Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/10/2013

CABANNES *COUPE DES PETITS MANADIERS*

GAILLARDET OMNIPRÉSENT …

Cabannes 27 10 31.jpg

Pérille (Le Grand Salan) et Joan Gaillardet les lauréats. 

Entrée: Grosse ½ Organisateur: CTPR Lou Prouvenço Présidence: J Faure Droitiers: Moine, Sabatier, Sanchis. Gauchers: Boyer, Gaillardet, Lafare. Tourneurs: J Dumas, Lieballe, Mata.

Quelle belle entente entre les six raseteurs. Tous ont fournit un travail impeccable et Joan Gaillardet s'adjuge sans conteste le prix du meilleur animateur avec un engagement de qualité à tous les taureaux. Pérille meilleur taureau de cette 27ème finale intéressante est suivi de près par Pavoun dans un ensemble homogène.

Sans éperonner les blancs, MARLIN (Fournier) se livre avec beaucoup de franchise cherchant à mordre les blancs. Bien calé aux bois, les séries s'enchaînent pendant onze minutes volontaires. 2 Carmen et rentrée. En une minute, ES BEU (Chaballier) défend déjà ses ficelles. Peu placé à son avantage, il combat mais subit la pression des hommes qui le renvoient au toril en sept minutes. 2 Carmen et retour. Rapide et vif, PAVOUN (Vinuesa) accélère a la sortie pour finir tête au dessus des planches. Sur Gaillardet le coup de barrière est tonitruant. Aux ficelles, il ne baisse pas la garde et bascule après Boyer. A l'ultime minute Gaillardet est enfermé de façon magistrale mais c'est Lafare qui lève la première ficelle sur la sonnerie. 5 Carmen et rentrée.

Décidé, PÉRILLE (Le grand Salan) frappe après Sabatier. Ses actions sur Lafare et Gaillardet sont prononcées. Après Lafare il s'envoie au delà des planches. Barricadier, il cherche le combat et s'avère percutant même dans les séries. Il rentre ses ficelles en musique jouée 5 fois. Concentré, TEISSOUN (Plo) envoie dangereusement les cornes à l'arrivée. Sérieux dans le placement et les ripostes, les blancs le mettent en valeur avec des superbes rasets arrêtés. Treize minutes classiques très intéressantes. 6 Carmen et rentrée. Volontaire, LANDAIS (Layalle) s'envoie volontiers aux basques des raseteurs. Pris dans les séries il lâche un raset pour le suivant. Il manque de finition mais n'a pas été aidé par la baisse de régime (justifiée) des blancs. Il conserve facilement ses ficelles. 5 Carmen et retour. Craint, DIJEU (Richebois) est attaqué avec prudence. Ses intentions barricadières sont évidentes et les hommes dont Gaillardet omniprésent lui font réaliser le final spectaculaire adéquat pour une finale rasetée dans un excellent esprit.......

Cabannes 27 10 2.jpg

Marlin (Fournier) derrière Boris Sanchis

Cabannes 27 10 7.jpg

Es Beu (Chaballier) avec Joan Gaillardet

Cabannes 27 10 13.jpg

Pavoun (Vinuesa) à la poursuite de Frédéric Boyer

Cabannes 27 10 18.jpg

et dangereux après Joan Gaillardet prestement enfermé

Cabannes 27 10 29.jpg

Pérille (Le Grand Salan) avec David Moine

Cabannes 27 10 41.jpg

Teissoun (Plo) se dresse derrière Joan Gaillardet

Cabannes 27 10 47.jpg

Joan Gaillardet à la tête de Landais (Layalle)

Cabannes 27 10 63.jpg

Dijeu (Richebois) saute après David Sabatier

Texte et photos Eric AUPHAN

24/10/2010

CABANNES

Dimanche 24 Octobre 2010


LES PETITS MANADIERS PAR LA GRANDE PORTE DE LA 23e EDITION

Jérôme MARTIN raseteur taille patron. BADAIRE et CLOVIS spectaculaires

 

Cabannes 24 10 109.jpg

▲ Badaîre (St Germain) percutant à la poursuite de Chig.

Entrée: ½. Organisateur: CT Lou Prouvenco. Présidence: J Faure. Raseteurs droitiers: Chig, D Maurel, Moine, Sanchis. Gauchers: Allam, Lafare, Martin. Tourneurs: Beker, Cuallado, Lieballe, D Martinez.


Malgré le temps incertain et quelques gouttes de temps en temps, la course a pu aller à son terme même si la fin était limite. Les organisateurs, les manadiers et les raseteurs ont joué le jeu pour au final une réussite complète avec une course dont le public ressort Cabannes 24 10 252.jpgsatisfait. Difficile rôle que celui de jury. ◄ Badaïre (1er prix) et Clovis (2nd) sont désignés mais tous ont donné satisfaction. Chez les blancs il faut tirer un coup de chapeau à toute l’équipe et aux tourneurs à l’unisson pour un travail formidable. Jérôme Martin pour une première participation décroche le prix de l’animation avec des rasets d’une grande pureté. Tous s’impliquent avec panache dans une franche camaraderie sous les ordres de Jacky Faure généreux avec les primes. Bravo aux arlésiennes qui malgré la pluie ont assuré la remise des prix.

 

Cabannes 24 10 130.jpg

▲ Clovis (Richebois) se dresse haut derrière David Maurel

Aucun refus avec OCTANTO (Plo) qui défend ses ficelles rapidement. Il brille dans d’innombrables séries  et avec plein de bravoure il conserve une ficelle. Un excellent premier très volontaire.7 Carmen et retour. Décidé, RAMSES (Caillan) tient le terrain des planches. Il pointe dangereusement les cornes à l’arrivée, enferme Martin et oblige Allam à rompre. Le travail baisse un peu aux ficelles mais il termine par un coup de barrière sur Lafare. 5 Carmen et rentrée. S’il flotte à son entrée, ▼ BADAIRE (St Germain) se reprend rapidement, se Cabannes 24 10 116.jpgpositionne idéalement et frappe après Moine. Il donne difficilement ses rubans mais gère les sollicitations avec moins de peps que d’habitude. Néanmoins aux ficelles, son final est explosif car il retrouve sa hargne avec de nombreux coups de barrières d’affilée. Douze Carmen et retour avec le premier prix. Roi de la franchise, CLOVIS (Richebois) accepte les séries de façon tonique mais distille une quinzaine de puissantes actions aux planches dans neuf minutes prolongées par l’élastique. 12 Carmen et retour avec le second prix. Cocardier, LAVANDIN (Le Rhône) anticipe fort et complique le jeu en baissant la tête mais défend ses ficelles après trois minutes. Rapide et attentif, il oblige Moine et Martin à rompre et serre Sanchis de très très près jusqu’à percuter avec lui à l’arrivée. Douze minutes cocardières d’excellente facture. 9 Carmen et rentrée. Avec EOLE (Rousseau) les raseteurs ont le vent en poupe. Disponible, il ne refuse aucune sollicitation et enferme dangereusement Moine. Un classique qui se défend avec beaucoup de conviction et conserve une ficelle en musique jouée à six reprises. POETE (Navarro) termine sur une bonne note. La pluie jusque là anodine commence à s’intensifier. Les hommes irréprochables jusque là s’en accommodent et font réaliser le final qu’il fallait même si le poids des ans semble peser. Des Carmen et plusieurs actions aux bois avant que Jacky Faure n’accorde un Carmen général pour les raseteurs, tourneurs, taureaux et le public stoïque malgré des gouttes de plus en plus prononcées. Jusqu’au bout Georges Tarascon (qui le matin avait brulé un cierge à la messe pour que les dieux du ciel ne viennent pas troubler la journée) ne s’est pas laissé perturber par cette péripétie avec une remise des prix en piste toujours aussi joviale. Chapeau Mister Georges…

 

Cabannes 24 10 006.jpg

▲ Jérôme MARTIN meilleur animateur ici avec OCTANTO (Plo)

 

Cabannes 24 10 049.jpg

▲ Ramses (Caillan) et Jérémy Lafare sous l'oeil de François Fassi


Texte et photos Eric AUPHAN

26/10/2009

CABANNES

Dimanche 25 octobre 2009

LE SACRE DE CLOVIS
POUR LA 22e COUPE DES PETITS MANADIERS

DSC_7825.jpg b.jpg
QUASAR et D. Maurel

Entrée : ¾ d'entrée. Organisateur : CT Lou Prouvenco.  Présidence : J. Faure. Raseteurs droitiers : Chig, D. Maurel, Moine, Sabatier. Gauchers : J. Chanat, L. Galibert (sort au 5e sur contracture), G. Perez. Tourneurs : Kherfouche, Lieballe, Ménargues, G Rado.
Quelle est belle la course camarguaise
quand les raseteurs y mettent la manière et que les taureaux étalent leurs qualités. La 22e coupe des petits manadiers a donné satisfaction du début à la fin. Difficile exercice pour le jury car si Clovis remporte le 1er prix (comme Gaspard l’an dernier) et Quasar le second (comme Organdi l’an dernier), Phénix, Hébus et voire Paséo auraient pu y accéder. Mai (Les Baumelles) remporte le prix du meilleur taureau de la saison pour sa course du 29 juillet. Côté blancs, Moine toujours à la pointe de l’effort est récompensé mais Chig jusqu’à sa chute au 6ème était dans le coup. Ils sont les deux leaders du jour avec Maurel et Sabatier. Galibert jusqu’à sa sortie, Pérez et Jean Chanat participent activement. Ce dernier pour son dernier raset à Cabannes reçoit la médaille de la ville dans une remise des prix sous les projecteurs.

Volontaire à souhait, PASEO (Didelot) malgré la débauche de travail, ne concède que la coupe de la cocarde. Avec son coup de revers, mettre la main dans les cornes n’est pas aisé. Malgré deux passages au centre, il saute après Sabatier et à cette rude place aura tenu son rang. 3 Carmen et retour. JACQUOT (Granier)  manque un peu de rein mais pas de volonté dans les séries qu’il enchaîne avec deux coups de barrières après Chig et Sabatier. Toujours décidé, il peine physiquement mais se bat avec conviction et s’incline sur la sonnerie avec les honneurs joués trois fois. Mobile au départ, BELEU (Lou Pantaï) se fixe aux ficelles et vient menacer les blancs cornes pointées en avant. Il donne du fil à retordre et ne se laisse pas manœuvrer aisément. Il conserve ses ficelles. 1 Carmen et retour.
Barricadier, CLOVIS (Richebois) se propulse une quinzaine de fois aux planches dans des actions très spectaculaires notamment après les gauchers. Son sens du combat est incontestable et lui permet de remporter le prix. 11 Carmen et retour. Coureur, PHENIX (Brestalou) doit défendre ses ficelles dès la première minute. Il enferme fort jusqu’aux planches avec un cœur énorme. Agé de 5 ans son potentiel est indéniable car il ne baisse pas de régime et la plupart de ses poursuites donnent le frisson. 9 Carmen et retour avec une ficelle. Rapide et concentré, HEBUS (Agu) se jette fort et termine au ras des planches. Son placement est adéquat et il baisse la tête au contact. Il finit sa course de plus en plus fort avec de super rasets de Sabatier. A la dernière minute, Chig percuté au saut doit se jeter en contre piste et reste commotionné longtemps. 5 Carmen et rentrée. QUASAR (Plo) termine sur des actions d’envergure notamment une envolée sur Maurel les cornes dans le dos et des percussions sur Sabatier. Jeune et perfectible, il manque de pression aux ficelles mais l’impression d’ensemble est très positive. 6 Carmen et rentrée.

Eric AUPHAN

30/10/2007

CABANNES LE 28 OCTOBRE : COUPE DES PETITS MANADIERS

SUPERBE AMBIANCE EN PISTE !
9df37a74545b738f4b658b087d551d93.jpg
LILLET de Ricard s'envole aprés Sabatier

Entrée: ½arène.  Organisateur: Lou Prouvenco. Présidence: J.Faure. Raseteurs droitiers: Bini, Biscarrat, Guyon, Moine, Rey, Sabatier. Gauchers: Thierry, Tortel. Tourneurs: Cuallado, Curtil, Jorquera, Rado.

Que c’est agréable une course rasetée dans une ambiance joviale et détendue. Huit raseteurs unis et travaillant dans un bon esprit c’est à souligner. Guyon remporte le prix de l’animateur mais tous viennent en piste pour soulever la coupe. Chapeau messieurs! eb02ca444cc038d12e750559e125772b.jpgAvec 88 points, Vannier très combatif remporte la 20e édition de la Coupe de petits manadiers talonné de près par Colin de Didelot (85 pts) second mais aussi coup de cœur (vainqueur de la première édition). La remise des prix en piste orchestrée par le sympathique Georges Tarascon est un monument de jovialité. Il accapare l’attention des afeciouna et même si les délibérations furent un peu longues il utilise le micro à merveille pour distraire l’assistance.

Calé dans un angle, MERCURE (Bec) sélectionne trop. Même s’il montre qu’il a de l’envie sur certaines poursuites il n’arrive pas à faire monter les degrés. C’est à gauche que MORNES (Allard) s’exprime le mieux mais il sait aussi conclure à droite. Il conserve une ficelle au terme d’un combat intéressant mais sans hausser le rythme. 3 Carmen et retour. Volontaire, VANNIER (Les Baumelles) met un point d’honneur à répondre à toutes les sollicitations en jouant des cornes vers l’avant. Du rythme et un final plein de volonté pour garder une ficelle en musique jouée deux fois. Décidé, COLIN (Didelot)e2cc09c9c2464418a2368ddd45e02be4.jpg perd ses rubans en deux minutes mais brille dans les séries. Il s’engage tête au dessus des bois ou dans des coups de barrière menaçants pour une excellente prestation. 6 Carmen et rentrée. Sorti rageur, GASPAR (Saint Antoine) saute après les hommes mais s’encagne en contre piste et s’y éternise. Dommage. Un monument de bravoure ce DOUZIL (Saint-Pierre)  qui fait le bonheur des hommes qui jouent le jeu et s’en donnent à cœur joie pendant sept minutes plaisantes. 3 Carmen. Tonitruant au départ, ALBIGEOIS (Navarro) a besoin de s’échauffer mais les hommes en prennent la mesure en sept minutes trente. 1 Carmen et retour. D’un gabarit imposant, LILLET (Ricard) court, saute s’envole après Sabatier et crée de l’animation. Il tape sur Thierry, resaute sur Sabatier et une fois fatigué accepte les séries. Ah s’il pouvait arrêter de sauter seul. 2 Carmen et rentrée.

Texte et Photos Eric AUPHAN 

0a04119c5ac3d04fc883a5a90e01bd1c.jpg
Spectacle avec LILLET...
458ba3a38dd26650165bb3081d214898.jpg
Ambiance et bonne humeur...
4bd8d9e77f396c851fa1ffa047b858ca.jpg
La relève est assurée...