Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/09/2016

LE GRAU DU ROI - COMPLETE DE NICOLLIN - AVENIR

Course du samedi 24 septembre 2016

BAYARD, EN FER DE LANCE CHEZ LES ROUGE ET VERT

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaise

 L'application de V. Marignan sur Camarié

Entrée : 1/3

Organisateurs : SAS VINCENT RIBERA

Présidence : Marc Moucadel

Raseteurs : Droitiers : D Fougere, V Marignan, J Soler, J Vic

Gauchers : M Meric, N Benafitou, J Bouhargane, J Deslys, R Errik, Y Martin

Tourneurs : F Lopez, JR Grando, D Dunan, B Joseph

Dans cette complète de la devise Rouge et Verte, chacun dans leur style, les taureaux donnent du jeu face à une équipe, à la base déséquilibrée dans laquelle V Marignan totalise, J Soler régale par la pureté de ses raset et J Deslys rejoint par J Bouhargane s’investissent sans compter.

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaiseMajor : Sans se surpasser, il gère son temps, l’espace…. Ses répliques peuvent être classiques comme plus présentes et intentionnées comme derrière Fougere, Deslys (2), Benafitou, Soler, Errik, Marignan et Bouhargane (Photo) où la menace à la planche surgit. Retour en musique, joué 5 fois avec une ficelle.

Camarie : Instable le temps des pompons, il se cale et se prête agréablement au jeu à droite comme à gauche en ne lâchant prise qu’à l’approche des bois. Seconde ficelle sur la tête son retour se fait dans l’indifférence ? ……

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaiseMousquioum : Dès l’attaque, se place cul aux planches d’où il sort bien pour enchaîner  les rasets. La corne passe plusieurs fois sur les planches en conclusion avant une levée derrière N. Benafitou. Défend sérieusement sa sde ficelle avant de la laisser dans le crochet de Marignan à la 13 eme. 4 Carmen plus rentrée.

Jourdan : Brouillon et surpris en début, il Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaiseapporte plus d’application par la suite en appuyant ses poursuites sur les rasets allongés. Un peu plus récalcitrant en fin de course et usant d’un coup de tête, il conserve ses ficelles. 4 Carmen plus rentrée.

        Le regard de J Soler posé sur son crochet

 

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaiseBayard : Une série en 30 secondes et place aux ficelles. Il répond au coup par coup, avec envie et bravoure, sans se laisser piéger dans les enchainements qu’il ne prend pas systématiquement. Sur les rasets arrêtés et étirés – Deslys, Soler, Marignan, Belgourari et Y Martin – les allonges sont limpides et sérieusement raccompagnées.  Rentre sa 2 sde ficelle démarmaillée à la 14 eme minute avec les honneurs joués 11 fois pendant.

Rostang : Décollé des planches, il répond mais termine  que rarement ce qu’ilGrau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaise entreprend. La 1 ere ficelle part à 1/3 du temps, la seconde à la 12 eme. 1 Carmen.

Rostang coupe la trajectoire de J Soler ⇒

Emir (Hors Points) : Sans vice, il donne sa tête pour 6 minutes 30. ⇓ Arrivée sur N Benafitou

Grau-du-Roi,complète de nicollin, avenir,course camarguaise

 

 

 

Trophée de l’Avenir : V Marignan 18, J Deslys 9, M Meric 3, J Soler 3, Y Martin 3

 Texte de Photos
Cyril Daniel

05/08/2013

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 4 août - Complète de Nicollin

Tallien, Juvénal et Othello

castries,complète de nicollin,courses camarguaises

Icham Oufdil et Juvénal


Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT Le Trident. Président : Nicolas Manchon. Raseteurs droitiers  : Cano, Oufdil, Pradier, Violet, Valette.
Gaucher  : Gaillardet, Alarcon. Tourneurs : Ranc, Patou, Cuallado.
Deux magnifiques rasets d’Oufdil, main au frontal de Tallien, l’impressionnante beauté de Juvénal, les promesses du jeune Othello, sont les moments majeurs de cette complète de Nicollin. L’ensemble souffre d’un manque de travail.
Coudoum.- Promène les hommes, s’engage avec détermination (Carmen). Arrêté, les blancs hésitent. Oufdil pour les rasets d’attaque. Les enchaînements sont bien honorés pour une ficelle qui rentre en musique.
Tallien.- Met du rythme et du cœur dans les échanges. Oufdil pour une longue et belle trajectoire. Les blancs traînent. Tallien s’ennuie, saute, se place, repart. A nouveau Oufdil allonge l’échange, Tallien pousse... superbe ! 14 minutes, 2 Carmen et retour.
castries,complète de nicollin,courses camarguaisesJuvénal est un dieu fait taureau. Magnifique ! L’étalon impressionne et les raseteurs l’admirent longtemps. Valette se sacrifie sur le premier raset, rattrapé à la planche (Photo). Sans mal. Juvénal bascule sur le 2e de Gaillardet. Attentif, saute après Valette. A Oufdil, la cocarde à la 8e, le gland à la 11e. Quelques tentatives et ce sera tout. Le reste rentre avec les honneurs.
Pélican.- Toujours dans les planches, fait correctement le peu qu’on lui demande. Délaissé, rentre ses ficelles.
Othello.- Comportement de bestiau, brave au début mais qui se révolte sur Gaillardet qui l’enroule et ponctue sur Oufdil. Pousse dans les actions et envoie la corne en conclusion. 8’30 intéressantes 5 Carmen et retour.
Belastre.- Du peps, du mouvement pour 3 minutes les pompons. Raccompagne jusqu’au bout avec vivacité. Des sauts de jeunesse. Esseulé aux ficelles pourtant il voudrait bien jouer Belastre qui se livre brillamment dans les séries. Les ficelles à la maison, 1 Carmen et retour.
Sabran (hp).- Placé, il ne voit rien venir. Alors, il affiche sa méchanceté et zèbre les planches de son unique corne. Un seul raset de Gaillardet et Sabran s’envoie. C’est tout. Seule la cocarde est coupée.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Gaillardet, 11 points ; Alarcon, 5.
Trophée des Raseteurs : Oufdil, 22 points ; Violet, 4; Valette, 3.

JUVENAL POUR LE PLAISIR DES YEUX

castries,complète de nicollin,courses camarguaises

***************************



 

26/07/2012

SAINT-CHRISTOL *AVENIR*

Mercredi 25 juillet 2012

En présence du grand Barraïé

 saint-christol,statue de barraïé,complète de nicollin,courses camarguaises

                       ▲La statue du cocardier a été présentée
                   en prélude à la course complète de Nicollin

Comme au temps de la carrière de Barraïé, Jean-Pierre Durrieu, son bayle, n'a pas quitté des yeux la représentation signée par Ben K. Sûr que sous le chapeau gardian les images du cocardier en piste ont défilé dans la mémoire de celui qui l'a encocardé pour chacune de ses sorties et a toujours suivi ses évolutions de la contre-piste. Moments d'émotion partagée.

LA COURSE

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Ferri. Président : J.-L. Herleman Raseteurs droitiers : Granier, Schuller, Valette. Gauchers : Martin, Sanchez, Servière, Fouad. Tourneurs : Abbal, F. Garrido, Zerti. 

Si Valette remporte le 38e Trophée Louis-Gros, à l’issue de la complète de Nicollin, l’événement est ailleurs. Hier la statue de l’emblématique Barraïé de Lafon a été présentée en piste avant d’être implantée sur le site Viavino de Saint-Christol. Encadré par les gardians de la devise menés par Jean-Pierre Durrieu, Barraïé, aux accents de Carmen joués par Los Caballeros, a reçu l’hommage du public debout. Une étape de plus est ouverte sur la route des cocardiers statufiés. Reste que les pensionnaires de Nicollin ont manqué de sollicitations pour que leur panache s’exprime vraiment. De bons moments tout de même avec les cocardiers expérimentés et de l’intérêt à suivre les plus jeunes Paniou, Fakir ou Platon.

Pedro est coopératif quand on rentre dans son terrain. Pas débordé, il lui en faudrait plus pour qu’il se départît de son calme. Poursuites serrées sur Valette, Granier, Fouad, anticipation sur Granier. Rentre un gland.

Perceval se livre avec vivacité et franchise jusqu’aux planches. Reste en bascule après Schuller. Se soulève sur Valette, Schuller (2), expédie Servière en contre-piste. Une ficelle rentre, 2 Carmen et retour.

Paniou exprime sa vaillance dans de longues séries qu’il enchaîne avec vigueur. Brille dans la bourre sur sa 1re ficelle. Pour 12’30 bien rythmées. 5 Carmen et retour.

Belori engage le poitrail sur les premiers rasets. Le centre l’attire mais il reste disponible pour tous les enchaînements qu’on lui propose. Se chauffe, pour sa 2e ficelle, et sous les sollicitations, fait la barrière signant 7 beaux engagements. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Fakir a du jus et s’évade lestement. Mais mis au travail, il pousse avec énergie. Affiche une belle présence quand le rythme augmente. Tient son placement et reste concentré, maître de sa 2e ficelle. 5 Carmen et retour.

Platon est à l’affût même s’il attend longtemps le premier raset. Servière est vertement raccompagné. Quand les hommes s’y mettent, Platon emboîte le pas et frise la planche jusqu’à taper après Schuller (3), Valette, Granier qui lève le 2e gland sur la sonnerie. 7 Carmen et retour.

Pour le plaisir, un tau neuf est proposé. Tout feu tout flamme, il se jette dès que les propositions sont intéressantes, comme les deux de Martin. Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI

 Trophée de l’Avenir : Martin, 15 points ; Granier, 7 ; Fouad, 3.

19/04/2010

AIGUES-VIVES *AVENIR*

Dimanche 18 avril 2010

AU RENDEZ-VOUS DE LA BRAVOURE

A V 1.jpg
BOZON et Grammatico

Entrée : plein. Org. : CT Lou Ferri. Président : J. Servière. Raseteurs droitiers : Charnelet, Grammatico, Gros, Guyon, Jockin.
Gauchers : C. Chanat, L.Galibert, M. Sanchez. Tourneurs : C. Dumas, Euzéby, Lizon, Ull.

De cette complète de Nicollin plus intéressante en seconde partie, il en ressort une fois de plus la bravoure des "rouge et vert". Chez les blancs, le palmarès reflète l’assiduité.
Badaïre.- Il redescend de catégorie et de ce fait impose son expérience. Pas facile à aborder, il anticipe mais s’évade aussi tout seul en contre piste. Rentre un gland. 1 Carmen en course.
Gimère.- Au fil des minutes, se chauffe et appuie d’autant plus ses poursuites. Il récolte ainsi un Carmen après Charles Chanat, et un autre sur une bonne série. Rentre ses ficelles avec la musique déjà entendue.
A V 2.jpgFanfaroun.- Mène toute sa course dans l’angle du toril. Plein de bravoure, il se livre avec brio sur les gauchers mais ne néglige pas la droite et donne ainsi de bons enchaînements. Un saut sur C. Chanat et 5 Carmen. 15 minutes.
Flamant.- Dès sa sortie, se fait respecter par son occupation de la piste. Cocardier sérieux, il impose ses règles et se montre spectaculaire quand l’occasion lui est donnée. 3 Carmen et ses ficelles au retour.
Bozon.- Un début tonique avec des bonnes réparties mais c’est surtout aux ficelles, dans la bourre, que le biòu excelle. Des bonnes séries rythmées sans lâcher un pouce de terrain pour 11 minutes et 4 Carmen.
Amadour.- Très disponible, les hommes l’emmènent dans de longues trajectoires pour le plaisir. Brillant, il conclut plusieurs fois quand la pression monte. Le "charbon" ça lui convient et 7 Carmen récompensent ses 15 minutes.
Pélican (hp).- Des qualités certaines, du placement, de la vista mais trop peu sollicité, il est à revoir. Musique

Texte et photos
Luc PERO


Trophée de l’Avenir : C. Chanat, 13 points ; M. Sanchez, 11 ; Gros, 4.
Trophée des Raseteurs : Grammatico, 9 ; Jockin, 9 ; Guyon, 8.

23/08/2009

BEAUVOISIN *AVENIR*

Dimanche 23 août 2009

PALUNIE REGENTE

PALUNIE.jpg
PALUNIE sur Errik
 
Entrée : plein. Organisateur : comité d’animation. Présidence : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Ayme, Jockin, D. Martinez. Gauchers : Errik, Ferriol, O. Ruiz. Tourneurs : Duran, Lizon, F. Garrido, Rouveyrolles.

Samedi, la Royale, aujourd’hui les espoirs, Beauvoisin fait place belle aux "rouge et vert". De cette complète de Nicollin sont ressortis Térence bon premier et Palunié, troisième,  le patron ; après la pause, Emir s’impose. Des blancs si l'ensemble a travaillé avec assiduité et dans une bonne entente,  Jockin à droite, Errik à gauche sont les meneurs.
Térence.- Bonne prestation de ce solide mais conciliant partenaire qui la joue vaillante mais aussi sérieuse et brillante. Deux coups de barrière sur Jockin pour 3 Carmen dans 13 minutes.
Roch.- Fantasque et méchant, il est moins agressif sur les attaques. 15 minutes avec trop de déchets.
Palunié.- Sort avec l’envie de combattre et impose sa vitesse et sa vista. Coup sur coup à la 6e, il enferme et se soulève dangereusement sur Ayme et sur la reprise, il rattrape Ferriol et le crochète au-dessus de la barrière (il en est quitte pour changer de tenue seulement). Maître des opérations, les séries et les finitions lui valent 5 Carmen, une ficelle au toril.
Emir.- Un placement strict, des répliques sévèrement conclues c’est avec sérieux qu’il défend ses principaux attributs. Entrepris, il est moins présent mais des finitions sur Errik (3), Jockin (3), Ayme, lui font écouter 5 Carmen. Enferme une ficelle.
Perceval.- Un "largué" coureur, sauteur, qui petit à petit se prend au jeu de la piste en donnant des ripostes intéressantes. Il frappe sur Jockin, mais se blesse au museau et réintègre le toril à la 10e. Musique.
Tancrède.- Avec envie, il boit les rasets mais se montre encore bien tendre et naïf à ce niveau. Sa volonté lui vaut des Carmen en 8 minutes griffées d’actions au bois.
Pouderous (hors points).- Encore un "largué" d’un beau gabarit, fougueux et sauteur, il doit encore apprendre. Musique.

Texte et Photo Luc PERO

Trophée de l’Avenir :  Ayme, 13 points ; D. Martinez, 8 ; Errik, 7 ; Ferriol, 3.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 23 points ; O. Ruiz, 4.