Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/03/2014

VENDARGUES

Dimanche 23 mars 2014 - 2e journée de la Main d'Or

 

Le 10e anniversaire de la manade des Termes
fêté avec panache

Voilà 10 ans, suite à l’acquisition par l’intermédiaire d’un ami, Bernard Fesquet, de vaches d’origine Fabre-Mailhan, que la manade Les Termes, chère à la Bernadette et Henri Laurier à vu le jour. C’était donc aujourd’hui jour de fête dans les arènes de Vendargues, pour cet élevage qui pour l’occasion, présentait pour la première fois, une course complète (hors trophée pour le Trophée Taurin) comptant pour le Trophée local de la Main d’Or.

Sur les gradins, comme en piste on affiche complet lorsque en présence des arlésiennes vendarguoises, la propriétaire de l’élevage à la devise "blanc, bordeaux et vert" et son bayle gardian, Richard Bascou, traverseront la piste pour y recevoir dés présents des mains de Serge Hermet et Marc Moucadel.
Les huit tenues blanches aidées des quatre tourneurs, sans se montrer irrespectueux du bétail, ne leur ont laissé guère de répits en les soumettant à rude épreuve. Hommes trop en forme, taureaux au sortie de la trêve hivernale, tels est le problème des courses de début de saison souvent soumises à cette inégalité de force.
En conséquence le public s’est retiré assez satisfait de cette course relevée par les prestations d’Athos, Hellios, Jupiter et surtout Fougueux.
 
Issac (n° 510) : Même s’il ne trouve pas de terrain à sa guise le rendant vulnérable, il répond au coup par coup en s’échauffant au fil du temps. Rassir, (2 fois) et Katif se verront gratifier de jolies finitions dans une bonne prestation d’honnête premier au terme de laquelle il rentre une ficellle.
Second, Athos (n°408) vif et rapide, ne se laisse pas manipuler facilement. Vite retourné dans les reprises il raccompagne au fil des planches surtout derrière les droitiers sans pour autant délaisser la gauche.  Carmen, entendu deux fois en piste le raccompagne au toril. Juste avant la pause,
Fougeux (n°717) ne pouvait s’appeler autrement. Vite dans le bain, il se jette corps et âme dans la bagarre en répondant sans faiblir au rythme que lui imposent les hommes. De droite, de gauche, les rasets trouvent une réponse de plus en plus déterminée et serrées. Aux ficelles, dont il cédera la seconde juste avant la fin de son terme, le rythme ne baisse pas et les répliques non plus. Carmen déjà entendu résonne à son retour au toril avec bon nombre d’applaudissements.
A la place de la vedette et porteur de la devise, Hélios (503)  va se la jouer cocardier qu’il est. D’entrée positionné contre les planches il ralentit les ardeurs. Mais, devant son manque de mordant ce ne sera que de courte durée. Cité, il anticipe les départs mais n’accélère guère sur la poursuite hormis derrière Caizergues (2) Rassir et Maurel où il tapera violemment les planches. Moins de dix minutes qui auraient pu être récompensées par le disque.
Avant dernier, Maquisard (n°609) passera en cinq minutes durant lesquelles il se livre en toute franchise.
Pour conclure, l’entier Jupiter (n°713) s’engage avec force sur les rasets et en jouant d’un petit coup de tête. Maurel, Caizergues seront gratifiés d’une belle finition ou il se retrouve en contrepiste aux accents de  Carmen lequel sera renouvelé à son retour au toril.

 

CYRIL DANIEL
PHOTOS C. ITIER (à suivre)
 
Entrée : Le plein. Organisateur : CT La Muleta. Présidence : Marc Moucadel. Raseteurs : D Maurel – S Rassir – M Sanchez – I Benafitou – J Vic – K Caizergues – D Bouhargane – Z Katif. Tourneurs :  F Curtill – L Esteve – JR Grando – C Garcia.