Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/12/2015

FFCC

VOTE A FOURQUES LE LUNDI 21 DECEMBRE


LES LICENCIES DECIDERONT


Plus besoin de quorum pour cette nouvelle assemblée générale.


ffcc,comité de pilotage,vote du 21 décembre,course camarguaiseCette fois, il n’y aura pas besoin de quorum pour voter. Lundi 21 décembre à Fourques, les adhérents de la Fédération française de course camarguaise qui seront présents (ou représentés), décideront de leur avenir. Après une crise non seulement financière mais aussi structurelle, et la perte de crédibilité tant auprès des licenciés, des collectivités territoriales que d’éventuels sponsors, la FFCC se trouve à un tournant vital. Le premier challenge sera de trouver au plus vite de l’argent qui permette de payer les salariés et de renflouer les comptes au 31 décembre. Le second, de fédérer et remettre en ordre de marche toutes les parties prenantes de la course camarguaise pour caler la saison 2016. Et à court terme de dégager un autofinancement avant de travailler sur des projets qui pourraient alors être subventionnés. Après les travaux du comité de pilotage (lire les explications ci-dessous), largement exposés aux assemblées générales de Saint-Gilles (18 novembre) et Fourques (4 décembre), lundi prochain, deux questions seront posées aux adhérents : oui ou non pour le changement de statuts avec, notamment, le fonctionnement par quatre collèges ; oui ou nom pour le budget prévisionnel 2016. A chacun d’approfondir les solutions proposées, comprendre les enjeux et de voter en son âme et conscience.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Assemblée générale ordinaire, à Fourques, le 21 décembre, à partir de 18 h, salle Georges-Brassens.


COMMUNIQUE : LE GROUPE DE TRAVAIL
FAIT LE POINT SUR LA SITUATION


« Pas d’avenir sans refonte des structures»

ffcc,comité de pilotage,vote du 21 décembre,course camarguaise

Une partie du groupe de travail
lors de l'assemblée générale à Saint-Gilles


Lors de l’AG extraordinaire du 4 décembre à Fourques, le quorum n’ayant pas été atteint (75 voix manquantes) celle-ci a dû être programmée 15 jours minimum après la date initiale comme le prévoient les statuts de la FFCC. De ce fait tous les licenciés sont appelés à voter le Lundi 21/12 à Fourques à partir de 18H.
Pour rappel seul les membres à jour de leur cotisation peuvent voter et ne peuvent détenir plus d’un seul pouvoir à l’intérieur de leur collège. La licence est obligatoire pour participer au vote.
Le groupe de travail tient à préciser que le projet de statuts présenté au vote a été validé par le représentant du ministère des sports contrairement à ce que certains peuvent écrire. Cette validation du ministère ayant été annoncée officiellement par Maître Gilles le 04/12 lors de l’AG extraordinaire de Fourques.

La volonté d’une équité entre tous les acteurs de la course camarguaise a été retenue à l’unanimité et souhaité par l’ensemble des collectivités territoriales ainsi que par le ministère. L’équité entre les différentes parties prenantes de la course camarguaise permettra une meilleure lisibilité des actions de la Fédération et un consensus partagé des décisions prises. Le projet définitif des statuts présenté au vote prend en considération les doléances de plusieurs clubs taurins. Le 3e collèges sera composé d’un CT membre de l’ UCTI, un ACTO, un UCTPR et 3 autres au niveau départemental.
A ce jour la situation financière est sans précédent, les salaires des employés ne pouvant être assurés fin décembre et de nombreux rejets de paiement de notre banque ont eu lieu. (Assurance, URSSAF, informatique, etc.) Des solutions à court terme existent mais ne pourront se mettre en place qu’après une approbation des nouveaux statuts et d’un budget prévisionnel réaliste pour 2016. Les différents partenaires financiers de la FFCC, ne veulent plus soutenir une structure non représentative de ses membres au sein même des instances dirigeantes. Certains représentants d’entre eux l’ayant annoncé à la tribune lors de L’AG extraordinaire du 04/12.
L’ensemble de ce projet (statuts, finances, validation ministère) a été présenté lors de l’assemblée générale extraordinaire du 4 décembre à Fourques.
En cas de rejet de l’un des 2 votes, le groupe de travail informe que sa mission sera terminée au soir du 21/12. Le président Gérard Batifort fera constater l’état de cessation de paiement, présentera sa démission et un dépôt de bilan pourrait devenir inéluctable. Notre Fédération sera alors mise sous tutelle avec une période d’observation de 6 mois maximum. Qu’adviendra-t-il du début de saison avec un représentant du ministère et l’équipe en place élue jusqu’en 2017 qui n’a plus aucune crédibilité vis-à-vis des collectivités territoriales, des partenaires et des acteurs de la course camarguaise. Une gestion catastrophique des finances depuis plusieurs années et qui depuis plus de 3 mois est restée silencieuse sans apporter la moindre solution ni même s’inquiéter de l’avenir immédiat de ses salariés mis a part son Président conscient de la gravité de la situation.
En cas de disparition de la FFCC et cela peut se produire, seules des courses en privé pourraient être organisées avec l’aval des préfectures sous forme de spectacles. Ceci impliquant une assurance privée, des charges URSSAF et TVA, des contrats identiques aux intermittents du spectacle. Combien d’organisateurs auront les moyens de cela ? Et pour ceux qui le pourraient l’obligation d’augmenter considérablement le tarif des entrées pour faire face à ces nouvelles dépenses ceci pénaliseraient le public qui passe aux guichets. Plus grave encore la disparition de nombreux clubs taurins qui pénaliserait les acteurs que sont les manadiers et les raseteurs mais aussi toute l’activité économique liée autour des manifestations taurines.
La volonté du groupe de travail est de maintenir cette activité, de faire perdurer nos traditions, afin de donner un avenir à notre course camarguaise, patrimoine que nos anciens nous ont transmit et que nous voulons tous. N e laissons pas nos querelles de clocher mettre à mal cette passion qui nous anime. Chacun trouvera sa place dans la future structure, car la course camarguaise ne perdurera qu’avec l’ensemble de ses acteurs indispensables et indissociables de notre tradition. Pour cela il est impératif que ces propositions soit adoptées lors du vote du 21/12.
En cas de vote positif, un calendrier des échéances électorales sera diffusé conformément à la législation du ministère des sports.
Il est à noter que l’ensemble des associations reconnues (manadiers, raseteurs, APCC présidents de course, ACTO, Trident d’or, UCTPR, ) ont approuvé le projet dans sa totalité lors de la réunion du 14/12 au siège de la FFCC.
Pour toutes ces raisons, le groupe de travail appelle l’ensemble de ses licenciés à voter en faveur des ces propositions lors du vote du 21/12.

*****************

25/09/2015

FFCC (2)

Vendredi  25 septembre 2015

Et maintenant ?

Après l'assemblée générale de mardi dernier,
le comité de pilotage se met en place

crise à la ffcc,course camarguaiseLes difficultés de trésorerie de la FFCC sont-elles insurmontables? Quelles sont les dispositions à prendre pour assurer le court terme et les perspectives de redressement possibles? Ce sont les questions auxquelles devra répondre le comité de pilotage chargé du plan de restructuration, voté par les adhérents réunis en assemblée générale mardi dernier à Vauvert.

Le temps presse pour “sauver” l’instance fédérale mise à mal par les irrégularités présumées commises par son ancien trésorier, et des problèmes chroniques financiers dont la dégringolade au fil des ans du montant des subventions des collectivités territoriales.

Pour l’instant, comme l’a développé, lors de l’AG, Michel Delacoux, représentant l’assureur AXA, qui a accepté de repousser l’échéance des assurances de deux mois «les garanties sont acquises, les raseteurs et les cavaliers sont assurés».

Pour Francis Trinquier, président de la Ligue LR: «Il faut assurer l’avenir, le temps n’est plus aux querelles. La baisse des subventions n’a pas été anticipée, les statuts obsolètes... Il faut établir un prévisionnel, un tableau de bord à suivre, “monter” des projets, repenser la communication, faire appel à des mécènes...»

Reste que le redémarrage va être difficile, les économies à réaliser drastiques et les possibilités restreintes. Si le prêt de restructuration de 45000€ maximum ne suffisait pas à parer au plus pressé, il resterait le dépôt de bilan ou la vente du siège fédéral à Nîmes.

Le travail est conséquent pour le groupe de travail, une fois celui-ci composé. Le président Gérard Batifort proposant que chaque association adhérente désigne ses représentants: 2 pour les manadiers, 2 raseteurs, 2 clubs taurins, 1 organisateur privé, 1 président de course, 1 gardian non salarié, 1 gardian professionnel, 1 juriste, 1 membre du comité directeur, 1 banquier... 

La première réunion du comité de pilotage s’est déroulée hier soir au siège de la FFCC, rappelons qu’il pourra prendre toutes les décisions utiles (y compris demander des démissions) et avoir accès à tous les documents.

Les adhérents présents à Vauvert ont voté pour que vive la Fédération et la course camarguaise, au comité de pilotage de mener sa mission dans l’intérêt général.

MARTINE ALIAGA

Les premiers noms évoqués pour le comité de pilotage: Jacques Mailhan, Françoise Peytavin, Hadrien Poujol, Sabri Allouani, Aimé Hugon, Alain Laget, Serge Evesque, René Serme, Marc Moucadel, Christian Vallat.

 

Vendredi 25 septembre

Le comité de pilotage

Comme décidé mardi dernier (22 septembre) en assemblée générale ordinaire, le comité de pilotage s’est réuni jeudi après-midi (24 septembre) pour s’attaquer au plan de restructuration de la FFCC.

Le groupe de travail est composé comme suit :  juriste Maître Gilles ; conseiller bancaire Francis Trinquier ; représentant les manadiers, Jacques Mailhan et Françoise Peytavin ; les raseteurs, Hadrien Poujol et Sabri Allouani ; les clubs taurins, Aimé Hugon et Alain Laget ; le comité directeur, Christian Vallat ; AGNS, Serge Levesque ; gardians pro., René Serme ; présidents de course, Marc Moucadel ; organisateurs privés, Thierry Ferrand. Plus le président de la FFCC Gérard Batifort et la secrétaire fédérale Catherine Clément.

 

************