Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/08/2017

CASTRIES *AS*

castries,aroujo,zekraoui,katif,course camarguaise

Jeudi 10 août 2017

Aroujo et Zekraoui assurément

castries,aroujo,zekraoui,katif,course camarguaise

Aroujo sur Aliaga

Le temps est à l'orage, quelques gouttes ça et là et la température est en baisse. Les arènes sont pleines pour ce 21e Grand Prix de la ville qui au final sacre, sans conteste, Aroujo de la manade Guillierme et Youssef Zekraoui, plus Ziko Katif. Une course brouillonne, sans grand moment d'émotion où Papagai fait une bonne entame et Aroujo exerce une belle domination. Zekraoui et Katif sont les plus assidus.

Papagai (Lagarde).- Assailli dans un premier temps, il repousse comme il peut. Gagne du placement aux ficelles et, utilisant ses grandes cornes dissuasives, il ordonne les duels. Se soulève après Aliaga, Katif. Sous un rythme plus tranquille, il laisse sa 1re ficelle à Ouffe à la 14e. 3 Carmen et retour.

Miro (Espelly-Blanc).- Bien positionné, répond sous un fort tempo. Se fait plus difficile à convaincre, parfois, mais défend cocardièrement son terrain. Chasse et rejoint toujours son camp devant le toril. Tape droit après Katif qu'il serre de près au raset suivant. Brille sur sa 1re ficelle balourde qu'il cède à Zekraoui. 3 Carmen et retour.

Maquisard (Paulin).- Promène et prend au hasard des assauts désordonnés. Sans difficulté majeure, les ficelles sont travaillées à la hussarde. Maquisard se place, pousse après Aliaga et rentre sa 2e ficelle. 1 Carmen et retour.

Tzigane (Nicollin).- Dans une pagaille totale, les rubans volent. Aux ficelles, il n'a que sa vaillance à opposer. Enchaîne sans répit pour la1re à la 7e minute. Sa mobilité le sauve un peu, Youssef, régulièrement, gratte, les autres s'y mettent aussi. Finalement Tzigane tient ses 14'30. Un peu léger pour un 4e à ce niveau. 3 Carmen.

Omega (Blatière-Bessac).- Saute, tape au hasard, vadrouille. 2 coups aux planches dans un long ¼ d'heure. Rentre ses ficelles avec un petit Carmen contesté.

Aroujo (Guillierme).- Rapide, presse les blancs qui attaquent en tous sens. Premier impact sur Belgourari. Passe sa rage sur les planches qui volent. Coup de barrière sur Aliaga. Remuant, affine ses conclusions (Belgourari). Les hommes désunis multiplient les cites bâclés. Aroujo perd pied un instant puis se reprend après I. Benafitou qu'il expulse puissamment du pourtour. Série maîtrisée et gros emportements après Katif, I. Benafitou. Dominateur malgré un placement aléatoire, il rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.

castries,aroujo,zekraoui,katif,course camarguaisePapalino (Chaballier, hp, pour 11 minutes).- Chasse, montre du jus, il reste presque plus de tourneurs en piste que de raseteurs, Zekraoui et Katif, toujours là eux, honorent leur invitation (avec Poujol et Errik). Papalino, s'il sort parfois du raset, bien emmené, conclut puissamment après les derniers présents. 4 Carmen et retour avec ses pompons.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS ERIC MARC

Trophée des As : Belgourari, 12 points ; Zekraoui, 11 ; Katif, 10 ; I. Benafitou, 8 ; Ouffe, 8 ; Errik, 7 ; Allam, 4 ; Poujol, 3 ; Aliaga, 2.

Course du mercredi 9 août. Entrée : plein. Organisateur : Cercle taurin Le Trident. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : F. Martin, Katif, Belgourari, I. Benafitou. Gauchers : Allam, Aliaga, Poujol, Errik, Ouffe. Tourneurs : Kerfouche, Garcia, Bensalah, Estève, Jockin.

01/11/2013

VENDARGUES *18e TROPHEE DES VIGNERONS

Vendredi 1er novembre 2013

ATHOR, QUASSARD, AROUJO
ETOILES D'UNE COURSE SCINTILLANTE

Plus une équipe de raseteurs en or

Arènes pleines à nouveau pour le 18e Trophée des Vignerons, l'affiche a attiré du monde et il y a eu de quoi ! Les attelages à l'honneur bien sûr avec deux superbes pastières et la Carreta à Catou menées par la Montagnette de Barbentane et les Arlésiennes de la Muleta pour une jolie mise en bouche. La suite est -presque- parfaite. Avec cette équipe de raseteurs, tout paraît simple, enchaîné, brillant... Les hommes rivalisent d'aisance, d'implication, de beaux gestes. Et quand c'est trop compliqué pour les jeunes Katif, Rassir, I. Benafitou, Belgourari pour les plus présents, alors Allouani fait parler l'expérience. Le top ! Les cocardiers ont eu du fil à retordre, c'est sûr. Aussi les performances d'Athor des Termes, excellent premier ; de Quassard de Plo dans une prestation que l'on ne voudrait pas voir finir ; et d'Aroujo de Guillierme, réactif et brillant sur un rythme intense, n'en sont que plus méritoires et resteront en mémoire. D'autant que Sugar de Saint-Gabriel et Notaire de Cuillé tirent aussi leur épingle du jeu. Bravo à tous !

Athos (Les Termes).- Attentif à tous mouvements, remuant, vif au démarrage où il coupe le terrain, le cocardier des Termes corse d'entrée le débat. Ne se laissant jamais enfermer, leste sur les reprises et courageux jusqu'aux planches dans les longues trajectoires, Athos se fait respecter par de belles enfermées, les hommes dans le berceau de ses cornes. Ne lâche sa 1re ficelle qu'à la 14'30 dans un beau combat. 6 Carmen et retour.

Campouceu (Bon).- Au petit trot, lâche facilement ses premiers attributs. Tranquille, il ne passera jamais à la vitesse supérieure et sur la fin, met le frein. Quelques finitions (Carmen sur Belgourari) et des enchaînements. Mais il faut toute l'expérience de Sabri pour choper les derniers brins des deux ficelles.

Quassard (Plo).- Vite en place, il tient les tourneurs à distance et ramène prestement les blancs aux planches. Les enchaînements sont tous accompagnés d'une corne dangereuse. Quassard s'allonge sur les beaux cites proposés par Ilias Benafitou, Katif ou Allouani. A gauche, comme à droite, les blancs régalent et Quassard est tout le temps au diapason. Séries, changements de terrain, Rassir, Katif, Belgourari, Allouani font durer les tête-à-tête... Ficelles travaillées en rythme mais Quassard ne se laisse pas mener par le bout du nez et entend bien conserver ses ficelles. Il a le dernier mot. Il réintègre vidé mais porteur de ses brins. Excellent et excellemment raseté. 8 Carmen et retour.

Sugar (Saint-Gabriel).- Bon coeur et belle vaillance pour de longues séries dont quelques unes conclues cornes pointées. 10 minutes de bonne volonté de Sugar, de classe pour les hommes. 5 Carmen et retour.

Notaire (Cuillé).- Plein de fougue, il pousse fort dans le raset mais face au travail intense les pompons volent rapidement. Le long des planches, Notaire se prête au jeu avec franchise et volonté pour de belles passes toutes en longueur. Malgré le nombre de rasets, Notaire ne boude pas et appuie tant qu'il peut, serrant les blancs de près. Rentre une ficelle au terme d'un beau combat. Une dizaine de Carmen et retour.

Perroquet (Ricard).- Les 5 premières minutes, les blancs ne sont pas trop décidés. Puis entrepris, il affiche ses limites. C'est le roi de l'évasion. Il s'amuse avec les portes, se rit des planches. Sur le raset, participe plus ou moins avec conviction et dès qu'il peut, saute après l'homme ou tout seul. Sabri le cite, et il décolle haut sur les tubes pour l'action principale de sa prestation. Rentre un gland, 3 Carmen et retour.

Aroujo (Guillierme).- Attaqué d'entrée, il rend coup pour coup corne pointée en finition. Sans trop de fixer mais toujours opérationnel, il enchaîne de bon coeur,  enclenche le turbo et enfile les coups de barrière en rafale. Le rythme est intense, Aroujo donne tout, se fait dangereux, la corne toujours prête à sanctionner. Un Aroujo à réaction sur une quinzaine d'actions violentes pour autant de Carmen. Un très beau final. 

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER (à suivre)

 

Entrée : plein. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Belgourari, I. Benafitou, Katif, Roig. Gauchers : Favier, Rassir, Martin, Bouhargane. Tourneurs : Galibert, P. Rado, Estève.

Le 18e Trophée des Vignerons à Aroujo de Guillierme (mais Quassard n'en était pas loin). A Mehdi Belgourari et Sabri Allouani. 

04/05/2013

CASTRIES *AVENIR*

 castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

Samedi 4 mai 2013

AROUJO ET KATIF SEDUISENT

 castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

Aroujo-Katif vainqueurs du Trophée des Brasérades et Anciens Raseteurs

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : ATC Les Manades. Président de course : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Guyon, Katif, Oudjit, Charnelet (sort au 2e), Roig. Gauchers : Bouhargane, Martin, Ouffe. Tourneurs : Estève, Lizon, Euzéby (sort au 3e), P. Rado.

La capelado et la remise des prix de ce Trophée des Brasérades et des anciens raseteurs sont soignées avec en piste les crocheteurs de toutes les générations et leur président Roger Pascal, La Pichoto Camarguo et la peña Mithra.

A l’issue, l’impression est bonne avec Aroujo de Guillierme supérieur et Angelo de Raynaud dominateur. Katif timide en première partie, prend de l’ampleur en seconde, Guyon toujours très actif et Bouhargane meilleur sur les trois premiers.

Bolero (Lafon).- Un cocardier pour s’échauffer, généreux avec quelques belles réparties (Bouhargane 2 fois et Charnelet qu’il bouscule à la planche). Rentre une ficelle, 2 Carmen en cours.

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaisesPhoto sur Bouhargane, ça pousse - Angelo (Raynaud).- Solide, il déplace les blancs d'un point à un autre et les tient en respect par un placement rigoureux. Agressif, bien emmené par Bouhargane, il tape violemment aux planches. Très cocardier, ses ficelles sont inaccessibles. 2 Carmen et retour.

Esau (Félix).- Tout feu tout flamme, toujours en mouvement, c’est avec franchise qu’il se livre soutenant de longues séries au terme desquelles il peut se soulever. Sa performance augmente avec la pression, 2 belles enfermées, pour 7 minutes à fond. 6 Carmen et retour.

Django (Saumade).- Magnifique taureau qui pousse fort dans les actions, toujours placé dans les planches, pour quelques belles sorties (Katif, Bouhargane). Beaucoup d’engagement sur le premier raset, moins sur les enchaînements mais il se bat jusqu’à garder une ficelle. 2 Carmen et retour.

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaisesAroujo (Guillierme ► Photo sur Guyon).- Attaque avec une énergie qu’il gardera jusqu’à la fin. Un peu brouillon parfois mais quelle volonté dans ses coups répétés aux planches (une dizaine). Rageur, méchant, remuant, à 6 ans, il se fait respecter et quand il trouve l’angle du toril, les blancs calculent. Rentre une ficelle, 7 Carmen et retour.

Topaze (Saint-Gabriel).- Puissant dans ses interventions aux planches (Bouhargane, 3 fois), il pêche par son placement. Katif insiste et empoche coupe, cocarde et un gland, les ficelles resteront sur les cornes. 2 Carmen et un (petit) au retour.

Folco (Vitou, hp).- La manade Vitou Frères retrouve le chemin des pistes avec ce jeune taureau de 4 ans qui déjà affiche ses qualités cocardières. De l’envie, de la méchanceté pour de vives répliques et quelques sévères enfermées. 1 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Bouhargane, 15 points ; Katif, 12 ; Roig, 5 ; Oudjit, 2 ; Charnelet, 1.

 

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

 ▲ Aroujo (Guillierme, 5e) déchaîné après Katif

▼ Katif enfermé par Esau (Félix, 3e), quel sang froid ce garçon !

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

********

Petit Folco deviendra grand ?
On l'espère pour le retour de la manade Vitou  Frères en course camarguaise

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

*******************************