Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/09/2007

LE GRAU du ROI 16-09 * AS *

37e FINALE DU TROPHEE DE LA MER

SABRI ALLOUANI ET PESQUIE
SUR LE QUAI D'HONNEUR
**************

medium_ALLOU.jpg
S. ALLOUANI
Cette finale, pas si mauvaise que ça malgré tout, n'a pourtant jamais enflammé le public. Si feu il y a eu, c'est à l'entracte grâce aux penas "boostées" par Jacques Valentin le président de course qui pour l'occasion s'est transformé en " DJ ".  A propos de J. Valentin, il mérite une fois de plus des félicitations pour sa bonne maîtrise des débats lors des moments chauds de la course.medium_COUPET.jpg A la capelado sous le regard attentif de Grégory Coupet, gardien de but de l'équipe de France de football et de l'Olympique Lyonnais, dix raseteurs défilent au milieu des penas, gardians, Arlésiennes. Allouani le vainqueur, A.Benafitou son dauphin, Outarka et Villard sont les animateurs. Ouffe, Jockin, Matray, Jourdan, C.Garcia ont de bons passages, Mebarek est en retrait. Mais dans l'ensemble les tenues blanches ne méritent pas d'éloges tant leur travail fut brouillon, inconstant. Devant des gradins combles les cocardiers de cette finale n'ont pas totalement convaincu. Une première partie mi-figue avec SEVERO en cocardier intraitable, et une seconde partie mi-raisin où seul PESQUIE assure du bon spectacle.
HECTOR de Nicollin, sélectionne, joue de la corne tout en se donnant jusqu'à la neuvième minute. Puis il durcit le combat, mais perd sa seconde ficelle à la douzième minute. Trois Carmen
CHANEAC de Chaballier, quatre Carmen pour neuf minutes très plaisantes meublées par de belles anticipations.
SEVERO de Ribaud
, aux pompons le rythme et le taureau se livre bien dans de bons échanges. Assez rapidement on passe aux ficelles, et là il se montre plus cocardier et surtout plus dangereux. Une terrible enfermée sur Jourdan qu'il met en grand danger augmente sa domination. Outarka lui lève sa première ficelle chèrement primée, mais il rentre la seconde. Trois Carmen.
RUY BLAS de Cuillé, débute assez fort par plusieurs gros coups aux planches. Sur Villard le coup est très puissant et le taureau bascule en contre piste, retombant lourdement sur le dos. A partir de là il manque nettement de répondant et s'incline en neuf minutes. Des Carmen.
RODIN des Baumelles, quelques belles enfermées, mais rien de "terrible" dans sept minutes de présence. Carmen.
PESQUIÈ de Saumade
, c'est un pur barricadier et c'est comme tel qu'il faut le juger. Il ne faut pas chercher ses qualités ailleurs ! Alors il tape à maintes reprises, chauffe le public et rentre une ficelle après avoir écouté de nombreuses fois le disque.
TASSOU de Cuillé en supplément, encore jeune il a de grosses dispositions barricadières et sera revu avec attention. Des Carmen.
Texte et Photos L. PERO
medium_HECTOR.3.jpg
HECTOR
medium_CHANEAC.3.jpg
CHANEAC
medium_SEVERO_1.3.jpg
SEVERO
medium_SEVERO_2.3.jpg
SEVERO
medium_RUY_BLAS_1.jpg
RUY BLAS
medium_RUY_BLAS_2.jpg
RUY BLAS
medium_RUY_BLAS_3.jpg
RUY BLAS
medium_RODIN.2.jpg
RODIN
medium_PESQUIE.3.jpg
PESQUIE
medium_PES_1.3.jpg
PESQUIE
medium_PES_2.2.jpg
PESQUIE
medium_PES_3.2.jpg
PESQUIE
medium_PES_4.2.jpg
PESQUIE
medium_TASSOU_2.jpg
TASSOU
medium_TASSOU_1.jpg
TASSOU