Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2009

BAILLARGUES *AVENIR*

Dimanche 24 mai

MANO A MANO SCHULLER - ALIAGA
Valette.jpg
Benjamin Valette ne finira
 pas la course...

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Chig, Schuller, Valette (sort à l’entracte).
Gauchers : Aliaga, G. Perez. Tourneurs : Abbal, Causse, Molins, Sanchez

A cinq puis à quatre (après la blessure de Valette – estafilade par Crespin), ils ont tout donné. Et le mano a mano Schuller – Aliaga de la deuxième partie a déclenché de nombreuses fois les applaudissements du public. Avec les quatre premiers taureaux pas commodes (surtout Crespin), un Boufareu (6e) plein d’envie, les blancs ont encore trouvé assez de ressources pour faire briller Toscan (7e hors points). Carmen !
Toujours en mouvement Amiral (Cavallini) se laisse facilement plumer des premiers attributs. Mais aux ficelles, il complique le jeu en poussant fort sur le raset et parfois avec un coup de revers. 14 minutes, 5 Carmen…
Il court, il court Crespin (Le Brestalou) mais ne relâche jamais son attention. Valette en fait les frais par une zébrure dans le dos au saut. Aller à la tête, ça va, en sortir il faut un sacré coup de rein. Enfermées et séries endiablées la corne pointée à l’arrivée sont un régal. Et une fois arrêté, Crespin à l’affût ne lâche toujours rien. Une ficelle au toril, 6 Carmen.
Barri (Le Grand Salan) en impose avec ses larges cornes, sa carrure et son envie d’en découdre. Puissant dans ses ripostes, il ne supporte personne dans son terrain dont il sort en puissance. Les ficelles rentrent, 3 Carmen.
Froid, sûr de son terrain, Corail (Paulin-Niquet) conclut méchamment chaque passage. Schuller et Aliaga se partagent les rasets à sa tête et les arrivées aux planches émotionnantes. 5 Carmen et une ficelle à la maison.
Abordable, Gandin (Lafon) donne 14 minutes de franchise dans des enchaînements et quelques sauts intempestifs. 3 Carmen.
Le jeune Boufareu, pour son baptême à l’Avenir, se fait "remuer" au début. Puis, il bisque et s’allonge dans des poursuites jusqu’aux planches (Carmen). Mieux placé aux ficelles, il s’envoie avec rage et ne refuse rien. Avec bravoure, il défend sa 2e ficelle qu’il rentre avec les honneurs.
Avec ses cornes en guidon de vélo, Toscan (Occitane) une fois chaud et bien servi par les blancs offre le festival qu’il fallait pour bien finir notamment un énorme coup de barrière sur Aliaga qu’il plaque en haut des tubes. 6 Carmen.

MALI

Trophée de l’Avenir : Aliaga, 22 points ; Schuller, 22 ; G. Perez, 8 ; Chig, 7 ; Valette, 3.