Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2017

MARGUERITTES *LIGUE*

Vendredi 2 juin 2017

Bonne Ligue pour un jeune président

Marguerittes,Ligue,Charles Chanat,course camarguaise

Bien encadré par les membres de son CT La Bouvina
le jeune président  de course  Charles Chanat
fait ses premières armes au micro



Une ligue de premier ordre.. Beaucoup d'avenir et un gros Carmen à tous. Des taureaux au poil, une jeunesse active et pleine d'ardeur soutenue par des tourneurs pédagogues. Et les premières armes d'une tout jeune président de course, Charles Chanat. De la piste au micro, l'ancien raseteur s'implique pour sa passion des taureaux.

Un coup d'oeil sur les jeunes cocardiers : le N.248 de Plo se pique au jeu et devient intéressé au fil des minutes. Le 2034 de Blanc joue davantage dans le spectaculaire... A suivre. Le 2017 de Caillan plutôt cocardier, il annonce de bonnes prouesses. Le 118 de Plo, sérieux cocardier, anticipe, enferme le jeune Roux, quelle frayeur mais la jeune tenue blanche réitère avec vaillance avec ce sujet extraordinaire. Le N.244 de Blanc laisse entrevoir un bel avenir. Il fait le pas, anticipe bien, il ne lui manque pas grand chose pour finir ses actions en beauté. Le N.317 de Caillan, tout jeune mais vivace, doit apprendre à canaliser sa méchanceté. Le N.268 de Plo a du jus, fait le pas et affiche un caractère reboussié, sans doute le plus difficile à canaliser. Quelle volonté le 232 de Blanc! Petit biou prometteur qui ramène avec finesse  les petits blancs. De belles finitions.

Texte et photo
ERIC MARC


Course de Ligue - Organisateur .: CT La Bouvina. Président: Charles Chanat. Entrée: 1/5.
Raseteurs: Roux, Lasserre, Garcia, Okili, Bakloul, Cugniere.
Tourneurs: Ruiz, Khaled

06/11/2014

MARGUERITTES *JUBILE CHANAT*

Ce samedi 8 novembre 2014

Charles : "Ce qui m'a plu, c'est faire le spectacle"

charles chanat,jubile,marguerittes,courses camarguaises« C’est surtout pour dire merci à tous ceux qui m’ont soutenu…, insiste Charles Chanat. Moi, j’ai fait mon chemin. Je n’ai aucun regret. Mais je veux rassembler tous ceux qui m’ont supporté durant ma carrière… mon jumeau Jean et ma famille, mes amis, les clubs taurins qui m’ont fait confiance durant toutes ces années ». Il est comme ça Charles. A l’heure de poser définitivement le crochet, l’important pour lui c’est de faire plaisir aux autres. Et ils seront tous là, ce samedi, à Marguerittes pour faire la fête avec lui. Ceux de Bouillargues, où il a commencé, en 2002, ses potes de Ligues cuvée 2003, ceux de l’Avenir groupe qu’il intègre en 2004, à 17 ans, ceux du groupe 2 avec qui il a raseté jusqu’à sa dernière course en pointe. C’était à Aigues-Vives en septembre 2013 où son épaule l’a lâché (luxation).

CHARLESCHANAT1.jpgUn parcours tissé par des liens d’amitié indéfectibles en fil rouge d’une carrière dont le raseteur se souvient de chaque course, de chaque taureau. « Mon jubilé à Marguerittes ? Parce que c’est là où j’ai raseté la première fois à l’Avenir (NDLR : le 21 mars 2004), la complète de La Galère avec Nénuphar. Et puis c’est chez moi ». Et dès le départ, les chroniqueurs de noter ce gaucher volontaire et culotté qui fait briller les cocardiers. « En piste, avec les taureaux, j’étais content. J’avais envie de faire plaisir aux gens des gradins, aux manadiers… Envie qu’ils se régalent ». Les clubs taurins ne s’y trompent pas et Saint-Laurent-d’Aigouze, Montfrin, Aigues-Vives, Bellegarde et tant d’autres adoptent vite ce jeune plein de spontanéité, s’offrant aux taureaux et cherchant en retour l’attention voire l’affection des spectateurs. La Cigale d’Or en 2007, Le printemps des Royales en 2008, meilleur de la finale du Gland d’Or, la Clairette d’Or, meilleur raseteur de la saison pour l’Union des CT Paul-Ricard… sont ses Trophées de référence, parmi tant de récompenses de meilleur animateur. Comme à Béziers où distingué par l’UCT Biterrois, il se trouva aux côtés de Castella (le matador) pour recevoir son prix. « Un grand moment ! »
CHARLESCHANAT2.jpgCasse cou, spontané, sincère, les qualités d’un raseteur qui n’a pas ménagé son physique et privilégié les liens avec ses collègues de raset et les organisateurs. Comme avec le CT de Portiragnes qui lui permit de se refaire une santé, en 2006, après une blessure. « Notre amitié est partie de là, c’est un raseteur que j’estime beaucoup, exprime Gérard Massol, un petit gentil, plein de sympathie. Il est resté proche de l’école de raseteurs de Portiragnes et de Jean-Henri (Oudjit) ».

« J’ai toujours préféré l’ambiance des pistes moyennes ou petites, mais j’ai raseté tous les taureaux, tient à préciser Charles, j’ai pris beaucoup de coups mais un seul coup de corne, à Aigues-Vives, le 26 juin 2008 par Mithra de la Vidourlenque ». Le raseteur ne s’éternise pas sur cette grosse blessure. Il préfère évoquer des anecdotes qui l’ont marqué et qui résument un peu son état d’esprit : « C’était à Saint-Laurent, je m’échauffais dans la rue, puis je me suis retrouvé tout seul, les autres étaient déjà en piste. Quand je suis entré, les gens chantaient “Chanat! Chanat! Chanat!” J’étais intimidé mais tellement content… »

« Une autre fois, je rasetai avec Mathieu Schuller qui faisait briller… Moi, j’avais raseté tous les taureaux, ça m’a énervé. Alors quand Brechu, dernier de la course, est rentré, j’ai voulu ma part de bravo, je voulais que le public se souvienne de moi. J’ai fini sur la tête du taureau, ensemble aux planches. Moi c’est ça qui m’a toujours plu… Faire le spectacle ».

Alors quand en mars 2014, il a repris l’entraînement pour préparer son jubilé en cornes nues, et que l’épaule a à nouveau lâché, il a pris sa décision. En même temps, Charlène, sa compagne, lui avait offert le plus beau des cadeaux, Gabriel, aujourd’hui âgé de 8 mois. A 28 ans, il était temps d’arrêter. « Aujourd’hui, je suis membre du CT la Bouvina de Marguerittes, je reste au contact des taureaux en pays, dans les manades et aux courses aussi ».

Mais nul doute que samedi, Charles mettra tout son cœur dans cette après-midi spectacle entouré de tous ses amis. Et pour peu que le public scande son nom, les taureaux trouveront sur leur trajectoire, ce toujours jeune raseteur intrépide et tellement attachant. «Chanat! Chanat! Chanat!»

MARTINE ALIAGA
PORTRAIT DE CHARLES : LUDOVIC NIGUES
PHOTOS DE COURSE :  ARCHIVES MIDI LIBRE

*****************

PROGRAMME SAMEDI 8 NOVEMBRE
A MARGUERITTES

charles chanat,jubile,marguerittes,courses camarguaisesA partir de 14 h, 5€, course spectacle,
avec les cavaliers de la manade Martini, la Souleïado de Margarido, les taureaux emboulés de Cuillé, Fabre-Mailhan, Vidourlenque, Grand-Salan, Saint-Pierre, La Galère, Nicollin, Martini.

Animé par les amis-raseteurs  de Charles, les écoles de raseteurs de Bouillargues, Portiragnes, etc.
Apéritif après la course.
20 h, soirée salle La Friande à Marguerittes, 20€.
Réservations : tél. 06 18 59 46 68 - 06 68 26 25 40 - 06 16 79 52 12.

31/07/2008

CHARLES CHANAT A L' HONNEUR

MARGUERITE 29-07

CAPELADO, " COUP DE COEUR ", POUR CHARLES

Sympathique et émouvante attention du Club Taurin " La Bouvina " lors de la capelado de la 47e  Finale de la Marguerite d'Or, pour le raseteur Charles Chanat convalescent aprés sa terrible blessure.

 

d7e86fcb217124356955fb3291b8eb3e.jpg
b7e19fe9eb0c201bbfea3a0ea3f8e0af.jpg
0da18ec705216d1f1dce8b09760dc392.jpg
62688ce017eb60f0907c867b9bfe2114.jpg

 

Photos Luc PERO



30/06/2008

CHARLES CHANAT BLESSE

 
eea0495e767496d092a60ef2554b853d.jpgDimanche, à Aigues-Vives, le jeune raseteur Charles Chanat a été blessé par le taureau Mithra de la manade La Vidourlenque, sortie en 4e position.  Charles a trébuché puis est tombé devant le taureau (vers la 5e minute), Mithra l'a d'abord attrapé au niveau du fessier, puis l'a projeté en l'air avant de lui infliger un coup de corne dans le dos qui l'a transpercé au niveau du thorax. D'abord soigné à l'infirmerie des arènes par le docteur Michel Romieux, Charles était conscient et était transporté aux Franciscaines à Nîmes.
La blessure est grave et la nuit a été difficile pour le raseteur. Son frère Jean a donné des nouvelles ce matin (lundi) : "Le coup de corne à la fesse n'a touché que du muscle mais, l'autre au thorax, a perforé le poumon et trois trajectoires au niveau du foie. Charles est en soins intensifs et nous n'avons pu le voir que quelques minutes. Malgré ce, il devrait intégrer une chambre sous peu, son état de santé est stable".
Sa famille demande aux nombreuses personnes qui attendent des nouvelles, de ne pas appeler l'hôpital pour ne pas saturer le standard et donnera des informations sur l'évolution de son état au fur et à mesure. Bien sûr, nous relayerons les bulletins de santé. Cet accident a profondément ému les nombreuses personnes - amis, spectateurs, chroniqueurs - qui s'intéressent à ce jeune raseteur dont la gentillesse, la disponibilité et l'envie de bien faire sont immenses. Charles, on pense à toi, bats-toi avec toute l'énergie que tu montres à chaque course !
M. A. 
* Si vous voulez transmettre des messages de bon rétablissement à Charles, je vous propose de les récolter sur mon adresse mail (maliaga@midilibre.com), je les imprimerai et les lui ferai parvenir