Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/09/2015

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Jeudi 17 septembre 2015 - 1re journée du Trophée de la Mer

Bastien Four fait la course en tête

le grau-du-roi,1re journée du trophée de la mer,bastien four,course camarguaise

La 2e ficelle de Sugar dans le crochet de Bastien Four

 

Elégant, efficace, Bastien Four met son empreinte sur la 1re journée de la Mer. Avec Jérémy Aliaga, peu payé de son travail, et Sabri Allouani, toujours là et bien là, le Saintois mène la course de la plus belle des manières. Une belle équipe de raseteurs où Cadenas et Katif sont un peu en dessous des attentes.

Côté cocardiers, Agassoun de Blanc est un premier qui ne se laisse pas manoeuvrer et, par deux poursuites serrées (Cadenas, Allouani), montre son caractère intempestif (11 minutes). Canio de Blatière-Bessac, attaqué tambour battant, réagit avec volonté et reste à l'affut de la moindre faute, comme cette dangereuse finition après Four. 6 minutes. Aïoros des Baumelles affiche sa difficulté. Tricote des cornes face à une équipe de crocheteurs motivés, et riposte cornes pointées. Guerrier bien affûté, il s'engouffre dans des séries soutenues. Allouani, par deux rasets bien "templés" fait soupirer d'aise les connaisseurs. Zekraoui chahuté dans le berceau des cornes. Les hommes ne le lâchent pas, lui fait le tri pour un très bon quart d'heure où il rentre ses ficelles.

Frédéric Bon reçoit un bouquet des mains de Vincent Ribera et du maire Gérard Crauste pour marquer la despedida de Clodomir. Le cocardier finissant sa carrière sur un très bon cite de Sabri honoré d'un non moins beau coup de barrière. Carmen !

A son habitude, Sugar de Nicollin raccompagne de ses longues cornes toutes les invites. Aliaga et I. Benafitou passent juste. Sugar répond consciencieusement et accélère, change de terrain. Anticipations sur Aliaga, Allouani, Four pour 13'30 agréables.

Bayle de Vinuesa sélectionne, répond cabré à quelques actions (I. Benafitou, Katif) et garde ses glands 10 minutes. Se retient parfois mais livre un beau combat sur la fin avec des finitions appuyées (Allounai, Cadenas, Katif) et garde ses ficelles.

Volontaire et vaillant, Chico de Lautier pousse les hommes à la confiance, il se livre sincèrement et sur un fort tempo. Mais gare, il voit tout et peut accélérer dangereusement. Ziko démarre à l'aventure, Chico lui fait traverser toute la piste plein gaz. Intelligemment, le cocardier se ménage quelques instants de récupération puis relance les duels pour lâcher sa 2e ficelle à 14'20. Bon taureau.

Dommage que les blancs laissent tomber Trancardel de Bon (hp). Pas assez incité, le taureau s'en tient à une prestation cocardière et finit ses actions au ras des planches. Un saut par surprise où un spectateur manquant de réaction, frôle la catastrophe et termine ses 12 minutes avec ses ficelles.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

15/08/2015

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Samedi 15 août 2015

Mon podium : Katif, Four, Greco

BlogGRAUGRECO_2.jpg

Les vainqueurs du 1er Souvenir Etienne-Mourrut,
Ziko Katif et Greco de Saint-Antoine

La fête attendue du 15 août a bien eu lieu. Arènes très bien garnies (mais pas archi pleines), superbe capelado très appréciée avec la Reine d'Arles, un premier taureau de combat, de vérité, Boer de l’Occitane, un bon Optimus des Baumelles, pétaradant, dont trois minutes de feu extraordinaires, et un Greco, froid et guerrier, qui tient les hommes en respect, qui tape méchamment après les droitiers et avec qui Katif forme un duo dangereusement explosif.

Avec Ziko, Four fait un retour en forme de toute beauté, Allouani fait les rasets qu’il faut quand il faut, le reste des blancs travaillant à divers degrés mais toujours dans une entente cordiale. 

Au final, une bonne impression pour ce 1er Souvenir Etienne-Mourrut, remporté par Katif et Greco

MARTINE ALIAGA

PHOTOS LAURENT SONZOGNI ET MALI

 

bloggrauOPTIMUSPHLS.jpg

▲ Optimus des Baumelles et Bastien Four

▼ Allouani et Boer d'Occitane

BLOGGRAUBOERALLOUPHMALI.jpg

**********************

Hommage aux femmes de Camargue

avec Mandy Graillon

 

bloggraucapelado_2.jpg

 

********************

02/09/2012

LATTES *AS*

Dimanche 2 septembre 2012

Bastien Four, Lou Pastre, Hébus et Mithra

Un parfum saintois flotte sur Lattes, les raseteurs Four, Oufdil, Ayme ont fait suivre leurs supporters et la manade Layalle a mené Lou Pastre.
Reste que si Lou Pastre justement, Hébus et Mithra ont de belles qualités, les blancs n’auront pas tout mis dans la balance pour les faire briller. Bastien Four, lui, esseulé sur sa gauche (avec Clarion) fait la course en leader et paye de sa personne avec Hébus. Les autres raseteurs travaillent par à coups, c’est bien quand ça démarre mais ça démarre peu.
Les deux premiers taureaux, c’est vrai, n’ont pas été très engageants. Angelus de Lautier calé dans son angle est raide mais quand ont le rentre alors la répartie est frappante (Auzollle, 3 fois, Gleize). Ramène ses ficelles.
Kéké d’Agu semble ne pas avoir surmonté son handicap visuel. Remuant, il fait du large mais, quand il perd l’homme de vue, il lâche la trajectoire. Four tente, Ayme l’intéresse pour une réponse à la hauteur. Mais c’est peu. Les ficelles rentrent.
Lou Pastre (Layalle) réveille les spectateurs. Des explosions aux planches pour ce cocardier qui se livre avec envie. Des enchaînements, des conclusions et de grosses finitions (Four, Rey). A mi-course, se pose et répond du tac au tac quand ça s’anime sur sa 1re ficelle. Un beau duo avec Four. 5 Carmen et retour avec une ficelle.
Hébus d’Agu maîtrise. Cocardier, placé et rapide, il attaque par une poursuite émotionnante après Rey qui se fait des frayeurs. Four pose la main, Auzolle est serré de près, Gleize vivement raccompagné. Plus une jolie anticipation notamment sur Four. Lequel traîne un peu à la tête, Hébus frappe et lui zébre la fesse (plus un coup au genou ? cheville ?). Vigilant, Hébus guette, chasse, et rentre aisément sa 2e ficelle. 5 Carmen et retour.
Villazon (Blatière-Bessac) court partout et prend les rasets de passage. Bacèle après Auzolle et s’évade dès que possible. Méchant, inconstant, peu enclin à droite... On l’a vu plus participatif. Bref, les droitiers lâchent l’affaire et Villazon rentre ses ficelles.
Mithra de La Vidourlenque, du haut de ses 12 ans affiche une belle santé. Sans trop se fixer mais avec un cœur énorme, il enfile agressivement les coups de barrière. Superbe action avec Bastien Four où il traverse les planches, réitère sur Gleize, S’envoie sur Rey (2 fois). Chaque sollicitation est gratifiée, enchaînement, conclusion. Du bon Mithra qui entend 8 Carmen et retour.
Ce n’est pas aujourd’hui que le jeune Biterrois (4 ans) de Rouquette apprendra son métier. Mais montre à quelques reprises qu’il a de la gnacque dans des séries promptement honorées dans un registre classique. Placement, quelques enchaînements, une conclusion où il met la corne et retour au toril avec ses ficelles. Des Carmen.


MARTINE ALIAGA

Entrée : 2/3 d'arène. Organisateur : CT Lou Méjean. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Gleize, Rey, Ayme, Oufdil. gauchers : Four, Clarion. Tourneurs : Sanchez, Garrido, Molins, Fouque.

Trophée des As : Four, 19 points ; Auzolle, 8 ; Rey, 8 ; Aypme, 6 ; Gleize, 3 ; Clarion, 2.

17/08/2011

LANSARGUES *AS*

Mercredi 17 août 2011

RADJAU CARBURE AU SUPER

lansargues,as,radjau,saint-omer,bastien four,courses camarguaises

Cocardier aux grosses finitions, Radjau impressionne


Saint-Omer a du jus et Bastien Four encore des réserves

 

Entrée : plein. Organisateur : comité des fêtes. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Ayme, Auzolle, Jockin, Jourdan, Matray, Gleize. Gauchers : Four, Ouffe (sort au 5e), Oleskevich. Tourneurs : Kerfouche, Rouveyrolles, Dunan, Sanchez, T. Garrido.

Le soleil tape plein pot, les raseteurs paient l’accumulation des courses et n’ont plus d’essence dans le moteur, certains cocardiers tournent au ralenti, même le public semble léthargique. Par moments, on a frôlé la panne sèche. Mais la bonne humeur revient avec Saint-Omer et surtout Radjau, et puis c’est la fête...
Loïc Auzolle score et Bastien Four semble avoir encore des réserves pour les plus beaux échanges.
Saphir (Lautier).- Statufié dès la 4e minute, il donne de maigres ripostes. 9 minutes 30.
Arrogant (Saumade).- Un beau gabarit d’entrée dans le coup. Placé, il met tout son poids dans ses réparties et envoie la corne au contact ou en finition. A la 2e ficelle, tout comme celle des hommes, sa motivation connaît des hauts et des bas. 11 minutes.
Daudet (Fabre-Mailhan).- Il est de bonne composition pour des séries soutenues et parfois s’évade sans prévenir avec un petit coup de revers par moments. Finalement, il use les blancs et, sans avoir refusé un seul raset à ses 9 opposants, rentre ses ficelles.
Indien (Cuillé).- A son rythme - tranquille aujourd’hui - il gère la piste et se contente de repousser les attaques, il est vrai peu nombreuses. Four dans de belles longueurs pour 10 minutes les pompons. Le public réclame plus de travail, alors Auzolle l’embarque et Indien se jette, Four encore. Les ficelles resteront sur les cornes. 3 Carmen.
Saint-Omer (Guillierme).- Lui a encore le plein d’énergie et de ses larges banes raccompagne jusqu’au ras des planches, et parfois au-dessus. Les blancs sont en panne, pourtant Saint-Omer s’offre, et explose après Matray et Jourdan. Four qui a fait tous les rasets d’attaque s’octroie la 2e ficelle à la 12e. 3 Carmen.
Beleu (Lou Pantaï).- Chasse et, au passage, laisse ses premiers attributs. Pas étouffé mais toujours prêt à participer comme sur ces beaux cites de Matray, Ayme. Mais il s’ennuie, promène et saute. Termine par une série et un coup aux planches sur Auzolle. Rentre une ficelle avec 3 Carmen.
Radjau (Paulin, hp, 10 minutes).- Il carbure au super et veut en découdre. Attentif, puissant, un cocardier aux grosses finitions. Cogne après Matray, Oleskevich, Four, traverse les planches après Four, anticipe Auzolle, et coup final après Four. 6 Carmen.

 


MARTINE ALIAGA
Photo MARLENE VIANES


Trophée des As : Auzolle, 12 points ; Four, 7,5 ; Ayme, 2,5 ; Matray, 2 ; Ouffe, 1,5 ; Oleskevich, 1,5