Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/05/2014

AIGUES-VIVES *AVENIR*

Dimanche 18 mai 2014

L'Union taurine très satisfaite
de la 2e journée de la Cigale d'Or

 aigues-vives,avenir,cigale d'or,courses camarguaises

Le redoutable Camaï

Comme le dit le président de l'UTCPR Aigues-Vivoise : "Ce n'est pas tous les jours que nous avons une course de ce niveau". Aussi Jérémy Serrano tient à revenir sur cette 2e course de la Cigale d'Or, Trophée de l'Avenir où Camaï de la Vidourlenque a placé la barre très haut. Le compte rendu très consistant ci-dessous raconte donc ce bon moment sur les gradins des arènes gardoises.

"Cette 2e journée de la Cigale d’Or menée par Didier Gaillard au micro fut une réussite. Il faut dire que côté cocardier, l'affiche était de grande qualité. Pour commencer un très bon 1er Sorbier, un 4e d’excellence - Camaï - mais aussi le fantasque Patou sans oublier Calisse qui finit cette course sur une très bonne note. Seul bémol les blessures physiques de certains raseteurs: tout d’abord Bini, suivi de Ortiz qui revenait de blessure et enfin Zekraoui ( Clarion sera autorisé a rentré au 3e ).
Mais si le public a pu repartir satisfait c’est avant tout grâce à deux hommes qu’il faut féliciter: Dimitri Fougere qui a su se donner jusqu’à l’épuisement et qui failli payer de sa personne puis Marc Sanchez qui à gauche a pris la course à son compte répondant face aux difficultés du jour. Bravo a vous messieurs! Caizergues, Soler, Gaillardet et Clarion complètent l’équipe. Un carmen général sera attribué pour les prestations des taureaux et des hommes.

Sorbier (Cuillé) avait la lourde tâche d’ouvrir les débats. Il va les ouvrir et de quelle manière! Assailli de rasets de toute part, il répond à tout en venant offrir au public de magnifiques ripostes après les hommes, corne pointée ou en se dressant après le raseteur. Et malgré la bourre il défendra avec brio sa première ficelle et rentrera la seconde avec brio. Sous les applaudissements et accompagné de la musique entendue a plusieurs reprise auparavant.

Lorca (Saumade) en impose par sa stature comme bon nombre de Saumade. La trompette sonne, on réfléchit à comment l’aborder. Chaque tentative est raccompagnée au ras des bois. Aux ficelles, quelques temps morts dus à différentes blessures des hommes. Mais Lorca continue sa course tout en venant sauter après l’homme. Dimitri Fougère en grande forme s’offre sa 1re ficelle, c'est mérité vu son travail. La 2e bobine retourne en musique au toril.

Balourd (Félix).- Sûrement le plus abordable du jour mais qui compensera par sa noblesse en offrant de belle séries qu’il n’hésitera pas à venir conclure en passant la tête après l’homme. Une préférence pour les gauchers avec une petite anticipation  Rentre nu avec Carmen pour une course honorable.

 

aigues-vives,avenir,cigale d'or,courses camarguaisesCamaï  (Vidourlenque) : Voilà un cocardier qui mériterait de grandes pistes mais pour aujourd’hui c’est dans son pays et une arène qui l'a vu éclore et où il continue de s’affirmer. Du brio pour une prestation qui tutoie l’excellence où il mettra les hommes à l’heure. D’entrée vient se placer cul aux planches où il va attendre les hommes sans se laisser berner par les tourneurs. Dominateur et compliqué il obligera les hommes à user de reprised pour arriver à s'octroyer ses rubans. Aux ficelles, la musique est toujours la même et Marc Sanchez en l’espace de 2 rasets fait frissonner le public pour de magnifiques anticipations conclues au ras des bois. Trompette et c’est sous les applaudissements d’un public unanime que Camaï réintègre le toril porteur fièrement de ses couleurs et de ses 2 ficelles sous l’air de Carmen entendu de nombreuse fois.

Apparicio (Rouquette).- Dur de passer après une telle prestation et pourtant Apparicio va offrir un quart d’heure plein. Doté d’un très bon placement, il anticipe a gauche mais vient finir au dessus des bois. A droite, Fougère ne dira pas le contraire pour une arrivée "collé-serré".  Excellent sur les séries il gérera sa course à merveille ses 2 ficelles pourtant fortement primées avec le disque pour la énième fois.

Patou (Occitane).- La fatigue se fait sentir et Patou n'est pas un tendre. Compliqué en ce jour, il attend les hommes au milieu de la piste. Fougère après plusieurs tentatives fera la coupe. La musique est jouée pour une belle arrivée après Fougère, Clarion à blanc est raccompagné sous le bruit d’une planche brisée. Caizergues en fin de course lui ravit cocarde et son premier gland pour une envolée monumentale où les planches céderont. Ouf ! Quelle action. Trompette et Patou retourne au toril avec la musique entendue a 3 reprises porteur de son second gland. Le public est conquis.

aigues-vives,avenir,cigale d'or,courses camarguaisesCalisse (Sylvéreal, hp).- Ce n’est pas un tendre pourtant hors points, on s’attend à ce qu’il soit délaissé vu la fatigue des hommes qui se sont donnés. Il n’en sera rien. Cocardier, il étalera toute la panoplie d’un taureau promis à un bel avenir avec de belles anticipations conclues au ras des bois avec la corne. Les arrivée seront même conclues méchamment les cornes pointées en avant lorsqu’il sent l’homme devant lui. Fougère offre la dernière émotion de cette très bonne course pour un dernier raset conclut en catastrophe au dessus des bois, la corne dans le pantalon, le caleçon déchiré, Calisse en bascule,  Fougere au sol. Ouf! Calisse retombe en piste. Quelle action messieurs-dames! Le disque retentit une nouvelle fois pour le retour au toril sous les applaudissements."