Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/02/2016

CLUBS TAURINS ORGANISATEURS

Samedi 13 février 2016 - ACTO - 6e assemblée générale

Actifs et largement impliqués

acto,assemblée générale,courses camarguaises

De g. à d.  :Serge Colombaud intervenant pour le Scamandre, Rémi Dumas,
Aurélien Laget, Alain Laget, Ludovic Estevan

Une brochette de jeunes dirigeants aux côtés de cadres expérimentés

acto,assemblée générale,courses camarguaisesLe Scamandre et sa nature protégée... Le Mas des Iscles et les cocardiers légendaires de Blatière. Quelques pas pour passer de l’un à l’autre et d’un seul coup se sentir appartenir à ce monde enchanté où les hommes respectent l’environnement et ceux qui l’occupent. Animaux des roubines et étangs, oiseaux, taureaux, chevaux...

acto,assemblée générale,courses camarguaisesL’ACTO a choisi le bon endroit pour exprimer la fe de ses clubs taurins organisateurs... et la bonne personne - Jacques Blatière - pour donner le coup d’envoi d’une assemblée générale bien dans cet esprit : « Le taureau est au centre de nos préoccupations, il est garant d’espaces protégés, garant de l’économie, garant des traditions et vecteur touristique... Respectons-le dans l’arène, dans les rues, en pays... Il faut donner l’exemple ».
Et l’ACTO en est un bon. Elle qui s’implique depuis des mois pour trouver un remède à la crise de la FFCC. Comme l’expliquait Aurélien Laget dans le bilan moral : « Nous avons travaillé d’abord dans le comité de pilotage avec deux de nos membres puis nous nous sommes incrits sur la liste de Jacques Mailhan pour participer au prochain comité directeur ». Seule association de clubs taurins affiliée à la FFCC, l’ACTO sera donc représentée par Sébastien Gonfond, Frédéric Niguet, Aimé Hugon et Aurélien Laget.
acto,assemblée générale,courses camarguaisesDes précisions furent ensuite apportées par Aimé Hugon sur la situation fédérale : « Nous avons dix mois pour agir avant de nouvelles élections en 2017. La nouvelle équipe sera accompagnée par un expert-comptable et un conseil d’éthique et surveillance est envisagé ». L’accueil des différents élus étant positif, les futurs dirigeants de la FFCC jouent le jeu de la transparence. L’idée d’une grande course (Nîmes, Arles) pour aider la Fédé suit son chemin. Pour le vote du 29 février, de nouvelles dispositions ont été mises en place (Nous y reviendrons, prochainement, NDLR) et Alain Laget, président de l’ACTO fera partie de la commission de vote...

acto,assemblée générale,courses camarguaisesLéopold Rosso, élu au Conseil départemental du Gard et président du centre du Scamandre, allait dans le même sens : « Promouvoir, défendre la culture et l’économie camarguaise, c’est le but recherché par nous tous et félicitations dans la conjoncture actuelle de vous engager...»
Seule ombre au tableau, le manque d’adhérents à l’association ce qui fera réagir le représentant du CT d’Uchaud : « L’ACTO sert à diffuser l’information, pourquoi ne sommes-nous que vingt... » Une réflexion à creuser et peut-être une piste ouverte « en invitant les meilleurs acteurs des courses de nos clubs taurins à l’assemblée générale »...
Après un film pédagogique et efficace proposé par Serge Colombaud du Scamandre, les conversations se poursuivaient avec un estrambord crescendo dans la salle chargée d’histoire des Iscles.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


ACTO : président Alain Laget. Vice-présidents Nicolas Beltri, Rémi Dumas. Secrétaires Jacques Servière, Aurélien Laget. Trésorier Ludovic Estevan.

acto,assemblée générale,courses camarguaises

******************************

12/02/2016

VACHES COCARDIERES *ASSEMBLEE GENERALE*

vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaises

Dimanche 7 février 2016

La passion l'emporte

Les subventions sont en baisse mais l'association reste très active. La grande famille des "vaches" est plus que jamais mobilisée


vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaisesPénalisée sur son budget 2015 par une subvention promise par Gilbert Collard (député du Gard) et toujours pas créditée puis, sur le prévisionnel 2016, par l’arrêt du partenariat avec l’UCTPR ainsi que la diminution des aides du Conseil général du Gard, l’association des vaches cocardières a pris les devants. Les membres du bureau ont mis la main à la poche en prêtant 4200€. «Tout le monde a été payé, on ne doit pas d’argent», précise Patrick Garcia, président de l’association mais «nous avons fait des choix pour 2016. Il y aura des courses en moins, les prix de la finale aux raseteurs et manadiers seront minorés et avec la création de cartes de membres et la tombola, on devrait s’en sortir». Jacques Roumajon rappelait: «Depuis 36 ans, malgré les difficultés, nous avons toujours fait front et lançons le défi de continuer».
L’association est saine, la saison 2015 en piste a connu de beaux succès, il reste encore du public à conquérir... et des vaches à découvrir.

Alors les nouvelles rassurantes sont tombées et les bonnes volontés se sont manifestées: «La subvention promise par Gilbert Collard arrivera c’est sûr, les méandres de l’administration sont parfois très longs... » a assuré son représentant Nicolas Meizonnet, conseiller départemental. Le comité des fêtes de Saint-Chaptes par la voix de Guy Chanéac a proposé «de prendre tous les frais en charge pour la course de présélection du 27 avril», position déjà prise par Serge Denis et le CT Le Trident de Saint-Georges-d’Orques. Claude Chaballier (vainqueur à maintes reprises du Trophée des Vaches cocardières) annonçait: «Si j’ai quelques taureaux c’est un peu grâce à vous. Aussi, je vous propose d’organiser une course en début de saison (seul ou avec des confrères manadiers) à votre bénéfice. Je pense le devoir à l’association des vaches cocardières». Yves Granier du comité des fêtes de Gallargues, quant à lui, lançait: «J’ai une course prévue le 1er mai, serait-il possible de la faire compter au Trophée des Vaches cocardières?».

Françoise Peytavin, présidente AETCC, rappelait son attachement aux courses de vaches: «Nous sommes fidèles depuis le début car cela nous permet de détecter nos meilleures reproductrices... » et félicitait les membres du bureau pour leur engagement financier. Mêmes sentiments exprimés par Florent Lupi (manadiers Race di biòu): «Sans tapage, vous avez fait face. L’association a des valeurs, de l’humilité et ce n’est pas normal de ne pas l’aider... »
Gage de la bonne image de cette compétition qui motive un nombre conséquent de spectateurs, Patrick Garcia rappelait: «les arènes de Pérols ont demandé la finale 2016, Vauvert celle de 2017 et les Saintes-Maries sont aussi candidates... Ça donne de l’espoir».
Le mot de la fin revenait à Cyril Daniel, membre de l’association et président du CT Les Enganes de Codognan: «L’intérêt général a primé sur l’individuel.... Ce fut une réunion de passionnés».


MARTINE ALIAGA

vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaises



PAROLE D’ELUS

Nicolas Meizonnet conseiller départemental: «Je suis prêt à me joindre à vous».
Christian Barlaguet, 1er adjoint, et Philippe Gras, maire, de Codognan: «Pourquoi pas une finale des vaches à Codognan».
Jean Denat, conseiller régional et maire de Vauvert: «J’essayerai de trouver au sein de la grande Région les moyens de vous aider».

vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaises► Bruno Pascal, adjoint à Vauvert: «J’ai programmé un gros plateau de vaches pour la fête»
Jean-François Laurent, maire de Vestric-et-Candiac: «Toujours prêt à aider»...

LA SAISON 2015
Courses de présélection: 8 courses de Ligue plus la finale. Vainqueurs: la N.007 de Briaux et le raseteur Enzo Bernard.
Trophée des Vaches cocardières
15 courses. Finale à Saint-Martin-de Crau: Cocardière d’Or, Valsière de Chaballier. Cocardière d’Argent, Octopussy de Chapelle. Baïonnette de Pagès, meilleure vache de la finale. Raseteur vainqueur, Thomas Dumont. Meilleur animateur, Rémi Guyon.
SAVOIR
vaches cocardières,assemblée générale,courses  camarguaisesCompte rendu financier par Francis Vidal (photo ci-contre), trésorier: après le prêt de 4200 €, les comptes s’équilibrent à 18329,50 € pour 2015 avec un résultat final de 1172,07 €.
Bureau: Christian Linares et Guy Martinelli quittent le bureau, Bernard Maty entre.
En bref: les courses à Salin-de-Giraud se poursuivront en 2016. Le nombre de courses de présélection passera de 9 à 6. Cabannes ne renouvelle pas sa participation aux courses de présélection.

******************

20/11/2015

SAINT-GILLES *AG FFCC*

ffcc,assemblée générale,course camarguaise

Réunion du mercredi 18 novembre 2015

Pour sauver la course camarguaise

ffcc,assemblée générale,course camarguaise

Le comité le pilotage a rendu compte de ses travaux : audit financier, état des lieux, projets de status et restructuration de la FFCC.


ffcc,assemblée générale,course camarguaiseL’heure n’est plus à la division mais à la collaboration totale de tous les acteurs de la course camarguaise pour pallier la crise que traverse la Fédération. « La situation est grave, a exposé en préambule Jacques Mailhan, devant la nombreuse assemblée, il faut trouver de l’argent. Si nous sommes ici ce soir, c’est pour sauver la course camarguaise. Pour qu’elle reste un sport populaire et que les clubs taurins puissent continuer à organiser les courses... » Le président des manadiers de la Raço di biòu, membre du comité de pilotage (14 personnes plus le président de la FFCC, Gérard Batifort) a remercié « tous ceux qui ont travaillé dans le bon sens lors des nombreuses réunions, notamment les raseteurs dans un esprit d’ouverture rarement vu, les secrétaires de la Fédération et tous ceux qui se sont investis ».
La mobilisation a été totale. A la recherche de financement et d’aides, chacun a pris son bâton de pèlerin et sollicité mairies, conseils généraux, les Régions, les agglos, les métropoles. « Nous avons eu des promesses (notamment de l’Agglo de Nîmes qui se porterait caution d’un prêt pour payer le personnel jusqu’à la fin de l’année) mais nous avons aussi eu des demandes d’effort vers plus de professionnalisme, de représentation équitable, de projets à présenter... »
Et les professionnels donc d’entrer en jeu : l’expert-comptable M. Begout a réalisé l’audit financier pour établir la situation. Ce fut clair et net : « Au 30 septembre 2015, il manquait 40 000 €. La dégradation des comptes a débuté en 2010. Fin 2013, les clignotants étaient au rouge... Aujourd’hui, la FFCC est en état de cessation de paiement... Il manque 120 000 € ». Maître Jean-Pierre Gilles, lui, a élaboré le projet de nouveaux statuts (lire ci-dessous)ffcc,assemblée générale,course camarguaiseFrancis Trinquier (photo), conseiller technique, a travaillé sur le budget prévisionnel 2016... Très impliqué également, Hadrien Poujol a tiré la sonnette d’alarme côté assurances tandis que les clubs taurins représentés par Aimé Hugon et Christian Valat ont présenté les propositions quant aux licences et forfaits sur les courses qui évidemment vont augmenter. « On n’est pas là pour donner des leçons mais pour que la Fédération vive, avec les collèges, nous voulons équilibrer. Il faudra des efforts financiers, sinon on sera en liquidation », conclut Hadrien Poujol. Et Jacques Mailhan de renforcer : « Il n’y a pas d’intérêt personnel dans ce qui a été fait. On est tous liés les uns aux autres. Réfléchissez bien, prenez vos responsabilités et votez le 4 décembre ».


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Lors de cette assemblée générale, 197 licenciés FFCC ont émargé les listes de présence. Plus de 300 personnes étaient présentes.
Calendrier : le 4 décembre à Fourques, salle Georges-Brassens, les licenciés seront amenés à voter pour ou contre les propositions présentées. En janvier, les élus des 4 collèges éliront le nouveau conseil d’administration.
TECHNIQUE
ffcc,assemblée générale,course camarguaisePlus de DTN les raseteurs s’investissent
Le poste de directeur technique ne pourra pas être maintenu en 2016 après le départ en retraite du DTN actuel Gérard Barbeyrac.
Hadrien Poujol a exposé : « L’Association des raseteurs propose de faire appel à ceux d’entre nous qui veulent s’investir auprès des écoles de raseteurs et des jeunes de Ligue pour assurer et perpétuer le travail fait jusqu’alors ». « Qui, mieux que les raseteurs eux-mêmes, peut assumer ce rôle auprès des jeunes ? » a renchéri Jacques Mailhan.
PROPOSITIONS
Préconisations après l’audit financier : limiter et simplifier les tarifs (licences, contribution des organisateurs. Mettre en place une politique cohérente de demande de subventions (projets). Charges : renégocier le contrat de location de matériel particulièrement onéreux ; embauche d’un directeur ; se doter d’un outil de contrôle budgétaire.
Projet de statuts : conseil de 4 collèges (manadiers, raseteurs, organisateurs, acteurs) qui élira un conseil d’administration. Les membres sont élus par leurs pairs à l’intérieur de chaque collège. Ce projet devra être avalisé par le Ministère des Sports.
ffcc,assemblée générale,course camarguaiseAimé Hugon et Christian Valat ont fait le point sur le prix des licences

Licences et cotisations forfaitaires sur les courses : augmentation de la part fédérale de la licence, seuls les élèves raseteurs ne seront pas impactés, et peu pour les gardians professionnels. Pratiquement tous les autres passeront à 150 €. Forfait ajusté pour tous les organisateurs. Augmentation des agréments pour les non associatifs (exemple les mairies) et pour les spectacles de rue. Tous les détails sur ffcc.info.

 

28/01/2014

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

Dimanche 19 janvier 2014

B1TAUREAUX.jpg

 Une bonne dynamique

B2BUREAU.jpg

Près de 70 personnes à la journée de l'Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise... et de nouvelles têtes dans l'assistance. Le dynamisme de l'association plaît et cela réjouit le bureau qui se dépense sans compter pour que les trois ou quatre rendez-vous proposés soient de bons moments de partage. 

 B4AG.jpg

 Reçue à la manade Didelot dans ses confortables installations, l'Amicale a donc procédé à son assemblée générale. Après après souhaité la bienvenue, les voeux d'usage et le rappel des temps forts de 2013, la présidente a laissé la parole aux secrétaire Cyril Daniel et trésorier Eric Auphan pour des comptes rendus moral et financier très détaillés. Il en ressort une belle participation aux sorties et remise des diplômes et un effort à faire pour tenir une trésorerie équilibrée. D'où une augmentation du tarif des adhésions à 25€, 15€ pour les sympathisants. 

B3VOTES.jpgPour sa 51e année d'existence, l'association a proposé aux sympathisants (à jour de leur cotisation 2013) de voter pour élire les diplômés 2014. Le moyen de faire participer ces proches - qui suivent régulièrement les activités - à la vie et aux choix des chroniqueurs et photographes. Une première qui a stimulé l'intérêt et que le bureau analysera lors de sa prochaine réunion.

Restait plus qu'à honorer notre hôte, Daniel Didelot qui s'est vu remettre deux tableaux-photos réalisés par Christian Gellet et de profiter d'une ambiance joviale rehaussée par des agapes à la hauteur.

 

B6DIDELOT.jpg

 

Et si à l'extérieur, la pluie ruisselait sans discontinuer, les conversations amicales prenaient de l'ampleur autour des films de Jean Roumajon ou de l'ordi d'Yves Granier. Une bonne journée, vraiment !

 

B5AG.jpg

amicale des chroniqueurs,assemblée generale,manade didelot,courses camarguaises

 MARTINE ALIAGA

PHOTOS MALI, GEORGES MARTIN, CHRISTIAN ITIER, PIERRE MADEC, CHRISTIAN GELLET

Les finances : entrées 2013, 5697€, frais 6227,37€. Solde 2012 : 811,03€. Solde 2013 : 280,66€. Compte livret A : 730,24€. Solde final: 1010,90€.

Le bureau : présidente Martine Aliaga, président d'honneur André Chamand, vice-présidents Patrick Pons, Yves Bustin, Michel Naval, trésorier Eric Auphan, vice trésorier Rémy Martin, secrétaire Cyril Daniel, adjointe Josée Jimenez, membres Christian Gellet, Jean-Claude Vianes, commissaire aux comptes Denis Gouin.

Les diplômes : le taureau Reboussié manade Ribaud. Personnalité Jean Roumajon. Raseteur Hervé Perez. Manadier Jean-Louis Plo. Coups de coeur du bureau : Patrice Blanc. Coups de coeur de la fe à l'afeciouna Roland.

Un étrange individu se mêle aux invités

BREMY.jpgChapeau, lunettes, barbe noire et cape de berger... A la fin du repas, un étrange individu défile entre les tables... Patibulaire mais presque...

Un léger flottement se fait sentir dans la salle. Mais sous le masque, certains ont vite reconnu l'ami Rémy Martin grand pourvoyeur de bonbons Haribo. Et les friandises de pleuvoir dans les assiettes pour tous les grands enfants présents.

 

 

  Les plus de l'Amicale

Si le repas servi par la manade Didelot à Bellegarde fut grandement apprécié (merci Christian Barthelemy ainsi que pour la sono), l'Amicale a, à son habitude, rajouté de petites attentions bien appréciées : le café matinal de Françoise et Patrick, les tapenades de Christian et Marie-Ange, l'apéritif offert par la Sté Ricard et Pastis 51, les bonbons d'Haribo, les oreillettes et les roses des sables d'Arlette, le cidre et le coup de l'étrier.. 

**************

Les votes

B6VOTES.jpg

▼ Le manadier Daniel  Didelot

B7DIDELOT.jpg

L'ami Rémy

B2REMY.jpg

▼ Les tablées

B2TABLES.jpg

B3TABLES.jpg

amicale des chroniqueurs,assemblée generale,manade didelot,courses camarguaises

BTABLES.jpg

B5TABLES.jpg

B6TABLES.jpg

▼ Films

BFILMS.jpg

▼ Autour des fameuses archives d'Yves

BYVES.jpg

▼ Et dehors toujours la pluie....

BPLUIE.jpg

*************************

08/12/2012

AIGUES-VIVES

Samedi 1er décembre 2012

L’Union taurine fait part de son assemblée générale 

union taurine d'aigues-vives,assemblée générale,courses camarguaises

"Dans une ambiance conviviale et riche en émotions, l’Union taurine Aigues-Vivoise a présenté son assemblée générale devant une affluence très importante d’aficionados.
Juste avant de présenter son bilan moral et financier, le club taurin a dédié son assemblée à Jérôme Agniel (photographe taurin et ami du club taurin) et Luc Péro (chroniqueur taurin Midi Libre la Provence).
C’est avec le sourire que le président, Jérémy Serrano, et son bureau dévoilent l’affiche de la 7e Cigale d'Or avec des taureaux classiques et barricadiers. Elle se déroulera le 12 ma. A ce propos, le président n’a pas hésité à crier son mécontentement envers la Fédération française de course camarguaise, vu le nombre de courses annoncées au Trophée de l’Avenir ce jour-là. 11 courses classées dans cette catégorie, ce qui fait 66 raseteurs à l’Avenir ou actuellement, seulement 35 sont classées au trophée (le spectacle sera triste ce week-end là).
Mais le club taurin ne baisse pas les bras, vu l’affluence aux arènes d’Aigues-Vives ainsi qu’à ses animations traditionnelles (bistournages, ferrades, lotos et soirées). Un programme riche et varié pour le plus grand bonheur des membres du club taurin.
C’est à la fin de ce bilan, que la manade Julien Leron reçoit le premier trophée Bous Al Carrer (spectacle de rue espagnol) pour la meilleure abrivado de la saison Aigues-Vivoise, ainsi qu’un coup de cœur aux Arlésiennes pour leur bénévolat et la sauvegarde de nos traditions et de nos cultures en portant le costume provençal tout le long de l’année.
Le président clôturera cette soirée avant le verre de l’amitié, en remerciant toutes les personnes œuvrant à ce club taurin, et en leur souhaitant que 2013 soit celle d’une véritable passion partagée". 

 union taurine d'aigues-vives,assemblée générale,courses camarguaises

***********************


09/02/2012

ACTO : ASSEMBLEE GENERALE

Samedi 4 février 2012 à la manade Raynaud

Pas si "Bisounours" que ça !

 acto,assemblée générale,course camarguaise

Le bureau de l'ACTO :
Rémi Dumas, Aurélien Laget, Sébastien Gonfond et Christian Garrido

Il y a des réunions où l’on tourne autour du pot sans oser aborder le fond des choses. Pas à l’ACTO. Au nom des 39 clubs taurins qui la composent, le président Sébastien Gonfond, tout en prônant toujours le dialogue avec toutes les parties prenantes de la course camarguaise, a listé les questions qui font débat, lors de l’AG de l’ACTO, dernièrement  à la manade Raynaud. Un président conciliant mais pas si “bisounours” que ça.
Après les comptes rendus moral et financier d’Aurélien Laget et Christophe Garrido, le débat s’est largement ouvert. Laurent Hénin n’occultant aucun point.  Le secrétaire de la FFCC se montrant très disponible, pédagogue mais pas convaincu ni convaincant sur tous les sujets et avouant parfois ses limites : “Le Ministère des Sport veut de la stabilité... Nous risquons de perdre son agrément. Depuis 1975, des accords ont été signés (notamment sur l’URSSAF)... C’est compliqué. On ne pourra pas tout résoudre en un an”.
Premier sujet : Ça coince entre les clubs taurins et les grandes arènes... Le dialogue a été rompu, il y a des problèmes de concurrence (Ligues, courses gratuites...) et surtout de contribution financière. En effet, si les CT reversent 0,20€ sur un billet d’entrée à la FFCC, les grandes arènes, elles, ont négocié un forfait qui leur est très favorable.
Laurent Hénin: “Les grandes arènes demandent la baisse des attributs en contrepartie de l’annulation du forfait. La FFCC propose de réunir tous les organisateurs... Si la Fédé demande un effort au CT, il sera demandé aux grandes arènes un effort équivalent”
Effectivement, confrontée à des problèmes de trésorerie, la Fédé a demandé aux clubs taurins une augmentation des licences. Mais “Où est passé l’argent de la Fédé?, demande Sébastien Gonfond, nous sommes prêts à payer plus mais nous voulons savoir le pourquoi?”
Laurent Hénin: “Nous avons perdu la subvention de la Région qui a été reversée à une école taurine... (à Barcelone semble-t-il, ndlr). On a aussi perdu 10 000€ du Ministère car on ne s’est pas entendu... Mais nous avons rendez-vous fin mars à la Région”.
- Et pour la “Fe di biou”, l’appel d’offres a-t-il été lancé?
- L. H.: “Non, mais cette année, nous allons économiser 7 000€ sur la Fe di biou, elle va être excédentaire...”
Autre point d’achoppement, le poids de l’AGNS sur la Fédé.
Sébastien Gonfond: “Les gardians amateurs aident certes les manadiers mais n’apportent rien à la course camarguaise... Nous devrions demander la dissolution de cette association, qu’ils se retirent ou qu’ils restent à leur place”.
Laurent Hénin : “Serge Evesque est d’accord pour diminuer l’importance de son vote”.
Reste que les modifications de statuts de la Fédé doivent passer par une assemblée générale et qu’on ne voit pas comment ils pourraient changer (sous entendu au détriment de l’AGNS) si celle-ci, forte de plus de 400 licenciés, est la seule à pouvoir faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre...
L’ACTO poursuit donc son dialogue avec les raseteurs, les manadiers, le Trophée Taurin, les présidents de course..., regrette que les clubs taurins soient scindés en deux associations, espère renouer avec les grandes arènes, et si elle ne se positionne pas contre la FFCC, elle ne signera pas un chèque en blanc.
Réaliste et optimiste, Sébastien Gonfond renvoyait l’assemblée au verre de l’amitié en concluant: “Il y a encore des bons taureaux, de bons raseteurs et des spectateurs qui payent leur place...”
Ouf !

Texte et photos
Martine ALIAGA

acto,assemblée générale,course camarguaise

****************************

12/01/2012

AETCC : ASSEMBLEE GENERALE

Samedi 7 janvier 2012

Des éleveurs vigilants
et droits dans leurs bottes

aetcc,assemblée générale,course camarguaise

Au Mas de Rousty, il est une rencontre annuelle où l’on se rend presque que pour le plaisir. Dernièrement, les manadiers de l’Association des éleveurs de taureaux de course camarguaise rencontraient la presse taurine pour dresser le bilan de la saison 2011 et établir leurs prochaines pistes de travail. Accueillants et ouverts, Françoise Peytavin, Francis Fassi et Rogé Andréo ont listé les thèmes abordés lors de leur longue après-midi avec les autres membres de l’AETCC.
La priorité… l’état sanitaire du cheptel: « Les règlements mis en place sont suivis, les gens sont plus sérieux et plus vigilants donc les résultats sont meilleurs. Grâce à une bonne collaboration avec les Services vétérinaires, les petits problèmes par ci par là sont vite résolus. Au niveau national des zones touchées, nous sommes aussi sur la bonne voie ».
La saison des courses 2011: « Beaucoup de nos manades sortent maintenant régulièrement aux As, et d’autres ont fait leurs premiers pas à l’Avenir. On sent que la machine est en route ». Et la qualité des taureaux et vaches du très le bel anniversaire des 25 ans au Grau-du-Roi en juin dernier en a attesté. Tout comme la place de finaliste du Trident d’Or de la manade Saliérène.
Malgré la réglementation des camions de transports d’animaux de plus en plus contraignante et le prix de location des taureaux trop souvent à la baisse, l’AETCC positive avec des projets où elle s’investit.
aetcc,assemblée générale,course camarguaisePour exemple, celui porté avec enthousiasme par Rogé Andréo (◄ photo) pour promouvoir les jeunes taureaux et vaches (3 à 5 ans) des membres de l’Association. Un Trophée des jeunes pousses est en cours de création avec des courses de sélection (avril mai) qui se dérouleront au Crès rasetées par les écoles taurines de Vendargues et Baillargues. Les meilleurs des élevages se produiraient en ouverture de la fête d’été de Baillargues. Bétail né et marqué de l’élevage évidemment, c’est le cheval de bataille de l’AETCC.

Au niveau économique, l’association travaille aussi sur les achats de matériel groupés pour de meilleurs prix, le développement et la valorisation de la vente directe de viande de taureau.
Et si deux nouvelles manades entrent à l’AETCC (Les Termes et Tournebelle), l’association reste vigilante sur le métier d’éleveur et naisseur et se méfie des dérives. Professionnalisme et dynamisme, voilà les caractéristiques que le trio Peytavin, Fassi, Andréo (réélu dans ses fonctions par ses pairs) entend bien défendre. 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Le juste prix

Lors des discussions, Françoise Peytavin souligne une dérive sur le prix de location des taureaux. « Certains organisateurs diminuent de plus en plus les tarifs ». « Avec des échéances très très longues », renchérit Francis Caillan. Conséquence : l’équilibre fragile des comptabilités des élevages est mis en danger. « Nous  demandons que notre travail de manadier soit respecté. Il faut que nous soyons payés correctement et rapidement ». « Même si certains petits clubs taurins font des efforts », l’AETCC veille sur une plus juste rémunération vu les efforts conséquents de ses élevages à mener des taureaux de qualité. Dont acte.

aetcc,assemblée générale,course camarguaise

**********************************************



30/11/2009

ASSEMBLEE GENERALE DES PRESIDENTS DE COURSE

Dimanche 29 novembre à la manade Anne et Yves Janin

 

PROPOSER, DIALOGUER, ECHANGER

 

JAN1.jpg

Yves Janin a clôturé l'assemblée

L'assemblée générale de l'association des présidents de courses est ouverte, depuis sa création - en 2007 - à tous, aficionados et bien sûr tous les présidents, membres ou pas. Pour cette 3e AG, une vingtaine de membres étaient présents sur les 35 de l'asso. (représentant un maximum de pistes car si une centaine de présidents sont licenciés à la Fédé certains n'animent qu'une ou deux courses dans la saison).

Face aux adhérents, Marc Moucadel, président ; Jacques Valentin, secrétaire ; Claude Chevalier, trésorier ; André Turquay représentant la FFCC et on entrait vite dans le vif du sujet avec le compte rendu moral de Jacques Valentin : "lors des sept réunions du bureau ont été évoqués des problèmes de présidence à Beaucaire, Mauguio, etc. ; la commission de discipline de la FFCC ne prend pas les décisions assez rapidement ; la condamnation par cette même commission de Marc Moucadel à 12 mois de suspension avec sursis  est une injustice"... Rapport adopté à l'unanimité. Claude Chevalier, trésorier, a présenté un solde positif de 339,90 €. Précision du président : une subvention du conseil général du Gard devrait dans les prochains jours être reversée à l'association - via le FFCC - et  servira à équiper les présidents d'une tenue commune (à suivre).
Vote du bureau : l'ensemble du bureau (Moucadel, Valentin, Chevalier, Gibert, Arnaud) se représente, il est élu à main levé.
Dans les questions diverses, Marc Moucadel revient sur la place de l'APCC au bureau de la FFCC promise par Henri Itier mais non avérée aujourd'hui. "L'asso. des présidents de courses doit être représentée au bureau tout comme celle des raseteurs, à l'égal des manadiers". Siégeant, en revanche,  à la commission fédérale "statuts et réglements", le président Moucadel explique que la proposition de nomination des présidents de course par la Fédé ne sera pas mise au vote  au comité directeur car refusée par cette commission.  Mais des propositions concrètes ont été faites et seront présentées au vote : primer dans un premier temps la cocarde et le 1er gland puis le 2e gland ; exclure immédiatement raseteur ou tourneur en faute  plus le quart d'heure suivant ; efforts à faire pour une commission de discipline plus rapide et (suite à une question de Philippe Gibert), l'entrée en piste des tourneurs sera précisée dans le réglement de la FFCC. . Marc Moucadel insiste : "Seul le dialogue peut apporter des solutions, d'ailleurs une réunion avec le président des raseteurs et des manadiers est prévue". Motif que reprenait Patrick Bonton, conseiller général gardois du canton Rhony Vidourle, "toutes les parties de la course camarguaise ont intéret à se rassembler... et à faire avancer les choses". Nicolas Noguera, président de l'Association des raseteurs, tenait par sa présence à assurer les présidents de course de l'intérêt qu'il portait à une intelligente discussion et collaboration entre les deux parties. Restait à Yves Janin de conclure brillamment avec tout le poids et le recul que lui confère sa grande expérience des bêtes et des hommes.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

APRES LES TRAVAUX DE LA REUNION
LE COTE LUDIQUE AVEC LA VISITE DES TAUREAUX

 

JAN2.jpg

▲ Les cocardiers.

Parade des cabestros

 

JAN3.jpg

******************************************