Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2010

LE GRAU DU ROI *AS*

Dimanche 13 juin 2010

ATHOR, SPARAGUS
ET ROMAIN GROS

GROS.jpg
Les lauréats de ce 17e Souvenir Olivier ARNAUD, ne pouvait être que ATHOR de Daumas pour les cocardiers même si SPARAGUS de Anne et Yves JANIN fut à nouveau presque intouchable. Romain GROS encore au Trophée de l'Avenir à fait la "pige" aux As en prenant la course à son compte de bout en bout, et se voit trés justement récompensé par le prix attribué au meilleur raseteur. Avec technique il assure le spectacle et se permet le luxe de tutoyer les grands cocardiers de la journée.
PETIT LOU de Chaballier
PETIT LOU.jpg
Excellente course (13mn), Matray dont c'était le retour à la compétition se jette sur lui "comme un taureau jeune", mais ce vieux briscard le rappelle à la réalité en le crochetant à la planche. 4 Carmen.
GERICAULT de Chauvet
GERICAULT.jpg
Avec lui les affaires se compliquent durement. Toujours en mouvement il gêne les départs et n'hésite pas à venir taper aux bois en conclusion. Pas facile le bougre qui récolte 5 Carmen !
 
LYNX de Pierre Aubanel
LYNX.jpg
Encore bien vert pour ce genre de joutes malgré des qualités évidentes. 3 Carmen.
ATHOR de Daumas
ATHOR.jpg
ATHOR 1.jpg
ATHOR 2.jpg
Le cocardier qui monte,qui monte... réalise un quart d'heure complet, anticipations, poursuites jusqu'au terme où sa corne meurtrière fait mouche: Gros accroché par la chaussure, Moutet accroché au bas du pantalon. Sérieux mais aussi trés volontaire, il se bat avec détermination et brille aux barricades. Il rentre une ficelle, entend 8 Carmen et reçoit le prix du jour.
SPARAGUS de A et Y Janin
SPARAG.jpg
SPARAG 1.jpg
SPARAG 2.jpg
Le maître cocardier du jour, ne supporte pas la présence des tourneurs auprés de lui... ce qui n'arrange pas les affaires des hommes qui ne savent pas comment l'aborder. Sa vista, sa vitesse et ses anticipations ne font qu'augmenter la prudence et ce n'est qu'à la faute qu'il laisse ses rubans (11e mn). Dans les dernières minutes quelques tentatives plus conséquentes des hommes, mais le biou rentre ses ficelles. 5 Carmen.
MEROU de Saumade
MEROU 1.jpg
MEROU 2.jpg
Un sacré barricadier, tout en puissance et en brutalité. Certes moins agressif sur le raset mais gare à l'arrivée ! Des panneaux entiers sont pulvérisés par ce cogneur et 4 Carmen récompensent son côté spectaculaire.
CLODOMIR de Bon
CLODO.jpg
Que de mieux pour clôturer ce trés bon concours que la prestation de ce barricadier aux envolées multiples.
Du spectacle de haute voltige pour 5 Carmen.
Texte et Photos Luc PERO

31/10/2009

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE

Samedi 31 octobre 2009

UN REGAL POUR LA CLOTURE DU BANDOT

4A.jpg

Aiglon de l'Occitane et Allouani : deux pointures

 

Entrée : 3/5e d’arène. Organisateur : CT Le Bandot. Présidence : Philippe Gibert. Raseteurs droitiers : Allouani, Jourdan, Noguera, Moine. Gauchers : Aliaga, C. Chanat, L. Galibert. Tourneurs : Benzegh, Beker, Ménargues, Zerti.

Dans ce climat familial et détendu, les raseteurs s’appliquent et les cocardiers s’épanouissent. Du coup, les spectateurs se régalent. Tout le monde est gagnant. Carmen pour la der 2009 du Bandot.
8.jpgBonne idée : nouvelle sono ; mauvaise idée : pas assez testée et hyper sophistiquée ; résultat : un mescladis de Carmen et de coups de trompette ; heureusement, le président du Bandot, Aimé Hugon, paye de sa personne et se transforme en DJ rajoutant bonne humeur et participation du public.
Points forts de la course : le choix des taureaux, qualités variées et comportements diverses ; mélange de raseteurs As - Avenir, les jeunes profitant de l'expérience des aînés et de leurs tourneurs expérimentés ; la présence amicale de Sabri Allouani qui tire la course vers le haut.


1.jpgMerlot (Cuillé).- Placement et la puissance qu’il développe au départ de l’action mettent du piment dans sa prestation. Des enfermées (Jourdan, Noguera) et des séries pour défendre ses ficelles. 12 minutes. 1 Carmen.
► Photo avec Noguera
2.jpgLéandre (Plo).- Malgré un coup de mou à mi-parcours, Léandre se fait respecter par des poursuites affirmées (Galibert, 3 fois Chanat, Allouani). Les dernières minutes sont intenses dont le dernier raset de Chanat qu’il déséquilibre au saut. Une dizaine de Carmen et les ficelles au toril.
Photo avec C. Chanat
3.jpgRegain (Les Baumelles).-  Un jeune élément qui montre beaucoup d’envie en se jetant après les hommes pour des enchaînements rythmés et suivis jusqu’au ras des planches. Remuant, mais toujours le long des bois, pas facile le biòu qui a montré de prometteuses qualités ! Rentre ses ficelles. 6 Carmen.
Photo Regain avec J. Aliaga
Aiglon (Occitane).- LE cocardier de l’après-midi. Imposant, sérieux, il ne se laisse pas enfariner. Des poursuites sévères où il met la corne en conclusion. Tour à tour, Allouani dans les cornes, Jourdan emporté, Noguera séchement éconduit, Aliaga enfermé... pour onze minutes les glands. Du beau travail, aux ficelles, où il embarque Aliaga, ponctue sur Allouani, Chanat, Noguera. Aiglon prêt pour le niveau supérieur. Les ficelles rentrent. 8 Carmen.

5.jpgPhoto Gaffet avec L. Galibert
Gaffet
(Aubanel).- De la vivacité dans les échanges, aucun refus, un peu brouillon au début mais un nombre impressionnant de coups aux bois sans baisser de rythme. Casse les planches, s’emporte après Jourdan, Chanat, Noguera, défendant sa 1re ficelle jusqu’à la 14e. Rentre l’autre avec une dizaine de Carmen.


6.jpgCanelet (Blanc).- Rapide dans ses interventions, les blancs mettent du temps à s’organiser. Suivent de longues séries qu’il conclut droit sur l’estribo. Il s’emporte après Allouani qu’il va chercher haut sur les tubes. Jusqu’au terme des séries toujours aussi endiablées, musique en boucle. Une ficelle rentre.
Photo Canelet avec Noguera

7.jpgRabino (Raynaud).- Un beau gabarit qui pour peu qu’on le cite à la régulière s’engouffre après l’homme pour s’éclater à l’assaut des planches. Un final hautement spectaculaire pour un concerto de musique.
Photo Rabino avec V. Jourdan.

Martine ALIAGA
Photos C. ITIER


16/08/2009

LE GRAU DU ROI *AS* 15-08

15 AOUT 2009

ET MATHIS ALLUME LE FEU...

DSC07445.JPG
MATHIS grand artificier de ce 15 Aout.
DSC07418.jpg a.jpgOn n'a pas fermé les portes(une grosse entrée quand même) pour cette traditionnelle affiche du 15 Aout, et pourtant le plateau valait le déplacement. Des cocardiers de tous styles, des hommes en nombre suffisant parmi les meilleurs du circuit. A la présidence Jacques Valentin toujours au top pour les grands rendez-vous salue Allouani, A.Benafitou, Auzolle, Garcia, Ouffe, Outarka, Poujol, Sabatier, Villard et leurs cinq tourneurs qui effectuent la capelado. Leur travail honnête, régulier a concordé avec le tempérament des cocardiers. KABYLE pour cinq minutes a fait ses adieux au Grau une de ses pistes favorites. Du concours outre MATHIS époustouflant, RENOIR, CLODOMIR, CIGALIE, GALLICIANAIS ont etalé toutes leurs qualités respectives.
PAZAC de Daumas n'est pas vraiment un premier. 7mn30 avec une préfence gauchère. Deux Carmen.
CIGALIE de Fabre-Mailhan joue franc jeu en se donnant sans limites. Des déplacements opportuns et des magifiques longueurs sur Benafitou, Poujol, dont plusieurs main sur le frontal lui font entendre les honneurs cinq fois dans dix bonnes minutes.
BADAIRE de Nicollin brouillon à son entrée en piste il perds vite ses pompons. Ensuitpe rasevté pa intermitence, pas toujours bien positionné son parcours est décousu. A son actif cinq grosses enfermées (Villard 3, Allouani 2) et trois coups de barrière sur Auzolle, Outarka, Sabatier. Ses ficelles autoril et des Carmen.
MATHIS de Lautier sort avec la rage et ses premières minutes sont tonitruantes. Des coups violents aux barricades sur Allouani, Villard, Benafitou, Outarka. Puis il enferme Villard pour un raset main sur la tête suivi d'une arrivée fracassante. Même traitement pour Allouani, enferme durement Outarka, oblige Auzolle à rompre mais le suit pour conclure aux planches. Les primes montent, J.Valentin s'égosille, les actions se succèdent, le disque joue et rejoue, Allouani lève la première ficelle à 1300 Euros et prend la deuxième à 800 Euros. C'est la treizième minute le public exhulte, l'ovation de retour est énorme... quel bonheur !
GALLICIANAIS de Briaux pas facile de sortir aprés la course du précédent. Pourtant le tau a tiré son épingle du jeu avec quelques belles finitions et de la volonté dans les séries. Douze minutes et trois Carmen.
RENOIR de Cuillé c'est son retour en piste aprés de longs mois de repos. C'est gagné pour lui, il n'a rien oublié... barricadier il l'est toujours, agaressif aussi. Cocardier volontaire c'est lui qui va même chercher l'affrontement. Pour ses coups de butoirs, ses dangereuses enfermées l'air de Carmen joue plusieurs fois ainsi qu'à sa rentrée porteur de ses ficelles(lourdes).
CLODOMIR de Bon va clôturer ce concours avec le brio attendu pour un dernier. Pas de difficultés majeures sur le raset mais des             arrivées ou des envolées fracassantes en conclusions. C'est bien, c'est bonDes Carmen.
Texte et Photos Luc PERO

CIGALIE de Fabre-Mailhan
1.jpg
2.jpg

10/05/2009

AIGUES-VIVES - Avenir - 9 Mai

CONCOURS AMICAL ET AGREABLE

LANCELOT.jpg
LANCELOT de l' Occitane en action
Une petite assistance pour un bon concours, bien raseté par des hommes impliqués et appliqués.
Auzolle, Dumont, Guyon, Chig, Cartalade, Sanchez, Oleskevich, Fougères se retire au premier et Mebarek le remplace au quatrième. Curtil, Fouque, Lizon comme tourneurs.
FANFAROUNde Nicollin est un bon premier. Toujours bien plaçé il est vif sur les attaques et va parfois au bout. Rentre ses ficelles et entend six Carmen.
GOELANDde Cavallini, avec beaucoup de bravoure il ne laisse rien sans réponses et donne ainsi un bon change. Rentre une ficelle et aurait pu écouter les honneurs.
LANCELOTde l'Occitane est d'une belle présentation. Mais il montre aussi des qualités en sautant en finitions de certaines actions. Encore un peu tendre il est volontaire et entend six Carmen.
SEGURde Félix est pas facile à gérer. Promeneur il excelle sur les longs cites et pousse fort sur le raset. Trois Carmen.
FORTUNEde St Pierre a quelques bons principes vus sur des poursuites menées au terme. Sept minutes et musique.
RICHELIEUde Bon est un fantasque barricadier, c'est agréable pour onze minutes. Des Carmen.
MAMBO des Corrèges est trop peu raseté pour être jugé.
Texte et Photos Luc PERO