Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/05/2014

AIMARGUES *AVENIR*

 aimargues,rabino,clarion,courses camarguaisesEn présence du fils de Léopold Dupont et de membres de sa famille
le président de La Ballestilla, Régis Conesa récompense
Christophe Clarion

et la manade Raynaud pour Rabino

Dimanche 25 mai 2014

Rabino et Clarion pour le Léo-Dupont

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : CT La Ballestilla. Président : Jacques Servière. Raseteurs droitiers : Fougère, Miralles, Soler, Marquier. Gauchers: Clarion, K. Marquis, Martin, Sanchez. Tourneurs : Abbal, Labrousse, Beker, F. Garrido.

aimargues,rabino,clarion,courses camarguaises◄ Photo - Rabino s’offre le prix du meilleur taureau pour ce Trophée Léo-Dupont, c’est mérité. Un autre cocardier attire aussi l’attention. Le jeune Achille de l’Occitane qui, à 6 ans, termine la course avec vigueur affichant de belles qualités. Christophe Clarion s’octroie le prix du meilleur animateur, c’est mérité pour son travail continu tout au long de la course. Les autres raseteurs étant moins omniprésents pour un rendu parfois brouillon alternant avec de bons passages. Après une première partie fade, la course prend son essor avec Rabino et termine bien avec Achille.

Frelon (Blatière-Bessac).- Sans vraiment se poser, il ne dit jamais non mais à son rythme. Alterne les séries et des conclusions bien frappées (5). Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Limbert (Guillierme).- Remuant, il enchaîne avec cœur en offrant son frontal. Beaucoup de mouvement qui font courir les hommes pour des rasets de passage. 8 minutes.

Uchaudois (Saint-Pierre).- Lui aussi a la bougeotte qu’il compense par une grosse volonté. Quand il se pose, les rasets sont mieux calculés. Encaisse de multiples séries dont une terrible pour sa 1re ficelle dont il sort éprouvé. Un enchaînement pour la 2e met un terme à la 13e. Musique.

 aimargues,rabino,clarion,courses camarguaises

▲ Photo avec Clarion - Rabino (Raynaud).- Affiche son agressivité et à chaque action se soulève. Ne se laisse pas manœuvrer et impose ses grosses finitions pour peu que la fin du raset ne lui coupe pas les reins. Change de terrain quand bon lui semble, pour des conclusions violentes, bascule après Sanchez, et bombarde Miralles, K. Marquis, Fougère. Rentre une ficelle. 7 Carmen et retour.

Raplau (Chauvet).- Vif, il court partout pour une entame brouillon. Navigue et prend tout avec une brave santé. Un peu plus stable les dernières minutes, il trace deux belles trajectoires aux trousses de Fougère et affiche une grosse vaillance qui lui permet de rentrer 1 ficelle. 3 Carmen et retour.

aimargues,rabino,clarion,courses camarguaisesAchille (L’Occitane ► Photo).- Sa vigueur et son désir d’en découdre impressionnent pour de longues minutes de rasets à blanc. Puis met beaucoup d’envie dans les enchaînements pour des conclusions pétantes (Miralles, Fougère). Alors qu’on aimerait voir des rasets une fois qu’il se cale, les hommes l’entraînent dans des reprises qu’il honore pourtant avec cœur et finitions (Marquier, Clarion). Et même s’il peine les dernières minutes, sur un tempo de feu, il a montré de réelles qualités. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

Trophée de l’Avenir : Soler, 2.

Trophée des Raseteurs : Marquier, 16 ; clarion, 13 ; Fougère, 11 ; Sanchez, 3 ; Miralles, 1. 

▼ RABINO SUR SANCHEZ

 aimargues,rabino,clarion,courses camarguaises

▼ ACHILLE SUR MIRALLES

aimargues,rabino,clarion,courses camarguaises

***********************

 

13/09/2009

MAUGUIO : 29e FINALE DU TROPHEE PHILIPPE-THIERS

Samedi 12 septembre 2009

LE PALMARES

VACHES RINGUETTE.jpg
LES RASETEURS

BENJI VC dumont vainqueur.JPG1. Thomas Dumont
256 points (◄ photo)

2. Jean-Louis Ricci
239 points
3.Jean-François Moulin
166 points
blessé ne participe pas à la course
4. Christophe Clarion
78 points
5. Fabrice Segurel
67 points

VACHES

 

BENJI VC GAZETTE SEGUREL.JPG

Cocardière d'Or :
GAZETTE de la manade Chapelle ▲
photo avec Segurel


Cocardière d'Argent et meilleure vache de la course de la finale :
EVA de la manade Ricard ▼
photo avec Sabde

BENJI VC SABDE EVA RICARD.JPG


Honneur à LA RAYNAUSIE, vache de la manade Chaballier
Cocardière d'Or 2003, 2008
barricadière hors normes, qui, blessée, est mise à la retraite.

 

Coups de coeur
- A la capelado, Jean et Momon Ribauden piste (une pensée pour Georges souffrant) reçoivent des mains de Patrick Garcia, président des Vaches cocardières, un trophée honorant les 17 participations de la manade aux finales du Trophée Philippe-thiers, les Cocardières d'Or (Trimarde 1988, Flora 1994, royale complète 1991) et les 50 ans de la marque.
- Aux deux raseteurs les plus méritants de la course de la finale : Christophe Clarion et Fabrice Segurel
- A Julien Malige qui mettra fin à sa carrière en 2010.

Prix aux bayles des différentes manades récompensées.

**********************************

LA COURSE

Le CT Lou Biou et le staffdes vaches cocardières ont mis les petits plats dans les grands pour présenter cette 29e finale du Trophée Philippe-Thiers. Mais l'ensemble a souffert de la comparaison avec la superbe édition 2008. Pourtant, malgré une entrée décevante (environ 500 personnes), la course a été intéressante de bout en bout. Jacques Roumajon à la présidence a accueilli les huit raseteurs (Dumont, Malige, Paparone, Salinesi à droite ; Clarion, Sabde, Ricci, Segurel à gauche et les 4 tourneurs, Labrousse, Kerfouche, Ménargues et P. Rado). Des blancs qui ont bien travaillé, un plus à Clarion, Segurel, Ricci, Sabde jusqu'au tampon d'Eva, Malige.
Des vaches, je retiens une Eva (Ricard, 4e) bombardière dominatrice ; Coquilllette (Lafon, 3e) vive et vaillante ; Marico (Les Baumelles, 5e) intraitable cocardière ; Fedora (Chaballier, 9e) qui, à 6 ans se montre une agréable tamponneuse. Les autres n'ont pas démérité montrant un coeur énorme et répondant sans sourciller à des rasets parfois tranchants comme des lames. Gazette (La Galère, 6 ans, 6e) a semblé bien petitoune, malgré son peps et des qualités certaines.
Saladelle(Ribaud).- Cul aux planches, des enfermées et des séries cocardières. 9 minutes. 3 Carmen et retour.
Tosca(Félix).- Répond à tout mais peine sous les nombreuses sollicitations désordonnées. 6 minutes.
Coquillette(Lafon).- Ce n'est pas une nouille loin de là. Elle part au combat, tête haute, vite retournée et enfile des séries qu'elle conclut parfois en se dressant. Rentre ses ficelles sans mollir. 4 Carmen et retour.
Eva(Ricard).- C'est LA cocardière rêvée. Un gros gabarit qui tape fort et met les blancs au garde-à-vous. Placement, agressions, enfermées, domination totale... tout y est ! Des Carmen en pagaille pour Eva qui rentre tous ses attributs dont une cocarde seulement coupée fortement primée (Ouf pour Guilhem le président du CT Lou Biou).
Marico(Les Baumelles).- Intraitable de par son placement, ses poursuites ponctuées de coups aux planches. Clarion à l'attaque, Malige renvoie, Ricci, Sabde... Marico brille au rythme de la musique. Les ficelles aux Saintes avec 3 Carmen et retour.
Gazette(Chapelle).- Vive, toujours prête, petite mais gaillarde, parfois du déchet dans les finitions et des envies d'évasion, mais de bons passages et un tampon sur Ségurel qui doit passer à l'infirmerie. Rentre ses ficelles, 4 Carmen et retour.
Galante(Ribaud).- La gagnante des courses de sélection réplique dans de longues séries avec bravoure. Mais les hommes marquent le pas, c'est un peu longuet. Les ficelles rentrent avec 3 Carmen et retour.
Christine(La Galère).- Des enchaînements de bon coeur et quelques ponctuations pétantes. 4 Carmen pour huit minutes.
Fedora(Chaballier).- Agressive  et brillante. Les hommes s'engagent - Segurel trouve un second souffle et Clarion n'a pas de rate - pour un final à la hauteur, Fedora dans le tempo s'éclate aux planches et Carmen pour couronner le tout. Une ficelle au toril.

Martine ALIAGA
D'autres photos sur
http://benjibiou.midiblogs.com

 

06/09/2009

NIMES *AS*

Dimanche 6 septembre 2009

RODIN SEIGNEUR DE L'AMPHI

RODIN 2.jpg
Devant son "Pélot" RODIN anticipe sur Poujol

Entrée : 3 500 personnes. Org.: Simon Casas Prod. Présidence : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Jourdan, Gleize, Sabatier. Gauchers : A. Benafitou (sort au 5e), Clarion, Oleskevich (sort au 6e), Ouffe, Poujol. Tourneurs : Beker, Benzegh, T. Dengerma, Dunan, Zerti.

Remise.jpgLe palmarès du 2e Trophée Jean Lafont (sur deux courses) s’établit comme suit : 1er Allouani ; 2e Gleize ; 3e Poujol. Meilleur taurin à l’unanimité Rodin des Baumelles. Marcellin et Petit Lou en première partie, Rodin et Sparagus en seconde ont été les éléments majeurs de ce concours. Chez les hommes, les bravos iront à Clarion, Allouani, Gleize et Poujol dirigés par une présidence à la hauteur.
Petit Lou (Chaballier).- C’est aux ficelles que le biòu montre son véritable potentiel dans les longueurs de Clarion ou sur les attaques de Jourdan et Allouani. Un saut sur Clarion, de belles séries devant la présidence et 6 Carmen en récompense pour ce très bon premier.
Marcellin (Rouquette).- Pour sa première en (très) grande piste, il s’en est sorti à son avantage, cherchant même l’affrontement aux ficelles. Bien calé dans le terrain des planches, Allouani est gratifié de deux coups de barrière alors que le biòu brille aussi sur les cites de Clarion. Une ficelle au toril, 3 Carmen pour un sérieux combattant.
Périclès (Nicollin).- Au fil des minutes, se bonifie sur les attaques de Gleize, Ouffe, Allouani. Calé aux bois, il manque de travail pour s’exprimer et perturbe raseteurs et tourneurs. Rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Jeannot (Grand Salan).- Personne ne dicte sa loi à Jeannot. Le biòu fait ce qu’il veut quand il veut. Calme, de son sitio, il sélectionne et garde ainsi son 2e  gland 7 minutes. Une certaine réserve, des finitions corne menaçante refroidissent les hommes qui ne le bousculent pas. Le biòu rentre ses ficelles. 2 Carmen.
Rodin (Les Baumelles).- Dès sa sortie, il se cale aux barrières et attend les événements. C’est Clarion qui déclenche les hostilités. Dans la foulée, Allouani et encore Clarion doivent rompre. Une longueur sur Clarion alors que Rodin calé au toril mestrèje. Les primes montent, le biòu change de terrain… Enfin une série et une énorme action sur Allouani. Une ficelle au toril, 4 Carmen et retour avec l’ovation.
Renoir (Cuillé). Au départ, il court beaucoup mais vient se soulever sur Clarion, Poujol (2). Les attributs levés, Renoir devient moins attentif et agressif qu’à son habitude. Malgré ce, il vient plusieurs fois percuter violemment aux planches pour 6 Carmen et une ficelle au toril.
Sparagus (Janin, hp).- Dès sa sortie, il fait le vide et signale à tout son monde que c’est lui le boss. Le premier raset n’interviendra d’ailleurs qu’à la 5e. Ensuite dominateur et cocardier, les blancs ne l’attaquent qu’avec prudence et peu d’élégance. Une course pleine de promesses d’avenir avec 1 gland au retour et les honneurs déjà joués.

                                                        Texte et photos Luc PERO

RODIN 1.jpg
RODIN enferme sérieusement Allouani
S1ARAGUS.jpg
SPARAGUS sur un des rares cites honnêtes qu'on lui a proposé...

Trophée des As : Allouani, 20 points ; Gleize, 12 ; Poujol, 11 ; Ouffe, 5 ; Clarion, 2 ; Jourdan, 2 ; A. Benafitou, 2 ; Sabatier, 1.

31/08/2009

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES

Dimanche 30 août 2009 
BOLERO, FALLONE, ÇA SWINGUE !
DSC07960 copie.jpg
BOLERO de Iris Lafon
 
Entrée : le plein. Organisateur : CT Le Trident.  Présidence : J. Valentin.  Raseteurs droitiers : Allouani, Jockin, Jourdan, Outarka, C. Galibert.
Gauchers : N. Benafitou, Clarion, Mebarek, Oleskevich.  Tourneurs : Benzegh, Beker, Bensalah. Fait marquant : exclusion pour un taureau du tourneur Bensalah.

C’est la clôture de la fête votive et les adieux de Christophe Galibert aux arènes de Saint-Geniès. Le concours n’a pas toujours captivé les présents mais Bolero et Fallone ont su mettre du rythme et se faire apprécier. Les hommes sont parfois studieux, parfois désordonnés.
Préférido (Vitou).- Nous avait habitués à plus de mordant dans la gestion du combat. Certes quelques poursuites mais rien de bien saillant dans quinze minutes.
Fier (Nicollin).- Se laisse ravir ses principaux attributs sans réaction spéciale. Aux ficelles, il subit et réagit sporadiquement avec quelques timides finitions. Puis la pression se relâche et il enferme sa seconde ficelle. Une fois la musique.
Boléro (Lafon).- Si pour les pompons il est quelque peu étouffé, aux ficelles les rasets coulés main sur le frontal de Clarion, Benafitou lui permettent de briller sur de belles longueurs. Il assure aussi de bons enchaînements et anticipe plusieurs actions pour quinze minutes sept fois honorées. Son duel avec Clarion est énorme de même que l’envolée qu’il effectue sur Allouani. Ses ficelles au toril et l’ovation.
Fallone (Janin).- Il sort avec la pêche et dans la foulée saute seul. Revenu en piste, il se donne bien volontiers et met du brio dans des finitions sur Allouani, Jourdan. Il retape encore plusieurs fois et saute sur Allouani dans neuf minutes quatre fois récompensées.
Ven Larg (Guillierme).- Il résiste bien aux attributs et donne une réplique ponctuée de quelques finitions. Petit à petit, il durcit sa garde et enferme ainsi ses ficelles.
Samson (Saumade).- Un tourneur étant exclu cela nuit peut-être au rendement du cocardier. Quoi qu’il en soit, c’est sans artifice, si ce n’est quelques poursuites timidement conclues que le biòu offre dans ses quinze minutes de présence. 2 Carmen.
Sifflet (Blatière-Bessac, hp).- Sur la première attaque, il saute sur Jockin, puis il brise les planches sur Clarion, tape sur Jourdan. Des Carmen et le dernier raset de Christophe Galibert.

VIDOURLE
DSC07966 copie.jpg
FALLONE de A et Y Janin
 
Trophée des As : Allouani, 17 points ; Jourdan, 10 ; Outarka, 9 ; Oleskevich, 8 ; Clarion, 4.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 18 points.

09/08/2009

PORTIRAGNES *AVENIR*

Dimanche 9 août 2009

CHRISTOPHE CLARION ET TAMARIS DE CHAZOT

TAMARIS.jpg
TAMARIS mérite d'être revu dans un autre plateau...

Entrée : le plein. Organisateur : CT Lou Camarguen. Président : Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Dumont, Moulin, Paparone, Rey.
Gauchers : Clarion, Solera. Tourneurs : Labrousse, G. Rado;

CLARION.jpgLe classement du 10e Trophée Georges-Coget, ancien président fondateur du CT Lou Camarguen, revient à Clarion avec 22 points devant Rey, 19 points et Dumont, 13. Le prix du meilleur cocardier est attribué à Tamaris de la manade Chazot qui réalise ainsi le doublé de la saison portiragnaise.
Tristou (Lopez) .- Calmement il répond aux cites et vient parfois conclure avec le museau au-dessus des barrières. 8 minutes et 1 Carmen en course.
Sultan (Margé).- Avec assiduité, il se livre dans des séries, des conclusions sur Dumont, Clarion dans dix minutes agréables six fois récompensées par les honneurs.
Vescaron (Grand Salan).- Ce jeune sauteur a l’humeur très vagabonde aujourd’hui. Il faut dire qu’en piste, on ne le bouscule guère et lui en profite plus qu’il n’en faudrait. Ses ficelles au toril et musique sur plusieurs jolies poursuites ainsi qu’à sa rentrée.
Tamaris (Chazot).- Récemment vainqueur du Trophée Manu Péro, sa réputation de solide cocardier est établie. Les enchaînements sont rondement menés et les belles poursuites sont dangereuses. Trois grosses enfermées sur Rey (2 fois) et Clarion. Ses ficelles au toril et cinq fois la musique.
Gambay (Margé).- Bien aguerri à ce niveau de compétition, il n’est pas étouffé. A chaque solliciation, les répliques sont de la meilleur veine notamment sur Clarion après lequel il se soulève plusieurs fois. Une ficelle rentre en musique déjà plusieurs fois entendue.
Sovageot (Le Grand Salan).- Le barricadier des prés de Portiragnes est moins en verve que d’habitude. Deux actions sur Rey, une sur Clarion dans un quart d’heure quatre fois honoré.
Mogon (Lopez).- Hors points et pourtant il passe en trois minutes.

Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Dumont, 13 points. Trophée des Raseteurs : Solera, 3 ; Moulin, 3.