Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/09/2014

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 7 septembre 2014

19e finale du Printemps des Royales

Benjamin Valette blessé

Défier les taureaux pour la première ou la dernière fois ce n’est jamais anodin. Hier (dimanche) à Saint-Laurent d’Aigouze, où Benjamin Valette était fêté pour ses derniers passages en piste, le raseteur a payé le prix du sang. Un ultime raset à une minute de la fin du temps de Purpan (Fabre-Mailhan), 2e de cette finale. Rattrapé pleine piste, enfermé dans le berceau des cornes, puis déséquilibré, le raseteur a été blessé au bras droit, puis est resté inanimé. Les premiers secours lui ont été longuement prodigués en contre-piste, puis Benjamin a été évacué à l’hôpital Carémeau à Nîmes. Les dernières nouvelles dans la soirée étaient rassurantes. La veine touchée par la corne était ligaturée, des mèches posées et le raseteur restait bien sûr à l’hôpital pour les soins et les observations complémentaires.

Ah il s’en rappellera le Lansarguois de son dernier raset à Saint-Laurent, cela fera partie de ses faits d’armes, quand la blessure sera guérie et qu’il pourra en rire avec sa gouaille habituelle. En attendant, nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

MARTINE ALIAGA

**************

LA COURSE

CLOVIS et CLARION pour la finale
A BLATIERE-BESSAC et  ZEKRAOUI LE PRINTEMPS 2014

 saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,finale,benjamin valette blessé

Les élus de la finale : Christophe Clarion et Clovis de Saumade

Pour cette finale du Printemps des Royales édition 2014, les organisateurs ont été récompensés de leurs efforts en enregistrant un plein à l’heure de la capelado orchestrée par la pena Mistral et en présence du groupe de traditions Les Cabidoules du Cailar. A la capelado viendront se présenter les 12 tenues blanches qui seront  rejoints quelques instant plus tard par Benjamin Valette, invité d’honneur à qui, au micro, Thierry Cure rendra un amical hommage pour sa fin de carrière. Un discours plein de sincérité, une sincérité comme on l’aime dans cette piste gardoise au pied de l’église dont la sacristie héberge les cocardiers. Mais hélas, demi-heure plus tard, Benjamin sera victime d’un grave coup de corne et devra être évacué en milieu hospitalier.

Si la satisfaction peut venir des gradins, elle peut aussi venir de la piste où les raseteurs ont fourni un travail sans reproche, du premier au dernier. Par contre, du côté des noirs, on ne peut pas en dire autant. La course a vraiment décollée au 5e taureau, permettant au contrôleur, en haut à la tour derrière son micro, d’apporter la verve qu’on lui connait.

Camarié (Nicollin, n°710) va dès la sonnerie d’attaque essuyer une tornade blanche, le temps des principaux attributs (5’) du fait de son instabilité. Aux ficelles, J. Soler le prend par défaut et frôle l’accrochage. Plus disposé à gauche, il raccompagne tant bien que mal jusqu’aux planches, sans conclure sur D Bouhargane et Ch Clarion. Dommage qu’il saute et s’attarde à 3 reprises. Malgré ce, Carmen résonne pour la 3e fois à son retour au toril avec  sa seconde ficelle.

Purpan (Fabre-Mailhan, n°653) au même rythme mais avec une belle volonté va répondre présent des deux côtés à d’inombrables rasets desquels il se dégage judicieusement en changeant de terrain. Les poursuites sont serrées derrière M. Gougeon, Ch. Clarion, B. Valette déclenchant 3 fois le disque. Mais le tout manque d’émotion jusqu’à la dernière minute, où sur un raset engagé, B. Valette se fera sévèrement accrocher et blesser, pleine piste. La course est arrêtée 50 minutes.

En troisième Anthémis (Cuillé, n°709) d’entrée se lève derrière D. Bouhargne. Tout en errant, il prend ce qu’il a envie avec plus ou moins de régularité et d’application. Une fois calé aux planches, il connaît (un peu trop) la loi  de la piste.  Il ne sort guère, même sur les rasets les plus engagés. Son recueil se referme en silence avec ses ficelles.

A la place de vedette, et représentant l’élevage vainqueur, Vallespir (Blatière Bessac, non marqué mais annoncé 813), va lui aussi comme le précèdent manquer de mordant. Si Y. Zekraoui, D. Bouhargane parviennent à le mener aux planches dans des arrivées menaçantes (4 Carmen), le reste du temps il demande un fort, même un très fort engagement de la tenue blanche pour que réplique s’en suive. Certains prétendront être de la réserve, d’autres des refus. Enfin !! En tous cas les ficelles retournent aux Iscles avec un Carmen Saint-Laurentais.

Enfin, les choses vont changer avec Clovis (Saumade, n°714). Commençant calmement, on ne sait quelle mouche est venue tout d’un coup le piquer. Si cocarde et glands partent en moins d’1 minute 30, la première ficelle à la 6e, c’est durant les 8 minutes suivantes que Clovis va étaler son savoir-faire, en trouvant entre autre une chaussure à son pied en la personne de C. Clarion qui l’amènera avec lui dans des belles poursuites. Légèrement décollé des bois, il coupe le terrain derrière C. Clarion, R. Ibarra, J. Soler, M. Gougeon, Y. Zekraoui qui devront dévier leur trajectoire. Ne laissant rien au hasard il vient se lever derrière  J. Soler, C. Clarion et M. Gougeon.  Avec hargne il se bat dans les séries. Une dizaine de Carmen en piste, il retourne au toril avec de forts applaudissements avec les honneurs entonnés par la pena .

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,finale,benjamin valette blesséPHOTO Vigneron sur Zekraoui
Vigneron
(Lagarde, n°815). Dominant au début, il va impressionner par ses envolées à l’arrivée où très haut,  il raccompagne D. Bouhargane (qui fera la coupe), Y. Zekraoui (qui fera la cocarde) et à nouveau D. Bouhargane (qui fera le 1er gland).  Plus vulnérable par la suite, il répond avec moins d’agressivité et avec un coup de tête plus prononcé,  tout en franchissant les bois seul 4 fois avant de venir  propulser contre les tubes J.-H Oudjit en fin de course. Avec un 4e Carmen il rentre son 2e gland.

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,finale,benjamin valette blesséPHOTO Indian sur Clarion
En dernier, Indian (Laurent, n°755) terminera agréablement l’après-midi. Raseté dans l’esprit et à son rythme, les hommes vont le faire briller dans de jolies trajectoires parfois conclues au fil des barrières ou au-dessus comme sur J. Soler (2). Un élastique le fera résister un peu moins de 10 minutes durant lesquelles le disque s’est enclenché 7 fois, ainsi qu’a sa rentrée joué par la pena.

CYRIL DANIEL

Texte et photos

 

Palmarès du 19e Printemps des Royales

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,finale,benjamin valette blessé

 

Meilleure royale : Manade BLATIERE-BESSAC le 06 Avril 2014

Meilleur Raseteur animateur de la saison : Youssef Zekraoui

Meilleur Taureau de la Finale : Clovis de Saumade

Meilleur Raseteur de la Finale : Christophe CLARION

Cour de Cœur : Reçu par Frédéric Jockin au nom de Benjamin Valette pour sa fin de carrière

********

Entrée : Le plein. Organisateur : CTPR Lou Bandot. Présidence : Thierry CURE. Raseteurs : D. Bouhargane – C. Clarion – A. Gautier  - M. Gougeon – R Ibarra –  J. Soler – Y. Zekraoui – JH. Oudjit – B. Valette. Tourneurs : F. Jockin – B. Joseph – F. Lopez – F. Levy.
Faits Marquants : La blessure de Benjamin Valette par Purpan (Fabre-Mailhan)

************