Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/06/2017

CODOGNAN - COURSE DE VACHES - Manade BLATIERE-BESSAC

Course du Vendredi 23 Juin 17

THERESA en VALEUR SURE

FIELOUSE en DECOUVERTE

IMG_4334.JPG

 

IMG_4351.JPGQu’est ce qui peut motiver, entraîner un organisateur, quel qu’il soit, à ne pas faire compter une course de taureaux ou vaches avec des noms au Trophée….. Est-ce par manque de confiance au bétail choisit, la peur de voir venir se greffer dans le quota d’entrants des raseteurs non désirés et jouant le trophée, ou tout simplement par animosité envers certaines personnes. En tout cas aujourd’hui c’était hors trophée, que le Cté des Fêtes des Fêtes de Codognan présentait la Royale, IMG_4496.JPGenfin la course complète de Vaches Cocardières de la Manade Blatière-Béssac sous le regard avisé des pélots de la devise Orange et Verte, laquelle course a été imprégnée d’un rythme relativement soutenu de la part des hommes….

Même gratuite, les arènes sont loin d’être pleines à l’heure de la capelado ou, Rémy Guyon, mettant un terme à sa carrière, fut honoré d’un coffret de vin et d’un bouquet autour de ses amis….

CORA - VACARESSE.JPGCora – n°547 : Présente  déjà samedi dernier dans cette piste (pour une autre course de vaches), elle fut méconnaissable. Sans cesse en mouvement, ou fuyarde (4 sauts), elle ne permet pas d’y faire autre chose que des rasets à la traverse. 2 arrivées serrées derrière Guyon et Vacaresse vont déclencher tout de même le disque, comme à  son retour avec ses ficelles. ELISA - CLARION.JPG

Elisa – n°052 : Brouillonne, prenant souvent la poudre d’escampette (7 fois) elle passe la majeure partie de son temps à courir, tout en coopérant, au point d’en perdre la totalité de ses attributs .                                                               

ORPHEE - CLARION.JPGOrphée – n°948 : Distraite, toujours en mouvement, elle aussi va aussi aller voir ce qui se passe derrière à 5 reprises. En piste, elle affiche quelques dispositions par sa vaillance mais l’ensemble demeure brouillon.        HELENA - CLARION.JPG

Avec Heléna – n°745, la course sans réellement s’envoler va monter d’un petit cran. Bien que réboussière elle aussi (4 évasions) d’entrée tamponne derrière Moutet avant de récidiver derrière Clarion (2), Vacaresse (2), Soler et à nouveau Moutet. Elle se défend en répondant présente et avec application….  Des Carmen (4) ainsi qu’à son retour avec sa 2ème ficelle.

NOELLE - VACARESSE.JPGNoelle – n°407 : Dès la sonnerie d’attaque, fuse sur le tourneur Arnel et le rejoint en contre piste (Carmen ????). Par la suite, du haut de ses 13 ans, elle tient tête aux hommes,  peu entreprenant, il faut le reconnaitre. Par contre, dès qu’ils y prirent la mesure, elle afficha une réticence à combattre de par son comportement… Elle s’engage certes volontiers dans le rasets mais, à l’approche des bois, elle vire sur elle-même pour ne pas prendre la reprise et retourner dans son refuge devant le toriL 1 Carmen tout de même  (action sur Vacaresse) renouvelé a sa rentrée privée juste de sa cocarde sur la sonnerie.FIELOUSE - SOLER.JPG

Fiélouse – n°954 : Bien que très capricieuse elle aussi à rester en piste (11 sauts), elle a pu démontrer durant son temps de pistes pas mal de qualités dans ses engagements dans les rasets qui de font sans retenue et agrémentées d’une pointe de méchanceté qui lui font réaliser des prouesses dans ses arrivées derrière Vacaresse et Soler. Les glands retournent au toril avec les honneurs joués 2 fois.

SYLVA - VACARESSE.JPGAvant dernière, Sylva –n°242, est vaillante, ses répliques se font franchement, ses arrivées se font frontal tapant les planches (elle doit avoir la migraine). Mais, 6.’30 suffisent aux hommes pour venir à bout. 2 Carmen plus rentrée.

THERESA - MOUTET.JPGPour conclure, la n°1  incontestable des Iscles, Thérésa – n°448,  a conclu brillamment l’après-midi. Débutant calmement, elle a vite passé la vitesse supérieure, le travail s’intensifiant. Si pratiquement tous les rasets parviennent à la tête, c’est dans ses finitions engagées et corne menaçante que le danger réside. Vacaresse (2), Moutet (5), Clarion, Soler, THERESA - VACARESSE.JPGGuyon et Gougeons vont de faire sérieusement raccompagner. Des Carmen, une bonne demi-douzaine, réitérée à sa rentrée applaudie chaleureusement, ficelles en place

 

Entrée : Petit 3/4

Organisateur : Cté des Fêtes

Présidence : Alain Soubeiran

Raseteurs : D Moutet, C Clarion, T Vacaresse, J Soler, R Guyon, M Gougeon, J Pinter

                                                                         Texte et Photos Cyril Daniel

Tourneurs : M Arnel, A Duran, S Fargier

18/06/2016

CODOGNAN *AVENIR*

Samedi 18 juin 2016 - Complète de Blatière-Bessac

ORAGE…. OH DES ESPOIRS !

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaise

 

Entrée : 1/2  Organisateur : Cté des Fêtes   Présidence : Alain Soubeiran. Raseteurs : V. Félix, J. Soler, J. Robert, M. Meric, T. Vacaresse, N. Benafitou, S. Benamar, Y. Martin. Tourneurs: JR Grando, F. Lopez, O. Menargues, B. Joseph

Penà La Gardounenque, les Tambourinaïres de l’Estang de l’Or, le groupe de tradition Li Pantaï di Camarguo, tout y est, il ne manque rien lorsque les 12 tenues blanches (8 + 4) sont invitées à  venir se présenter.  Seul le soleil fait défaut et même la pluie est venue s’inviter après le 4e pensionnaire de  la devise Orange et Verte qui présentait en ce jour une course complète qui a surtout reposé sur la prestation des deux derniers auxquels Muscat peut être ajouté pour sa 2de partie de course.  Attention, je n’ai pas dit que le reste n’a pas été bon ! Je dirai que ça a manqué d’éclats et a des moments d’artifices propres à la race des Iscles. Les hommes, très en forme, entraînés par le quatuor J. Robert, V. Félix, J. Soler et T. Vacaresse n’ont pas ménagé leurs efforts tout en rasetant dans l’esprit.

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaiseVallespir (n°831) : Pas mal de retenue mais également de brutales finitions derrière V. Félix (2), N. Benafitou (3) et S. Benamar. 3 Carmen plus rentrée, seconde ficelle intacte pour ce rude premier. 3 Carmen plus rentrée.

Dingo (n°831) : 6 minutes en totale instabilité en s’engageant sur tout sans apporter la moindre finition.

Canio (n°519) : Sa volonté lui permet de réaliser de beaux échanges et des arrivées serrées où il va même venir menacer J. Robert (2), T. Vacaresse, Y. Martin, S. Benamar ou encore V. Félix. 5 Carmen plus rentrée pour 10 minutes. trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaise

 

Muscat (n°837) : N’acceptant que rarement les reprises sa prestation sera brouillonne. Au fil du temps, les hommes apportent davantage d’application et le biou saisit les occasions pour appuyer davantage des réparties ou la corne passe en conclusion. En fin de course saute derrière Benamar et se dresse derrière Robert alors que la pluie redouble d’intensité interrompant la course une dizaine de minutes. 3 Carmen plus rentrée dépouillé.

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaise

Passage du tracteur, essuyage avec les moyens du bord des barrières et marche pied  et  la course pouvait redémarrer .

Napo (n°909) : Consenti sans relâche tout au long de ses déplacements, 2 minutes et on passe aux ficelles dont la 1re sera pour N. Benafitou 3 minutes plus tard et la 2de à la 8e.

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaiseJason (n°824) : Volontaire et bien disposé, sa prestation sera agréable à suivre. Faisant légèrement le pas, il prend à gauche comme à droite tout en étant capable de stopper ses réactions à un mètre des planches, de venir y buter dedans (V. Félix 4 – J. Soler, T. Vacaresse 2) ou même de les franchir (J. Soler)….. Carmen, joué 6 fois pendant le raccompagne au toril avec sa 2de ficelle.

Napaca (n°910 - Hors Points) : Craint de par une réputation naissante, il a fait honneur à sa devise. Bien que remuant, son placement est un de ses points forts… Mais, ce n’est pas le seul. Fidèle à sa réputation, ses finitions en font un redoutable adversaire. Il tape puissamment derrière J. Robert (3), V. Félix (2),) avant de basculer derrière J. Robert (2) et s’envoler en heurtant T. Vacaresse. 6 Carmen plus rentrée. 

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaise

                                                      Texte et photos
CYRIL DANIEL

17/06/2016

17 Juin 16 - CODOGNAN, Course Mixte Manade Blatière-Béssac

LE SEXE DIT FAIBLE, S’IMPOSE SANS DIFFICULTÉ

CHEZ LES ORANGE ET VERT

codognan,mixte de blatière,course camarguaise

⇑ Héléna tamponne derrière Nabil Bénafitou ⇑

Vendredi de Fête Votive, le Comité des Fêtes proposait une course de mixte de la manade Blatière-Béssac qui élisait par là-même domicile dans le village gardois jusqu’à la fin de la semaine puisque demain il y aura (samedi) une course complète de la devise orange et verte comptant pour le trophée de l’avenir et dimanche une course de taureaux neufs.

Si les gradins sans être combles sont copieusement garnis (gratuit), le quota en piste (7 + 2) en est  de même mais le manque de travail par moment s’est fait ressentir… Malgré ce, aux comportements différents mais ne laissant pas indifférents, les Vaches Cocardières (au nombre 5) s’imposent sans difficulté.

En meneur, Tom Vacaresse, bien secondé par Jérémy Soler, Marvin Méric et Nabil Bénafitou font le maximum, rejoints par étape par Radouane Errik. Les deux vétérans, Olivier Ruiz et Sylvain Salinesi

Taureau Jeune n°010 : Sans se fixer ni conclure ses réparties, il prend tous les rasets à la traverse. A la 6ème saute derrière Jean-René légèrement éraflé  à la fesse. Progressivement acquiert un coup de tête et se montre attiré par la contre piste.

Hélèna (n°745): Pour sa deuxième course en 7 jours dans cette piste, ses répliques sont sèches et conclues derrière Salinesi (2), Ruiz (2), Vacaresse, N. Benafitou et Soler. Avec une maîtrise parfaite de la situation, elle impose son rythme. 3 Camen plus rentrée.

Printemps (n°919) : Sans passer la vitesse supérieure ce taureau jeune va répondre tout en poussant jusqu’aux planches derrière les rasets les plus allongés ou il peut passer la corne en conclusion (Errik, Salinesi, Vacaresse, Ruiz. Carmen le raccompagne avec une ficelle. 

codognan,mixte de blatière,course camarguaiseCora (n°547) : Pétillante, bouillonnante, et avec un placement irréprochable,  elle ne va pas avoir grand-chose à faire si ce n’est observer des blancs très hésitants. Saute derrière N. Benafitou mais aussi seule (6 fois) avant de serrer M. Meric de prés et de taper derrière Ruiz… Sa fin de course plus intense lui vaut 3 Carmen renouvelé à sa rentrée avec sa cocarde.    ⇐  Cora sur Marvin Meric

 

Noelle (n°407) : Rapide, toute tentative d’approche se transforme vite en défaite. Les hommes essaient de la prendre par défaut, mais rien n’y fait. Elle demeure imperturbable avant de s’envoler à la dernière minute avec N. Benafitou. Cocarde intacte, elle regagne le toril avec son 4ème Carmen.

Fielouse (n°964) : Débordante d’énergie, elle va se « gaspiller » en sautant une vingtaine de fois… Néanmoins, quelques réactions et signes en fin de course laissent entrevoir un petit quelque chose qui ne demande qu’à s’affirmer. Photo sur Jérémy Soler ⇓

codognan,mixte de blatière,course camarguaise

Pour conclure avec la gente féminine, Thérésa (n°748) se montre véloce et disponible. Sans rechigner, elle s’élance avec rythme pour poursuivre codognan,mixte de blatière,course camarguaise

jusqu’aux planches, qu’elle  va taper selon l’engagement de la tenue blanche. Ainsi, Errick, Vacaresse (3), Soler et Meric (2) vont se faire agresser aux planches…. Anticipatrice par instant, sa course demeure ainsi complète. 6 Carmen plus rentrée.                                      Photo sur Tom Vacaresse  ⇒

codognan,mixte de blatière,course camarguaiseEn dernier, le Taureau Neuf (n°314) après un début tout feu tout flamme va rendre les armes et se montrer volontaire au point d’y laisser les ficelles, dans les crochets de O. Ruiz et S. Salinesi……codognan,mixte de blatière,course camarguaise

Sur Olivier Ruiz

       Sur Sylvain Salinesi  ⇒

 

 

Texte et Photos Cyril Daniel

21/06/2015

CODOGNAN *AVENIR*

Samedi 20 juin 2014
 
C’EST LA FETE !

codognan,avenir,course camarguaise

▲ Elégant avec Rémi Guyon

 
Samedi, la fête votive bat son plein. Cette année dans le cadre de "la journée de tradition", le Comité des Fêtes avait décidé d’honorer les manadiers. C’est ainsi que furent mis à l’honneur les manades Robert H, Arlatenco, Raynaud, Aubanel, Nicollin et bien entendu Blatière-Bessac en présence en piste des gardians de la manade Robert H, du groupe de traditions Lou Pantaï Di Camargo, des Tambourinaïres de l’Estang de l’Or, des pena La Gardounenque et Los Caballeros et de Régine Pascal.
A la capelado soit, demi-heure plus tard, ce sont les 6 raseteurs invités qui se présentèrent à une présidence lacunaire tout au long de l’après-midi.
Si à l’issue de la course, le Carmen Général a été attribué en toute logique pour le travail des hommes, l’adjonction de la prestation des taureaux est tout à fait discutable. Mais bon …… Comme le disait les aficiouna d’un village voisin  présents à mes côtés, "C’est la fête, il faut faire plaisir à tout le monde, et en plus, la capelado était belle !"
Canio (N°519 – Blatière Bessac) : Sans de laisser dépasser, mais sans forcer non plus il se contente de défendre ses principaux attributs  en moins de 4 minutes. Aux ficelles, ne venant pas toujours, il peut être capable de signer de jolies actions aux planches comme derrière Belgourari, Gougeon (2) ou Guyon (2). Porteur de sa 2de ficelle il reçoit son 7e Carmen à sa rentrée.
Pitalugue (N°946 – Raynaud) : En instabilité, il va défendre cocarde et glands avec un coup de tête prononcé. Dans son second temps de course, sur les rasets allongés, il va se mettre en valeur sur la longueur  (Bouhargane – Miralles 2) avant de taper derrière Miralles. 3 Carmen + Rentrée.
Jason (N°824 – Blatière Bessac) : Que dire à part 25 incursions en contre-piste.
codognan,avenir,course camarguaise◄ Photo:
Frelon et Belgourari
Frelon (N°209 – Blatière Bessac) :
On n’apprend pas la leçon au vétéran de l’étape. Dissipé (2 sauts) il va mettre le cœur à l’ouvrage. Alternant réactions et réticences  il va falloir attendre la 10e minute pour arriver aux ficelles. Et là, il va alors se mettre en évidence par ses arrivées aux bois. Bouhargane (3), Gougeon (3) et Guyon seront raccompagnés pour 6 fois les honneurs renouvelés à sa rentrée.
Elégant (N°912 – Raynaud) : 9 minutes pleines de bravoure où, sans vice, il répond au coup par coup, en poussant sur le rasets pour conclure. Bouhargane (3), Gougeon (2) et Belgourari (2) l’emporteront avec eux dans de belles trajectoires raccompagnées avec sérieux. Une pluie de Carmen -11- rentrée incluse.
codognan,avenir,course camarguaise► Photo:
Abel et Belgourari
Abel (N°715 – Nicollin) :
Certes rapide, certes anticipatif et réactif par des enfermées collé-serré, (Belgourari – Guyon), les hommes en viendront à bout en moins de 6 minutes récompensées le disque (?)
Pour conclure, Samba (N°936 - Blatière Bessac) ne nous emmènera pas dans l’au-delà. Vaillant, il s’aide d’un coup de tête mais n’apporte pas la note spectaculaire attendu pour un dernier. Pourtant, il a été raseté mais…….. Carmen au retour.
Texte et photos
CYRIL DANIEL

codognan,avenir,course camarguaise

▲ Elégant et Bouhargane

 
Entrée : Le Plein. Organisateurs : Comité Des Fêtes. Présidence : Alain Soubeiran. Raseteurs : D. Bouhargane – M. Belgourari – M. Gougeon – C. Miralles – H. Poujol – R. Guyon. Tourneurs : S. Fargier – M. Lizon

13/06/2015

CODOGNAN *TROPHEE VACHES COCARDIERES*

Samedi 13 juin 2015

Toutes différentes
mais Comète obtient la majorité

 codognan,vaches cocardières,course camarguaise

▲ Comète et Dumont, un beau duo

codognan,vaches cocardières,course camarguaiseDeux courses de taureaux annulées à cause des orages, rien dans l’Hérault, c’est l’occasion de prendre la direction de Codognan pour aller voir les vaches. Bonne pioche ! L’ambiance est agréable, les vaches et les raseteurs motivés pour une bonne après-midi sous la présidence de Cyril Daniel. On ne s’ennuie pas pour les trois premières vaches mais la seconde partie est supérieure. Le trio Dumont, Ricci, Clarion est en tête du Trophée des Vaches et mène la course.

Au final, Thomas Dumont est récompensé du prix du meilleur animateur; Comète de Raynaud, meilleure vache ; Coup de cœur à Guillaume Perez qui range définitivement sa tenue blanche.

Hélèna de Blatière-Bessac (N.745) fait ce qu’elle veut quand elle le décide quitte à lâcher le raset, à sauter... Mais il faut quand même s’en méfier car, entreprise, elle peut taper droit (Dumont, 2 fois, 1 Carmen). 11’20 sur 12 minutes rien que pour les rubans.

Jolie comme un cœur avec ses yeux de biche, vive, rapide, Hacienda de Cyr (N.563) attaque avec envie. Au fil des minutes, elle complique le jeu en baissant la tête mais s’emporte aux planches après Clarion, serre Gougeon. A la 8e, elle s’envoie encore après Clarion, frappe et bascule. A la reprise, elle n’est pas dans son assiette et son manadier préfère la rentrer. Conserve sa cocarde et un gland. 2 Carmen et retour.

codognan,vaches cocardières,course camarguaise► PHOTO Venobia
et ses taches blanches

Avec ses taches blanches jusque sous la queue qui lui font comme un string panthère, Venobia du Ribansol, (N.717) affiche une vaillance à toute épreuve. Au fil des nombreuses séries, elle se chauffe et finit en passant la corne. Elle donne tout et rentre une ficelle avec la musique 5 fois entendue et les applaudissements.

La dure à cuire de l’après-midi s’appelle Pelote (Ribansol, N.601). De suite cul aux planches, elle surveille tout, ne se laisse pas duper par les appels à la traverse ou les tourneurs. Les rasets se font à blanc durant de longues minutes. D’autant que la conclusion après Miralles n’est pas piquée des vers. Change de terrain et ne s’engage que si ça vaut le coup pour elle. Dominatrice, les blancs ne tireront à la Cocardière d’Argent 2014 qu’un enchaînement et la coupe de sa cocarde. Dur, dur ! Musique, déjà jouée deux fois.

La plus jeune de la course Sarah de La Galère, N.917 se montre vive et remuante. Volontaire, elle se livre jusqu’aux planches et passe la corne. Elle se soulève sur les cites francs de Thomas Dumont. Plaisante, elle rentre ses ficelles en musique (plus 4 fois en cours) et avec les bravos.

codognan,vaches cocardières,course camarguaise◄ PHOTO : Comète
se joue des barrières

Quelle sauteuse cette Comète de Raynaud (N.824) ! Et quel sang ! Elle fait la cabourde, s’évade, revient en piste seule... Beaucoup de sauts jusqu’à mi-temps. Mais son engagement après Dumont sonne la fin de la récréation. Les hommes se mobilisent et tour à tour se font tamponner méchamment. Dumont, Ricci, Gougeon pour les plus entreprenants. De superbes et violentes envolées qui vont a mas et le spectacle en prime, 6 Carmen ainsi qu’au retour avec ses ficelles et très applaudie.

Pas facile pour Esmeralda (Caillan, N.759) de passer après. Pourtant, elle s’envoie en force dès le premier raset. Sans se placer, chaque invitation trouve réponse aux planches. Elle s’investit aussi dans les séries. Mais les blancs sont lessivés, Esmeralda se démotive et en laisse un peu passer. Rentre ses ficelles avec 4 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Entrée : 1/2 arène. CT Les Enganes. Président : Cyril Daniel. Raseteurs droitiers : Miralles, Douville, Salinesi, Dumont. Gauchers : Clarion, Ricci, Gougeon. Tourneurs : Labrousse, Fargier, Fouque.

*************

▼ VENOBIA ET DUMONT

 codognan,vaches cocardières,course camarguaise

▼ COMETE ET GOUGEON

 codognan,vaches cocardières,course camarguaise

▼ COMETE ET RICCI

 codognan,vaches cocardières,course camarguaise

▼ ESMERALDA ET CLARION

 codognan,vaches cocardières,course camarguaise

 *****************

26/04/2015

CODOGNAN * TROPHEE DE L'AVENIR *

 

codognan,course camarguaise

Samedi 25 avril 2015

Grenat, Belgourari, Bouhargane
remportent le 7e Trophée du Rhony

 

codognan,course camarguaise

Grenat de Cuillé et Mehdi Belgourari

Marquant l’anniversaire de l’inauguration de la réfection des arènes et organisée par le Comité des Fêtes, les clubs taurins locaux (La Ficelle et Les Enganes) et la Commission des Festivités, ce concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir s’est avéré fort plaisant avec une première partie relevée par la prestation de Givalon mais marquée par la blessure du tourneur Christophe Galibert et une seconde partie agrémentée par Othello et surtout Grenat.
A la capelado, en présence du groupe de traditions "Lou Pantaï Di Camargo", de la pena Los Marineros et des gardians de la manade Robert H, ce sont 12 tenues blanches (8+4) qui sont venues saluer la présidence. Malgré une piste refaite de neuf durant l’intersaison, honneur doit être fait aux hommes d’avoir raseté sur un sol jonché de trous et bosses nécessitant à deux reprises l’intervention du tracteur réparateur et du cylindre pour damer le sable devenu trop meuble. Dans ce contexte, on ne peut pas leur jeter la pierre face à une baisse de régime notamment aux ficelles de certains cocardiers. A un moment donné il faut être réaliste, à l’impossible, nul n’est tenu.
 
Pour la manade Blatière Bessac :
En premier position Sisley (n°408) sans cesse en mouvement va chercher les fautes des hommes pour se mettre en valeur. Dès la 3e minute, il tamponne derrière Christophe Galibert (tourneur) attardé à la planche. Ce dernier blessé (coup de corne à la fesse et plaie à la tête) sera évacué en milieu hospitalier. Par la suite, le biou va se dresser aux bois sur Bouhargane et J. Martin et anticiper derrière Guyon qui ne pourra aller à la tête. Un premier récompensé par un Carmen quelque peu tardif.
En 4e position, Dingo (831) va défendre ses principaux attributs durant quelques minutes de pagaille. Aux ficelles, c’est avec une jolie vaillance mais avec plus ou moins de régularité qu’il va répondre tantôt en stoppant rapidement tantôt en venant passer la corne. En musique, jouée un fois il retourne au torail après avoir cédé sa 1re ficelle à la dernière minute.
En dernier et hors points, Goupil (n°917) va faire de son mieux durant 10 minutes face à des hommes qui lui ont rapidement pris la mesure face à son peu de difficulté. Le Carmen final (pas nécessaire) récompensant sa volonté.
 
codognan,course camarguaise◄ PHOTO GIVALON
ET MONTESINOS

Pour la manade Cuillé,
à qui le prix de la journée aurait pu revenir sans contestation au lot de taureaux présenté en ce jour, Givalon (n°504) en deuxième position va se laisser manœuvrer le temps des principaux attributs (4’). Puis changement radical de comportement. Positionné contre les planches il se lance sur le raset avec vivacité et accélère à l’approche des bois,  où il se dresse derrière Montesinos (2), Belgourari (2) et Guyon. Sur la fin, anticipe et enfermer sévèrement Bouhargane. Ouf ! Porteur de ses ficelles, âprement défendues, il regagne le toril.
Avant dernier Grenat (n°952) est porteur d’espoirs. Certes lourdaud, manquant parfois d’avant, ses qualités sont indéniables. La bravoure, la volonté, la hargne et surtout les finitions sont au registre de ce jeune élément du Mas des Pavillons. Après avoir tamponné Bouhargane (2), Gougeon (2), Montesinos ou encore Guyon, il va sauter aux trousses de Bouhargane (2) et Belgourari. Il sauve sa 2de ficelle reçoit les applaudissements nourris sous l’Air de Bizet pour la 5e fois.
 
Pour la manade Nicollin et en 3e position, Saladin (n°679) n’a pas de tenue de piste mais, ce n’est pas pour ça que les hommes vont s’y jeter dessus. C’est dans les moments de pression, parfois défaillants, qu’il va se mettre en valeur dans ses arrivées aux bois  sur Belgourari (2) Guyon et Martin. Il conserve sa 2de ficelle et entend 3 Carmen, retour inclus.
codognan,course camarguaise► PHOTO OTHELLO
ET BOUHARGANE

Quant à Othello (n°702, 6e) avec une régularité parfaite et en toute franchise, il va enchaîner les rasets, se permettant même de se signaler aux planches où il se dresse. Bouhargane (2), Belgourari (2) se feront ainsi raccompagner. Après avoir cédé sa 1re ficelle, la seconde, autour de la corne,  retourne au toril aux accents de Carmen  pour la sixième fois.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Entrée : Grosse demi-arène. Organisateurs : Comité des Fêtes – Club Taurin La Ficelle – Club Taurin Les Enganes  - Commission des Festivités. Président : Alain Soubeiran. Raseteurs : D Bouhargane – M Gougeon – M Belgourari - J Martin – C Miralles (sort au 3e) -  R. Guyon – G Montesinos – Ch Clarion
Tourneurs : S Fargier – M Lizon – F. Lopez – Ch. Galibert (sort au  premier)

22/06/2014

CODOGNAN *AVENIR*

Samedi 21 juin 2014

BIEN BIEN LES BLATIERE !
 
16h pétantes... Alors que le maire du village "au volant" de son attelage à quatre chevaux quitte la piste, les penas  (La Gardounenque – Los Caballeros) suivies un instant après par les Tambourinaïres de l’Estang de l’Or, le groupe folklorique les Cabidoules de Cailar et les gardians de la manade du saule prennent possession des lieux en présence de Régine Pascal.
En ce premier jour de l’été les arènes de Codognan affichent presque le plein à l’heure de la capelado, soit plus d’une heure après le début des hostilités, pour cette course complète de la manade Blatière-Bessac comptant pour le Trophée de l’Avenir où vont venir se présenter 7 tenues blanches chez  lesquelles se sont distingués Rémy Guyon, Mickael Gougeon, Christophe Clarion, Radouane Errik et le jeune Jérémy Soler. Benjamin Sabot et Anthony Gautier sont venus compléter l’équipe aidée de 4 tourneurs (Stéphan Fargier, Thierry Garrido, Benoit Joseph et Frédéric Levy).
Comme la veille, le travail a été de qualité, appliqué et ordonnée  et de forte densité ce qui valut un Carmen final pour les hommes auxquels ont été adjoints les taureaux
Fait marquant : le comité des fêtes avait tenu à honorer lors de cette course tous les raseteurs du village. C’est ainsi qu’ont été appelés pour recevoir un trophée, Guillaume Perez, Alain Quet, Roger Granier, José Vidal, Eugène et Edgard Boissier, Maurice Cavallier et des représentants de Maurice Lansac et Jean-Paul Fesquet.
Le premier à fouler la piste est Quasimodo (n°33) : irrégulier, il peut laisser passer comme répondre et venir conclure comme se fut le cas derrière Gautier et Sabot pour 3 Carmen non renouvelé à sa rentrée, porteur de la seconde ficelle.
codognan,complète de blaitère,courses camarguaisesPhoto Dingo avec Rémi Guyon
De la volonté, de la bravoure, il n’en manque pas chez Dingo (n°831) qui de droite, comme de gauche, chaque raset trouve réponse et les séries se succèdent sous les honneurs six fois. Mais, face à cela, les hommes en viendront à bout en moins de 10 minutes.
Avant la pause, Gallo (n°714) fait preuve lui aussi d’une belle bravoure. A l‘image du précédent, il répond présent à tout et apporte en plus la finition derrière Sabot (3), Guyon (2), Gougeon et Clarion. Le disque, joué à sept reprises le raccompagne au toril avec sa seconde ficelle.
codognan,complète de blaitère,courses camarguaisesPhoto Frelon avec Soler
Frelon
(n°209) du haut de ses 12 printemps assure bien sa place de vedette avec sa volonté de bien faire. Placé correctement, il sort bien pour ne rien lâcher jusqu’aux barrières où il va venir se dresser sur Errik (2), Guyon, Gautier, Sabot (4) ou enjamber derrière Soler. Avec un 8e Carmen, il retourne au toril fortement acclamé.
 codognan,complète de blaitère,courses camarguaisesMecano avec Errik
C'est sans difficulté que le jeune Mécano (n°713) va maintenir le cap. Après une envolée sur Errik c’est avec hargne et ténacité qu’il va réagir, sans hésiter à pousser jusqu’au bout quand l’homme sera à sa portée. Sa jeunesse va l’emporter trois fois dans le couloir mais peu importe, le reste est tellement captivant. Seulement 2 Carmen renouvelé à sa rentrée.
Seule fausse note, Vallespir (n°813) qui malgré une action sur Gougeon va axer sa course sur une trop importante réserve. Pourtant les hommes vont faire le maximum mais en vain si ce n’est quelques petits éclats. codognan,complète de blaitère,courses camarguaises
Photo Nadir sur Errik
Pour conclure Nadir (n°929) ne va guère motiver les troupes qui le solliciteront au compte goutte. Clarion, Errik, Sabot l’amèneront avec eux au dessus des bois pour une paire de Carmen sans un final plaisant. 
 
CYRIL DANIEL
Texte et photos

 

 

21/06/2014

CODOGNAN *MIXTE*

Vendredi 20 juin 2014

La générosité de Thérésa
chez les "orange et vert"

codognan,mixte de blatière,course camarguaise

 Thérésa sur Gougeon
 
En ce vendredi de fête votive, les spectateurs qui emplissaient les trois-quarts des arènes ombragées (gratuité) n’ont guère eu l’occasion de vibrer avec cette course mixte le la manade Blatière-Bessac (hors trophée) si ce n’est avec Thérésa, les deux dernières minutes de Noëlle et à un degré moindre Gisèle. Pourtant on ne pourra pas dire que les raseteurs n’ont pas fait leur devoir. Dans une parfaite harmonie, sans querelle, ni bourre entre eux, leur travail fut correct. A droite, Jérémy Soler et à gauche Mickael Gougeon tirent la course. Kevin Cartalade, Dimitri Fougère, Christophe Clarion, Nicolas Paparone et Sylvain Salinesi les seconderont bien. Stéphan Fargier et Benoit Joseph officieront comme tourneurs. Au micro, Alain Soubeiran ne parviendra pas, malgré les annonces à faire inverser la tendance.
Ambre (n° 543).- Je me garde, je refuse, je fuse voilà son registre durant de course. Six jolis rasets et les rubans volent. Le Carmen festif la raccompagne avec ses ficelles.
Helena (Non Marquée).- Après début de prestation ou après avoir serré Gougeon (Carmen) elle le raccompagne au dessus des planches (Carmen). Sa fin de course est plus mitigée, limitant ses répliques dans un faible périmètre tout en appuyant davantage à gauche. Carmen au retour 
Taureau jeune (n°841).- Au petit trot, cède cocarde et glands. Puis au fil de temps se désintéresse et lâche le raset pour aller sauter devant le toril et même la contre-piste laissée ouverte ne le freinera pas.
codognan,mixte de blatière,course camarguaise◄ Photo avec Soler - Gisèle (n°348).- La course va monter d’un cran. Positionnée idéalement, elle s’engage volontiers, passe la corne en finition ou se lève derrière Paparone, Cartalade, Fougère  derrière qui elle va même basculer. En possession de son 2e gland elle retourne au toril avec un 6e Carmen.
A la reprise, c’est Sourire (Non Marqué), pour la catégorie avenir qui officie. Du terrain des planches qu’il ne quitte guère, il sort volontiers à droite comme à gauche en baissant la tête au contact. Il se lève derrière Fougère et entend ainsi le disque, rejoué à son retour.
Noëlle (n°407) .- D’un premier abord bizarre, elle prend deux rasets puis file se réfugier aux planches. Il va falloir attendre les trois dernières minutes où simultanément elle saute derrière Gougeon, Soler avant de taper derrière ce dernier. Bien entendu tout cela en musique.
codognan,mixte de blatière,course camarguaisePhoto avec Paparone
Theresa (n°448).-
 Vive, volontaire, elle prend les rasets de droite comme de gauche et pousse jusqu’à la limite où elle va taper derrière Fougère (2), Gougeon, Cartalade (2), Paparone, Soler avant de franchir les planches aux trousses de Gougeon. Les Honneurs résonnent sur chaque action. Carmen joué par la pena la raccompagne au toril en possession de sa seconde ficelle.
Pour conclure, un Taureau Neuf
(n°118)
 qui, après avoir rejoint Soler contre le mur ne posera que très peu de problème aux hommes avant qu’une boiterie ne le fasse réintégrer prématurément le toril...
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
▼ SOURIRE ET SOLER

codognan,mixte de blatière,course camarguaise

***********************

 

15/06/2014

CODOGNAN *VACHES COCARDIERES*

Samedi 14 juin 2014 - Trophée Philippe-Thiers


Pelote du Ribansol et Thomas Dumont récompensés


Les membres du Club Taurin les Enganes de Codognan et leur président Cyril Daniel, peuvent être fier de leur sélection. Une course très plaisante, aussi bien côtés cocardières que barricadières. Les spectateurs présents sortent tous enchantés et heureux. Toutes les vaches présentées ce jour, à l’exception d’Isis, sont  issues des Présélections des années précédentes.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesPELOTE n° 601, Manade du Ribansol. – Son temps de course est fort et complet, anticipations tant à droite qu’à gauche, des finitions percutantes aux planches, un placement rigoureux et irréprochable, font que Pelote ait entendu 5 fois la musique plus à la rentrée au toril porteuse de sa cocarde coupée et de son deuxième gland. Ricci, Dumont et Douville sont ses principaux adversaires.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesHACIENDA n° 563, Manade CYR. – Elle confirme ce jour son excellente prestation lors de la précédente course à Milhaud. Pleine de jus, pétillante, elle se jette dans la bataille et prend toutes les séries de rasets, passe la tête après Dumont (2) saute après Douville puis après Ricci et percute les planches après T Dumont et T Douville. Cinq fois la musique récompense sa course plus à sa rentrée porteuse de sa cocarde juste coupée.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesISIS n° 461, Manade Blatière-Bessac.- ► Beaucoup de sauts seule, s’évade souvent, malgré ce, il faudra retenir deux actions sur Douville et Mebarek. Rentre son deuxième gland.

SYBILLE n° 481, Manade du Ternen.– La Cocardière d’Argent 2013 est classique, placée auprès des planches elle répond à plusieurs séries, peu de difficultés pour les raseteurs, si ce n’est une grosse enfermée sur Dumont.
3 fois les honneurs de Carmen pour sa bravoure sur les séries plus
un au retour porteuse de ses ficelles.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesBAÏONNETTE n° 802, Manade Pages.- La gagnante des courses de Présélections 2013 confirme son énorme potentiel à la piste et sa valeur sure au Trophée Philippe-Thiers. Très rapide, se tournant vite sur les reprises, elle ne craint pas de percuter fougueusement les planches après Salinesi (2) sa prestation lui permet d’entendre l’air de Bizet par 4 fois ainsi qu’à sa rentrée, porteuse de ses ficelles.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesSARAH n° 917, manade La Galère.- Après quelques flottements dans ses premières minutes de courses, elle nous démontre son fort tempérament de barricadière et elle raccompagne jusque dans la contre piste les blancs qui se mesurent à elle. Sont raccompagnés tour à tour Ricci, Dumont, Salinesi, Douville, Boudouin, Mebarek. Elle entend 5 Carmen plus à son retour porteuse de son 2e gland.


codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesESMERALDA n° 759, Manade CAILLAN. – D’entrée de course, elle percute violement Douville qu’elle propulse dans les tubes ce qui met le raseteur en mauvaise posture ! Elle enferme après une grosse anticipation Boudouin, puis percute avec force les planches après Ricci (2) et Douville. Sa prestation lui fait entendre la musique 5 fois et à sa rentrée au toril, n’ayant concédé que la cocarde et un gland.

MONIQUE ROGGI

▼ Sybille du Ternen Cocardière d'Argent

codognan,vaches cocardières,courses camarguaises

▲ Avec Thomas Dumont

******************

 

27/04/2014

CODOGNAN *AVENIR*

Samedi 26 avril 2014

LORCA, BOUHARGANE et  OUDJIT
SUR LE PODIUM DU 6E TROPHEE DU RHONY

codognan,6e trophee du rhony,courses camarguaises

Un petit tiers d’arènes a répondu présent à l’invitation des Clubs Taurins La Ficelle et Les Enganes et du Comité des Fêtes pour ce concours manades Nicollin, Saumade, Blatière-Bessac comptant pour le Trophée de l’Avenir et le 6e Trophée du Rhôny qui même s’il ne fut pas dénué d’intérêt du début à la fin s’est avéré plus prenant en première partie.
A la capaledo, en présence du groupe de traditions les Cabidoules du Cailar, des Tambourinaïres de l’Estang de l’Or, de la pena Los Marineros et des gardians de la manade Robert Michel, ce sont onze tenues blanches (8+3) qui sont venues saluer la présidence avant d’imposer un rythme soutenu aux taureaux  sans pour autant négliger leur travail qui fut appliqué.
A l’heure de la remise des prix, agrémentée par la voix de Régine Pascal, Ambassadrice de La Camargue, si Djamal Bouhargane s’octroie sans contestation possible le prix du meilleur animateur, le second prix est venu récompenser Jean-Henri Oudjit pour sa régularité tout au long de l’après midi ;  ce second prix aurait pu revenir à Marc Sanchez s’il n’avait pas baissé de rythme en seconde partie. Citation méritée également pour le jeune Jérémy Soler qui chaque fois qu’il en a eu l’occasion a étalé toute sa classe et son courage.
Côtés taureaux, c’est Lorca de Saumade qui s’octroiera 4 suffrages devant Césarion 1 suffrage.
 
codognan,6e trophee du rhony,courses camarguaisesSabran (Nicollin – n° 728) a eu la lourde tâche d’ouvrir les hostilités. Au petit trot, il s’engage lourdement essentiellement derrière les gauchers qu’il raccompagne aisément aux planches notamment Gougeon, Bouhargane, Soler, et Sanchez avant de les franchir sans grande conviction cependant derrière Perez, Guyon et Sanchez. Porteur de ses ficelles, son retour au toril se fait en musique jouée, 2 fois en course. codognan,6e trophee du rhony,courses camarguaises
Changement de registre avec Lorca (Saumade – n°705) où de droite, de gauche chaque raset trouve réponse. Si les principaux attributs partent en moins de trois minutes, sa course va monter d’un cran aux ficelles. Le biou, en plus de se plaire dans les séries (6), se défend avec hargne. Ses répliques sont de plus en plus serrées et ses finitions de plus en plus sévères. Soumis à rude épreuve, il s’incline en douze minutes récompensées par le disque pour la septième fois.
codognan,6e trophee du rhony,courses camarguaisesJuste avant la pause, le vétéran de l’étape, Césarion (Blatière – n° 216) n’a plus rien à prouver à ce niveau.  Si cocarde et glands partent rapidement (2’30),  aux ficelles, son placement va obliger les hommes à le consentir avec réflexion. Sur les rasets allongés, il peut conclure notamment derrière Bouhargane (5 fois) et Cano (1 fois), pour autant de Carmen. Il sauve en musique sa seconde ficelle.
A la place de vedette, Pagano (Nicollin  - n°527) nous a laissé un peu sur notre faim. Certes volontaire, il ne pose guère de difficulté aux hommes qui lui feront réintégrer le toril à la 8e minute avec cependant le disque pour la 3e fois.
Avant dernier, Sarcouff (Blatière-Bessac – n° 724) défend ses principaux attributs sans placement, et en lâchant très rapidement le rasets pour foncer sur tout ce qui bouge. Son changement de comportement aux ficelles en se positionnant aux planches entraîna un travail plus ordonné qui va lui permettre d’extérioriser une méchanceté débordante notamment derrière Bouhargane et Oudjit où les actions feront résonner cependant avec exagération, 4 fois Carmen ainsi qu’à sa rentrée (fortement contesté) en possession de sa seconde ficelle aux termes d’une prestation désordonnée.
codognan,6e trophee du rhony,courses camarguaisesPour conclure ce concours de manades, Roitelet (Saumade – n°748) a joué le tableau de la vaillance avec par moment de puissants engagements aux planches aux trousses de Perez, Bouhargane ou encore Fougère. Sans baisser les armes il se jette dans la bataille en s’aidant d’un petit coup de tête et sauve, en musique ses ficelles.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
 
Entrée : 1/3 d'arène. Organisateurs : Comité des Fêtes – Club Taurin La Ficelle – Club Taurin Les Enganes.Président : Alain SOUBEIRAN.
Raseteurs : D Bouhargane – JH Oudjit – G Cano – D Fougere – M Gougeon – J Soler – G Perez – J Martin –Tourneurs : S Fargier – B Joseph – F Garrido