Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/09/2014

LE GRAU-DU-ROI * AVENIR *

Mercredi 17 septembre 2014 - Complète de Fabre-Mailhan

Incroyable Saint-Rémois !

le grau-du-roi,complète de fabre-mailhan,course camarguaise

Fidèles à leur vaillance et leur sérieux, les cocardiers ont dignement fêté le 60e anniversaire de l’élevage des Bernacles.

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Régie des arènes. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Auzolle, Cadenas, Gautier, Vic. Gauchers : Gaillardet, N. Benafitou, Fouad, Zekraoui. Tourneurs : Jockin, Estève, Lieballe, Lévy.

Tous vaillants, avec du placement, du sérieux, des accélérations (excepté le réservé Raboliot). Et quel final avec Saint-Rémois. Un bon échantillon du bétail de la manade Fabre-Mailhan qui, pour les 60 ans de la marque, défie le vent et les nuages, devant une belle entrée. Avec Auzolle, Zekraoui et Cadenas pour les plus beaux gestes dans un ensemble travailleur sans excès mais régulier.

Arlaten.- Poursuites serrées et conclusions droit devant, il cloue les planches ou s’en amuse. Ne manque pas un raset et brille dans la bourre pour l’obtention de sa 2e ficelle. 9 minutes d’une correcte entame. 3 Carmen et retour.

Marcias.- Série endiablée pour attaquer avec coup de revers sur les avants-bras. Se soulève sur Gautier (Carmen). Aux ficelles, les blancs ne lui “montent” pas dessus. Dès que le travail s’accélère, il riposte séchement cornes dangereusement pointées jusqu’au planches. Les dernières minutes, il tempère sa charge et garde ses ficelles. Solide !

Faro.- Droite-gauche, il se livre franchement et de bon cœur. Aux ficelles, remuant certes mais assidu dès qu’il est sollicité. Séries et accélérations font partie de la gamme de ses qualités. S’engage fort sur les superbes rasets de Zekraoui, serre N. Benafitou. Les meilleurs actions avec Zekraoui récompensé de la 2e ficelle à 12’30. 3 Carmen et retour.

Raboliot.- Il n’a pas dû entendre quand les pelots lui ont dit de briller pour l’anniversaire. Raide comme un cerbère, il défend farouchement son pré carré. Austère jusqu’à se réserver même sur les plus proches invites. Bref un jour sans pour lui. Les ficelles rentrent.

Vinum.- D’entrée s’envoie après Fouad qu’il secoue aux barrières, miraculeusement sans plus de mal. Après, se montre assidu et se laisse un temps mener par les hommes mais appuie aussi en conclusions sur N. Benafitou et Zekraoui. D’un coup, la colère lui prend et il se dresse après Fouad en essayant de le déquiller des tubes. 12 minutes inégales. 2 Carmen et retour.

le grau-du-roi,complète de fabre-mailhan,course camarguaiseCitadin.- Aux rubans, c’est brouillon pour le noir et les blancs. Aux ficelles, prend de la stabilité et de l’assurance. Les séries sont menées sur un bon tempo. Toujours prêt, Citadin collabore aux belles invites d’Auzolle, Cadenas, conclut sur Zekraoui, qui, le raset d’après, l’emporte sur toute la longueur sous les bravos. Des actions aux planches sur Auzolle, Vic. 10 minutes très intéressantes. 4 Carmen et retour.

le grau-du-roi,complète de fabre-mailhan,course camarguaiseSaint-Rémois (hors points).- Les coups reçus, les blessures n’ont en rien diminué son envie de bagarre. Extraordinaire barricadier que rien ne peut arrêter, qui multiplie les agressions, les coups de barrière où il frappe et s’allonge pour attraper les hommes haut vers les gradins. La musique accompagne presque tout le long l’incroyable combattant.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Zekraoui, 16 points ; Gaillardet, 10 ; Fouad, 7 ; Cadeans, 4 ; Gautier, 4.

L'hommage aux Fabre-Mailhan

le grau-du-roi,complète de fabre-mailhan,course camarguaise

 

Pascal, Jacques et son fils Raoul Mailhan à cheval, les épouses des deux frères, Julie la petite dernière et Hélène Fabre pour recevoir les bouquets, et un trophée offert par Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi...

La manade Fabre-Mailhan a marqué hier les 60 ans de l’élevage créé par Marcel Mailhan en 1954. Les noms des illustres cocardiers inscrits en blanc sur les barrières, Papayou, Palunié, Arlaten, Poker, Tavan... les Biòu d’Or Rami (69-71), Pasteur (2009) et le fer de la manade dessiné au centre de la piste. Les Arlésiennes complètent le tableau, tandis que le président de course Joris Alvarez détaille l’historique de l’élevage des Bernacles. Le Grau a, hier, rendu un hommage simple, sobre mais chargé de signification et de respect à l’un des fleurons de l’élevage camarguais.

**************