Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/03/2017

LANSARGUES *CONGRES TROPHEE LACROIX

Lundi 13 mars 2017

Cruchot, Moka, Lebrau
pour une bonne entame

 

IMG_7967.JPG

Une capelado riche ou rien ni personne ne manquait, si ce n’est le soleil qui avait décidé de se cacher pour cette première de la saison. Après une première partie  sans grands moments de tauromachie, la seconde n'allaitpas laisser le public indifférent avec Cruchot, Moka et à un degré moindre Lebrau.
Chez les blancs, c’est déjà la forme. J. Martin, Y Zekraoui sont constants, F Martin et R Marquis se révèlent à mi-course alors que les autres s’investissent à leur rythme.
IMG_7758 - COHIBA (F. Mailhan) sur F MARTIN.JPGCohiba (F. Mailhan) : A un rythme effréné et plus disposé à gauche, il répond en signant quelques trajectoires derrière J Martin, Y Zekraoui (2). Aux ficelles, qu’il conserve en silence il dirige les hostilités jusqu’à en découdre en s’évadant 3 fois. 3 Carmen
⇐ Photo : COHIBA testeje à l'approche du crochet de F. Martin
 
IMG_7774 - NOTAIRE (Cuillé) sur G ROBERT.JPG
Notaire (Cuillé) : Sans s’imposer les pompons volent rapidement. Irrégulier, imprévisible, se signale derrière G Robert, Z Katif, F Martin, R Marquis et J Martin (3). 3 Carmen pendant, il rentre ses ficelles.
        Photo : Notaire s'engage avec force derrière G. Robert
 
Pedro (Lautier) : Soumis à rude épreuve, 3’ et on passe aux ficelles. Sans véritablement se caler, il IMG_7797 - PEDRO (Lautier) sur KATIF.JPGanticipe une paire de départ (Katif, Marquis, Félix) avant d’apporter plus de tenue. Alors, ses répliques deviennent plus déterminées. Ficelles intacte, son 5eme Carmen le raccompagne.
⇐ Pedro anticipe Z. Katif
Cruchot (La Galère) : Appliqué et  illico resto dans le coup il enchaîne les rasets en CRUCHOT sur  J MARTIN.JPGpoussant de plus en plus ses réparties, conclues la plupart du temps par une arrivée ou il se lève aux planches. Zekraoui (3), J Martin (2) et Marquis l’entrainent avec eux dans de beaux échanges sous l’air de Bizet qui résonne en continu (11 fois). Cède une ficelle aux termes d’une course intense et soutenue. Carmen au retour.
⇐  Cruchot raccompagne sévèrement J. MartinLEBRAU (Laurent) sur ZEKRAOUI.JPG
Lebrau (Laurent) : Dès l’attaque, enjambe derrière Zekraoui avant de récidiver sur Robert. Aux ficelles ou sa préférence gauchiste s’affirme. Il rejoint à nouveau en contrepiste Zekraoui et par deux fois J Martin, dont une ou il se fera malmené. Cède une ficelle. Les honneurs 5 fois pendant renouvelés à son retour.
 
                           Lebrau se dresse derrière Y. Zekraoui 
 
MOKA (Rousty) sur MARQUIS.jpgMoka (Rousty) : Volontaire, même trop parfois, il ne va pas faire de la demie mesure  avec une dizaine d’actions à son actif en conclusion de sites, parfois anticipés comme derrière F Martin (4), Marquis (2), Allam ou encore Katif (avec saut). Vaillant, spectaculaire à souhait, il cède sa 1ere ficelle (350€) à F Martin au terme d’un quart d’heure riche en brio. 8 Carmen
⇐ Photo : Poursuite serrée de Moka sur R MarquisLOU GAU (Ricard) sur F MARTIN.JPG
Lou Gaou (Ricard) : Bouleguant sans cesse, il ne va guère inspirer les hommes si ce n’est J et  F Martin qui vont l’amener de l’autre côté des barrières à 4 reprises. 5 Carmen plus rentrée cocarde intacte.

                               Photo : Lou Gaou s'envole aux trousses de F. Martin ⇒

Entrée : Le plein
Organisateurs : Cté des Fêtes
Présidence : Aurelien Laget
Raseteurs : Droitiers : V Félix (sort au 5eme), Ziko Katif, L Faure, F Martin,  
       Gauchers : Y Zekraoui, J Martin, R Marquis, G Robert, F Allam
Tourneurs : L Esteve, A Perez, F Jockin, E Cuallado, F Lopez
Les Prix : Le Trophée Louis Lacroix : CRUCHOT (La Galère) - Meilleur Animateur : J. MARTIN

Texte et photos
Cyril Daniel

13/03/2014

SAINT-REMY-DE-PROVENCE *CE WEEK-END*

Les Camarguaises en terre provençale

 SAINT-REMY.JPG

Les organisateurs saint-rémois réunis pour organiser Les Camarguaises
Photo P. P. 

 Les clubs saint-rémois ont uni leurs compétences afin de proposer le meilleur des programmes pour ces deux journées sous l’égide la Fédération française de la course camarguaise. Le samedi sera dédié aux jeunes (écoles de raseteurs et Ligue) et à la soirée culturelle (expo et films taurins). Dimanche, place au 69e Congrès fédéral.

Dès 8 h, les bureaux de vote seront ouverts sous l’autorité de la commission électorale (Gérard Batifort, Norbert Nesti, Laurent Henin, Nicolas Manchon), présidée par Françoise Fayard, tel que déterminé lors du comité directeur du 17 février. 

A 9 h, place aux allocutions et divers comptes rendus. Lucien Palix, secrétaire adjoint, livrera l’exposé moral et Nicolas Vera l’état des finances. Le docteur Michel Romieu fera le point médical côté raseteurs. Magalie Renaud, quant à elle, parlera de l’état sanitaire du bétail. 

Le président Gérard Batifort fixera certainement les objectifs de travail pour l’avenir avant de remettre le diplôme d’honneur de la FFCC à ... C’est la surprise !

Après l’apéritif et les agapes, les arènes municipales Chomel-Coinon seront le thêatre du Trophée Louis-Lacroix (niveau As HT).

MARTINE ALIAGA

Les organisateurs : comité des fêtes, Union taurine, CT l’Abrivado, CT Glanum, CT des Alpilles.

Réservations : tél. 06 50 57 66 86

LES COURSES

 

SAMEDI 15 MARS

saint-remyphoto.jpg10 h 30, gratuit, comité des fêtes. Taureaux emboulés des manades Gros, Gillet pour les élèves (rendez 9 h 30 aux vestiaires) : Ameraoui, Chahboune, J. Deslys, Caurant, Vera, Michelier, F. Lopez, N. Favier, V. Félix, Brunel, B. Martinez, A. Martin, Mendes, Deurrieu. Tourneurs : Moine, Sabatier.

15 h, 5 €, comité des fêtes, dél. Buchaca. Ligue. Manades Richebois, Blanc, Chauvet. Raseteurs (rendez-vous 14 h aux vestiaires) : Bernard, Carta, Courgeon, Fabre, Guerrero, Machi, Marignan, F. Martin, Robert, Romero, Rodrigez, Viscomi, Valée.Tourneurs : Arnel, Fadli.

DIMANCHE 16 MARS

15 h, 11 €, comité des fêtes, dél. Blanc. Chr. CHRISTOPHE. Niveau As HT. 17e Souvenir Louis-Lacroix. Nicollin: EMBRUN - La Galère : LUCAS - Paulin : CAMERONE - Plo : QUASSARD - Caillan : ESTRELOUN - Lautier : CHICO - Fabre-Mailhan : SAINT-REMOIS. Groupe 1. Raseteurs : Auzolle, Belgourari, Bruschet, Errik, Favier, R. Marquis, Martin-Cocher, Sabatier. Tourneurs : Cuallado, C. Galibert, T. Garrido, G. Rado, S. Sanchez.

Juges de piste : Travaglini et Ruiz.

PROGRAMME

SAMEDI 15 MARS

Arènes Chomel-Coinon :

10 h 30, gratuit, course de présélection, emboulés, élèves écoles de raseteurs.

12 h, apéritif offert par le comité des fêtes. 

13 h, restauration possible sur place. 

15 h, 5 €, Ligue. 

Salle de l’Alpillium :19 h, allocutions d’Hervé Chérubini et de Gérard Batifort.

19 h 30, inauguration de l’exposition taurine (photos, tableaux, vieilles affiches, livres, trophées, etc.) 

Apéritif offert par la municipalité. 

20 h, restauration possible. 21 h, gratuit, projection de films taurins.

DIMANCHE 16 MARS

Salle de l’Alpillium :

8 h, réception des congressistes

8 h, ouverture des bureaux de vote. 

9 h, 69e congrès FFCC. 12 h 30, apéritif offert par l’UCTPR. 

13 h 15, repas, salle Jean Macé. 

 

15 h, course Niveau As HT, arènes Chomel-Coinon.

12/03/2013

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *68e CONGRES FFCC*

villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaiseDimanche 10 mars 2013

Après la pluie, le beau temps

Les congrès se suivent et ne se ressemblent pas. Heureusement ! Cette année, par temps calme, tous affichent un large sourire. Sans se cacher les difficultés. En quelques mots, l'équipe qui a pris les rênes en juin 2011 "a fait le job, modifié les statuts et mis toutes les associations affiliées autour de la table", dira Laurent Hénin, secrétaire. Dont acte. Autour du président Cyril Daniel, le comité directeur a mené le bateau fédéral alors en perdition jusqu'à cette assemblée 2013 où le dialogue entre toutes les parties a largement repris. Une nouvelle équipe a été élue qui aura du pain sur la planche. Et dans un premier temps, essayer d'équilibrer les finances, ce ne sera pas facile, la subvention ministérielle faisant cruellement défaut (- 40000€ en 2012). Mais laissons-leur le temps d'arriver...

LE CONGRES

villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaiseA la tribune : Sylvain Mestre (président de la Section taurine), Noel Segura (maire de Villeneuve-lès-Maguelone), Christian Assaf (député), Ferdinand Jaoul (Région), Cyril Daniel (président FFCC), Laurent Hénin (secrétaire FFCC), Philippe Bayle (trésorier FFCC), Dominique Perron (président de l'UCTPR).

La commune et la Section taurine de Villeneuve-lès-Maguelone ont accueilli les congressistes de belle manière, avec compétence et savoir-faire pour une belle journée sans fausse note. Même la météo s'est mise de la partie malgré un peu d'humidité à mi après-midi. Et la course a plu au nombreux public qui a investi les arènes. Bref un sans faute... Carmen !

Au fil des interventions

Licenciés :2865 (412 femmes, 2453 hommes). Club taurins organisateurs : 1778, non organisateurs : 10. Raseteurs : 114. Stagiaires : 32. Tourneurs 49. Elèves raseteurs : 369. Encadrement : 2. Manadiers : 144. Gardians pro : 18. Non salariés : 313. Adhérents directs : 31. Juges de piste : 5.

Par départements : Aude : 15. Bouches-du-Rhône 884. Gard 1163. Hérault : 741. Vaucluse : 66.

Nombre de courses 2012 : 765 courses pour 255 570 spectateurs. As : 92 courses, 77373 spectateurs. Avenir :333, 112235. Ligues : 186, 21811. Taureaux jeunes : 128, 37995. Vaches cocardières : 26, 6156. Bouches du Rhône : 216 courses. Gard 376. Hérault : 162. Vaucluse : 11.

Conclusion : plus de courses, moins de spectateurs dans l'ensemble. Sauf dans le Gard, le département le plus prolifique, les spectateurs sont à la hausse (sic !).

LA COURSE

 villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaise

La capelado avec les demoiselles d'honneur de la Reine d'Arles
Julia Berrizzi et Laura Cavallini

Le mélange nouveaux promus et raseteurs aguerris a parfaitement fonctionné, le choix des cocardiers s’est avéré diversifié et judicieux. Au final, Mehdi Belgourari et Quassard sont justement récompensés pour un ensemble qui tient la route. Le cocardier de Plo, Quassard (4e), et celui des Baumelles, Santen (5e), ajoutant de la difficulté.
Benvengu de Nicollin fait un très bon premier. Mobile, il utilise tout le pourtour pour des arrivées aux planches très appuyées. Le cocardier se bat et se livre de belle manière jusqu’à la presque limite de son temps. 6 Carmen et retour.
villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaiseCampestre du Grand Salan pâtit de sa 2e place. Brave, il faut le raseter à son rythme pour qu’il brille aux planches. Pour peu qu’on allonge la trajectoire, Campestre se jette dans une dizaine d’actions d’éclat (8 Carmen, photo sur Oufdil). Et même s’il ne démarre pas à tous les coups, sa prestation est tonique. Blessé il réintègre à la 13e.
Pescaïre de Lagarde raccompagne à grandes foulées. Parfois, il ne se place pas à son avantage, mais il a une vista d’enfer. Dangereux, il peut conclure et se dresser méchamment au terme des séries. Combatif, il ne cède son 2e gland qu’à la 14e. 4 Carmen et retour.
Quassard de Plo se livre avec force des angles jusqu’au ras des planches avec de belles anticipations et une attention de tous les instants. Les séries sont soutenues et il prend souvent le pas sur l’homme, Zini, Katif, Belgourari se retrouvent dangereusement enfermés. Les Carmen pleuvent, Quassard rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.
Santen des Baumelles rode le long des planches, lui aussi anticipe, le danger plane avec cette corne qui cherche l’homme au ras des bois (Belgourari, Jourdan, Aliaga). Les longueurs de Belgourari sont superbes, la faucille frôle les fesses. Le travail des blancs paye et Santen rentrent à la 12e avec 7 Carmen et retour.
Gau Galin de Guillierme avec sa drôle de dégaine se montre volontiers finisseur. Volontaire et coopératif dans les longues séries rythmées et des actions pétaradantes aux planches. Rentre une ficelle, 10 Carmen et retour.
Garlaban de Ricard saute sur tout ce qui bouge, de loin, à blanc, après l’homme, il poursuit au-delà des barrières. Les raseteurs tentent sporadiquement mais ne le sollicitent pas vraiment. S’envole littéralement deux fois après Belgourari et Katif (2 Carmen) pour une cocarde qui rentre à 150 €.

 villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaise

▲Quassard à l'assaut de Mehdi Belgourari.
Un cocardier et un raseteur à suivre de près cette année

villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaise

Quassard sur Zini

villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaise

Gau Galin sur Aliaga

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Entrée : plein. Organisateur : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Oufdil, Jourdan, Katif, Belgourari. Gauchers : Aliaga, Clarion, Poujol, Zini. Tourneurs : Benoît, Estève, Grando, G. Rado.

 LA LISTE DES ELUS AU COMITÉ DIRECTEUR

 villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaise

villeneuve-les-maguelone,congrès ffcc,course camarguaiseSont élus au comité directeur : Gérard Batifort, CT (en photo). Laurent Hénin, CT. Nicolas Vera, CT. Cyril Daniel, CT. Norbert Nesti, CT.  Loïc Auzolle, raseteur.  Philippe Bayle, CT. Raymond Querel, CT.  Jean-Claude Paponneau, délégué 13. Frédéric Bon, manadier. Magali Renaud, manadier. Sophie Brugeas, manadier. Philips Vellas, établissement agréé. Lucien Palix, comité des fêtes.  Patrick Garcia, vaches cocardières. Bernard Gimenez, CT.  Nicolas Manchon, président de course. Rogé Andréo, manadier. Gérald Rado, tourneur, école de raseteurs.  Joël Passemard, CT.  Jean-Claude Vianes, délégué 34. Michel Romieu, médecin. Mickaël di Lecce, gardian professionnel. Christian Garrido, CT.  Camille Bacculard, CT.  Ramon Muria, CT. Florent Luppi, manadier.  Jérôme Dumas, tourneur, CT. Daniel Siméon, établissement agréé.  Georges Blanc, manadier. Bernard Calatayud, CT.  Serge Evesque, gardian non salarié. Pierre Richard, gardian non salarié. Jean-Louis Vaquette, gardian non salarié, délégué 30.

Les votes : Nombre de licenciés : 2068. Vote exprimés : 1325 (64%). Nuls : 72. Blancs : 300. Voix : 953 voix.

Le nouveau comité directeur se réunira le mardi 19 mars prochain pour élire le nouveau président de la FFCC.

*******************************

28/01/2013

FFCC LES CAMARGUAISES

68e CONGRES DE LA FFCC à VILLENEUVE-LES-MAGUELONE

organisé par Section taurine
la municipalité de Villeneuve-les-Maguelone (Hérault)
et la FFCC

villeneuve-lès-maguelone,congrès ffcc,courses camarguaisesSAMEDI 9 MARS

10h, course de taureaux emboulés de la manade Vellas
éleves raseteurs des écoles fédérales
Entrée gratuite

15h, 5€, course de Ligue manades Cyr, Saint-Gabriel, Rambier

19h, vin d'honneur offert par la municipalité à la salle Bérenger-de-Frédol.

Soirée taurine et des terroirs.

DIMANCHE 10 MARS

Congrès, Halle des sports Gérard Bouisson

8h30, accueil des congressistes, émargement, vote, petit-déjeuner

12h30, apéritif offert par l'UCT Paul-Ricard

13h15, repas du Congrès (20€, réservations au 06 89 13 60 20)

15h, 8€, course Trophée Louis-Lacroix, niveau Avenir HT

BENVENGU de Nicollin - CAMPESTRE du Grand-Salan - PESCAIRE de Lagarde

QUASSARD de Plo - SANTEN des Baumelles - GAU GALIN de Guillierme - GARLABAN de Ricard

Raseteurs invités : Poujol, Aliaga, Belgourari, Katif, Clarion, I. Benafitou, Zini, Jourdan.

Location des places au 06 89 13 60 20

*************************

15/03/2012

67e Congrès de la FFCC à VAUVERT.

Les Réactions.


Cyril DANIEL (Président de la FFCC): «Pour ce premier congrès, on peut être satisfait de l’affluence, des politiques qui ont accepté de venir nous rejoindre, des compte réglés même si on avait aucun compte à régler mais on avait certaines choses à dire et à étaler pour faire taire certaines rumeurs et je crois que le message est plutôt bien passé. Financièrement on s’est retrouvé avec certaines démarches à faire pour les licences qui ne s’étaient jamais faites notamment passer par une assemblée générale. Nous avons tenu à rester dans le cadre des statuts fédéraux et malgré les retards on se rend compte à l’analyse du compte rendu du trésorier qu’on est dans le positif avec certes, un déficit sur 2010 mais tout va rentrer dans l’ordre dans les prochains jours».

Philippe BAYLE (Trésorier FFCC): «On était stressés pour notre premier congrès suite aux difficultés de trésorerie. L’augmentation des licences et les économies à venir nous permettent de ne pas dépasser le budget. Nous ne pouvons pas gérer avec approximation. Vincent Bayol a mené ses actions jusqu’au bout mais il a fini cette année. Nous avons donc besoin d’un expert comptable, ce que je ne suis pas».

David MOINE (Raseteur): «La nouvelle équipe m’a l’air sérieuse avec un président dynamique. On a vu une grosse affluence mais avec pas assez de raseteurs à mon goût. J’en ai compté une dizaine alors que les manadiers sont présents. C’est dommage. L’état d’esprit de la nouvelle équipe semble bon. Ils ont l’air passionnés et plus intéressés que les précédents. Je pense qu’ils s’investissent davantage».

François FASSI (Manadier): «Je suis très content de l’esprit d’ouverture de la nouvelle équipe fédérale car la situation était vraiment au fond du trou l’année dernière. C’était un congrès intéressant à tous les points de vue et surtout du point de vue des licences et de l’assurance qui ne sert pas qu’a couvrir les frais. Il y avait beaucoup de monde ce qui montre que la nouvelle équipe fait se sentir les gens concernés. On sent une volonté de modernité comme la création d’une école taurine fédérale. Le président que je connais de Codognan a un bon état d’esprit, volontaire, dynamique et qui avance avec une équipe composée de nouveaux jeunes. Si on compare avec les taureaux on pourrait dire qu’on a fouetté le sang et changé le fond de race ce qui ne sera peut être pas plus mal».

Yvan VILLARD (Membre de la commission du Trophée Taurin): «On retrouve au sein de la fédération un peu plus de dialogue. Les instances dirigeantes ont le rôle de rassembler les parties prenantes ce qui semble à nouveau le cas. Il y avait énormément de monde même s’il manquait un peu de monde au niveau des raseteurs. On sent que la nouvelle équipe veut bien faire et semble vouloir redonner ses lettres de noblesse à la course camarguaise. Je pense qu’on va dans le bon sens mais on ne pourra se faire une idée de l’évolution que sur le long terme».


Propos recueillis par Eric AUPHAN

14/03/2011

CONGRES FFCC (2)

Dimanche 12 mars 2011 aux Saintes-Maries-de-la-Mer

DES DISCUSSIONS ET DES DEBATS

A8.jpg

Réunion d'urgence des présents du comité directeur (25 sur 45)
puis discussion fédé - raseteurs, puis assemblée de raseteurs
puis discussions manadiers, raseteurs, fédé, trophée taurin, organisateurs
la matinée de ce dimanche a multiplié les débats

A2.jpgIl faut croire qu'en course camarguaise, c'est toujours au dernier moment que se réglent les problèmes. Or, problème il y avait depuis un moment puisque durant l'hiver les réglements en discussion dans toutes les parties prenantes de la bouvine n'étaient pas finalisés dans leur totalité. Au terme d'une saison insatisfaisante pour tous, le feu couvait et l'incendie a éclaté.  Explications peu claires, réglements modifiés, propositions différentes au jour le jour, et dernière modification qui a mis le feu au poudre, la suppression du groupe 2. En toile de fond, une Fédération qui ne prend pas assez en compte les avis des acteurs de la course camarguaise. Notamment les raseteurs qui se sentent insuffisamment représentés au comité directeur et donc pas écoutés même s'ils reconnaissent leurs erreurs et se disent prêts à discuter.  Le Trophée Taurin avait lui aussi agité la sonnette d'alarme, pas d'accord pour  effacer d'un coup la quarantaine de raseteurs du groupe 2, et une finale (du groupe 2) qui ces dernières années avait donné satisfaction donnant l'éclairage sur un club taurin, des cocardiers et des hommes de second niveau certes mais indispensables toute la saison.
Reconnaissons tout de même que, hier aux Saintes, tous les acteurs sont restés dignes et que finalement manadiers, raseteurs, Trophée Taurin, organisateurs, Fédé se sont écoutés. S'entendront-ils ? La réunion de ce soir devrait être enrichissante pour tous.

Martine ALIAGA

Photos Christian ITIER

EXPRESSIONS

A7.jpgNicolas Noguera : "Les responsabilités sont partagées. Et ce sont les raseteurs qui prennent. Vous ne vous attaquez pas aux vrais problèmes. Nous on accepte la flexibilité pour les organisateurs (un seul entrant) et vous, vous suppprimez le groupe 2. Il y a des pistes à explorer pour éviter la pression aux jeunes taureaux. Nous avons dit oui à la suppression du frontal, oui à un seul entrant. Oui pour la prise en compte de 30 courses aux As et 50 à l'Avenir. Oui pour changer la ficelle. Nous voulons plus de représentants au comité directeur. Nous demandons qu'on associe les raseteurs (en exercice ou ancien) au choix des jeunes raseteurs qui passent "en pointe"...

Kerfouche : "Attention au groupe 2. Il faut vous remettre en question sur la manière de raseter. Il y a des améliorations à faire..."

Cyril Garcia : "On manque d'écoute. Essayons de travailler ensemble".

Hadrien Poujol : "La course camarguaise n'est pas un sport, c'est de la tauromachie. Nous on reconnaît nos erreurs, on n'a pas été bons. Mais il ne faut pas oublier que certains taureaux sortent avec des pelotes. Il faut un projet commun manadiers - raseteurs".

Jacques Mailhan : "Nous avons de grosses difficulté à mener des taureaux en haut. C'est difficile. La solution on ne l'a pas trouvée. Il y a des taureaux de 4, 5, 6 ans qui n'ont pas le temps de s'exprimer. Après, il y a trop de pression sur des taureaux jeunes notamment dans les petites compétitions (sur quelques journées). Ce n'est pas la faute du Trophée Taurin. Ce qu'on avait trouvé, c'est que les raseteurs plus âgés ne marquent pas de points sur les taureaux jeunes. Nous avons fait de bonnes choses comme de lever le frontal.... Essayez de vous mettre à la place des manadiers. Je sais qu'il faut aimer les taureaux pour raseter... Mais il faut se remettre en question".

Gérald Rado : "A chaque réunion, on se fait écraser au comité directeur. Nous ne sommes pas assez représentés. Il faut régler les problèmes aujourd'hui. Il pleut, il n'y a pas de course. On ne prend pas les spectateurs en otage".

Frédéric Jockin : "La FFCC veut vider le Trophée Taurin. Mais sans les articles du vendredi, qu'est-ce qu'il reste...".

Marc Moucadel : "Si on supprime le groupe 2, on va au-devant de problèmes".

Aimé Hugon : "Il doit y avoir une table ronde sur la course camarguaise. Il faut changer le système".

A6.jpg

*******************



07/03/2010

COUP DE FROID SUR LE CONGRÈS

Dimanche 7 mars, à Saint-Gilles

Biche d'Or.jpgAprès une matinée où les comptes rendus se sont succédé - et sur lesquels nous reviendrons -  les modifications des statuts et candidatures proposées au vote des licenciés ont toutes été rejetées. En voici le détail :

3 074 licenciés - 2 923 votants - 1 685 votes exprimés

1. Les tourneurs des raseteurs invités seront prioritaires en fonction du classement de leurs raseteurs. Oui 778 - Non 800 - Abstentions 2. Rejeté.
2. En cas d’exclusion d’un tourneur ou d’un raseteur, celle-ci sera immédiate, plus éventuellement le taureau suivant ou pour la durée de la course (à l’application du président de course). Oui 757 - Non 824 - Abstentions 0. Rejeté
3. Nombre de tourneurs : grandes et moyennes pistes, As Elite 5 tourneurs, Avenir Espoir 4. Petites pistes (Alleins, Pellissanne, Aureille, Graveson, Mudaison, Plan d’Orgon, Teyran, Orgon, Laudun, Moussac), As Elite  4, Avenir Espoirs 3. Oui 641 - Non 902 - Abstentions 26. Rejeté.
4. Les organisateurs pourront inviter les raseteurs jusqu’au nombre maximum autorisé pour leur piste, le nombre de raseteurs entrants en découlera. Sauf pour les courses uniques comptant pour la compétition où le nombre maximum d’invités devra être respecté. Oui 631 - Non 927 - Abstentions 11. Rejeté.
5. Courses de Ligue : en présence de 3 manades, 3 taureaux de 6 ans maximum par course ; en présence de 2 manades : 4 taureaux de 6 ans maximum par course. Oui 659 - Non 895 - Abstentions 27. Rejeté.
6. Nouvelles candidatures au comité directeur, pour le collège manadiers, Xavier Guillot remplace Estelle Chaptal démissionnaire. Oui 772 - Non 795 - Abstentions 3. Rejeté.
7. Gérard Agu remplace Françoise Peytavin démissionnaire. Oui 756 - Non 813 - Abstentions 1. Rejeté.
8. Nouvelles candidatures pour le collège raseteurs, Nicolas Noguera remplace Sabri Allouani démissionnaire. Oui 661 - Non 884 - Abstentions 25. Rejeté.
9.  Hadrien Poujol remplace Gaël Brohan démissionnaire. Oui 768 - Non 779 - Abstentions 23. Rejeté.

******************

A noter que les conditions climatiques (froid, neige) n'ont pas permis le déroulement de la course

******************

LES PREMIERES RÉACTIONS

Itier.jpgHenri ITIER, président de la FFCC

«La tenue du congrès est plutôt satisfaisante avec une bonne fréquentation ce qui prouve l’intérêt des congressistes et des licenciés aux travaux de la fédération. Bien évidemment je regrette le résultat du vote. C’est démocratique, je le respecte, c’est comme cela. On repartira sur la réglementation de 2009 tout simplement mais c’est dommage. Appelons un chat un chat, c’est une cabale, c’est un désaveu pour nous car c’est nous qui le proposons. Je le regrette pour les gens qui ont travaillé, la commission des règlements, le comité directeur, les réunions départementales où les projets ont été présentés. Il faut se plier à la décision du vote, c’est de la démocratie mais en contrepartie on se prive de la qualité alors c’est dommage. Se priver en plus des candidatures au comité directeur s’est vraiment désolant. Les propositions allaient dans le sens de la qualité, c’est triste mais c’est le reflet du milieu de la course camarguaise».

Mailhan.jpgJacques MAILHAN, président de l’Association des manadiers de la raço di biou
«Présenter la tâche sanitaire est difficile, c’est pourquoi des articles sont prévus dans les journaux pour expliquer avec les trois DSV, les représentants des éleveurs et ceux des groupements de défense sanitaire   la situation actuelle. Je remercie Sébastien Attias directeur GDS13 qui nous a aidé dans le domaine des dérogations, dans toutes les démarches administratives pour pouvoir tuer le moins de bêtes possible et continuer à sortir».


Noguera.jpgNicolas NOGUERA (Président de l’Association des Raseteurs)

«C’est triste d'en arriver là mais c’était le souhait de mon association qui a voté non à tout. Quand on ne respecte pas le travail fait par les associations durant tout l’hiver et quand on ne les écoute pas, à partir de là il n’y a plus de construction. C’est un vote logique. Les associations ont répondu non tout simplement. Si la Fédération continu à faire cavalier seul sans écouter les associations qui la compose on ne s’en sortira pas».

Levesque.jpgSerge EVESQUE, président de l’Association des Ggrdians non Salariés:

«On s assisté à un congrès traditionnel, la seule chose qui contrarie c’est le vote car toutes les propositions faites par le comité directeur ont été rejetées. C’est une première dans les annales. Cela démontre un certain mécontentement d’une partie mais il ne faut pas l’oublier le taux fort d’abstention qui est regrettable».

Gonfond.jpgSébastien GONFOND , Président de l’Association des clubs taurins organisateurs (ACTO)

«C’est déplorable d’en arriver à cette situation mais quand on essaye de communiquer, quand on participe à un travail dur et long durant l’hiver et qu’on n’est pas cité une seule fois si ce n’est pour nous montrer du doigt, c’est dommage. La Fédé a vu que les clubs taurins sont nombreux, solidaires et demandent à être entendus. On ne veut renverser personne. C’est le seul moyen qu’on a trouvé mais apparemment il a porté ses fruits. Maintenant, on va se rapprocher de la Fédé, on va faire des réunions courant mars pour que tout rentre dans l’ordre. Il ne faut pas oublier que beaucoup de points nous tenaient à cœur dans le vote d’aujourd’hui. Le non n’est pas dirigé contre les modifications mais c’était le moyen de nous faire entendre. Maintenant la Fédération sait qu’on existe et espérons qu’elle compose avec nous plus sérieusement».

F.Peytavin.jpgFrançoise PEYTAVIN, présidente de l’Association des éleveurs de Ttureaux de race Camargue

«Je suis très déçue par la fin du congrès et par ce vote qui je le comprends bien n’est ni dirigé envers les manadiers, ni envers les raseteurs et ni contre les personnes qui se présentaient. C’est une action dirigée contre la Fédération mais malheureusement cette réaction de l’ACTO me fait beaucoup de peine car cela va priver tout le monde de mesures destinées à améliorer le spectacle. C’est dommage car les mesures allaient dans le bon sens. Sinon les comptes rendus ont été intéressants. Le souci est avant tout sanitaire avec une mauvaise année à passer pour les manadiers et les organisateurs. Espérons que les choses s’arrangent».

YVAN.jpgYvan VILLARD, membre de la Commission du Trophée Taurin)

«Je regrette que le Président de la Fédération à aucun moment n’ai cité le Trophée Taurin qui avec 58 ans d’existence fait référence en course camarguaise. Pour revenir sur le vote, l’ACTO groupement de clubs taurins organisateurs bénévoles s’est créé et à aucun moment n’a été pris au sérieux. L’ACTO a été suivi par la majorité de ses adhérents et a envoyé un signe fort. J’espère que les choses vont être rediscutées et que tout rentrera dans l’ordre pour un bon début de saison».

 

Propos recueillis par Eric AUPHAN

Photos Luc PERO

09/03/2009

FOS-SUR-MER : CONGRES FFCC

Dimanche 8 mars 2009

 

TEMPÉRATURE FRISQUETTE AVEC PREVISION DE TEMPÊTE

DSC01526.jpg a.jpg

 

Le chaud et le froid

Le chaud : l'accueil soigné du CT Le Galéjon de Fos-sur-Mer et de la ville qui ont tout mis en oeuvre pour que le week-end des Camarguaises soit une réussite. Décorum, installations à la hauteur, capelado appropriée, pena, etc... le public est au rendez-vous. Le 10e anniversaire du CT restera dans l'histoire de l'aficion fosséenne.

DSC01553.jpg a.jpgLe froid : le ton péremptoire du président et des tribuns de la FFCC qui, forts de l'obtention de la délégation de service public du ministère des Sports, ont assené à maintes reprises "Nous avons le devoir et le pouvoir de le faire"... faire quoi... le grand changement...
Même Vincent Bayol, le trésorier de la FFCC,  d'habitude très mesuré, s'est fendu de quelques piques sur "des véreux qui doivent quitter le navire..." et sur  des "on-dit" à propos de notes de frais de "pizza" qui apparemment lui sont difficiles à digérer... Visiblement les dernières élections du comité directeur ont laissé des traces, malgré l'amplitude du nombre de voix en leur faveur qui devrait réjouir l'équipe en place et mettre du miel dans leurs paroles.
Le leitmotiv d'Henri Itier porte sur les "changements incontournables" à apporter à la course camarguaise, il faut "sortir de l'immobilisme, cesser de faire référence au passé", les traditions donnent une "image ringarde de notre sport" aux jeunes et aux nouveaux arrivants...  "La règle du jeu ne correspond plus, il faut apporter de l'intérêt au spectacle". Haro sur la compétition et les points.
DSC01545.jpg a.jpgPour cela, "la Coupe du Languedoc-Roussillon (sur trois villes Lunel, Vauvert, Beaucaire) récompensera les raseteurs par des points de bonification, récompensant la difficulté, l'élégance, le courage..." Une sorte de note artistique, en somme. Mais sport tout de même, "Notre force est d'être reconnus en tant que sport", "Notre appartenance aux Sports sauvera nos traditions " avec une bonne communication et plus de "comptes rendus incompréhensibles"... Communication donc, objectif les nouveaux arrivants, et la mise en avant de la "dimension économique, touristique, socio-culturelle, préservation de l'éco système. La FFCC doit être acteur du développement durable..." Donc, si j'ai bien compris un pied au ministère des Sports, une main à la Culture, une à l'Environnement... et l'autre pied à l'Agriculture, pour les taureaux... plus un classement à l'Unesco... Tout ça... et encore l'essai du cercle pour les As, encore le comptage des points, le problème des tourneurs qui pourraient être invités par les organisateurs, l'interdiction de la course de Marseille "inadmissible!"... Bref, une grosse heure qui a laissé du temps pour regarder des images de... la finale du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, à Nîmes.
En attendant le dépouillement des votes des licenciés sur quelques points modificatifs du règlement fédéral : l'âge des tourneurs (35 ans dans l'année) ; création d'une licence tourneurs Ligue ; les taureaux de Ligue pourront être âgés de 3 à 6 ans ; changement de catégorie pour quelques grandes pistes pour les courses à l'Avenir donc changement du nombre de raseteurs (combien ?) ; obligation d'informer la Fédé pour toute modification de piste ou de toril ; les litiges intervenus pendant les courses devront être réglés entre le président et les juges de piste sans autre intervention (?).
Finalement, concrètement... peu de précisions pour la saison 2009 hormis la "délégation de service public" pour sauver la mort annoncée par la FFCC de la course camarguaise...
Mais en bouvine, souvent les plus grandes tempêtes finissent dans des verres d'eau, alors après ce coup de vent refroidissant, attendons un peu... c'est bientôt le printemps !

LES FEMMES L'AVENIR DE L'HOMME...
ET DU TAUREAU

DSC01550.jpg a.jpgForce est de constater que les seules interventions claires, informatives et détaillées sont venues des deux femmes représentants les manadiers. D'une part Françoise Peytavin a fait le point sur la fièvre catarrhale, les différentes zones, la mise à disposition des vaccins,...mettant l'accent sur la survaccination et surmédicalisation des taureaux camarguais qui pourraient perdre leurs qualités sauvages à passer plus de temps dans les couloirs de contention qu'en piste. Quant à Magali Saumade, son exposé sur la turberculose et l'Interferon a cerné le problème, et les mesures actuellement en vigueur pour y faire face.

UN MOMENT DE DÉTENTE
LA MISE A L'HONNEUR DU RASETEUR JEAN-MARC TOGNETTI

DSC01569.jpg a.jpgIl a laissé le - très bon - souvenir d'un raseteur élégant aux trajectoires stylées... classique et rigoureux.
Et même s'il est resté timidement muet à la remise de son diplôme d'honneur fédéral par Henri Itier, face aux applaudissements nourris et du public et sur l'air de Carmen, en petit comité, le grand Tognetti ne cache pas sa satisfaction : "Ce diplôme me fait plaisir. Il me fait comprendre que pendant toutes ces années passées dans les arènes, j'ai bien fait les choses. En analysant, je me suis rendu compte que je n'étais pas un très gros compétiteur mais je m'attachais à faire du mieux possible. Je ne sais pas si j'ai toujours réussi mais j'ai toujours fait l'effort".
Il faut dire qu'à cette époque, ne c'était pas facile de se faire une place lorsqu'on était en piste avec les Chomel, Mézy, Ferrand... Pourtant Jean-Marc y a parfaitement réussi en gagnant le coeur du public à défaut de grands trophées.
Natif de Saint-Laurent-d'Aigouze, aujourd'hui installé à Pioch-Badet, Jean-Marc, après les taureaux, vit désormais une autre de ses passions, l'équitation western et les chevaux américains.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

 

 

DSC01537.jpg a.jpg

 

 

04/03/2008

FREDERIC LOPEZ GAUCHER DE COURAGE

0970eaed3c04967b10598ce5090731f2.jpgNé le 18 décembre 1949 au Cailar « la Mecque de la Bouvine », il est tombé dans la marmite de « potion taurine » dès son plus jeune âge. Il faut dire que son père n’est autre que Germain Quilès, plus connu sous le nom de Julot Lopez, un bon raseteur des années 1950 et gardian à la manade Lafont. De par sa mère, il descend d’une vieille famille de gardians : les Granier plus connus sous le pseudonyme de 39, dont le souvenir est perpétué dans les parties de loto lorsque le nommeur annonce « 39 le gardian » ! Son grand-père maternel, Fernand Brès a été un temps directeur des arènes de Lunel.

Dans ces conditions, malgré ses bonnes dispositions estudiantines, il va rapidement se consacrer aux bioù. En 71-72, svelte et agile, il intègre l’école taurine de Méjanes dirigée par le talentueux Roger Pascal. L’année suivante, il s’inscrit au Trophée de l’Avenir sous le pseudo de Frédéric Lopez et termine cette saison 73 à la 4e place du Trophée derrière Georges Rado, Patrice Meneghini, Gérard Verando mais devant Jacky Siméon. 74, le Trophée des As lui ouvre ses portes jusqu’en 1984 et il s’y classe régulièrement entre la 4e et la 8e place et ses partenaires de piste ont pour nom Castro, Jouannet, Dumas, Pellegrin, Marchand, les frères Meneghini, les frères Rado, les frères Siméon, Passemard, Valat, etc. Excusez du peu…

Parallèlement, il fait aussi carrière dans le Trophée de l’Aficion. Son palmarès est éloquent. Outre ses places d’honneur aux As et à l’Aficion, ainsi que dans de nombreux autres Trophées locaux, il remporte 5 fois la Margueritte d’Or ; le Trophée des Maraîchers en 1976 ; le Muguet d’Or en 1977 ; les Olives Vertes en 1978.

Mais son plus grand succès est sans nul doute la Cocarde d’Or en 1979, il a alors 30 ans.

Pour conclure plus tranquillement sa carrière, il poursuit son chemin au Trophée de la Cocardière d’Or et s’y inscrit plus qu’honorablement jusqu’à son arrêt en 1987.

ee4f3778816d1fe84159f7c5adad0bd1.jpgGaucher de courage, il s’est mesuré avec succès aux meilleurs cocardiers de l’époque et dans toutes les grandes pistes. Rami, Pascalet, Ventadour, Ringo, Joujou, Joinville, Bagna, et bien sûr Goya ont été pour lui des partenaires de choix. Hélas ces belles années de gloire ont un revers et les blessures ne l’ont pas épargné. En 1974, Carlos de Chauvet le blesse au bras et au ventre. En 1978, Baillarguois de Janin lui déchire la main gauche. En 1979, un taureau jeune de Blatière l’accroche au mollet. En 1980, Ménélas de Blatière le blesse à l’aine et Pistachier de Lapeyre à la cuisse. En 1981, c’est Levant de Guillierme et en 85, Aristote d’Espelly.

En tout ce sont près de neuf coups de corne et autres luxations qu’il subit.

Aussi aujourd’hui le monde de la bouvine peut lui adresser un Carmen d’honneur et la FFCC lui remettre le Diplôme d'Honneur Fédéral .

 

Texte et Photos Luc PERO

affb44e2fd4f64abfec5238604cf7097.jpg
b28fe7f8f2e54c95b5dd61d1a778cc9c.jpg
Frédéric et GOYA
064944f81b67ffe17fb7d3895a088764.jpg
ARISTOTE d'Espelly accroche Frédéric à Marguerittes