Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/08/2016

CASTRIES *TROPHEE DES AS*

Course du mercredi 10 août 2016

Belgourari, Zekraoui, Serpatier
pour le 20e Trophée de la Ville


Entrée : plein. Organisateur : Cercle taurin Le Trident. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Belgourari, I. Benafitou, Cadenas, F. Martin, Katif, Allam. Gauchers : Aliaga (sort au 5e), Ouffe, Zekraoui. Tourneurs : Khaled, Joseph, Galibert, Bensalah, Kerfouche.


L’affiche de ce 20e Trophée de la Ville a tenu toutes ses promesses, avec un joli décorum d’avant course et remise des prix. Une après-midi dense, où chaque cocardier joue une partition originale - mention à Serpatier - face aux pointures des As qui se jaugent et se défient. Belgourari habile, Cadenas incroyable d’audace, Zekraoui valeureux dans un ensemble entreprenant font monter la température et passer beaucoup d’émotions.
Vallespir (Blatière-Bessac).- Affiche sa brutalité et sur les premières minutes distribue les uppercuts. Puis, bien calé demande de l’engagement, bouscule Zekraoui (1er passage à l’infirmerie). Les hommes réfléchissent avant de le défier. Les gauchers ont sa préférence et Aliaga, Ouffe, Zekraoui (revenu en piste), se font pilonner (2 Carmen). Mais dur, dur de le convaincre sur la fin. Garde ses ficelles.
Estepous (Guillierme). - Toujours en mouvement, sa vitesse répond à la précipitation des blancs. Quelques sauts- surprise, une longueur avec Cadenas, tape en force après I. Benafitou, F. Martin et se défend d’un coup de revers. Maintient le rythme et se tenant davantage, garde sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.
Platon (Nicollin) affiche une volonté sans faille. Les hommes s’enhardissent. Cadenas lui donne de la vigueur par deux cites pleine piste. La pression monte, Platon se bat dans la pagaille jusqu’à coincer Zekraoui contre la planche (retour à l’infirmerie). Tient sa 2e ficelle presque jusqu’au terme. 4 Carmen et retour.
Serpatier (Blanc-Espelly).- Mouvement, vitesse d’exécution et ce raset engagé de Cadenas fermement raccompagné. Les hommes s’éparpillent, il passe d’un raset à l’autre pour 3 minutes les pompons. Aux ficelles, ses anticipations (Cadenas, Belgourari) font mouche et l’étau se desserre. Il surveille tous les départs, accélère sur les longueurs, jusqu’à basculer après Cadenas et I. Benafitou. Termine dangereux et dominateur avec une ficelle. 7 Carmen et retour.
Rouffian (Lagarde).- S’engage bravement à chaque raset, tamponne après Benafitou, Belgourari. Aux ficelles, colérique et indiscipliné, s’enrage après Cadenas et Allam. Le rythme tombe un peu, Rouffian se pose et oblige à plus de rigueur. Se hisse haut après Zekraoui en danger, idem après Katif. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Colbert (Paulin).- Cueillette rapide des premiers attributs sur ses déplacements. Ne reste pas longtemps en place, peut se décaler mais s’emporte violemment sur le “caviar” servi par Zekraoui qui repart pour une autre explosion. Et I. Benafitou stoppe le chrono à 10’30. 2 Carmen et retour.
Papalino (Chaballier, hp).- Rageur, il s’escampe sur tout ce qui bouge, cherche la castagne, et, s’il lâche la sortie du raset, quand l’homme garde le cap, ses coups aux planches sont redoutables. Comme ces deux dernières minutes de folie où les coups pleuvent. Le dernier baroud d’honneur de Cadenas, après la trompette, Papalino au tampon, ravit les spectateurs. 4 Carmen et retour.

 

MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Belgourari, 10 ; Cadenas, 6 ; Allam, I. Benafitou, 3 ; Katif, 2,5 ; Zekraoui, 2 ; Ouffe et Aliaga, 1.
Les prix du 20e Trophée de la Ville de Castries : meilleur raseteur, Belgourari ; meilleur animateur méritant, Zekraoui ; meilleur cocardier, Serpatier de Blanc-Espelly.

18/05/2015

MAUGUIO *AVENIR*

Dimanche 17 mai 2015

Mehdi Belgourari omniprésent

 BLOGMAUGUIOROMEOBELGOUPHMALI.jpg

▲ Un gros engagement de Roméo après Belgourari
Entrée : 250 personnes environ. Org. CT Le Melgueil. Président : François Fassi.Raseteurs droitiers : Belgourari, Ciacchini, Sabatier. Gauichers : Oleskevich, Ouffe, Zbiri.Tourneurs : Kerfouche, Lieballe, Galibert.
 
BLOGMAUVENTOUXBELGOUPHMALI.jpgLe CT Le Melgueil boucle ses deux jours festifs et maintient l’ambiance à la buvette. En piste, c’est plus calme. Heureusement Mehdi Belgourari prend la course à son compte, secondé par Ouffe, pour une seconde partie plus relevée côté taureaux.
► PHOTO :
Belgourari et Ventoux
Cactus (Laurent).- Remuant et leste, jamais il ne se pose mais percute après Belgourari. Ne tient pas en place et lâche souvent la sortie du raset. Entrepris, livre quelques enchaînements pour le 2e gland qui part à la 14e. 4 Carmen et retour.
Ventoux (Cuillé).- Costaud, se jette avec force et pousse dans les séries. Franc, il occupe tout l’espace et pèse de tous son poids dans les séries. 9’30 suffisent. 2 Carmen et retour.
Apache (Caillan).- Le long des planches, il se prête gentiment au jeu mais sans forcer la cadence. A 6 ans, il aura le temps de retrouver sa “grinta” habituelle.
Ruscassier (Caillan).- Met du jus dans les poursuites, s’engage avec envie et passe le mourre en finition. Quelques belles accélérations (Belgourari, Zbiri, Ciacchini). Se ménage un peu sur la fin mais le raset engagé de Belgourari trouve une riposte cinglante. 4 Carmen et retour.
Roméo (Laurent).- Il occupe tout l’espace, saute souvent, difficile à tenir pour les tourneurs. Mais il plaît à Belgourari qui va le tirer pour de belles finitions aux planches. Ouffe, soutenu par son fan-club, s’y met et le dernier coup de barrière est pour Mehdi. Une ficelle au toril avec 5 Carmen et retour.
Bramasset (Cuillé).- D’entrée s’escampe après Kerfouche, du coup les hommes s’en méfient. D’autant qu’il surveille tout. Les hommes pourtant l’entreprennent pour de longues séries et Sabatier sonne le gong à la 7e. 2 Carmen et retour. 
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA
 
Trophée de l'Avenir : Ciacchini, 14 points, Zbiri, 12.
Trophée des Raseteurs : Sabatier, 11

26/08/2013

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Lundi 26 août 2013 - Printemps des Royales - Les Nicollin

Leur générosité n'a pas suffi


Entrée: plein. Organisateur: CT Le Bandot. Président: Thierry Cure. Raseteurs droitiers: Belgourari, Katif, Miralles, Valette. Gauchers: Clarion, Sanchez, Zekraoui. Tourneurs: Abbal, C. Galibert, Zerti, Noguera.


Face à une équipe de raseteurs aux belles manières mais qui ne chôme pas, les jeunes taureaux de Nicollin ont eu du mal à s’adapter au tempo pour cette 5e journée du Printemps des Royales, malgré leur générosité. Fakir et Saladin sont les plus armés pour tenir tête à cette belle brochette en blanc dont les deux premiers à l’Avenir, Belgourari et Katif. Zekraoui avec moins de réussite et de retour de blessure, montre de la volonté.


Fakir.- Du mouvement au début, puis se cale et donne du fil à retordre. Plus enclin sur les droitiers, mais Zékraoui fait le pas à gauche et Fakir emboîte à la suite. Une arrivée serrée sur Valette, encore Zekraoui. 12 minutes, 2 Carmen et retour.
Montferrat.- Se livre tout bonnement aux hommes pour une minute les pompons. Droite-gauche, pas un refus et une belle riposte sur Zekraoui. 5 minutes suffisent.
Saladin.- Pousse fort les actions jusqu’au ras des planches. Belgourari, enfermé, traverse la piste. Aux ficelles, prend les angles et répond avec beaucoup d’allant. Katif pour une longueur. Attentif, Saladin surveille. Avec Belgourari, l’arrivée est plus que serrée. Un petit bout de ficelle qui pend, le rythme augmente, Saladin rend coup pour coup et brille. Même scénario pour la 2e, avec Belgourari dans les cornes. 4 Carmen et retour.
Pagano (remplace Belastre).- Mobile mais concentré sur les départs, enferme Sanchez. Change de terrain, écarte Miralles, se livre des deux côtés avec quelques accélérations. Zekraoui bronche, le public crie, Pagano frappe et se balafre pendant que le gaucher passe sous l’estribo. Le taureau marque le coup, mais reste généreux dans les enchaînements pour 9 minutes. 1 Carmen et retour.
Othello.- Se jette avec appétit à la poursuite des blancs en offrant son frontal. Trop facile pour ses crocheteurs doués, il tient 6 minutes 30 avec 3 actions aux planches pour autant de Carmen. (Miralles, Katif, Belgourari).
Abel.- Zekraoui lui offre une belle longueur (Carmen), Katif traverse toute la piste, Clarion et Belgourari l’embarquent et allongent. Abel se laisse raseter 6 minutes 30.
Sabran (7e hp).- A grande foulées il parcourt l’ovale, promène, lâche le raset, passe sa rage sur les planches. Sanchez plonge à sa tête pour une bonne conclusion mais l’“unicorne” reste le plus souvent stoïque même face à des invites des plus attrayantes.


MARTINE ALIAGA

Les photos dès que possible


Trophée de l’Avenir : Katif, 23 points ; Belgourari, 21 ; Zekraoui, 7.