Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/05/2010

EYRAGUES *AVENIR*

Dimanche 23 mai 2010

BAYADOR MAITRE DU JEU
CAMERONE EBLOUISSANT
Eyragues 23 05 035.jpg
CAMERONE - Moine

Entrée : ½. Organisateur : CT La Bourgine. Présidence : P. Pancin. Raseteurs droitiers : Estevan, D Maurel, Moine, Savajano. Gauchers : Errik, Ferriol, L Galibert, Martin. Tourneurs : Duran, Lieballe, D. Martinez, F. Garrido.

Une course avec des hauts et des bas mais à cause de l’ordre de sortie. Camerone doit reculer, Grasiélito doit avancer, Lou Seden aurait pu être hors point et Bayador dans les points. Les blancs travaillent sans relâche et aucune ficelle dans les points ne rentre. Côté points Ferriol totalise.
Eyragues 23 05 039.jpgGénéreux sur toutes les sollicitations, BLODART (Félix) ne termine pas ses actions et ne résiste que cinq minutes. 2 Carmen et rentrée.
◄CAMERONE (Paulin-Niquet) se jette immédiatement dans la bataille. Presque une vingtaine d’actions puissantes haut et fort après des légionnaires blancs très actifs. Méchant, vif et intelligent dans ses déplacements, il termine éprouvé mais sous les bravos du public. A suivre. 8 Carmen et rentrée.
CHOUAN (Lafon) défend rapidement ses ficelles. Dix minutes crescendo au cours desquelles il est brouillon mais tape après Ferriol et passe la tête sur Estevan et Errik. 3 Carmen et retour.
Cocardier, HAUTURIER (Fabre-Mailhan) se défend près des planches. Sérieux mais sans son punch habituel, les hommes en prennent la mesure. Malgré quelques belles anticipations il s’incline sur le fil après une bonne défense. 5 Carmen et rentrée.
Eyragues 23 05 106.jpgGRASIELITO (Chapelle) a de fortes accélérations à droite mais à gauche il pêche dans l’engagement. Il se bat jusqu’à mi-course puis il baisse d’intensité et lui aussi s’incline sur la sonnerie. 3 Carmen.
Sans difficulté, LOU SEDEN (Lapeyre)   fait preuve d’une vaillance hors du commun. Sans refus il se bât avec un cœur énorme jusqu’à épuisement pendant onze minutes. 4 Carmen et retour.
BAYADOR (Les Baumelles)► c’est l’épine dans le pied des raseteurs. Attentif, l’œil à tout, les cornes vers l’avant avec une vitesse fulgurante mais hors point. Le combat n’aura pas lieu et seul Moine coupe la cocarde à la douzième. Il saute seul, revient seul aussi mais il ne faudrait pas qu’il s’ennuie au risque de gâcher un réel espoir. Carmen de domination totale au retour. 

Texte et Photos Eric AUPHAN

 

Trophée de l’Avenir: Ferriol (27) Errik (11) Maurel (9) L Galibert, Martin (4)

Trophée des Raseteurs: Estevan (11) Moine (8) Savajano (4)