Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2017

CASTRIES * TROPHEE DES AS *

IMG_3148.JPG

Course du samedi 3 juin 2017

Mandarin puis l'orage

IMG_3245.JPG

Un bon Mandarin aux trousses de Ziko Katif

Tout avait bien commencé par une jolie capelado avec La Gardounenque, la Pichoto Camargo, Régine Pascal, la remise des diplômes aux jeunes raseteurs par les anciens. Mais après les trois premiers taureaux et un mini-entracte, l’orage éclate amputant le 12e Trophée des Brasérades de moitié. Dommage car si l’entame souffrait d’un rythme pas très soutenu par les 6 raseteurs, avec Mandarin (3e), l’équipe commençait à trouver un tempo plus équilibré. A noter le retour de Sabri Allouani aprés presque un an d’absence pour blessure.
Marcias (Fabre-Mailhan).- Tient son placement, collabore à la petite cadence des hommes mais n’oublie pas de fuser méchamment après Ayme, puis Errik. Il lui en faudrait plus pour exprimer ses qualités, là il reste tranquille avec ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Orion (Saint-Antoine).- Attaque en acceptant un bon enchaînement. Promène les hommes mais ne rechigne à rien. Et si à 4’30, il défend sa 2e ficelle, il la gardera en se montrant bon partenaire par des séries entraînantes quelquefois conclues (Allouani 2 fois, Katif). 4 Carmen et retour.
Mandarin (Cuillé).- Vif et leste, il se livre de bon cœur ne manquant aucun cite. Attentif et vite retourné, va au bout avec Allouani, appuie dans les séries et conserve 10’30 ses rubans. Tient tout le monde à l’œil, reste frais et gaillard jusqu’au bout avec ses ficelles. 2 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Katif, 9 points ; Errik, 7 ; Ouffe, 4 ; I. Benafitou, 2 ; Ayme, 2 ; Allouani, 1.
Course du samedi 3 juin.
Entrée : 1/2 arène. Org : ATC Les Manades. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Ayme, I. Benafitou, Katif. Gauchers : Ouffe, Errik. Tourneurs : Estève, Ull, Kerfouche.

***********

Radouane Errik en suspension
sur le coup de barrière d'Orion

IMG_3200.JPG

*************

Le retour de Sabri

IMG_3162.JPG

*******************

Les gardians à la douche

IMG_3248.JPG

Sur le char, le temps de réembarquer et attacher taureaux et simbeù pour le trajet, les gardians ont pris une brave saucée !

02/02/2017

CASTRIES *FILMS*

Lundi 23 janvier 2017

9e Festival des rencontres
de cultures taurines

castries,festival des rencontres taurines,course camarguaise

Tauromachie camarguaise, landaise ou espagnole, chacune a eu son temps de gloire au dernier Festival des Rencontres de cultures taurines à Castries. Et les amateurs se sont pressés nombreux, notamment le samedi 21 et dimanche 22 janvier après-midi au foyer Hippolyte-Paulet où le Cercle taurin Le Trident et l’équipe de Jean Roumajon veillaient, à leur habitude, au bon déroulement de cette 9e édition. Au menu, films et diaporamas, en ou hors concours, pour dérouler tout ce que le milieu taurin compte de passion, de richesses, d’originalité... Un week-end pour les amateurs par les amateurs. Le Festival de Castries garde sa couleur familiale, amicale et les maladresses, approximations et défauts techniques - malgré beaucoup d’améliorations - font partie du jeu. Peu importe ! L’essentiel est de participer, de partager, de se rencontrer et d’échanger. Et là, il n’y a pas photo. Les invités - manadier ou ganadero, vidéaste, aficionado ou raseteur - chacun s’est gentiment prêté aux questions/réponses de Jean Roumajon et Didier Laurent. Le public étant largement associé.
Côté concours, le jury mené par Philippe Brochier a œuvré sérieusement et avec bienveillance. Dimanche soir, à l’heure du bilan et des récompenses, les satisfecits étaient nombreux d’autant que l’an prochain pour les 10 ans du Festival, la salle sera totalement refaite. De quoi galvaniser la troupe des vidéastes et photographes.

Palmarès des concours

FILMS CAMARGUE

1. Puisque tu pars... Charles Chanat

2. La passion l'emporte

3. Le Toril

FILMS CORRIDA ET SUD OUEST

1 - Coeur de Castareno

2 - Mayoral

3. Feria du Sud Ouest

DIAPORAMA

1. El Maestro de Chiva

2. L'étang de l'Or

3. Sur ma vie

***********

▼ L'équipe du Festival

castries,festival des rencontres taurines,course camarguaise

20/01/2017

CASTRIES *FILMS*

Ce samedi 21 et dimanche 22 janvier 2017

Les cultures taurines
en images

 

castries,festival films,courses camarguaisesTop départ pour la 9e édition du Festival des rencontres de cultures taurines de Castries ce samedi à partir de 14h. Le CT Le Trident et Aqueduc Vidéo de Jean Roumajon perpétuent ce sympathique rendez-vous de ce début d'année qui conjugue plaisir des images et reprise de contacts entre gens de taureaux. Bouvine et corrida, Sud-Est, Sud-Ouest et Espagne réunis dans une même passion. Mise en valeur des traditions, des terroirs, des pratiques sportives et artistiques... transcendée par les vidéastes et les photographes aiguillonnés par les différents concours, le tout dans la bonne humeur et une ambiance très familiale. C'est la couleur propre à ce Festival.

 

LES PROJECTIONS AU PROGRAMME

Samedi 21 janvier

A partir de 14h15. Fêtes et traditions d'Hervé Thollon. Moi le taureau de Jean-Pierre Camargue. Taureau d'exception de José Vidal. La Passion l'emporte de Vidéo Hardian. Feria dans le Sud-Ouest de christian itier. La Revanche de Benjamin Alcon. Lou Simbeu de Laure Valentin. Le Charroi des Oives de Bernard Porras. Cadenas dans l'action de Jean Roumajon. Entraîneur et vacher d'Eric Dubois. Chanat de Jérémy Serrano et Nigues. Sur ma vie de Benjamin Alcon. Mayoral de Colette et Jean-Louis Martel. El Maestro de Michel Naval.

A partir de 21h15, Lourdes de Christian Itier. Le Toril d'alain Berrizi. Kisoa de Claire Boujard. Coeur de Castareno de Maurice Daussant. Passion de Torero de Jean roumajon. Coupo Santo du Club-Photo de Baillargues. Cultures taurines dans le monde de JR.

Dimanche 22 janvier

A partir de 10h. Pèlerinage des gardians de Jean Roumajon. Joachim Cadenas dans l'action de Jean Roumajon. Cultures taurines dans le monde de JR.

A partir de 14h15. Cadenas dans l'action de Jean Roumajon. Maxime Favier de passionné de Jean Roumajon. Merci Sabri et les Seigneurs camarguais de Benjamin Alcon. La saga des Félix de Jean Roumajon. Jan Matieu de Roger-Pierre Auguste. Une statue pour Garlan de Jean Roumajon. Le bonheur est dans le pré de Jean Rouamjon. Jérémy Aliaga, raseteur par passion de Jean Roumajon.

Annonce du palmarès, remise des prix, Coupo Santo interprétée par Régine pascal. Apéritif de clôture offert par la municipalité.

Bande annonce : https://youtu.be/kJVLRHBhX0o

11/08/2016

CASTRIES *TROPHEE DES AS*

Course du mercredi 10 août 2016

Belgourari, Zekraoui, Serpatier
pour le 20e Trophée de la Ville


Entrée : plein. Organisateur : Cercle taurin Le Trident. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Belgourari, I. Benafitou, Cadenas, F. Martin, Katif, Allam. Gauchers : Aliaga (sort au 5e), Ouffe, Zekraoui. Tourneurs : Khaled, Joseph, Galibert, Bensalah, Kerfouche.


L’affiche de ce 20e Trophée de la Ville a tenu toutes ses promesses, avec un joli décorum d’avant course et remise des prix. Une après-midi dense, où chaque cocardier joue une partition originale - mention à Serpatier - face aux pointures des As qui se jaugent et se défient. Belgourari habile, Cadenas incroyable d’audace, Zekraoui valeureux dans un ensemble entreprenant font monter la température et passer beaucoup d’émotions.
Vallespir (Blatière-Bessac).- Affiche sa brutalité et sur les premières minutes distribue les uppercuts. Puis, bien calé demande de l’engagement, bouscule Zekraoui (1er passage à l’infirmerie). Les hommes réfléchissent avant de le défier. Les gauchers ont sa préférence et Aliaga, Ouffe, Zekraoui (revenu en piste), se font pilonner (2 Carmen). Mais dur, dur de le convaincre sur la fin. Garde ses ficelles.
Estepous (Guillierme). - Toujours en mouvement, sa vitesse répond à la précipitation des blancs. Quelques sauts- surprise, une longueur avec Cadenas, tape en force après I. Benafitou, F. Martin et se défend d’un coup de revers. Maintient le rythme et se tenant davantage, garde sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.
Platon (Nicollin) affiche une volonté sans faille. Les hommes s’enhardissent. Cadenas lui donne de la vigueur par deux cites pleine piste. La pression monte, Platon se bat dans la pagaille jusqu’à coincer Zekraoui contre la planche (retour à l’infirmerie). Tient sa 2e ficelle presque jusqu’au terme. 4 Carmen et retour.
Serpatier (Blanc-Espelly).- Mouvement, vitesse d’exécution et ce raset engagé de Cadenas fermement raccompagné. Les hommes s’éparpillent, il passe d’un raset à l’autre pour 3 minutes les pompons. Aux ficelles, ses anticipations (Cadenas, Belgourari) font mouche et l’étau se desserre. Il surveille tous les départs, accélère sur les longueurs, jusqu’à basculer après Cadenas et I. Benafitou. Termine dangereux et dominateur avec une ficelle. 7 Carmen et retour.
Rouffian (Lagarde).- S’engage bravement à chaque raset, tamponne après Benafitou, Belgourari. Aux ficelles, colérique et indiscipliné, s’enrage après Cadenas et Allam. Le rythme tombe un peu, Rouffian se pose et oblige à plus de rigueur. Se hisse haut après Zekraoui en danger, idem après Katif. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Colbert (Paulin).- Cueillette rapide des premiers attributs sur ses déplacements. Ne reste pas longtemps en place, peut se décaler mais s’emporte violemment sur le “caviar” servi par Zekraoui qui repart pour une autre explosion. Et I. Benafitou stoppe le chrono à 10’30. 2 Carmen et retour.
Papalino (Chaballier, hp).- Rageur, il s’escampe sur tout ce qui bouge, cherche la castagne, et, s’il lâche la sortie du raset, quand l’homme garde le cap, ses coups aux planches sont redoutables. Comme ces deux dernières minutes de folie où les coups pleuvent. Le dernier baroud d’honneur de Cadenas, après la trompette, Papalino au tampon, ravit les spectateurs. 4 Carmen et retour.

 

MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Belgourari, 10 ; Cadenas, 6 ; Allam, I. Benafitou, 3 ; Katif, 2,5 ; Zekraoui, 2 ; Ouffe et Aliaga, 1.
Les prix du 20e Trophée de la Ville de Castries : meilleur raseteur, Belgourari ; meilleur animateur méritant, Zekraoui ; meilleur cocardier, Serpatier de Blanc-Espelly.

08/08/2016

CASTRIES - Course de la Manade Nicollin - Avenir

Dimanche 7 août 2016

IGOR et  POETE en ROUGE et VERT ETINCELANT

Castries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaise

⇑ Igor derrière Antoine Charrade ⇑

Entrée : 170 -  Organisateurs : Cercle Taurin Le Trident

Présidence : Nicolas Manchon

Raseteurs : Droitiers : J Vic, A Charrade, M Marquier, H Oufdil, C Martinez

Gauchers : J Ferriol, A Benafitou, B Chahboune

Tourneurs : O Abbal, G Sagnier, JF Moulin

Fait Marquant : Une portion de piste glissante comme du verre fait chuter les taureaux à leur passage

Cette course de la manade Nicollin a reposé sur les prestations de Igor, Poète et à un degré moindre de Mousquioun.  Chez les hommes, la présence de Charrade, l’éfficacité de Marquier et Ferriol et la révélation à mi-course de Chahboune ont donné une bonne dynamique d’ensemble.

Face à l’activité soutenue des hommes, Galant (1 Carmen) et Tibère (2 Carmen plus rentrée) passent en 4’30 et 6’.

Igor : 3 minutes et place aux ficelles ou le biou  trouve les angles. Il en sort volontier  et pousse ses répliques jusqu’aux planches. Se met en valeur derrière Chahboune, Vic et Charrade lequel, à la 13ème, se fait déséquilibrer au saut et tombe lourdement (sans mal à l’instant T) sur le dos en contre piste. 5  fois le disque, retour inclus avec ses ficelles.

Mousquioun : Rapidement positionné devant le toril, cet entier de 6 ans sort fort surCastries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaise les rasets les plus serrés pour conclure avec la corne derrière Chahboune, Charrade. Pas à l’aise dans les reprises, il impose la cadence. Les honneurs trois fois, renouvelé à son retour ficelé au terme d’un quart d’heure fort sérieux.

    Départ de Mousquioun sur B. Chahboune

Aiglon : Vulnérable et lourd, il baisse la tête au contact et réagit avec plus moins de régularité. Passe la tête derrière Chahboune, Charrade et Vic. Le retour se fait en silence.

Fakir : Inconstant, il peut s’engager, comme se montrer récalcitrant surtout en fin de course. Actions de-ci de-là derrière Chahboune, Charrade (2), Oufdil dans un long quart d’heure. 3 Carmen et retour en silence avec ses ficelles.

Castries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaisePoète (hors points) : Il a laissé entrevoir derrière Charrade (5), Vic et Chahboune ses qualités de barricadier en venant s’écraser contre les planches avec une corne menaçante.  7 fois le disque ainsi qu’à sa rentrée.

      ⇐ Puissante arrivée de Poète sur J. Vic

 

Texte et Photos Cyril Daniel

15/05/2016

CASTRIES - COURSE DE LA MANADE BLATIERE-BESSAC - AVENIR

Dimanche 15 mai 2016

PIRATE HISSE LES VOILES
 NAPACA FAIT FEU !

Castries,Blatière-Bessac

 Pirate raccompagne sévèrement Yassin Naim

 

En cette Fête du Printemps castriote, la manade Blatière-Bessac alignait 7 de ses pensionnaires. Si le ressenti final reste mitigé, Muscat et surtout Pirate et Napo ressortent face à une équipe entraînée par A. Charrade à droite, N. Benafitou à gauche, rejoints par F. Martin en 2d partie. Naïm et Vic ont de bon passage.

Vergezois : 3 petits éclats derrière N Benafitou et 2 sur Charrade dont un engagement dans pas mal de retenue. 3 Carmen pendant. Rentre 1 gland.

Castries,Blatière-BessacFrançois Martin très à l'aise à la tête de Ségur
Segur : Sans se fixer certes, il s’engage bien mais ne prends que rarement la sortie du raset. Bien que se calant pas la suite, ses réactions n’en demeurent pas plus percutantes.

Dingo : Assailli, cocarde et glands partent en moins de 2 minutes. De belles allonges derrière Charrade (5), N Benafitou, F Martin et finitions du Vic, F Martin sont venues meubler ses 13 minutes. 3 Carmen pendant plus rentrée.

Muscat : Appliqué et toujours dans le terrain des planches, ses ripostes sont régulières. La corne effleure la planche à plusieurs reprises (F Martin 5 – Naim) ce qui lui vaut 5 Carmen plus rentrée avec une ficelle.

Napo : Remuant, il honore les cites  avec entrain pour venir taper derrière Naim, Charrade, passer le corneCastries,Blatière-Bessac en menace sur N Benafitou avant de se disperser en contrepiste. 3 Carmen.
► Antoine Charrade et Napo dans une belle trajectoire

Pirate : Vif et rapide, cède ses principaux attributs en 4 minutes. Tout en tenant en respect les hommes il saisit chaque occasion pour se signaler aux  planches qu’il franchit derrière N Benafitou, Vic et Naim (2), qu’il tamponne sur Charrade, Naim (2) et Martin ou qu’il brise aux trousses de N Benafitou. Rentre en musique ses ficelles, joué 4 fois pendant.

Napaca (Hors Points). Le barricadier de service assume pleinement sa tâche. Ses envolées (N Benafitou, JM Laurent, F Martin) et ses coups de butoir (N Benafitou 2, Martin, Naim, Charrade) ont illuminé cette fin de course.

Castries,Blatière-Bessac

Napaca tape derrière Nabil Benafitou

                                                                                                                                             Texte et photo
CYRIL DANIEL

Entrée : ¾ (Gratuit). Organisateurs : Cercle Taurin Le Trident. Présidence : Nicolas MANCHON. Raseteurs droitiers :  A Charrade, R Bruschet (soir après le 1 er), F Martin, J Vic, JM Laurent.       Gauchers : A Benafitou, N Benafitou, Y Naim. Tourneurs : F Jockin, R Tourki

 

29/01/2016

CASTRIES

Les 23 et 24 janvier 2016

FESTIVAL DES RENCONTRES DE CULTURES TAURINES

Une bonne cuvée pour la 8e édition

castries,films,courses camarguaisesLe rideau est tombé dimanche soir sur le 8e festival des rencontres de cultures taurines avec la remise des prix des différents concours. Une bonne cuvée mélangeant les images camarguaises, espagnoles et landaises pour un public nombreux et bon enfant.

► Photo : Goya a été évoqué en paroles et en images avec les anciens raseteurs et Jean Roumajon

Et si le niveau qualitatif oscille largement pour les films amateurs en concours « manquant souvent d’angle et de scénario construit », a indiqué le président du jury Philippe Brochier, cela est compensé par la passion des cinéastes transmise au travers des différents sujets. De la maladresse certes mais beaucoup d’amour à partager. L’intérêt premier du festival à savoir le mélange des cultures taurines a été largement respecté. Toreros, raseteurs, ganaderias, manades, écarteurs et vaches landaises se sont partagé l’écran tout le week-end. Tandis que les exposants recevaient les badauds et acheteurs dans la salle ou à l’extérieur et le CT Le Trident assurait avec brio l’intendance.
La 9e édition est déjà sur les rails et même la 10e. Gilbert Pastor, maire de Castries, n’a-t-il pas lancé à Jean Roumajon : « Il faudra prévoir une édition spéciale pour 2018... » Voilà qui est de bon augure.


M. A.
Photo C. I.

▼ Le CT Le Trident mobilisé
pendant les deux jours du festival (photo A. C.)

castries,films,courses camarguaises

LES PRIX

DIAPORAMA

1 - Au coeur de la Camargue de Benjamin Alcon

2 - Garlan, les adieux de Christian Itier

3 - Mignon de Benjamin Alcon

CORRIDA

1 - Mon tercio de varas de Maurice Daussant

2 - Ganaderia San Sebastian du Cercle taurin Toros y toreros

3 - Marc Serrano torero de Jacques Lemerre

CAMARGUE

1 - Sus li piado d'uno reino d'Alain  Berizzi

2 - Insolentes beautés de Bernard Porras

3 - Par amour par passion de Gérard et Nicole Osty

COUP DE COEUR

Le curé de Valverde de Jean Roumajon

PRIX DU PUBLIC

La bête du Vaccarès de Valentin, Crepon et Soler

 

 

22/01/2016

CASTRIES *8e FESTIVAL DES RENCONTRES DE CULTURES TAURINES*

CASTRIES  CTLETRIDENT.jpg

L'équipe du Cercle taurin Le Trident

Ce week-end


Taureaux et toros sur grand écran

castriesfestival2.jpg

Jean Roumajon présentera les films entouré des Arlésiennes


S’il fallait encore démontrer la passion suscitée par le monde taurin qu’il soit camarguais, espagnol ou landais, il suffirait de s’installer salle Hippolyte-Paulet, ce week-end, à Castries et se laisser porter par les images. Amateurs ou professionnels, les films et diaporamas présentés y revendiquent tous l’amour incommensurable porté à la culture du taureau. Comme un fer marqué sur le cuir des bêtes, l’emblème du taureau s’inscrit d’une manière indélébile dans le cœur et les traditions des gens d’ici.
Passion portée par le Cercle taurin Le Trident, né le 11 mai 1950 et qui toujours fringant du haut de ses 66 ans, attaquera sa saison les 14 et 15 mai. Un programme de 14 courses par an (Ligues, vaches, Trophée des As et de l’Avenir) qui mobilise la trentaine d’adhérents autour des seize membres d’un bureau mené par le président Michel Moysset, le trésorier Alain Courteille et les secrétaires Françoise Guérin et Françoise Senaux. Ils seront tous à la disposition des Festivaliers assurant l’intendance et la gestion de la salle.
Passion également chevillée au cœur pour Jean Roumajon - instigateur, présentateur et pourvoyeur du Festival - qui depuis plus de trente ans filme dans les arènes de Languedoc et de Provence, ainsi qu’en pays landais. Au sein d’Aqueduc Vidéo, le Castriote est à la tête d’une vidéothèque impressionnante. « J’ai sélectionné pour ce 8e Festival, quarante-cinq films et diaporamas entre les amateurs en concours et les professionnels, explique cet amoureux des biòu et de l’image, Il y en a pour tous les goûts, sur les manades, les courses et les gens de bouvine, des portraits de torero, de caballero ou des ganaderias et personnages landais ».
L’organisation est bien rôdée maintenant « Didier Laurent sera à mes côtés pour animer entre les projections, et Philippe Brochier présidera le jury, poursuit le vidéaste, j’espère que les afeciouna seront au rendez-vous ».
Avant de reprendre la direction des arènes, ce week-end castriote se présente comme une reprise de contact avec le monde taurin. A partager sans modération.


MARTINE ALIAGA

Quelques-uns des films prévus : “Anecdotes sur Goya”, “De bonne mémoire” sur les gens de bouvine, “Brindis à Christian Brette”, “Mignon”, “Garlan”, “Etre landais”, les images de Tendido Sud, “Juan Bautista” etc.

LE PROGRAMME

castries,festival films,course camarguaise

castries,festival films,course camarguaise

castries,festival films,course camarguaise

****************

 

 

06/08/2015

CASTRIES *TROPHEE DES AS*

Mercredi 5 août 2015

 Le podium : Katif, Chekade, Serpatier

BLOGCASTRIESPRIX.jpg

Arènes pleines

pour l’excellente après-midi du Grand Prix de la ville.

Entrée : plein.  Org. : Cercle taurin Le Trident. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Chekade, Katif, Oufdil. Gauchers : Aliaga, Ouffe, Poujol, Rassir, Allam. Tourneurs : P. Rado, Khaled, Tourki, Daniel, Estève.

L’équipe blanche travaille tous les taureaux dont Papagaï, Serpatier et Coti Chavari donnent le meilleur. Les gradins sont pleins, la course apporte son lot d’émotions, de duels, d’éclats... Un bon Grand-Prix de la ville qui récompense Katif, Chekade et Serpatier d’Espelly-Blanc avec un Carmen général.

Lou Cran (Guillierme).- Se défend à grands coups de revers, en mouvement aux premiers attributs, puis aux ficelles oblige les hommes à un peu plus de sérieux. 10’30.

 BLOGCASTRIESPAPAGA.jpg

 ▲ Excellent Papagaï, ici avec Ziko Katif

Papagaï (Lagarde).- Attentif, cornes pointées pour des réponses frappées et toujours dangereuses. Bien présent dans les séries qu’il termine cabré ou fortement engagé. Aliaga, Rassir, Chekade ont droit à des répliques fulgurantes, banne à l’affût. Rentre une ficelle au terme d’un très bon quart d’heure. 6 Carmen et retour.

Frelon (Blatière-Bessac).- Un peu lourd à la manœuvre, il se livre et passe le poitrail. Quand il trouve l’angle du toril où, pas bête, il revient souvent, il oblige les hommes à de beaux rasets courts de Chekade, Katif, Aliaga après qui, il se soulève, frappe lourde sur Ouffe et finit bien sur Chekade. 3 Carmen et retour.

Topaze (Nicollin).- Un superbe physique qui a du mal à trouver sa place face à un travail désordonné. A Katif le 1er gland avec trois coups de crochet dans le même raset. Aux ficelles, Ziko allonge, le public soupire d’aise, et Topaze brise les planches après lui, décolle sur Aliaga. Manque un peu de pétard sur la fin mais bascule après Aliaga, tamponne sur Rassir. Et rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

 CASTRIESSERPATIERSABRIPHCI.jpg

▲ Compliqué et leste, Serpatier se soulève après Allouani


Serpatier
(Blanc-Espelly).- Leste et mobile, il essaie de tenir pied partout. C’est un peu la pagaille mais il va vite mettre de l’ordre. Enferme méchamment Allam, oblige Ouffe à se coucher et s’escampe après Chekade. Serpatier rode, chasse, surveille tout et ne rate aucune faute. Puis, il prend position et tient les blancs en respect. Superbe action sur Katif sur lequel il se dédouble et saute après. Rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

Camerone (Paulin).- Il honore pratiquement tous les cites et pousse fort. Navigue un peu, les hommes lui donnent du champ alors Camerone passe le poitrail. Un peu “diesel”, il se laisse prendre au jeu des tourneurs. Une fois calé, il brille après Rassir, Allouani, Chekade. Et rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

Coti Chavari (Chaballier, hp).- A six ans, il en a encore sous la pédale. Se jette au départ du raset et se propulse méchamment après les hommes. Rapide dans les séries, la corne toujours dangereuse et vite retourné dans les enchaînements. Et de gros engagements aux planches (une dizaine) pour le final qu’il fallait à cette jolie course. Plein de Carmen.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des As : Katif, 19 points ; Chekade, 14 ; Allouani, 9 ; Allam, 4 ; Ouffe, 4 ; Poujol, 3 ; Rassir, 2.

02/05/2015

CASTRIES * AS *

Samedi 2 mai 2015

Trophée des Brasérades et journées des anciens et élèves raseteurs

Beleu et Katif remportent les suffrages

 castriesBELEUPHCI.jpg

Entrée : 2/3 d’arène. Org. ATC Les manades. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Chekade, Katif. Gauchers : Errik, Martin, Ouffe. Tourneurs : Abbal, Kerfouche, Estève, Daniel, P. Rado.

Les anciens raseteurs présents aux côtés des élèves, pour un parrainage bienveillant, les crocheteurs actuels au centre, encadrés par les Arlésiennes, les cavaliers de la manade Lafon et la peña Bella Ciao... Un bon présage sous le ciel hésitant entre le bleu et le gris.  Làs! La mauvaise humeur des gauchers (raseteurs et tourneurs compris) a amené des moments de morosité dont on se passerait bien. Les droitiers ont pourtant mené de beaux passages avec Allouani, Katif et Chekade bien présents. Katif frôle la correctionnelle avec Escamillo mais remporte le prix du jour. Tout comme Beleu certainement le meilleur de la course.

Othello (Félix).- Il n’a pas le temps de “bader” que ça lui tombe dessus. Ne trouve jamais la bonne place pourtant, bien emmené, pousse jusqu’aux planches (Chekade, Carmen. 7 minute suffisent.

Brutus (Lautier).- Avec l’âge il a perdu du mordant mais il faut pas la lui raconter. Stratégiquement, il occupe les angles surtout au toril. Bien calé, les blancs ne lui sautent pas dessus d’autant qu’il peut tamponner de bon cœur (Chekade, 2 ; Ziko pour 2 Carmen) et pour les reprises, c’est non ! Les ficelles restent sa propriété. 

Beleu (Lou Pantaï).- S’il est plus facile sur ses déplacement, ce qui lui coûte ses pompons, quand il est placé, ses sorties sont conquérantes pour des conclusions corne bien pointée. Il monte en puissance dans les enchaînements et conclut en rafale, se dresse ou met la corne. Une belle prestation pour une ficelle au toril. 7 Carmen et retour.

Escamillo (Raynaud).- Brouillon aux pompons jusqu’à ce qu’il se pose. Aux ficelles, souvent il se décale. Katif est le seul à lui proposer des longueurs mais quand Ouffe le cite, il frappe de tout son poids, redouble après Martin. Bien sûr, il ne vient pas à tous les coups mais quand il part en chasse, il se montre dangereux. Et il ne rate pas le départ hasardeux de Ziko qu’il enferme, bouscule et oblige à passer sous l’estribo. Garde ses ficelles et retour en musique.

Pougaou des Baumelles.- Attaqué dans un désordre total, où seul Allouani l’embarque pour une conclusion appuyée. Pougaou n’adopte pas toujours le bon placement mais quand il y va c’est pas pour rien. La lutte pour la 1re ficelle lui fait montre un nombre incalculable de rasets auxquels il répond en ponctuant plusieurs fois (Chekade, Ziko). Termine par une belle anticipation sur Ziko et garde une ficelle. 3 Carmen et retour.

Mari Peu (Gillet).- Comportement alternatif. Soit il riposte méchamment, raccompagne les hommes à toute vitesse et tape violemment, soit il se centre et laisse passer. Il attaque donc en fanfare par trois coups de barrière successifs. Aux ficelles, longueurs poussées avec Allouani, Chekade, prend le pas sur Ouffe. Tape la barrière et retombe lourdement. Temporise un peu.  Frappe après Chekade haut et fort. 3 Carmen et retour avec une ficelle.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Trophée des As : Chekade, 21 ; Katif, 17 ; Allouani, 14 ; Ouffe, 6 ; Martin, 2.