Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2009

UN WEEK END A CAMAGRI

LA CAMARGUE ATTITUDE AU MAS DE LA CURE

Tri 1.jpg
Concours de tri

 

8x8.jpgLe gratin de la race des chevaux Camargue a investi le Mas de la Cure. Rosée du Sambuc, Signau de l’Aure, Sultan de Saint-Gabriel, Lascar du Roure, Kakao du Mas… Que des nobles vous dis-je ! Crinières au vent par un Mistral de gueux, pieds sûrs dans l’eau qui noie les terres, le Camargue est à son affaire ! Il démontre, si besoin est, son aptitude dans toutes les situations. Dans ce décor digne des plus belles cartes postales illustrant le Parc de Camargue, les dignes descendants de Crin Blanc  ont rivalisé avec fougue dans le tri de bétail, les parcours en pays, la maniabilité ou la ferrade tandis que dans les différentes carrières, les éleveurs ont présenté leurs plus beaux spécimen.

Malacarne.jpgSamedi, l'hommage à Jean-Luc Malacarne (décédé en décembre dernier), initiateur du domaine de la Cure, de la Maison du Cheval et de Camagri rassemblait élus, organisateurs et public dans la carrière désormais baptisée à son nom. L’occasion pour Marc Jalabert (président de l’Association des éleveurs de chevaux de race Camargue) de déclarer : « Le souvenir de Jean-Luc est très présent. L’AECRC est prête à reprendre le flambeau dans le sillage de ce qu’il aurait voulu ». Jean Pierre Clauzel, président de la Maison du cheval, s’adressant particulièrement  à Armande Malacarne et Jérémy, épouse et fils de Jean-Luc : « C’est grâce à lui que nous sommes ici aujourd’hui ».
Lhuring.jpgDimanche, l'un des temps forts était consacré à Tanpis du Mas, l'étalon père et grand-père de prestigieuses lignées, tel Quinsau du Claud son fils. Tanpis a fait une magnifique entrée dans la carrière mené en dextre par Joël Luhring monté sur Quinsau, au milieu d'étalons et d'une roussataio de sa lignée. Rappelons que Tanpis est le fils de Felibre du Mas, l'un des deux chefs de file de l'élevage de la famille Jalabert.

Entre les stands (artisans selliers, artistes, ferronniers, habillement, bijoux, etc.), les boxes, les carrières et le pays, les très nombreux visiteurs, gens de chevaux et de bouvine, ont - malgré le vent et le froid, célébré comme il se doit les fameux chevaux gris-blanc qui portent fièrement les couleurs de la Camargue.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

 

 Quelques stands

A.jpg
A1.jpg
DSC00808.JPG
Concours de coursejado
A3.jpg
A4.jpg
Concours de maniabilité
A7.jpg
A8.jpg
A9.jpg
Hommage à Jean-luc Malacarne
A5.jpg
A6.jpg

 

 

DEMAIN DES PHOTOS DE L'HOMMAGE A " TANPIS DU MAS "

12/02/2009

ELEVAGE DE CHEVAUX : MAX RASCALOU, LA PASSION DU CAMARGUE

kakao.jpg

KAKAO 1.jpgQuand il n'épaule pas les pompiers volontaires à la caserne Montaubérou (Montpellier), ce jeune retraité vendarguois consacre tout son temps aux chevaux. Président de l'AVEEC (association vendarguoise d'élevage et d'équitation Camargue), responsable du Languedoc-Roussillon pour l'AECRC (Association des éleveurs de chevaux de race Camargue), Max est une des chevilles ouvrières du Salon du cheval Camargue Camagri qui se déroule ce week-end au Mas de la Cure (programme ci-dessous).
Nous l'avons rencontré alors qu'il préparait son étalon de 11 ans, Kakao du Mas pour Camagri. Travail, douche, brossage et calin, un beau moment de complicité entre un homme et son cheval...

KAKAO 2.jpgComment vous est venue la passion pour le cheval Camargue ?
J’ai acheté mon premier cheval en 1967 et depuis j’en élève. Cavalier amateur chez le manadier Marc Jalabert, j’ai créé en 1997 l’Association Vendargues équitation et élevage Camargue (AVEEC) pour regrouper d’abord les gardians de mon village. Petit à petit, la famille s’est agrandie. Nous sommes une centaine actuellement dont 55 licenciés à la FFE (Fédération française d’équitation) qui montent en concours. Je possède mon élevage de chevaux Camargue, et bien sûr je suis adhérent de l’AECRC.
KAKAO 3.jpgAutour de tous les villages, des chevaux paissent dans les prés. De plus en plus, semble-t-il ? Pourquoi un tel engouement ?
Le cheval Camargue est facile à vivre. Il s’épanouit en extérieur, parfaitement adapté au climat. Doté d’un caractère accommodant, il est bien sûr la monture emblématique des gardians pour le travail du bétail, il profite aussi du bel essor de l’Equitation Camargue dans les disciplines de dressage, de tri, de maniabilité, etc. De plus, il est reconnu, par un Label d’aptitude, en tant que cheval loisir, pour la balade ou la randonnée. Pourvu qu’il ait une nourriture convenable, quelques soins et un travail régulier, c’est le compagnon idéal.
kakao 4.jpgL’Association des éleveurs connaît elle aussi un beau développement. Quelles sont ses fonctions ?
Créée en 1964, l’AECRC est passée en 30 ans de 30 à 228 adhérents répartis en 153 élevages dans le berceau de la race (aire géographique historique de naissance) divisés en 101 manades de plus de quatre poulinières et 52 particuliers ayant au moins une jument et un poulain ; plus 75 élevages hors berceau.
L’association s’occupe de promouvoir et de mettre en valeur le cheval Camargue par la création de manifestations, telle Camagri ce week-end et participe à tous les salons et concours. Elle gère en lien avec les Haras nationaux, le Stud book, livre généalogique de la race Camargue reconnue officiellement depuis 1978 dans la catégorie cheval de sang et intégrée dans les races françaises de chevaux de selle. Depuis 2003, elle intervient dans la sélection et l’amélioration génétique de la race.

Après un tel panégyrique équin, pourriez-vous imaginer un monde sans cheval ?
Impossible ! Entre le ciel et la terre, il n’existe que le cheval… Camargue !


Propos recueillis par M. A.
Photos Luc PERO

KAKAO 5.jpg
KAKAO 6.jpg
KAKAO 7.jpg