Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/04/2012

BAILLARGUES : *AVENIR*


Samedi 21 avril 2012

La fièvre du samedi soir

 baillargues,complète de guillierme,course camarguaise

Guillaume Cano totalise (ici sur Maïsset, 6e)

Les raseteurs devaient avoir des "rencarts" à honorer d'où cette fièvre du samedi soir. Quelle ruée... En 20 minutes, la première partie de cette complète de Guillierme était pliée. Estepous, 4e, s'est chargé de remettre les pendules à l'heure. Le 5e avec un peu plus de répondant rentre une ficelle et 8 minutes pour le dernier. Top chrono.

Glaujo est attaqué par un essaim blanc. Vaillant sous la bourrasque mais 5 minutes suffisent. 1 Carmen au retour.
Limbert raccompagne vivement les hommes qui ne faiblissent pourtant pas d'un pouce. Quelques poussées jusqu''au ras des planches. Huit minutes. 2 Carmen et retour.
Saint-Omer par quelques conclusions et une anticipation (Cano) fait illusion mais 7 minutes et retour au vestiaire. 4 Carmen et retour.

Estepous d'entrée s'impose. Remuant, ses bannes vers l'avant font réfléchir les hommes. Combattif, sauteur, vindicatif dans les séries... il n'est abordé qu'avec parcimonie. D'autant qu'il surveille tout et son placement est impeccable. A noter, les efforts de Jean-Henry Oudjit pour des départs arrêtés. Conserve ses glands avec 7 Carmen et les applaudissements.
Bessoun sauve sa mise dans un registre brouillon au début. Puis, mieux placé, se montre offensif sur Cano, Oudjit, Guyon. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.
Maisset, quant à lui, se montre brave sur le raset mais les hommes ne lui laissent pas le temps d'exprimer sa bonne volonté. 8 minutes, 3 Carmen et retour. L'affaire est pliée.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

 

baillargues,complète de guillierme,course camarguaise

▲ Une belle anticipation d'Estepous sur Rassir

Trophée de l'Avenir : Cano, 22 points ; Rassir, 11 ; Laurent, 7; Martin, 7 Aliaga, 6 ; Oudjit, 3.

Entrée : 1/4 d'arène. Organisateur : CT Le Sanglier. Président : André Turquay.
Raseteurs droitiers : Cano, Guyon, Laurent, Oudjit. Gauchers : Aliaga (sort au 4e, coup au genou), Rassir, Sanchez. Tourneurs : Grando, Lizon, Zerti, Euzéby.

****************

13/09/2009

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 13 septembre 2009

LE GRAND COEUR DES GUILLIERME

CASTRIES.jpg
 
Entrée : 200 personnes environ. Organisateur : CT Le Trident. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Grammatico, Gros, Malige, Noguera, Roux. Gauchers : Cartalade, Ferriol. Tourneurs : Abbal, Bouchité, Cuallado, Duran.

L’envie et la  vaillance sont les atouts des  six taureaux  de cette complète de Guillierme. Les deux premiers un peu brouillon encore ; Bouffareu (3e, 6 ans) généreux à l’extrême ; Varadero, très cocardier ; Saint-Omer, infatigable ; Gastaboï, un taureau en devenir, gaspillé aujourd’hui. Les hommes n’ont pas fait de cadeaux aux trois premiers, se sont appliqués avec Varadero et Saint-Omer mais délaissé le dernier. Dommage.
Tourtoulen.- A du mal à trouver une place et se laisse raseter à la traverse sans finir. Plus concerné sur sa 2e ficelle, accélère sur quelques actions (1 Carmen). 7 minutes. Cœur léger.
Jol.- Brouillon mais s’intéresse à tous les cites. Vulnérable loin des planches, il se montre plus sérieux, une fois placé. Appuie après Cartalade et saute après (Carmen). 11 minutes. Cœur à prendre.
Bouffareu.- Sort avec une rougne terrible et se jette sur tout ce qui bouge. Une fois placé au toril, peu de blanc en vue. Il signe un bel engagement sur Malige et défend gaillardement sa 2e ficelle par des séries (1 Carmen) corsées jusqu’à l’épuisement. 12 minutes et les honneurs au retour. Grand cœur.
Varadero.- Attentif, de la tenue, du coup, il n’est abordé que prudemment. Quelques ripostes sévères le font respecter. Obligés de le prendre arrêté, les blancs s’appliquent à la loyale, pour le meilleur moment de la course. Rentre une ficelle avec 3 Carmen plus retour. As de cœur.
Saint-Omer.- Prend tout avec envie et conclut sur Roux. Aux ficelles, il corse les débats en se plaçant mais reste disponible. Anticipe Gros, Ferriol et s’engage dans de longues séries. Se bat comme un diable jusqu’à rentrer ses deux ficelles. 4 Carmen et retour. A cœur vaillant rien d’impossible.
Gastaboï.- Sa réputation de sauteur et son allure agressive embarrassent les blancs qui ne savent pas par quel bout le prendre. ça discute, tergiverse, passe à blanc, Gastaboï attend et s’évade d’ennui. Quand les blancs s’engagent, la riposte est à la hauteur, franche, en force et "pan" méchamment aux planches. 4 Carmen et retour. Atout cœur.
Martine ALIAGA
Photo archives Luc PERO
 
Trophée de l’Avenir : Ferriol, 17 points ; Cartalade, 9 ; Gros, 5.