Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/07/2013

FONTVIEILLE *AVENIR*

Dimanche 14 Juillet 2013

L'ASCENSION D'ARLÉSIEN.....

Fontvieille 14 07 40.jpg

Magistrale action d'Arlésien (Chauvet) après Zekraoui

Entrée: 1/4 Organisateur: CT Fontvieillois. Présidence: P Bayle. Droitiers: D Martinez, D Maurel, Moine. Gauchers: Aliaoui Coulomb, El Hajjouji, Zekraoui. Tourneurs: Babacène, Estevan, D Martinez, Zerti.

Comme l'étape du tour de France cycliste du 14 Juillet, la course a été plate jusqu'à l'arrivée du dernier Arlésien qui s'est avéré être un col de première catégorie. Maurel et Zekraoui ont raseté pour le public. Les autres n'ont cherché qu'à faire fructifier leur capital points ou se sont montrés discrets.

Moins d'une minute et BOSCO (1er) n'a plus ses rubans. Aux ficelles, ses sauts en contre piste et ses réponses intermittentes gâchent sa prestation. Il rentre une ficelle en silence. A l'aide d'un gros coup de revers, BOUBI (2nd) défend cinq minutes ses rubans. S'il se jette bien au départ du raset ses finitions manquent de percussion. Son coup de revers rebute les blancs qui le laisse rentrer ses ficelles sous un Carmen généreux. Vaillant au possible, BARTAS (3ème) est d'une disponibilité sans faille. Ses séries sont rythmées pendant neuf minutes d'une extrême générosité. 2 Carmen et retour.

Coureur mais volontaire, PELICAN (4ème) conserve son second gland jusqu'à mi-course. Aux ficelles, il adopte le bon placement et ses finitions prennent de l'ampleur notamment derrière Zekraoui. Sa course va crescendo et il conserve ses ficelles. 2 Carmen dont rentrée. Rapide mais brave, MISTRAL (5ème) est raseté dans la pagaille et Zekraoui passe sous les pattes sans mal. Volontaire mais assailli de toutes part, il résiste huit minutes sans avoir été mis en valeur. 1 Carmen au retour. Décidé, ARLÉSIEN (6ème) fait parler la poudre aux planches dès le premier raset de Maurel. Il récidive sur le même David puis Zekraoui ne doit pas mouliner à la barrière où le taureau et lui ne font plus qu'un. Il tamponne encore fort après Fouad et Maurel. En patron et capable d'actions puissantes il conserve aisément ses ficelles. 5 Carmen et rentrée...

crochet d'argent

Bosco (premier) au ras des planches avec Zekraoui

crochet d'argent

Boubi (second) baisse la tête devant David Moine.

 crochet d'argent

David Maurel élégant à la tête de Bartas (troisième)

 

crochet d'argent

Pélican (quatrième) pointe les cornes après D Maurel

et se montre dangereux après Fouad El Hajjouji.

crochet d'argent

********************************************************

Les actions d'Arlésien (sixième)

crochet d'argent

crochet d'argent

crochet d'argent

 crochet d'argent

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de L’Avenir : Zekraoui, El Hajjouji (10) Aliaoui (6) Coulomb (3).

Trophée des Raseteurs: D Maurel (16) Martinez D (5) Moine (3).

30/08/2010

FONTVIEILLE *AS*

FONT AS 1.jpg

Dimanche 29 août 2010

UN 40e CROCHET D’ARGENT EN MANQUE D’ECLAT

dmc.jpg

Entrée : Plein. Organisateur : CT Fontvieillois. Présidence : P Bayle. Raseteurs droitiers : Gleize, Marquier, Mascarin, Moutet, Sabatier. Gauchers : A Bénafitou, Errik, Martin Cocher, Poujol. Tourneurs: Dunan, Dengerma, Galibert, Lebrun, Ull.

Superbe décorum avec la pena La Gardounenque et les Arlésiennes de Fontvieille accompagnées par la demoiselle du moulin et sa demoiselle d’honneur pour cette 40e finale. On retiendra la victoire de Lieutenant pour sa très belle entame, le pétillant de Géricault meilleur barricadier et le final de Banaru très volontaire. Il a manqué de la compétition chez les blancs pour que la mayonnaise prenne. Un manque de travail évident sur certaines ficelles. Martin Cocher peu en réussite remporte le trophée sans opposition. Bénafitou se hisse second avec les deux ficelles de Banaru. Moutet et Sabatier très actif après la pause sont à citer mais le prix de l’animation revient logiquement à Errik qui amène sa fraîcheur et son enthousiasme tandis que les anciens vainqueurs sont honorés.

Face au rush blanc, le vaisseau de LIEUTENANT (Lautier) tient le cap et fait dans le sérieux. Un premier idéal qui contrôle cul aux planches et se livre méchamment. Il met en danger Moutet à deux reprises et conserve une ficelle avec brio et en musique jouée quatre fois.
En mouvement, BATELIER (Ribaud) navigue aux rubans et pousse des séries toniques en se soulevant à l’arrivée. Aux ficelles il subit une grosse bourre pour la première et se bat avec beaucoup d’énergie. Il garde la seconde. 3 Carmen et rentrée.
Rugueux, MIRABEAU (St-Pierre) se donne généreusement pour les attributs mais aux ficelles il durcit le ton et les blancs ne font pas les efforts et sa course devient décousue mais ce n’est pas sa faute.
Agressif, GERICAULT (Chauvet) se jette sur tout ce qui bouge y compris les tourneurs et les juges de piste. Un comportement belliqueux et barricadier qui lui permet petit à petit de prendre le dessus sur les blancs et de rentrer une ficelle en musique entendue à cinq reprises.
Franc et sans terminer ses poursuites VENT LARG (Guillerme) donne du tonus aux blancs. Dix minutes vaillantes et malgré une pointe infligée sous l’aisselle à Errik sans difficultés. 1 Carmen.
Le cardinal noir MAZARIN (Joncas) semble décidé et cloue souvent les cornes aux planches mais reçoit une avalanche de rasets certains pas toujours orthodoxes et n’a guère l’occasion de briller si ce n’est derrière Martin Cocher (2) et Poujol. Avec son coup de revers il garde ses deux ficelles. 3 Carmen.
Vif et plein de jus, BANARU (Fabre-Mailhan) termine par treize minutes pleines de combativité. Anticipations, enfermées et actions percutantes sur Poujol (2), Sabatier, Gleize. Une belle vaillance pour 8 Carmen et retour.

Eric AUPHAN


Palmarès : 40e crochet d’argent Martin-Cocher 34 points. 2e Bénafitou 23 points. Meilleur animateur Errik.
Meilleur cocardier Lieutenant Manade Lautier. Meilleur barricadier Géricault Manade Chauvet.


Trophée des As : Sabatier (11), A Bénafitou (9), Gleize(8), Moutet (7), Marquier (6), Martin Cocher (3), Poujol (3).

FONT2.jpg

▲ Géricault de Chauvet à l'attaque sur David Sabatier

▼ Mazarin du Joncas et Damien Martin-Cocher

FONT3.jpg
*************************************

01/05/2010

FONTVIEILLE *AS*

Samedi 1er mai 2010

L'OFFENSIVE DE PATTON

Fontvieille 01 05 079.jpg
PATTON sur Sabatier

PATTON.jpgEst-ce le temps maussade qui a déteint sur la course ? Toujours est-il que nous n’avons guère eu l’occasion de nous enthousiasmer notamment en première partie. Après la pause les ficelles de Flamenco (vérifiées avant la course) font monter la température en piste et sur les gradins puis Tamarin blesse Lebrun. Heureusement ◄Patton termine brillamment la course parfois menée tambour battant par les raseteurs dont Four, Auzolle et Villard sont les chefs de file bien secondés par Martin Cocher (en seconde partie), Marquier et Sabatier.
Avec BABOUIN (Joncas) les blancs grimacent. Marathonien, il faut lui courir derrière et s’il donne la tête au passage, il n’appuie pas ses poursuites et conserve une ficelle sans convaincre.
Plus coopératif, VIENNOIS (Ribaud)   effectue une bonne entame aux attributs mais aux ficelles s’arrête souvent avant la planche. Neuf minutes trente sans éclat mais une rentrée le frontal en sang.
Loin d’être à la rue, CLOCHARD (Ribaud) conserve cinq minutes son second gland. Une belle résistance qui ne faiblit pas aux ficelles qu’il conserve le cul dans les planches. Deux actions sur Martin Cocher et Four puis il souffle du mourre après Moutet. Un Carmen et retour.
Palabres.jpgAprès la pause sort FLAMENCO (Joncas) saucissonné à l’extrême. Mécontentement des raseteurs, grondements du public, colère du président et il réintègre le toril pour ressortir dix minutes plus tard quelques tours de ficelles en moins (on n’a pas trop vu la différence). Plein de bravoure, malgré ses pelotes, il n’offre que dix minutes trente mais agrémentées d’une demi-douzaine d’actions percutantes. 2 Carmen et retour.
Dangereux et agressif d’entrée sur Four, TAMARIN (Ribaud) est redoutable. Il le prouve en blessant le tourneur Lebrun attardé sur les planches . Interruption puis à la reprise il se livre assez bien jusqu’à mi-course mais aux ficelles il tient position devant le toril et n’en sort que rarement. Quel dommage. 2 Carmen dont retour.
Volontaire, PATTON (Joncas) c’est (enfin) la satisfaction du jour. Plein d’énergie, il bombarde une douzaine de fois aux planches et passe constamment à l’offensive. Plus on le cite, plus il se dédouble comme avec Sabatier sévèrement enfermé. Un combattant qui prend du galon avec onze Carmen et retour. 

Texte et PhotosEric AUPHAN

 

Entrée : 1/3. Organisateur : CT Fontvieillois. Présidence : P Bayle. Droitiers : Auzolle, Marquier, Moine, Moutet, Sabatier, Villard, Violet. Gauchers : A Bénafitou, Four, Martin Cocher. Tourneurs : Bensalah, C Garrido, Mata, Molins. Fait marquant : A la 3 ème minute, Tamarin inflige un coup de corne au tourneur Lebrun au niveau des adducteurs dans la cuisse droite.

 

Fontvieille 01 05 024.jpg
Martin-Cocher à la tête de CLOCHARD
Fontvieille 01 05 008.jpg
VIENNOIS sur A. Benafitou