Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/09/2017

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR/ESPOIR*

▼ Les fanfares et bandas ont animé l'entracte

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise

Course du samedi 16 septembre 2017

Mi-chaud, mi-froid

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise

Joli final d'Arrogant, ici sur Robert

Cette dernière course Avenir de la fête du Grau débute par une minute de silence à la mémoire de Michel Delors, surnommé « Dur », décédé la nuit précédente. Un fidèle de la piste graulène et ardent supporter de la manade Blatière-Bessac.

Dans ce concours de manades, la plupart des cocardiers ont soufflé le chaud et le froid, certains s’éteignant au fur et à mesure et d’autres alternant les passages intenses et les accalmies. Intéressant quand même avec un bon travail de l’équipe blanche, Félix en tête.
Fougueux (Les Termes, N.717).- Il a de l’énergie à revendre qu’il garde jusqu’à la fin. Le pus constant de tous. Un peu brouillon soit, mais toujours intéressé quelle que soit la cadence. Quelques accélérations bien placées pour 9minutes. 4 Carmen et retour.
Brennus (Occitane, N.944).- Froid chasseur qui s’investit méchamment aux planches, jusqu’à déchirer le pantalon de Charrade. 3 minutes et déjà 4 coups de barrière. Mais peu à peu son mordant disparaît, et, une fois ses glands levés, il garde sa cocarde sans éclat. 3 Carmen et retour.

▼ Brennus : un grand coup de barrière
sur Charrade à qui la corne déchire le pantalon

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Tatoué (Lautier, N.032).- Il sort avec du gaz, de belles cornes et une robe bicolore très particulière. Repousse tout le monde hors des limites et se fait sélectif au fil des minutes. Accélère dans les séries, conclut après Robert. Durcit encore son jeu, puis, d’un coup, s’envoie et bascule après Martin. Fantasque, garde sa 2e ficelle. 2 Carmen.

Impossible de le confondre avec un autre cocardier.
Tatoué, noir et blanc de la manade Lautier,
ici aux trousses de Vincent Félix

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Quintilien (Le Ternen, N.950).- On le connaît barricadier, aujourd’hui c’est une prestation plus classique qu’il livre. Quand il se place - pas longtemps - il pousse après l’homme et repart en chasse. Conclut sur Vic, enchaîne. Sans s’emballer ni passer à la vitesse supérieure. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Belenos (Cuillé, N.111).- Fougueux, rapide, il se livre en toute franchise avec quelques offensives pattes sur l’estribo. Enchaîne et succombe à la 9e. 2 Carmen et retour.
Saint-Eloi (La Galère, N.654).- Son placement rigoureux lui assure une entrée en matière mesurée. D’autant qu’il bombarde allégrement à chaque cite. Alterne avec de longs moments de récupération. Puis repart à l’assaut des hommes et des barrières. Plus concluant sur les gauchers, il faut quand même lui friser les moustaches par moments pour qu’il déclenche. Mais termine bien par une enfilée d’envolées d’envergure. 9 Carmen et retour avec ses ficelles.

▼ Saint-Eloi s'emporte sur Castell

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Arrogant (Daumas, N.9138, hp, 10 minutes).- Affiche ses ardeurs barricadières et frappe à répétition, tout en vaillance et franchise. Les hommes allongent les trajectoires, alors, il ne rechigne à rien et si ses attaques perdent un peu de force, il repart au charbon de plus belle jusqu’au bout. 9 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Félix, 16 ; Gaillardet, 10 ; Robert, 10 ; Y.Martin, 7 ; Charrade, 6 ; Castell, 3 ; Méric, 1.
Course du samedi 16 septembre. Entrée : 1/2 arène. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Castell, Charrade, Félix, Vic. Gauchers : Gaillardet, Y.Martin, Méric, Robert. Tourneurs : Abbal, Jockin, Lévy, Perez.