Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/10/2007

NOVES FINALE DES PROTECTIONS le 13 10

PLO-DIDELOT-LAGARDE-RICARD
ASSURENT LE SPECTACLE...
medium_Noves_035.jpg


Entrée: plein. Organisateur: FFCC.  Présidence: Cyril Daniel. Raseteurs droitiers: Ayme, Bruschet, Gros, Schuller. Gauchers: Guin, Quésada, Sanchez. Tourneurs : Fouque, D Martinez.

Le plein et une belle capelado rehaussée par la présencemedium_Noves_036_4x6.jpg de l’incontournable Gardounenque, les Arlésiennes, les chevaux de la confrérie de Saint Eloi et des gardians en tenue impeccable. Au paséo sept raseteurs au lieu de six et deux tourneurs. La piste est grande et on aurait même pu autoriser huit stagiaires. Aujourd’hui, ils ont été un peu en dessous mais on a apprécié l’engagement de Gros combattif et volontaire. Bruschet fait un super départ mais ne tient pas la distance même s‘il repart sur la fin, Schuller s’active mais par à-coups, Ayme a de la technique mais n’est pas assez régulier, Sanchez a du potentiel mais doit plus s’investir. Guin et Quésada sont trop en retrait.
Dans l’ordre de sortie le 258 La Galère se donne sur tout avec une petite anticipation notamment sur les beaux rasets de Bruschet. Il finit de belles séries et s’avère agréable. Quatre fois les honneurs et rentrée.
medium_Noves_003_8x8.2.jpg◄Le 298 Plo est rapide, méchant, pointe les cornes à l’arrivée et fait réfléchir. Placé aux planches, il oblige à calculer. Il rentre ses ficelles et s’avère très sérieux. Peut être un peu trop. 6 Carmen et rentrée.
▼Le 214 Didelot est mobile dans un premier temps mais quand il se cale quelle débauche d’énergie aux planches.medium_Noves_006_8x8.jpg Il saute après Schuller, frappe sur Ayme, encore sur Schuller, brise les planches sur Ayme, le percute à nouveau avant de sauter après Bruschet. Son final est éblouissant de combativité avec quatre actions après Schuller, Ayme, Gros et Bruschet. Huit Carmen et retour porteur d’une ficelle.
Le 258 Nicollin est mobile mais prend tout au petit trot. Il est distrait mais se reprend sur la fin sans pour cela convaincre. Deux récompenses et retour. Peut-être son séjour prolongé dans l’eau lui a coupé les pattes ?
Le 210 Chauvet avec son petit physique n’est pas raseté à son avantage néanmoins il s’échauffe et répond des deux côtés avec une enfermée et un coup de barrière a près Gros. Vaillant il finit bien après avoir un peu trop couru au départ. Quatre fois les honneurs et rentrée.
Le 209 Guillerme vagabonde et n’est pas dans le coup. Il rate sa sortie mais à sa décharge il a semblé avoir l’envie mais pas le physique au niveau des pattes avant. Un Carmen.
medium_Noves_014_8x8.jpg◄Le plus jeune le 306 Lagarde est décidé. Cocardier frémissant dès le moindre mouvement, il est rapide mais surtout menaçant à la planche. Chaque engagement est gratifié d’un pétard ou un saut. Gros lève la cocarde mais le coup est si puissant que les planches cèdent. Le prix de la journée pour ce pétillant quatren qui reçoit huit Carmen et retour.
Pour terminer le fantasque 240 Ricard est consommé avec modération. Déjà connu pour ses folles envolées dans cette même piste, on ne se bouscule pas. Le bioù visite souvent la contre piste seul puis s’invite au dessus du burladéro faisant du large à l’intérieur. Schuller passe au large mais ils arrivent ensemble jusqu’aux tubes pliés de douleur. Certaines spectatrices quittent les lieux peu rassurées. Ayme essaye et même envolée. Sanchez et Gros sont aussi raccompagnés au delà des bois tout comme Bruschet mais c’est le dernier raset. Cocarde intacte au toril au terme d’une course animée avec seulement cinq rasets. 3 Carmen et rentrée.

Texte et Photos Eric AUPHAN 

*****************

" LE SHOW " du n° 240 de Ricard

medium_Noves_016a.jpg
medium_Noves_017a.jpg
medium_Noves_018a.jpg
Ici, sur les trois clichés, avec M.Schuller
medium_Noves_019a.jpg
Là avec Bruschet
medium_Noves_022a.jpg
Et là avec Ayme.