Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/05/2012

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 6 mai 2012

BAROUDEUR ET GASTABOÏ
DANS UNE SUPER COURSE

Outarka l'échappe belle
surpris par la vistesse de Baroudeur


le grau-du-roi,baroudeur de martini,gastaboï de guillieerme,course camarguaiseEntrée : une demi-arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Jacques Valentin.
Raseteurs droitiers : Auzolle, Bruschet, Cano, Jockin, Outarka. Gauchers : A. Benafitou, N. Benafitou (sort à l’entracte touché au genou), Ouffe. Tourneurs : Dunan, Kerfouche, Labrousse, Sanchez.


Des cocardiers qui jouent, chacun, une très bonne partition dont Baroudeur et Gastaboï sont les notes de tête, des raseteurs au diapason et Maître Daniel à la baguette. Les spectateurs sont repartis ravis du Grau. Le seul raseteur de l’Avenir,

le grau-du-roi,baroudeur de martini,gastaboï de guillieerme,course camarguaiseGuillaume Cano s’en sort bien face à des taureaux de ce très bon niveau.
Pandora (Layalle).- Il s’améliore au fil des minutes et toujours cette corne dangereuse qui ratisse au ras des planches. Des séries, des enfermées, et des poursuites corsées. Sélectionne sur la fin et rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Nicolas (Janin). - Riposte cornes dardées et enfile des séries toniques. Attentif, anticipe un départ de Bruschet qu’il serre jusqu’aux planches. Coince la jambe de N. Benafitou à la planche, écarte énergiquement les tourneurs, serre encore N. Benafitou. 10 minutes, 5 Carmen plus retour.

le grau-du-roi,baroudeur de martini,gastaboï de guillieerme,course camarguaiseBaroudeur (Martini).- Affiche son sérieux et sa domination et quand il se place, il n’y a pas foule pour le passer. Outarka se lance, Baroudeur le rattrape et le bouscule, lui infligeant deux estafilades dans le dos. Froid, déterminé, Baroudeur ne laisse rien passer. Supérieur, il rentre ses ficelles, prêt pour le haut niveau. 2 Carmen et retour.
Radjau (Paulin).- Vite débarrassé des premiers attributs, met toute sa puissance dans les poursuites. Pas vraiment titillé aux ficelles, il se livre bien à la poursuite de Cano, passe le mourre sur Bruschet, conclut sur Ouffe, et répond présent dans les enchaînements. Un peu naïf encore mais de belles promesses dans ses 13’5. 4 Carmen et retour.
Pescaïre (Lagarde).- Prend des séries plein pot avec volonté et quelques conclusions cinglantes. Mais les dernières minutes, il se réserve de trop. Ainsi rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Gastaboï (Guillierme).- Chaud comme la braise. Avec une énorme bravoure et beaucoup de punch, il enchaîne les actions musclées aux planches, qu’il brise à plusieurs reprises (Ouffe, Jockin). Pas un seul raset sans réponse, en 13 énormes minutes qui font à juste titre s’enflammer les arènes. Plus de dix Carmen pour un très grand Gastaboï.
Chambao (Bon, hp).- Une seule corne mais un sacré pétard pour finir en fanfare cette très bonne course saluée d’un Carmen général.


TEXTE ET PHOTOS
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Cano, 14 points.
Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 2 ; Jockin, 1.

Gastaboï en pleine forme

 le grau-du-roi,baroudeur de martini,gastaboï de guillieerme,course camarguaise

le grau-du-roi,baroudeur de martini,gastaboï de guillieerme,course camarguaise

***************************************


24/04/2010

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 24 avril 2010 - Trophée de la Vigne et des Etangs, 1re journée

 

BAROUDEUR LA BONNE SURPRISE DE LA MANADE MARTINI

 

JA.jpg

Baroudeur de Martini et Jérémy Aliaga

 

Entrée : 1/3 d’arène. Org. : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Gautier (sort au 3e, ennuis musculaires), Jourdan, Miralles. Gauchers : Aliaga, Clarion, G. Perez. Tourneurs : Beker, Cuallado, Grando, Zerti.


Bonne première course pour le Trophée de la Vigne et des Etangs avec une bonne surprise : la découverte à ce niveau de Baroudeur de la manade Martini, 6 ans, tout juste sorti des Ligues. Les cinq autres ont été agréables à suivre avec un travail correct des blancs parmi lesquels Aliaga qui "score" dans son pays natal.
Malibu (Ricard).- Un premier qui se livre et ponctue les séries en se soulevant à sept reprises dont un gros coup après Jourdan. 11’30 rythmées. 7 Carmen et retour.
Le magnifique Emir (Nicollin) ne refuse rien et s’engouffre après les hommes pour de beaux enchaînements. La pression sur la 2e ficelle lui sied, il se chauffe et la rentre. 4 Carmen et retour.
Baroudeur (Martini).- De l’énergie à revendre et un placement rigoureux. Une magnifique enfermée sur Jourdan (3e minute) et les hommes regardent d’un autre œil ce petit taureau qui tient pied à tout. Dangereux jusqu’au ras des planches, il défend âprement son terrain. Aliaga cueille le second gland à la 10e. Et Baroudeur rentre aisément ses ficelles qu’il défend avec des anticipations et des séries où il ne lâche rien. 3 Carmen et retour.
Calendrin (Nicollin).- Un brave partenaire qui livre de belles poursuites. Parfois un peu décollé, il fait balbutier les blancs qui partent à l’assaut dans le désordre. 2 Carmen et retour.
Djamgoa (Ricard).- Remuant et autoritaire, les hommes mettent un moment à cerner son comportement. De la puissance dans l’action, de l’attention, il inspire la méfiance. Beaucoup de rasets à blancs puis une grosse série et 12 minutes pour les glands. Rentre ses ficelles sans problème. 1 Carmen et retour.
Belvedim (Martini).- Un peu vert encore pour ignorer les "coquinades" des blancs. Placement impeccable... quel moral et quel cœur dans les enchaînements ! A la 13e, il a encore du jus pour des séries et même s’il tire la langue, à 6 ans, il s’est battu jusqu’au bout. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

 

Martine ALIAGA
(photos Luc PERO)


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 24 points ; Gautier, 8.

 

BEL.jpg

Belvedim et Jourdan
Encore vert le deuxième espoir de Martini
mais quel coeur !

***************************************