’elle va enjamber derrière Dumont. Elle reste en possession de ses ficelles et entends le disque pour la 2e fois à son retour au toril.
7/ N° 107 (Brestalou) : A l’inverse de sa collègue de pâture, elle va être d’entrée dans le bain. Sa vitesse, ses anticipation vont mettre à mal les hommes, notamment Aboughasi, fortement enfermé sera déséquilibré avant de chuter et se faire malmener, sans mal. Elle finit en tapant derrière Miralles. 3 fois le disque, rentrée incluse.
▼ La 107 du Brestalou sur Boulmaoui

vestric,vaches cocardières,courses camarguaises

Pour conclure, la 122 (La Galère) est un peu compliqué pour une dernière. Collé aux planches elle répond sérieusement quand l’homme rentre dans son terrain. On lui sent des qualités, mais elles resteront gardées en secret faute de combattant.  
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
 
Entrée : 155 Entrées payantes. Organisateur : Trophée Philippe THIERS
Présidence : Jacques ROUMAJON
Stagiaires : Faycal ABOUGHASI – Naim BOULMAOUI – Loïc AMERAOUI - Vivien RODRIGUEZ
Raseteurs Confirmés : Thomas DUMONT – Cédric MIRALLES
Tourneurs : Patrick RANC – Olivier ABBAL
 
************
 
A l’issue de cette dernière course de sélection, les membres du Trophée Philippe-Thiers se sont réunis afin de choisir les 8 meilleures vaches, parmi les 62 vues, qui composeront la Finale qui se tiendra, dans les Arènes de Vestric le mercredi 17 juin 2015 à 15h30.
Ont donc été retenues, dans l’ordre de sortie
1/ N°001 de la Manade GROS
sélectionnée le 2 avril 2015 à CABANNES
2/ N° 022 de la Manade ST PIERRE
sélectionnée le 13 mai 2015 à VESTRIC
3/ N°021 de la Manade NICOLLIN
sélectionnée le 06 mai 2015 à VESTRIC
4/ N°806 de la Manade RIBANSOL
sélectionnée le 13 mai 2015 à VESTRIC
5/ N° 007 de la Manade BRIAUX
  sélectionnée le 13 mai 2015 à VESTRIC
6/ N°016 de la Manade RICARD
sélectionnée le 20 mai 2015 à VESTRIC
7/ N° 927 de la Manade CHAPELLE
sélectionnée le 2 avril à CABANNES
8/ N°141 de La Manade CHABALLIER
sélectionnée le 20 mai 2015 à VESTRIC
**************
Ont d’ores et déjà été attribués les prix suivants :
Meilleur lot présenté :
Manade NICOLLIN
Meilleure Vaches des 8 Courses :
N°007 de la Manade BRIAUX
**************
 
 

15/05/2015

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 13 mai 2015 - Vaches présélections

VAILLANCE, BRIO et ECLATS

Pour cette 5e course de sélection du Trophée Philippe-Thiers, ce sont huit vaches de six élevages différents qui sont venues passer le test des sélections face une équipe de 8 tenues blanches (4 stagiaires et 2 raseteurs confirmés) parmi lesquels ce sont fait remarquer, chez les jeunes, comprenez par-là chez les stagiaires, Vincent Félix et Yassim Naïm.

Pour les amateurs de vaches pour leur côté hautement spectaculaire, ces derniers ont dû repartir en restant sur leur faim car hormis la pensionnaire de la manade Du Ribansol et à un degré moindre celle de la manade Saint-Pierre, c’est la bravoure et la vaillance qui ont prédominé.

 

1/ N° 910 (St-Pierre) : Avec un punch à revendre  elle va ouvrir les débats de fort belle manière. Elle se livre jusqu’à épuisement sur tous les rasets qu’elle termine au ras des planches avec cependant une nette préférence pour les gauchers. Malgré huit incursions dans le couloir, elle recevra à juste titre 6 Carmen en course renouvelé à sa rentrée.

 

2/ N° 046 (Lou Pantaï) : Dès son entrée en piste, serre les planches et joue aux quatre coins ce qui n’inspire guère les hommes qui vont cependant s’y frotter sans crainte lui permettant de s’endiabler dans les séries où elle donne tout ce qu’elle à en elle,  avant de bousculer (sans mal) Vincent Félix a la barrière au moment du saut. Autant de sauts voulus (5) que de Carmen rejoué à sa rentrée.

 

vestric,vaches,ligue,course camarguaise3/ N° 806 (Ribansol) : Avec elle la course prend une autre ampleur. On pourrait dire que l’on joue déjà dans la cour, non pas des grands, mais des moyens. Vista, anticipation, vitesse et finitions  sont autant de qualités qu’elle a pu démontrer. Menaçant l’homme de la corne sur le raset, elle pousse jusqu’à la limite pour tamponner derrière Naim, Félix ou Martin avant de rejoindre Félix en contre piste en fin de course. Une dizaine de fois les honneurs durant 10 minutes prometteuses.

 

vestric,vaches,ligue,course camarguaisePHOTO: La Sylvéreal
et Vincent Félix
4/ N° 009 (Sylvéral) :
Imposante  par sa stature, elle fait légèrement le pas  au départ du raset mais se perd sur la distance. Brillante dans les séries, elle entendra 4 fois le disque dans 7 minutes de présence.

 

5/ N°174 (Didelot ) : Quel punch ! Aprés un début plutôt calme où elle se contente de répondre sans forcer, sa course va aller crescendo… Ses nombreuses séries (8) sont entrecoupées d’incursions dans le couloir. Elle ne baisse pas de rythme durant ses 10 minutes aux termes desquelles elle rentre ses ficelles au son de Carmen pour la 10e fois.

 

vestric,vaches,ligue,course camarguaisePHOTO: La Cyr
sur Rodriguez
6/ N° 105 (Cyr) :
D’un comportement irrégulier, elle va montrer 2 phases. Dans les séries, elle répond avec application alors que sur les rasets arrêtés, elle coupe le terrain mais ne poursuit pas toujours. Carmen entendu 1 fois la raccompagne au toril.

 

7/ N° 158 (Lou Pantaï) : Durant  7 minutes, elle va répondre  tout en manquant cependant de mordant sur ses réparties ce qui la rendra vulnérable.

 

vestric,vaches,ligue,course camarguaisePHOTO:
La Saint-Pierre

sur Naïm
Pour conclure, 8e la N° 022 (Saint-Pierre) est diesel qu’il faut remuer pour en tirer non pas quelque chose mais le petit plus. Vaillante, elle prend tout sans se laisser déborder en raccompagnant jusqu’à la limite où elle peut passer la corne en biais sur la planches. Mais, dans les séries, elle redouble d’énergie pour conclure l’ultime raset par un coup de buttoir comme ce fut le cas derrière Perez. 6 Carmen au total pour un final des plus brillant.
 
CYRIL DANIEL
 
Entrée : 115 entrées payantes. Organisateurs : Trophée Philippe-Thiers?
Présidence : Jacques ROUMAJON. Stagiaires : Yassim NAIM – Vivien RODRIGUEZ – Yannick MARTIN – Vincent FELIX. Raseteurs Confirmés : Yannick PEREZ – Thomas DUMONT - Tourneurs : Gérald SAGNIER – Benoit JOSEPH

01/08/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *VACHES COCARDIERES*

Jeudi 31 juillet 2014
 
OH MAMILLE !
 
Dans la lancée des fêtes de village, ce sont les arènes de Vestric-et-Candiac qui accueillaient en ouverture une course de vaches cocardières qui dans  son ensemble a été plaisante et relevée par les prestations de Mamille (Chaballier), Ninon (La Clapière) et Commette (Raynaud).
Chez les tenues blanches (5 gauchers, 3 droitiers, 3 tourneurs) comme un jour d’orage ce qui était loin d’être le cas, les troupes étaient énervées et irritées, ce qui rendit par moment (quand la résistance noire était plus faible) le travail brouillon et désordonné. Si Thibaud Douville totalise, Marc Sanchez et Thomas Roig, perturbés par l’ambiance parviendront dans les moments  de calme (rares) à se mettre en évidence par de longs rasets. Les autres avec assiduité ont fait que cette course  n’a jamais connu de temps morts, ce qui ne veut pas dire non plus que toutes les cocardières furent assaillies.
Ambre (Blatière-Bessac – n°534).-  Comme  son habitude ne va que peu coopérer si ce n’est sur un enchaînement de 3 rasets où elle entend d’ailleurs Carmen. Le reste du temps lâche de raset au bout de  4 enjambées, fuse sur les hommes (Douville, Clarion) ou se garde le long des planches d’où elle demande un maximum d’engagement. Elle rentre en silence ses ficelles. 
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPHOTO Comette - Douville
Comette (Raynaud – n°824).-
Vulnérable, les hommes ne vont pas lui faire de cadeau. Dans un rythme soutenu, elle se chauffe pour briller dans de  beaux échanges et surchauffe à l’approche des planche où sans aucune retenue, elle tamponne derrière Douville, Ricci, Sanchez et enjambe derrière Douville (3), Dumont, Sanchez et Gougeon qu’elle rejoint contre les tubes tant l’engagement est intentionné….. Fort éprouvée mais avec sa seconde ficelle elle au toril avec son 7e Carmen.
Gisèle (Blatière-Bessac – n°534).- Est peut-être la déception jour. Moins incisive qu’à l’accoutumée et plus mollassonne, elle se contente de répondre aux sollicitations sans grands coup d’éclat  si ce n’est derrière Ricci, Douville, Dumont, Gougeon sur qui elle passe la corne au-dessus des planches pour 4 Carmen, le 5e résonnant à sa rentrée avec ses ficelles.
Gavotte (Raynaud -  n°701).- Ne vas non plus être dans un grand jour. Sans placement défini, elle répond  droite/gauche sans grande défense si ce n’est dans 3 agressions aux planches sur Boyer, Roig et Dumont dans 6 timides minutes.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaises► PHOTO Ninon - Douville
Ninon (La  Clapière – n°741).-  Morphologique, c’est un taureau…… Elle fond dans les rasets et pousse jusqu’aux planches qui ne vont pas toujours résister sous la force de l’arrivée. Pas moins de 7 gros coups de boutoir derrière Douville (3), Ricci (2), Boyer et Gougeon et 3 franchissements derrière Douville. Dans la bourre, elle se défend en s’aidant d’un coup de tête vachement prononcé. Une multitude de Carmen rejoué à sa rentrée à la 10e minute, pourtant porteuse de ses ficelles (?) Mais bon elle n’avait plus rien à prouver.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPHOTO Mamille - Douville
Mamille (Chaballier – n°915).- Elle est sans reproche. Le placement elle connaît, l’anticipation elle connaît et les finitions, elle fait plus que les connaître. Dominatrice, elle épie tout, et des deux côtés. Elle fait avorter les rasets les plus osés et les plus courageux sont raccompagnés à la planche où tantôt elle passe une corne criminelle tantôt elle s’envole en propulsant l’homme  contre les tubes… Ce petit (bien qu’imposant) phénomène conserve en musique sa cocarde, seulement coupée et entend fort heureusement des Carmen.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesTchoupie (Ricard – n° 810).- Elle est tout sauf une dernière, si ce n’est pas rapport à son jeune âge. Elle impressionne d’entrée par son attitude caractérielle. Tape sur Douville, suit Dumont en contre-piste mais très vite, lorsqu’elle est consentie avec assiduité, rend les armes….. Un final un peu terne récompensée par un 3e Carmen.
 
CYRIL DANIEL
 
Les Points : Douville 17 – Ricci 8 – Sanchez 8 – Gougeon 5 - Dumont 5 – Clarion 4 – Roig 2
Organisateur : CTPR  La Bouvino
Entrée : quasiment plein (gratuit)
Présidence : Jacques Roumajon
Raseteurs : T Douville  – JL Ricci  – M Sanchez  – M Gougeon – Th Dumont  – C Clarion  – T Roig – F Boyer
Tourneurs : D Dunan – JP Beker – A Duran
 

 

23/06/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 18 juin 2014

Carmen ira à la finale

 vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

Les vainqueurs de cette finale des présélections
Carmen de Nicollin et Vincent Marignan

 vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaiseA l’issue de cinq courses et d’une finale, l’Association des vaches cocardières a passé en revue une quarantaine d’élevages.
► Photo sous les yeux de la présidence et du jury (Agathe et Marignan).

Le choix final s’est porté sur “Carmen” de la manade Nicollin qui se voit ainsi ouvrir la piste du Grau-du-Roi pour la finale des Vaches cocardières, le 20 septembre.

Un très agréable après-midi à Vestric, en ce mercredi 18 juin orageux qui n’a pas empêche à la grande famille des vaches de se réunir nombreux autour de son président Patrick Garcia. En piste, les huit vaches sélectionnées furent rasetées avec entrain par les stagiaires de la FFCC, Charrade, Fabre, Marignan, Viscomi, et les raseteurs Clarion et Dumont. Mickaël Arnel, seul tourneur, se démultipliant pour assurer le travail. 

Après une volontaire Venobia (Ribansol), qui a multiplié enfermées, coups aux planches et gros moral pour une série d’enfer sur la fin, Magdeleine (Saint-Louis) n’affichait pas une grosse envie. En 3e position, la Ricard sème le doute chez les blancs. Chipie - c’est son nom - se montre irrégulière mais affiche sa méchanceté dans les séries et ses explosions aux planches. Attentive, placée, Agathe (La Galère) se fait respecter avec de longues séries qu’elle conclut volontiers. 

Sous les éclairs et le tonnerre, Carmen (N.081 de Nicollin) pointe ses cornes. Solide, elle s’approprie la piste, et s’envoie méchamment jusqu’à traverser les planches (Charrade, Marignan). Du placement et une grosse force de frappe pour cette costaude. Mélissande (Le Ternen) joue, elle, dans le registre de la vitesse d’exécution. Disponible, elle met beaucoup de coeur dans les séries. Classique et agréable. Bonne partenaire aussi, Cigalière de Saint-Pierre multiplie les séries mais aujourd’hui, les planches ne l’attirent pas. Quant à Valentine de Chaballier, elle affiche une belle présence, tonique et explosive. De nombreuses séries pour autant d’impacts aux planches. Beau final.

Qui dit finale, dit remise des prix: meilleur raseteur de toutes les courses, Charrade; meilleur de la finale, Marignan. Meilleure vache : Carmen de Nicollin. Prix aux Royales qui ont courru en 2013 : soit La Galère, Chaballier et Chapelle. Et trois bouteilles de vin à Arnel Mickaël pour son dévouement aux six raseteurs de l’après-midi.

MARTINE ALIAGA

Texte et photos

VENOBIA (Le Ribansol) et Marignan

 

vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

AGATHE (La Galère) et Charrade

 

vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

**************************

 

 

08/06/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 4 juin 2014 - Sélection des Vaches cocardières
 
LA JAMES BOND GIRL DE BRIAUX  EN EVIDENCE

vestric,ligues,vaches cocardières,courses camarguaises

Pour cette dernière course de sélection, et sous un temps couvert, une centaines de personnes avait fait le déplacement pour découvrir de nouveaux talents chez nos cocardières et ils ne furent pas déçus par la pensionnaire n°007 des Frères Briaux, marquée de chez eux et fille de Galliciannais, de loin la plus complète... Chez les blancs, une fois de plus, l’application, l’engagement et l’omniprésence d’Antoine Charrade a valorisé la course, lequel a bien été aidé par Jordan Magnetto, Vito Visconi, Teggy Romero et Jérémy Pinter plus présent que lors des précédentes courses. Mickael Gougeon a apporté son aide tout comme Mickael Arnel et Frédéric Levy officiants comme tourneurs.
En pole position, la n°706 de la manade Raynaud se place, s’engage bien sur le raset mais ne termine pas.... Seconde, la n°706 de la manade des Baumelles, prend bien les rasets, accepte bien les séries où elle lâche un raset pour prendre l’autre pour 3 Carmen rejoué à la rentrée. Elle fait légèrement le pas mais les hommes lui prennent facilement le dessus et la dépouillent de la totalité de ses attributs. Troisième la n°717 de la manade Aubanel-Baroncelli répond au tac-au-tac en baissant la tête au ras du sol en poussant par intermittence jusqu’aux planches. Elle cède sa cocarde sur la sonnerie finale à J. Pinter et entend son 4e Carmen. Avant les crêpes et beignets ou Cafés et bières la pensionnaire de la manade Du Rousty (n°978) elle aussi fait le pas. Ses poursuites notamment derrière Magnetto sont serrées et une sera même conclue aux planches. 5 Carmen au total.
A la reprise, la n°807 de la manade Raynaud est vaillante, ne refuse rien mais ne termine pas si ce n’est en fin de course sur Visconi, Romero et Magnetto. Tout de même très classique, elle est récompensée par le disque joué quatre fois. Suivante, la n°941 de la manade Layalle a affiché un manque d’expérience et ponctuant sa prestation de sauts (5) mais aussi de manque de suivi dans ses réparties. La pensionnaire n°007 de la manade Briaux Frères est vive, rapide et anticipatrice. Romero, Magnetto, Visconi et Charrade l’amèneront avec eux dans de longs  rasets, sévèrement conclus notamment derrière Charrade et Magnetto qu’elle poursuivra dans le couloir. 6 Carmen plus rentrée et à revoir avec plaisir. Dernière la n°930 de la manade Des Baumelles va ralentir l’ardeur des hommes par son placement angulaire.  En possession de sa cocarde elle retourne au toril en musique après une prestation des plus classique qui peut laisser dubitatif. 
 
A l'issue de cette 6ème et dernière course, les membres du Trophée Philippe Thiers se sont réunis et ont composé la Finale de ces courses de sélection qui se déroulera à Vestric, le mercredi 18 juin à 15h30 avec les vaches dans l'ordre de sortie : 
1 - 717 de la manade RIBANSOL
2 - 715 de la manade SAINT-LOUIS
3 - 810 de la manade RICARD
4 - 945 de la manade LA GALERE
5 - 081 de la manade NICOLLIN
6 - 960 de la manade DU TERNEN
7 - 746 de la manade SAINT PIERRE
8 - 027 de la manade CHABALLIER
 
Vache de remplacement : 103 de la manade LERON
 
CYRIL DANIEL
 

15/05/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 14 mai 2014

Elles n'ont que le nom
de Saint... Pierre ou Louis

vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

La 746 de Saint-Pierre sur Robert

Pour sa 4e course de sélection, le Trophée Philippe Thiers avait retrouvé son « pétoulier » des arènes de Vestric et Candiac et leur fidèle public qui emplissait la moitié des gradins (un peu plus de 200 personnes). Le concours de 7 manades programmé aurait pu donner davantage si l’équipe de blanc s’était montrée un peu plus entreprenante. Seuls Antoine Charrade à droite et Geoffrey Robert à gauche se sont montrés les plus entreprenants et sont parvenus à résoudre les énigmes. Le reste de l’équipe (Maxime Carrasco, Jérémy Pinter, Yannick Perez, Jordan Magnetto) restant en retrait surtout quand il y avait un peu de difficulté. Mickael Arnel et Bari Khaled officiant dans leur rôle de tourneur ont fait de leur mieux (en mettant des fois à défaut les vaches) pour leur faciliter la tâche ? Mais à l’impossible, nul n’est tenu......
Toutes les vaches ont entendu des Carmen en course et à leur rentrée...
vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseEn cette semaine jonchée des Saints de Glace, ce sont les pensionnaires des manades Saint-Louis (◄ photo sur Charrade) - n°715 et Saint-Pierre (n°746) qui ont affiché les meilleures dispositions. La première citée  monte en puissance durant son temps. Les rasets sont serrées et les finitions frappantes sur Charrade (4) Robert (3) avant de traverser les planches derrière ce dernier. Quant à la seconde, en plus d’en imposer par sa prestance elle s’engage comme un boulet sur le raset avant de se jeter sans retenue sur les planches qui ne résisteront pas toujours comme derrière Robert (2) Charrade (3)..
vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseA un degré moindre mais tous aussi remarquée, la pensionnaire de la manade Cyr (n°004) - ► photo sur Charrade -  qui après quelques instant de chauffe s’est mise en valeur par son placement, sa détermination aux planches et son comportement très à l’aise dans les séries, avant de bousculer Robert sur un raset court juste avant le saut.
Quant à celle de la manade Lou Pantaï (761) avec vivacité elle va répondre au coup par coup en terminant au ras des planches.
La 915 de Saliérène placée aux planches s’engage bien sur le raset où elle se met au rythme du raseteur. Sa prestation souffrira d’un manque de travail. Tout comme la n°935 de la manade Lafisca,  trop sérieuse pour une dernière qui ne sera que très rarement sollicitée si ce n’est par Charrade qui sera gratifié de deux finitions.
La déception est venue des pensionnaires  de la manade Ricard. Sortie première, la n°018 après un début quelconque se reprend légèrement sur  la fin alors que la n°810 agira à l’inverse. Impressionnant d’entrée par ses envolées et sauts imprévisibles seule ou derrière les hommes (Charrade, Magnetto) qui oseront s’y confronter, ces derniers vont en prendre la mesure en fin de course et la protégée des Frères Guillot se montera parfaitement abordable en cédant à Robert sa cocarde à 70€.
CYRIL DANIEL
 

25/04/2011

VESTRIC : COURSE DE PRESELECTION DE VACHES

Mercredi 27 avril 2011

VESTRIC27AVRI.jpg

26/05/2009

VESTRIC - VACHES COCARDIERES

 

VESTRIC 27 05 2009Page1.jpg