Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/07/2018

BEAUCAIRE *AS*

Lundi 30 juillet 2018

La Palme d'Or à Youssef Zekraoui

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

Youssef main au frontal
sur Attila

Meilleur cocardier, Cupidon de Paulin (6e)

Raset d'Or à Yacin Naïm

Amine Chekade blessé par Caruso de Saumade (3e)

Dernier raset de Benjamin Villard à Beaucaire

Très belle prestation autoritaire et dominatrice
d'Optimus des Baumelles (5e)

Des trois courses de la Palme d'Or, cette finale est la plus complète et la plus intéressante : la première (11h, le 15 juillet) a manqué d'implication des hommes mais a enregistré les bonnes prestations d'Ourasi et de Jupiter et déjà la main mise de Youssef Zekraroui ; la deuxième (le 22 juillet), où l'indiscipline des tourneurs a noyé l'implication de Lebrau et le final retentissant de Timoko et fait passer au second plan les très beaux rasets de Zekraoui, Marignan et Naïm.

En ce lundi de finale, le climat s'est apaisé en piste, et si la course tarde à prendre du volume (Coubertin inexistant et Laos, austère et compliqué, mais intéressant dans les difficultés qu'il pose aux hommes), c'est - malheureusement - l'accident d'Amine Chekade face à Caruso qui va faire monter l'intensité. Alternant placement et déplacement, Caruso va se battre pour défendre ses ficelles et en rentrer une.

Attila, même s'il manque de pétard, va se soumettre sur un bon rythme face à l'implication des hommes, notamment Zekraoui, Errik, Naïm, Marignan.

▼ Optimus sur Errik

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

 

Mais c'est avec Optimus que l'ampleur de la finale va se délier. Bon gestionnaire de l'espace, le cocardier des Baumelles fait preuve de maîtrise, de méchanceté et oblige les hommes à sortir le grand jeu. Ses conclusions brutales sur Naïm (coincé à la cheville), Errik, Zekraoui, le font craindre. Le 2e gland à 13'30, les ficelles au toril en patron.

▼ Optimus coince la cheville de Naïm

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

Cupidon, dans un autre registre, fait le spectacle de belle manière. De très belles longueurs avec Cadenas, Naïm se déchaîne soutenu par le public, les emportements aux planches sont d'ampleur (Errik, Ciacchini, Naïm) pour une belle prestation et le prix du jour.

Kouros (Fabre-Mailhan).- Motivé aux planches et vif sur les enchaînements mais un peu tendre et la 2e ficelle à Benjamin Villard sous les bravos

MARTINE ALIAGA


▼ Naïm-Cupidon
un duo percutant

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

 

La course

Attila de Lautier, Optimus des Baumelles et Cupidon de Paulin sont le trio majeur de l’après-midi. Ce dernier remporte les suffrages du jury. Youssef Zekraoui gère son avance et s’offre la Palme d’Or 2018. Chekade, le malheureux, subit un gros coup de corne par Caruso. Cadenas reprend le crochet et n’a rien perdu. Le jeune Naïm se met en évidence et s’éclate sur le 6e taureau. Villard est mis à l’honneur pour son dernier tour dans la piste beaucairoise.
Coubertin (Cuillé).- Une mise en bouche difficile à digérer. Peu d’efforts, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Une ficelle au toril.
Laos (Cyr).- Il reste stoïque sur les invitations des gauchers. Placé, solide, il ne s’éparpille pas. Enferme Chekade (1 Carmen). Difficile à manœuvrer aux ficelles, il en reste propriétaire.
Caruso (Saumade).- Se déplace beaucoup au début, puis à la 5e minute, sur un départ hasardeux, Chekade est obligé de se coucher. Le taureau lui passe dessus et lui inflige un gros coup de corne. Le chrono est arrêté, le raseteur intègre vite l’infirmerie et Daniel Siméon propose de faire l’entracte. A la reprise, Cadenas, Marignan et Zekraoui imposent leur tempo à Caruso. Zekraoui pour la 1re ficelle, la 2e au toril. 2 Carmen et retour.
Attila (Lautier).- Attaque sur un bon rythme même s'il lui manque son intensité habituelle. Les enchaînements, nombreux, et poussés jusqu'au ras des planches, le font briller (Zekraoui, Charrade). Après Zekraoui, Errik, Attila pousse fort pour 13'30 minutes honnêtes. 6 Carmen et retour.
Optimus (les Baumelles).- Anticipe Marignan, à la 6e coince la cheville de Naïm. Une gestion de course maîtrisée entre séquences rapides, tranchantes et spectaculaires et des moments de récupération avec métier. Errik et Zekraoui pour ses plus belles actions. 5 Carmen et retour, avec ses ficelles.
Cupidon (Paulin).- Zekraoui allume la mèche, Ciacchini se fait tamponner deux fois, Cadenas nous sort des rasets d’école, et Naïm prend le pouvoir à gauche et fait briller le taureau (3 fois). De forts engagements dans ses poursuites, Cupidon finit avec panache ce qu’il entreprend. Il perd une ficelle au terme d’un très bon quart d’heure. 9 Carmen et retour.
Kouros (Fabre-Mailhan, hp).- Cadenas l’embarque en musique, tape derrière Naïm et Ciacchini. Villard lui ravit sa 2e ficelle. Un peu léger face à cette équipe, 10 minutes, 3 Carmen.
 
JEANNOT
Photos C. ITIER
 
Course du lundi 30 juillet.
Entrée : 3/4 d’arène. Org : mairie. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Charrade, Cadenas, Ayme, Ciachini, Marignan, Chekade, Villard. Gauchers : Zekraoui, Naim, Allam, Errik. Tourneurs : Dunan, Beaujard, Kerfouche, Lopez, Bensalah.
Trophée des As : Zekraoui, 24 points ; Marignan, 16, 5 ; Ciacchini, 15 ; Naïm, 10, 5 ; Ayme, 9 ; Errik, 7,5 ; Cadenas, Allam, Charrade, 3 ; Chekade, 1,5
Les prix
Vainqueur de la Palme d'Or : Youssef Zekraoui ; 2e, Vincent Marignan ; 3e, Jérémy Ciacchini.
Meilleur cocardier : Cupidon de Paulin
Raset d'Or : Yacine Naïm
Hommage à Benjamin Villard, derniers rasets dans la piste de Beaucaire

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

 
***********
Amine Chekade : blessé par Caruso de Saumade, le raseteur souffre d'un arrachement du pectoral qui lui a valu 40 points de suture.
Nous lui souhaitons un bon rétablissement.

23/07/2018

BEAUCAIRE *AS*

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

Max Vendrell en démonstration en avant course

 

Lundi 23 juillet 2018 - Course du dimanche 22 juillet

Sous pression et sans temps morts

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

 

A noter, la fraîcheur de Timoko et le métier de Lebrau
Zekraoui, toujours en tête à l'issue de cette 2e journée de la Palme d'Or

Cette 2e journée de la Palme d’Or a pris des airs de foire d’empoigne notamment en première partie ce qui nécessita – sans grands effets immédiats- plusieurs réprimandes de la présidence envers les tourneurs dont le jeu était à celui qui lèverait le taureau à l’autre. Ainsi, seul Aïoros n’en sortira pas déboussolé.  Effet entracte ou peut-être discussions de vestiaires, ou les deux, la suite fut un « peu plus ordonnée » ce qui fut bénéfique à Lebrau et surtout Timoko qui étalèrent leur savoir.

Chez  les hommes, Zekraoui conserve son avance et Chekade, Marignan et Ciacchini y tiennent pied.

Maquisard (Paulin, N.713).- Surpris et pas ménagé, il ne parvient pas à s’imposer. Une série, une poursuite serrée et 2 actions derrière Chekade pour 4 Carmen plus retour à la 7ème pour ce 1er qui en ce jour, n’en était pas un.

▼ Aïoros - Zekraoui

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise


Aioros (Les Baumelles, N.612).- En 30 secondes cède ses principaux attributs. Aux ficelles, légèrement décollé, quand il voit le départ du rasets il le coupe légèrement tout en virant la tête. Après Ayme, Marignan, Zekraoui (2) les trajectoires s’accélèrent et déclenchent le disque. Sa fin de course davantage retenue lui permet de conserver une ficelle. Musique au retour.
Argentin (Gillet, N.949).- Surpris, moins de 10’’, on passe aux ficelles. Malgré un coup de revers, il ne parvient pas à s'imposer et subit le rythme. Dommage car raseté dans l'esprit, il  coupe les trajectroires, se dresse après Marignan et serre Zekraoui. Rentre une ficelle avec le disque joué 4 fois.

▼ Mignon - Marignan

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

Mignon (Cuille, N.349).- Timide sortie pour le triple Biou d’Or. Collé aux planches, sa sélection est rigoureuse et ses réactions, présentes tout de même, sont moins dynamiques que d’habitude. Anticipe un départ de Zékraoui (Carmen). A la 11e récupère et se couche. Il conserve ses ficelles sous un retour musical récompensant sa carrière.

Scipion (Saumade, N.525).- Tout bouillonnant il prend tout, bons, mauvais rasets et perd cocarde et glands (3’). Puis se place, sélectionne un tant soit peu tout en donnant une réplique pertinentes empreinte de hargne. Mais, les hommes en viendront à bout en 12 minutes honorées du disque entendu 2 fois.

▼ Lebrau - Ciacchini

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

Lebrau (Laurent, N.821).- Calme, il ne va pas se laisser berner. Positionner aux planches, qu’il ne quitte que pour changer de terrain, ses répliques se transforment en de belles poursuites longilignes conclues par un engagement aux planches (Zékraoui2, Chekade, Naïm) ou encore un saut après Allam. Pas lâché par les hommes, il résiste 13’30 et reçoit le Carmen final, entendu 3 fois.

▼ Timoko - Naim

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

Timoko (Lautier, N.025 hp).- C’est la fraîcheur chez ce noir et blanc qui en a sous les sabots. Positionné aux planches, il s’engage plein gaz dès l’amorce du raset. La réplique se transforme en une enfermée serrée où les cornes sont menaçantes. Derrière Ciacchini, Zékraoui, Allam, Naïm (2) les arrivées se font engagées aux bois. A la 6ème l’enfermée sur Zékraoui est telle, qu’il devra se jeter au sol à l’approche des planches pour passer sous la banner. Ouf ! Sourire aux lèvres, le raseteur s’élancera pour un ultime raset conclu magistralement.

CYRIL

PHOTOS MALI

Course du dimanche 22 juillet. Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Régie Municipale. Présidence : J. Alvarez. Raseteurs Droitiers : Marignan, Katif, Charrade, Ciacchini, Chekade, Ayme Gauchers : Naïm, Zekraoui, Allam, Errik. Tourneurs : Esteve, Beaujard, Lopez, Kherfouche, Bensalah

Trophée des As : Zekraoui 24, Ayme, 18 ; Chekade 17, Marignan 16.5, Ciacchini 15, Errik 12, Charrade 3, Naïm 3, Katif 1,5, Allam 1,5

▼ MIGNON

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise


une petite pause zen dans un monde de brutes

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

*******************

18/07/2018

COCARDIER

19 juillet 2018 - Course du dimanche 15 juillet

Super Jupiter pour
ses adieux à Beaucaire

IMG_4440.JPG

Le N. 619 de la manade Laurent court sa dernière saison.

Si dimanche, la 1re journée de la Palme d’Or (en matinée), n’a pas emballé le public, la faute n’en revient pas aux cocardiers. Aucun n’a démérité, particulièrement en deuxième partie où Trancardel, Ourazi et Pourpier ont montré toutes leurs qualités.

Et si l’équipe blanche avait pu afficher un peu plus de présence et d’allegria, la fièvre aurait certainement enflammé les gradins. Mais... Cependant, puisant dans leurs dernières forces, les raseteurs restants - trois étaient sortis sur blessure musculaire - Zekraoui, Marignan, Dunan, Ciacchini et Charrade ont fait briller Jupiter sortant en septième et dernière position. Avec son tempérament bouillant et hautement spectaculaire, le barricadier de Laurent a multiplié les fracas aux planches avec un entrain toujours juvénile.

BEAUCAIREJUPITERMARIGNAN2PHMALI.jpgA 12 ans, le fils de Lion, porte-drapeau de la génération 2006 marquant la renaissance de la manade Laurent, s’est battu avec la hargne et la noblesse qui le caractérisent. Beau, vigoureux et joueur, Jupiter porte en lui tout le panache de la race des Marquises. Ses exploits en piste lors de ses grandes prestations seront longtemps commentés, tel lors de la 2e journée du Muguet d’Or 2016 où il avait traversé la piste au grand galop pour cibler le tourneur Benoît Joseph dans un énorme éclat.

Les afeciouna suivront de près ses dernières courses. Après Les Saintes en avril, Le Grau en juin, Beaucaire ce 15 juillet, la prochaine sera au Grau-du-Roi, le 15 août.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

 

16/07/2018

BEAUCAIRE *AS* 1re journée de la Palme d'Or

Lundi 16 juillet 2018 - Course du dimanche 15 juillet, 11h

Des cocardiers imposants !

Un manque de dépassement de soi côté raseteurs

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

Pour sa dernière course à Beaucaire
Jupiter s'est démultiplié

Si l’affiche était belle malgré le forfait de Cadenas blessé et si Zekraoui prend la tête de cette Palme d’Or, il aura manqué cette étincelle, cette folie qui transcende un homme, élève un raseteur qui se dépasse et prend la course à son compte, avec brio ! Surtout avec Ourazi, Pourpier et Jupiter (pour ses adieux à Beaucaire), qui manquent d’opposition mais leur grande forme leur permet tout de même une belle prestation !

Canio (N.519, Blatière-Bessac).- Canio doit faire le tri sur une longue série gauche droite, 2’ le temps des pompons. Zekraoui est son meilleur partenaire pour 7 minutes intenses et sans répit. 2 Carmen et retour.

Banaru (N.507, Le Rhône).- Lui reste une énigme et les blancs n’ont pas totale confiance. A la 3e, Zekraoui pose la main et à la 5e il lève la cocarde sur un raset engagé et brillant. Avec autant de classe, il s’offre le 2e gland à la 6e. Martin pour une longueur, Zekraoui suit derrière. Mais les ficelles au toril, 1 Carmen.

Marquis (N.882, Ricard).- Très vite, s’évade et passe les limites sans compter ! Saute après Martin et ne tient pas en place. Un marathonien qui n’en voit pas la fin, spectaculaire et inépuisable, S’envoie après Zekraoui, Bouhargane, Puis calme les sauts mais court et court jusqu’à garder ses ficelles à plus de 1000 € ! 1 Carmen et retour.

Trancardel (N.641, Bon).- Du lourd, du costaud et des cornes ! Pour de sacrées rencontres à l’arrivée parfois explosive comme sur Marignan. Puis s’envole après Zekraoui. A la 7e, Katif en allonge un ! Bouhargane donne le change avant que Charrade stoppe le chrono à la 14e. 4 Carmen et retour.

Ourazi (N.883, Blanc).- 1,3’ qu’il percute après Ciachini. Et s’il laisse vite filer ses attributs, il conserve haut les cornes ses ficelles. L’étau se relâche et avec trois raseteurs en moins, les cigales s’en donnent à cœur joie et les blancs hésitent. Ourazi est en forme. A la 7e, Dunan s’affiche, Charrade suit à la 10e, Marignan à la 12e et encore Dunan à la 14e, mais jamais le combat ne prendra. 6 Carmen et retour.

Pourpier (N.514, Saumade).- Très vite, conclut fort sur Ciachini, saute après Allam et les attributs résistent presque 7 minutes. Pourpier a du répondant et veut en découdre mais les jambes sont lourdes chez les blancs. Les primes s’envolent mais rien n’y fait ! 1 Carmen et retour.

Jupiter (Laurent, hp).- D’emblée saute et affiche sa volonté de combattre, Belles actions après Zekraoui puis Ciachini (2). Ouf, Jupiter ne fait pas semblant, il percute et s’envole après l’homme dans un bel engagement, Défend plus de 7 minutes ses attributs et s’il trouve Dunan le temps de deux envolées spectaculaires, il rentre ses ficelles en musique. 6 Carmen et retour.

CAMARON
Photo MARTINE ALIAGA

Course du dimanche 15 juillet. Entrée : 3/4 d’arène. Président : Joris Alvares. Organisateur : Régie Municipale. Faits marquants : Martin sort au 4e et Bouhargane et Katif au 5e. Raseteurs droitiers : Katif, Charrade, Ciachini, Marignan, Dunan, F.Martin. Gauchers : Zekraoui, Bouhargane, Naïm Allam. Tourneurs : Kerfouche, Fadli, Beaujard, Esteve, Lopez.

Trophée des As : Zekraoui, Charrade, 14 points ; Marignan, Ciacchini, 8 ; Allam, Naïm, 4 ; F. Martin, 3 ; Bouhargane, 2.

▼ L'action magnifique d'Ourazi de Blanc
auteur d'un très bon quart d'heure
sur Jérémy Ciacchini

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

▼ Pourpier dominateur

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

 

▼ Le festival de Jupiter
de la manade Laurent

beau, pétillant, joueur

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

12/07/2018

BEAUCAIRE

Les cocardiers de la Palme d'Or 2018

beaucairearènesPH CI.jpgDimanche 15 juillet 

10h30, spectacle d'ouverture

11h, 12€, 1re journée

1 CANIO Blatière-Bessac - 2 BANARU Rhône
 
3  MARQUIS  Ricard - 4 TRANCARDEL Bon
 
5 OURAZY   Blanc - 6  POURPIER – Saumade

7 JUPITER   Laurent

Dimanche 22 juillet

16h30, spectacle d'ouverture

17 h, 12€, 2e journée

1 MAQUISARD  Paulin - 2  AIOROS Baumelles - 3 ARGENTIN Gillet 
 
4 MIGNON  Cuillé - 5 SCIPION Saumade - 6 LEBRAU  Laurent

7 TIMOKO Lautier

Lundi 30 juillet

16h 30, spectacle d'ouverture

17h, 12€, Finale de la Palme d'Or

1 COUBERTIN Cuillé - 2 LAOS Cyr
 
3  CARUSO  Saumade - 4 ATTILA Lautier

5 OPTIMUS Les Baumelles - 6 CUPIDON Paulin

7   KOUROS  Fabre-Mailhan 

 

04/06/2018

BEAUCAIRE *AS*

Lundi 4 juin 2018 - Course du dimanche 3 juin

Finale du Muguet d'Or - Souvenir François-Canto

Charrade, le bon tempo aux As

beaucairescipionphGM.JPG

Le raseteur récolte le prix
avec Scipion de Saumade, meilleur cocardier

Le temps menace mais finalement tient et les spectateurs ont pu suivre jusqu’au bout cette finale du Muguet d’Or, Souvenir François-Canto. Charrade fait un beau parcours récompensé du prix, 2e Ciacchini, 3e Bouhargane. Un trio qui a tenu la course aux côtés de Cadenas qui reprenait après blessure.

En noir, beaucoup d’inégalité dans les comportements, certains peu servis par la pression constante des blancs. On retient la prestation sérieuse de Dardailloun, la générosité de Melgueil, la maîtrise de Scipion qui s’adjuge le prix et les qualités spectaculaires de Nîmois au final. A la capelado, honneur aux anciens raseteurs, notamment la famille Rado représentée par Georges. Remise des prix avec les groupes folkloriques, la Reine d’Arles et ses demoiselles d’honneur et la municipalité.

Aramis (Saint-Antoine, N.633).- Quand il se place, il sélectionne rudement. Aux ficelles, demande de l’investissement, change de position, déclenche aux invites rapprochées de Cadenas. Mais manque de conviction et rentre ses ficelles.

Dardaillon (Lafon, N.004).- Fait parler sa vitesse, les cornes suivent jusqu’au ras des planches. Pourchasse Gros pour 2’20 les rubans. Toujours placé, tient les tourneurs à distance, sort en force sur Cadenas, fuse après Deslys, anticipe Bouhargane. Complique le jeu en sélectionnant ses adversaires sans se laisser distraire et en emboîtant l’homme.Méchante enfermée sur Cadenas, fuse après Bouhargane et Deslys. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

Melgueil (Rouquette, N.005).- Honore tous les cites jusqu’aux planches. Se laissant parfois prendre dans l’étau blanc, il défend 3’20 ses rubans. Reste dans le terrain des planches, s’engage généreusement et avec franchise et allonge de belle manière après Cadenas, Charrade, Ciacchini. Ficelle ouverte, la pression s’accroît, il laisse passer l’orage pour bien finir après Charrade et Bouhargane. 13 pétillantes minutes. 4 Carmen et retour.

Triton (Plo, N.7118).- Au grand galop, il parcourt tout l’espace, part en chasse et se fait chiper ses rubans. Décalé, il faut l’intéresser sinon il repart en vadrouille. En revanche, bien cité, il s’engage fort, les cornes frôlent Bouhargane, tamponne après Ciacchini, quiche Allam. Se chauffe par intermittence puis, se décale, et subit pour la 1re ficelle à Charrade à la limite du temps. 4 Carmen et retour.

Scipion (Saumade, N.625).- Auteur de finitions tonitruantes dès le départ, placé, il choisit ses hommes. Utilise toute la piste, belle longueur avec Cadenas. Cul aux planches, les candidats ne sont pas légion. Une petite série, un beau tête-à-tête avec Charrade. Gère avec expérience alors que les primes montent (1000 €), Gros tente, une longueur émotionnante avec Cadenas, conclut sur Deslys et, se faisant respecter, garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Frisé (Ricard, N.868).- Imprévisible dans ses sauts, ses déplacements ou ses attaques, il se disperse un peu et balade les hommes. En revanche, quand la cible est en vue, les coups aux planches sont violents (Deslys, Dunan, Naïm), celui sur Bouhargane est énorme, en musique. Rentre ses ficelles en silence.

Nîmois (Fabre-Mailhan, hp pour 10 minutes).Se livre puis s’envoie dans de grandes envolées notamment après Naïm (3), Cadenas ou Deslys.Monte en puissance après Bouhargane, catapulte Deslys et Ciacchini. Ne laisse que sa 1re ficelle. 7 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
Photo GEORGES MARTIN

Trophée des As : Ciacchini, 24 points ; Charrade, 23 ; Cadenas, 16,5 ; Allam, 6 ; Dunan, 6 ; Naïm, 3.

Trophée Honneur : Aliaoui, 4 points.

Course du dimanche 3 juin.

Entrée : 1/2 arène. Org. : mairie. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Cadenas, Ciacchini, Charrade, Dunan, Gros. Gauchers : Allam, Bouhargane, Deslys, Naïm, Aliaoui. Tourneurs : Dunan, Kerfouche, Dumas, Beaujard, A. Benafitou.

 

03/04/2018

BEAUCAIRE : HT Niveau AVENIR

XXIX EME SOUVENIR F. GUILLIERME - X EME SOUVENIR J. ESPELLY

SOUVENIRS AZUR ET OR

CELEBRES EN TOUTE SOBRIETE

IMG_8921.JPG

Qu'ont pu penser de la haut Fanfonne et son gardian Jacques de cet après-midi beaucairoise ? Ben ma fois que dans le contexte, les biou ont tiré leur épingle du jeu face à une équipe reconnaissante et entreprenante qui a fait ce qu’elle a pu et dont Zelphati, Zbiri, Naïm et Vacaresse ont été récompensés aux points (il semblerait que Chig ait été omis suite à une erreur de comptabilisation de points).  

IMG_8932.JPGEt ils auraient eu raison, car pour ce 29ème souvenirIMG_8890.JPG de la Dame au Chapeau noir et le 10ème souvenir Jacques Espelly, les pensionnaires maintenant du jeune Hubert ont tiré leur épingle du jeu, sous le regard tout de même du patriarche Christian.

IMG_8842 - ARPIHOUN (Guillerme) sur NAIM.JPGArpihoun N.155 : Mobile aux pompons (2') se cale davantage aux ficelles et répond des deux côtés. Serre Zelphati, se lève après Zbiri (Carmen) et Rentre une ficelle en silence alors que le Carmen final n’aurait pas été démérité.

Moustache N.038 : Bonne occupation de l'espaceIMG_8882 - MOUSTACHE (Guillierme) sur AMERAOUI.JPG et hausse de rythme quand la pression monte il se livre bien, conclu par 3 fois pour autant de Carmen dans 13'. Et pour lui aussi, le retour se fera dans l’anonymat le plus complet.
IMG_8900 - GASTABOI (Guillierme) sur VACARESSE.JPG
Gastaboi N.370 : À 15 ans sa vaillance ne faillit pas dans les moments soutenus et les engagements aux planches sont présents après Naim (2) et Vacaresse. 14'30 et Papé est récompensé par le disque entendu 4 fois.

Ameloun N.158 : Irrégulier, il peut s'engager IMG_8926 - AMELOUN (Guillierme) sur MERIC.JPGpromptement comme à retardement où pas du tout. Aux ficelles il se place, prend un raset et se déplace et les hommes lèvent le pied. Rentre ses ficelles en silence.
IMG_8949 - ABELU (Guillierme) sur ZELPHATI.JPG
Abelu N.162 : Véloce, sans se fixer répond aux provocations et conclue au fil des planches corne glissante. Les hommes le délaissant il se désunit. Finit derrière Chic et voilà…. Le bouton ne s’enclenche pas non plus.
Amistadous N.172 : Surpris en 4 ' il ne lui reste plus qu'une ficelle qu'il va IMG_8966 - AMISTADOU (Guillierme) sur CHIG.JPGdéfendre avec vaillance et des arrivées aux planches serrées à plusieurs reprises. 12’ récompensées par le disque entendu 3 fois.

Entrée : très clairsemé – Environ 120  Organisateur : CT F. Guillierme   Présidence : D. Eymonet
Raseteur Droitiers : Vacaresse, Laurent, Chig  Gauchers : Naim, Ameraoui, Meric, Zbiri, Zelphati
Tourneurs : Daniel, Joseph, Lieballe          

                                         Texte et  Photos Cyril Daniel

09/03/2018

BEAUCAIRE *SAISON 2018*

Vendredi 9 mars 2019

Beaucaire tient le haut du pavé…

beaucairesaisonphem.jpg

De g. à d. Hadrien Poujol, Julien Sanchez, Daniel Siméon,
M. Mouret et M. Fougasse


C’est sous les balcons du Casino municipal que M. J. Sanchez, maire de la Ville et Conseiller régional, a ouvert la cérémonie, accompagné de M. Mouret, conseiller municipal délégué aux courses camarguaises, et Fougasse adjointe aux traditions. Sous la Houlette de Mr Sanchez, les groupes costumés de la cité ont entonnés une vibrante Coupo Santo en hommage à Sauveur Betelli, ancien raseteur beaucairois, et aux deux manadiers récemment disparus, Florence Clauzel et Pierre Aubanel.
La réussite et la persévérance de Daniel Siméon dans la gestion des arènes, ses programmations et son écoute envers les Beaucairois ont ensuite été mis à l’honneur et cités en exemple par chaque intervenant. Ce fut enfin au tour de ce dernier de dérouler les grandes lignes de la saison avec une liste de Trophée homogènes et spectaculaires de par ses compositions. Les portes du toril, vont s’ouvrir cette année à de nouveaux noms qui promettent de faire retentir les clameurs des tribunes. A noter, et ce dans le souci de ne pas léser les supporters, que la première journée de la Palme d’Or se jouera, une fois n’est pas coutume, le 15 juillet à 11 heures  pour cause de finale de Coupe du Monde du ballon rond l’après-midi. 
La première journée du Muguet d’Or sera quant à elle dédiée en hommage au cinquante printemps de la manade P. Aubanel.  Cette année, l’accent sera particulièrement mis sur la valeur du Raset d’Or, afin que la qualité du geste honore le taureau et rende la partie plus attrayante et attractive pour le public.
Le mot de la fin revenait au président de la FFCC, H. Poujol, qui à son tour ne manqua pas de féliciter les organisateurs pour la qualité du programme présenté, insistant sur le fait que la mission des plus grandes tenues blanches étaient non seulement de faire briller les biòu mais aussi d’éduquer les jeunes dans la perfection du geste.



Texte et photo
Eric MARC

AU PROGRAMME

MUGUET D’OR

Dimanche 15 avril: 15h, hommage à Pierre Aubanel
15h30 1re journée du Muguet d’Or - Concours de 7 manades
1 GERMINAL Lautier - 2 ESCOBAR Bon
3 VINCENT Aubanel - 4 MARQUIS Ricard
5 HELIAS Blatière-Bessac
6 ABSOLUT Ricard - 7 MARENGO Vellas
 
Dimanche 6 mai: 15h, défilé d'ouverture
15h30, 2e journée du Muguet d’Or
Concours de 6 manades «des taureaux à découvrir»
1 BOUDET Baumelles - 2 D'Arbaud Saumade
3 QUEYRAS Paulin - 4 LEBRAU Laurent
5 CAMPEON Pagès - 6 VEGAS Allard
7 MARLOU Laurent
 
Dimanche 3 juin
15h30, défilé d'ouverture
16h, Finale du Muguet d’Or
Concours de 7 manades - 1 ARAMIS Saint-Antoine
2 DARDAILLOUN Lafon- 3 MELGUEIL Rouquette
4 TRITON Plo - 5 SCIPION Saumade
6 FRISÉ Ricard - 7 NÎMOIS Fabre-Mailhan
 

PALME D’OR et RASET D’OR

Dimanche 15 juillet
11h, 1re journée de la Palme d’Or et du Raset d’Or
Concours de 7 manades - 1 CANIO Blatière-Bessac 
2 BANARU Le Rhône - 3 MARQUIS Ricard
4 TRANCARDEL Bon - 5 OURAZY Blanc
6 POURPIER Saumade - 7 PINO Baumelles
 
Dimanche 22 juillet
16h30 Défilé Ouverture
17h, 2e journée de la Palme d’Or et du Raset d’Or
Concours de 7 manades - 1 MAQUISARD Paulin
2 AIOROS Baumelles - 3 ARGENTIN Gillet
4 MIGNON Cuillé - 5 SCIPION Saumade
6 TIMOKO Lautier - 7 JUPITER Laurent
 
Lundi 30 juillet
16h30, défilé d'ouverture
17h,  Finale de la Palme d’Or et du Raset d’Or
Concours de 7 manades - 1 EPERVIER Cuillé
2 LAOS Cyr - 3 CARUSO Saumade
4 LEBRAU Laurent - 5 ATTILA Lautier
6 OPTIMUS Baumelles - 7 CUPIDON Paulin
 

PALME D’ARGENT et RASET D’ARGENT

Jeudi 26 juillet, 17h
Concours de 7 manades
 

SOUVENIR MARIUS GARDIOL

Dimanche 28 octobre, 15h
Concours de 7 manades

01/08/2017

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

beaucaire,palme d'or,cadenas,zekraoui,katif,attila,lautier,course camarguaise

Une jolie entrée en matière de la manade Vinuesa

Mardi 1er août 2017

En or, Cadenas prend la Palme
Zekraoui le Raset

Le public s'est passionné pour cette édition 2017

beaucaire,palme d'or,cadenas,zekraoui,katif,attila,lautier,course camarguaise

Joachim Cadenas à la tête de Vincent

Bouillonnante, virile, enflammée, passionnante.... La Palme d'Or 2017 a mobilisé le public. La queue aux guichets ou devant les arènes pour l'ouverture des portes - plus de billets à 16h - témoigne de l'engouement. La course camarguaise quand elle répond aux attentes, mobilise toujours. Et la Palme tient son rang. En témoigne le nombre de spectateurs, certes, mais aussi de raseteurs - anciens ou espoirs - qui garnissaient les deux contre-pistes, et les gradins débordants. Les habitués, glacières et sièges en main, s'installaient déjà dès 14h30 dans une ambiance bon enfant tandis que l'ambiance montait peu à peu.

Les rasibles du jour, bien remontés par l'enjeu de la compétition, se sont investis, parfois dans l'empressement et l'affrontement - logique pour la Palme - mais sans franchir la ligne rouge. Et les afeciouna ont vibré. Les cocardiers, bien choisis, ont arbitré avec autorité. Cohiba, Vincent, Aioros, Laos, Attila ont fait monter les enchères et se sont bien accommodés d'une forte pression que Margasse (6e), lui, a subi. Dur pour l'étalon asphyxié par la marée blanche. Quant à Frisé (7e), ses quelques éclats ont clôturé convenablement mais la messe était dite avant qu'il ne sorte.

En blanc, Cadenas bien dans le coup construit point par point sa victoire, Zekraoui époustoufle par ses rasets engagés, sa prise de risque, Katif, lui aussi, se donne jusqu'à la limite, les deux payent de leur personne (avec Attila et Margasse). Marignan joue sobrement mais efficacement. Benafitou et Chekade s'insèrent dans le jeu des cadors.

Bref, une belle après-midi sous un 35 degrés à l'ombre.


MARTINE ALIAGA

Photos MALI
 Christian ITIER


Trophée des As : Cadenas, 19,5 points ; Katif, 19,5 ; Marignan, 14; Chekade, 13,5 ; I. Benafitou, 12,5 ; Zekraoui, 9 ; Errik, 6 ; Ciacchini, 3 ; Bouhargane, 3. 

*********

La Palme d'Or à Joachim Cadenas 
Le Raset d'Or à Youssef Zekraoui.
3e Ziko Katif.
Meilleur cocardier de la finale : Attila de Lautier.

Cohiba (Fabre-Mailhan). - Il fallait un dur à cuire pour attaquer. Le Mailhan a tenu le choc, entre stratégie des hommes aux ficelles et bonne occupation de la piste. Ses ficelles rentrent.

Vincent (Aubanel-Baroncelli).- Alterne les placements, vif, pousse, se dégage avec à propos. Prend la bourre sans se laisser complètement submerger pour 11 minutes trépidantes. 3 Carmen et retour.

Aïoros (Les Baumelles).- Rode, chasse, droite-gauche cornes pointées dangereusement. Bien placé, sort en force sur Benafitou et dans la pagaille pour la 1re ficelle ouverte, il distribue les avertissements. Superbes longueurs avec Marignan, F. Martin, conclues au ras des planches. Zekraoui fait frémir dans le berceau des cornes, finition sur Cadenas. Zekraoui encore, magnifique  ! Bravo le taureau, bravo les hommes. 1 ficelle rentre. 6 Carmen et retour.

▼ Marignan amortit
la charge agressive de l'excellent Aïoros

beaucaire,palme d'or,cadenas,zekraoui,katif,attila,lautier,course camarguaise

Laos (Cyr).- L'oeil à tout, il s'approprie la grande piste. Se cabre sur un cite engagé de Cadenas, réponse serrée. Met les gaz après Cadenas. Peu réceptif aux invites des gauchers, c'est sur Cadenas, Benafitou, Martin qu'il s'engage. Rude adversaire que Zekraoui finit par séduire dans des rasets courts de toute beauté. Dans la bourre, pointe Errik, qui frôle la blessure, au ras de la planche. Une ficelle rentre. 1 Carmen et retour.

▼ François Martin et Laos

beaucaire,palme d'or,cadenas,zekraoui,katif,attila,lautier,course camarguaise

▼ Laos s'emporte méchamment après Errik

beaucaire,palme d'or,cadenas,zekraoui,katif,attila,lautier,course camarguaise

Attila (Lautier).- File comme le vent pour les rubans. Aux ficelles, cul au toril, les blancs peaufinent leur stratégie. Zekraoui attaque, Attila sort comme une bombe. Anticipe Zekraoui obligé de se coucher. Katif, Martin et Zekraoui, avec sang-froid, attaquent les bobines. Attila maîtrise son placement jusqu'à ce que ficelle ouverte, il affronte la troupe. Garde sa 2e ficelle. 6 Carmen et retour.

▼ Attila met en danger Youssef Zekraoui

beaucaire,palme d'or,cadenas,zekraoui,katif,attila,lautier,course camarguaise

 

Margasse (Rambier).- Le bel étalon attaque avec fougue et rapidité. Malheureusement, les hommes ne le craignent pas et il se fait remuer répondant à tout, dans la longueur. Malgré des arrivées au fil des planches (Cadenas en musique), il est asphyxié. En tête à tête, il reprend du poil de la bête mais dans la bourre revenue, il perd pied même si un volte-face surprend Katif placardé aux planches. Puis, il se retranche et ne veut plus rien voir.

Frisé (Ricard, hors points Palme et Trophée).- Court partout, mesure... facile sur le raset, ce sont ses conclusions que craignent les blancs. Quelques obus bien frappés, un peu de spectacle en contre-piste, la musique et voilà la Palme 2017 est terminée.

*************

Sa majesté la Reine d'Arles
Nais Lesbros
et ses demoiselles d'honneur

beaucaire,palme d'or,cadenas,zekraoui,katif,attila,lautier,course camarguaise

 

▼ Laos et Joachim Cadenas

beaucaire,palme d'or,cadenas,zekraoui,katif,attila,lautier,course camarguaise

Photos Georges Martin

**************

 

29/07/2017

BEAUCAIRE *AS - FINALE DE LA PALME D'OR*

Samedi 29 Juillet 2017

"Costaud mais pas mauvais"

Daniel Siméon a su adapter son casting pour arbitrer
les 4 prétendants à la Palme d'Or

IMG_5787.JPG

"Oui, les taureaux sont costauds pour cette finale de la Palme d’Or, assume Daniel Siméon, responsable des arènes beaucairoises, costauds mais pas mauvais dans le sens que ce sont des cocardiers qui ont besoin de charge mais qui ne refuse pas pour autant ». Il est vrai qu’avec deux premiers ex æquo (22 pts) Cadenas et Zekraoui ; 3e, I. Benafitou (18 pts) et 4e, Katif (16 pts), la Palme ne manque pas de prétendants. « La pression a été forte dès la première journée, analyse Daniel Siméon, avec quatre premiers possibles ; pour la 2e, la volonté de Cadenas à passer premier devant Zekraoui, a rajouté de l’intensité ».

A l’inverse d’une Cocarde d’Or qui se gagne sur une seule course et avec les taureaux adéquats, ou le Trophée des As qui se joue sur une saison, là, la compétition est resserrée sur trois journées et « se doit de présenter les meilleurs taureaux du moment. Et même si l’effet spectaculaire est passé en second plan les deux premières journées, l’émotion s’est transmise différemment au public, sensible à l’intensité des échanges. L’affiche de cette finale est le plus équilibrée possible compte tenu de son contexte ». Dans l’ordre de sortie, se présenteront donc Cohiba (Fabre-Mailhan), Vincent (Aubanel-Baroncelli), Aïoros (Les Baumelles), Laos (Cyr), Attila (Lautier), Margasse (Rambier). Le 7e choisi pour son côté fantasque et spectaculaire sortira hors points Trophée Taurin et hors Palme d’Or, histoire de conclure un peu plus légèrement.

Pour commencer l’après-midi, rendez-vous à 16 h 30 pour se régaler des évolutions toujours captivantes de la manade Renaud Vinuesa, accompagnée de la Pichoto Camargo.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée des As, 17 h, 12€.

Raseteurs invités : Allam, bouhargane, Cadenas, Chekade, Errik, Katif, F. Martin, Poujol, Zekraoui.