Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/09/2016

PALAVAS-LES-FLOTS *TROPHEE DES AS*

Dimanche 25 septembre 2016 - Finale du Trophée Albert-Dubout

La lutte pour la victoire
entre Katif et Benafitou
pimente le final

Les récompenses finales aux brillants
Cupidon de Paulin et Ajax d'Occitane

Si Cadenas avait été présent à la course (il était prévu mais actuellement blessé), si Favier avait participé à la course (blessé aussi), si Katif était en pleine possession de ses moyens (souffrant d'une ancien blessure)... ce concours de manades avec ces cocardiers-là et des raseteurs comme Ilias Benafitou, auteur d'une superbe fin de saison, aurait certainement atteint des sommets. Malgré ce, cette finale du Trophée Albert-Dubout laisse une bonne impression, les temps morts s'oublient avec des taureaux comme Cupidon et Ajax. Et la bagarre finale entre Katif et Benafitou rythmée par les coups aux planches d'Ajax se déguste avec délectation. A noter une saine compétition entre les deux protagonistes et une bonne ambiance en piste ce qui ne gâche rien au tableau.

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Une des actions d'envergure d'Ajax
aux trousses d'Ilias Benafitou


Le duel Katif - I. Benafitou pour le gain du Trophée Albert-Dubout enflamme, au final, la prestation guerrière d’Ajax. Ilias se fait coiffer sur le fil mais gagne le prix mérité de l’animateur. L’équipe des blancs en dessous lors des difficultés - notamment Laos - se rattrape avec panache pour de bons passages avec Canio, Pedro, Notaire, Cupidon et Ajax. Cupidon est récompensé de son excellente prestation par le prix du meilleur taureau des 2 courses et Ajax, par le prix du meilleur barricadier de la finale.
Regain (Les Baumelles).- En mouvement, ne laisse rien sans réponse et pousse jusqu’aux planches, avec un coup de revers sur les gauchers. Stable ou mobile, les hommes ne travaillent pas assez son unique ficelle qui rentre.
Canio (Blatière-Bessac) affiche une grosse envie de bagarre. Enchaîne, envoie les cornes et frappe en finition. Le Blatière a du punch et multiplie les rebellions, Chekade en fait les frais rattrapé aux planches. Une dizaine de grosses actions pour un quart d’heure très animé. 10 Carmen et au retour avec une ficelle.
Pedro (Lautier, remplace Desbana).- Il s’allonge dans le raset et se prête aux longs échanges, ne lâchant qu’au ras des planches. Les hommes tergiversent un temps. Entrepris, Pedro multiplient les anticipations, les enfermées, les arrivées serrées. I. Benafitou, rattrapé, bascule à la planche et doit passer à l’infirmerie. De belles longueurs avec Aliaga, Four et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Laos (Cyr).- Trouve les bons emplacements et attend que les hommes s’engagent. Surveille tout, autant dire qu’il n’est pas submergé. I. Benafitou lève le 1er gland à la 8e, la cocarde à la 10e. Les tentatives sont timides, Aliaga et Auzolle écartés, I. Benafitou le séduit pour quelques chaudes trajectoires. Maître de la piste, Laos rentre son 2e gland. 2 Carmen et retour.
Notaire (Cuillé).- Cocardièrement au point, il maîtrise tout (placement, anticipations, ripostes sèches jusqu’au ras des planches, enfermées) et domine les dix premières minutes. Les actions sont belles sur Katif, Poujol, Four, Aliaga, Benafitou. Il se durcit après, reste sur ses positions et rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Cupidon (Paulin).- Remuant au début, affinant son placement par la suite, il affiche vite ses qualités de finisseur pour 5’30 les rubans. Benafitou qui sent la victoire possible multiplie les beaux rasets où Cupidon s’engouffre et conclut. Le taureau monte en puissance, et pilonne les planches une dizaine de fois (Aliaga, Four, Benafitou). Un superbe quart d’heure crescendo. 10 Carmen et retour.

▼ Cupidon et Ziko

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Biterrois (Rouquette, hp).- Se livre avec générosité et montre du mordant aux barricades. Mais le rythme des hommes est trop lent et Biterrois reste sur son envie d’en découdre. Rentre ses ficelles.
Ajax (Occitane, hp).- Katif et Benafitou ex aequo, jouent la première place. A l’invite des deux, Ajax affiche sa brutalité dans les actions d’envergure. Poujol s’en mêle, Four, Auzolle aussi, Carmen s’emballe, et Ajax cogne, bascule, explose les planches. Ilias insiste, Ziko puise dans ses réserves, et la 1re ficelle dans son crochet lui donne la victoire. Mais quelle course d’Ajax !


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER
et MALI


Trophée des As : I. Benafitou, 18 ; Poujol, 12 ; Auzolle, 9 ; Aliaga, 7,5 ; Four, 7,5 ; Chekade, 3 ; Katif, 1,5.
Trophée des Raseteurs : Errik, 4 points.
palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaiseTrophée Albert-Dubout : 1er, Katif, 33,5 points ; 2e, I. Benafitou, 26. Meilleur animateur : I. Benafitou. Meilleur taureau des 2 courses : Cupidon de Paulin. Meilleur barricadier de la finale : Ajax d’Occitane.

Entrée : une petite demi-arène. Organisateur : CT Fiesta y Toro. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, I. Benafitou, Chekade (sort au 2e), Katif. Gauchers : Aliaga, Errik, Four, Poujol, Mebarek. Tourneurs : Labrousse, Daniel, Ull, Fouque.

 ******************

▼ Canio déséquilibre Chekade
qui devra abandonner la course

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Anticipation de Pedro sur Ilias Benafitou

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

Cupidon se soulève après Four

palavas,trophée albert-dubout,katif,i. benafitou,ajax,cupidon,course camarguaise

*******************

 

 

 

13/07/2016

LE GRAU-DU-ROI *AS, 14 juillet*

Mercredi 13 juillet 2016

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !

le grau-du-roi,14 juillet,marengo,ajax,cadenas,course camarguaiseEn course camarguaise, difficile de parier sur le rendu d'une affiche aussi alléchante soit-elle. Mais, à la vue des ingrédients proposés, on peut toujours en espérer le meilleur. Telle celle du Grau-du-Roi pour marquer ce 14-Juillet, fête nationale depuis 1880 commémorant la prise de la Bastille (1789) et l’union nationale, synonyme donc de journée de liesse populaire. Alors pour accompagner ce jour férié et festif, sans faire la révolution, Vincent Ribera a mis les meilleurs atouts dans la balance pour une ambiance joyeuse, une course allant crescendo vers le spectaculaire, et pourquoi pas un feu d’artifice anticipé : « Les arènes seront pavoisées en bleu, blanc, rouge, couleur également retenue pour le spectacle d’avant course qui réservera aussi quelques surprises. La Gardounenque sera en piste pour souligner l’ambiance ainsi que les Arlésiennes, car nous n’oublions jamais le côté traditionnel ». Voilà de quoi mettre le spectateur de bonne humeur.
Coti Chiavari, Ajax, Marengo
les extraordinaires bagarreurs
Après le coffret, voyons les bijoux. « La première partie sera sérieuse comme il se doit avec Aparicio de Rouquette, Beleu du Pantaï et Saint-Vincent de Saint-Antoine. La place du cocardier (4e) est dévolue à Serpatier d’Espelly-Blanc, parfait à Palavas en mai ». Ensuite place aux barricadiers Coti Chiavari de Chaballier, Ajax d’Occitane et Marengo de Vellas, ces deux derniers ayant livré un final époustouflant le 15 mai dans ces mêmes arènes.
Les raseteurs habitués du Grau seront en piste (Aliaga, Allouani, Belgourari, I. Benafitou, M. Favier, Four, Katif, Zekraoui, etc.). L’équipe nous a habitués à un travail assidu, respectueux des taureaux, et assez engagé pour valoriser leurs qualités. Le public habituellement participatif du Grau devrait faire le plein d’émotions et de plaisirs partagés. C’est le but. Alors “Ah ! Ça ira, ça ira, ça ira !”, ce jeudi, au Grau-du-Roi.


MARTINE ALIAGA


Trophée des As : 17 h, 11 € (lire composition de la course, ci-contre). Réservations : tél. 04 66 51 12 12.
Autre course aux As, Fos-sur-Mer : 16 h 30, 11 €.

16/05/2016

LE GRAU-DU-ROI *TROPHEE DES AS *

Dimanche 15 mai 2016

Le Grand Rendez-Vous du bonheur

le grau-du-roi,marengo,ajax,course camarguaise

Ajax monte haut après Katif

 

Une première partie de luxe, les finales atomiques d'Ajax et Marengo, et Ziko Katif récompensé dans les envolées d'un Carmen général.

Hier. Entrée : plein. Org.: SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Belgourari, Cadenas, Katif. Gauchers : Aliaga, Bouhargane, Errik, M. Favier, Rassir. Tourneurs : Galibert, Estève, Bensalah, Lopez, Cuallado.


Le soleil resplendit sur les arènes pleines. Les spectateurs se lèvent pour accompagner Marengo au toril, Robert Crauste, le maire, félicite Ziko Katif vainqueur du jour, et le Carmen général englobe raseteurs et cocardiers. Hier, au Grau, le bonheur planait sur le 3e Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin. Des cocardiers exigeants ou généreux, la blessure d’Optimus seule ombre au tableau, avant les prestations grandioses d’Ajax et Marengo. Les hommes se sont donné de la peine face aux difficultés, ont accompagné la générosité des uns et n’ont pas hésité à affronter la furia des autres derniers. A citer : Katif, M. Favier, Rassir, Aliaga mais tous ont apporté.
Laos (Cyr).- Vadrouille, fuse, puis se poste, écarte les tourneurs. Les gauchers ont du mal à le convaincre mais à droite, il fait le pas et emboîte les hommes. Après Cadenas, la poursuite est angoissante jusqu’à la chute du raseteur en contre-piste (sans mal), Pose problème, les hommes insistent, Rassir rentre les reins, Katif est obligé d’accélérer... Dominateur rentre son unique ficelle à 800 €. 3 Carmen et retour.
Bayle (Vinuesa).- Attaqué tambour battant, il riposte vigoureusement. Se sert méchamment de ses cornes pour menacer les raseteurs et se cabre en conclusion. Une dizaine de méchantes agressions à son actif et s’il se laisse prendre dans la bourre sur la fin, il rentre sa 2e ficelle à l’issue d’un beau combat. 11 Carmen et retour.
Chico (Lautier).- Se démultiplie à grande vitesse, trajectoire tenue jusqu’au ras des planches. Serre de près, donne confiance aux blancs qui multiplient les longueurs enthousiasmantes. Quelques anticipations. Droite-gauche, il enchaîne avec autant de détermination. 8 minutes entraînantes. 7 Carmen et retour.
Biterrois (Rouquette).- Sincère et généreux, il enchaîne et conclut de bon cœur. Son placement flottant le dessert mais il ponctue après Rassir, Katif. Cadenas et Katif se gênent et Cadenas frôle l’accrochage. Presque 10 minutes, un peu inégales. 4 Carmen et retour.
Cupidon (Cavallini).- Une force de la nature. Stoïque ou chaud bouillant, il a du caractère et choisit ses interlocuteurs. Trouve sa place après les rubans (4e) et de là surveille tout, envoie la corne, et du lourd aux planches. Au moins six actions d’envergure et une ficelle qui rentre. 6 Carmen et retour.
Optimus (Les Baumelles).- Vite fait les rubans, il navigue et enchaîne prestement. Commence à se chauffer mais au troisième coup aux planches, après Belgourari, il frappe violemment le pilier et se blesse. Rentre à la 6e avec ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Ajax (Occitane, hp).- Il ne se fixe pas sinon vers la fin de ses 10 minutes mais ses coups de boutoir sont incroyables, il frappe, brise les planches, passe au travers, menace dans le couloir et monte haut après les blancs. Une méchanceté extrême et un punch à toute épreuve. 1 ficelle rentre. 5 Carmen et retour.
Marengo (Vellas, hp).- Le désormais unicorniste explose les planches bien avant la trompette. Il passe le test de sa reprise avec mention. Agressif, il s’en prend à tout ce qui bouge. Des explosions à répétition (une bonne douzaine en dix minutes), des planches fracassées, des scuds après les hommes... Bref, il a un moral d’enfer, une puissance de frappe intégrale pour un final grandiose. Les ficelles au toril et la musique en boucle.


MARTINE ALIAGA

le grau-du-roi,marengo,ajax,course camarguaise

Marengo explose tout sur son passage


Trophée des As : M. Favier, 33 points (dont 1 de bonification) ; Katif, 30,5 (dont 2) ; Aliaga, 19 (dont 1) ; Cadenas, 10,5 ; Rassir, 5 (dont 2) ; Bouhargane, 4,5 ; Belgourari, 3.