Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2016

MARGUERITTES *AVENIR HT*

Dimanche 20 mars 2016

NOIRS ET BLANCS EN ANALOGIE

marguerittes,ct la bouvina,course camarguaise

Murano de Fournier avec Robert

Entrée : 1/5e d'arène. Organisateurs : Club Taurin La Bouvina. Présidence : Christian Privat. Raseteurs droitiers : V. Félix, Y. Pradier, JH Oudjit. Gauchers : C Clarion, J Gaillardet, L Garcia, J Robert. Tourneurs : M. Arnel, P. Rado, A. Duran.

Les hommes sont déjà en forme et les taureaux sortent de l’hiver. Mais lorsque les premiers s’adaptent aux seconds, la mayonnaise prend…. A l’arrivée,  le Duo (Brigand et Murano) de la Famille Fournier est en ce jour légèrement supérieur, El Paso (La Galère) n’est pas en reste alors qu’Elégant (Lautier) fait un bon premier.  Oudjit à droite et Robert à gauche sont les plus chanceux alors que le jeune Félix prend ses marques. Mais, chacun apporté sa pierre à l’édifice…

Elégant (Lautier) : Un premier qui va pousser ses répliques sur les rasets allongés. Anticipatif par moment, abordable dans d’autres, Robert (2) et Gaillardet (2) créeront l’émotion pour autant de Carmen rejoué à son retour porteur d’une ficelle.

El Paso (La Galère) : D’entrée, enferme Félix et s’illustre dans des séries rondement menées et sévèrement conclues. Secoué, avec hargne, il répond au coup par coup avant de se dégager. Termine derrière Félix et Pradier. 4 Carmen + Rentrée

Brigand (Fournier) : Calmement, il défend ses principaux attributs en se mettant en évidence derrière Robert, Gaillardet et Garcia où il tape. Sans quitter le périmètre, il défend son 2sd gland récalcitrant jusqu’à la dernière minutes sans flancher. 6 Carmen + Rentrée.

Couteron (Lautier) : Sérieusement, mais en toute franchise, même si ces réactions vives et se font cornes pointées en avant,  les hommes en viendront en bout en 11 minutes récompensées par le disque joué 2 fois.

Murano (Fournier) : Chaque provocation va trouver réponse et sera raccompagnée jusqu’au fil des planches. A l’aise dans les séries où il s’échauffe  et accélère sur les longueurs, il affiche une bravoure à toute épreuve, et conclut avec  la corne à l’arrivée. 13 minutes menées tambour battant pour 4 Carmen.

Farfadet (La Galère) : Abordé avec parcimonie il arpente la piste. Positionné, c’est à grandes foulées qu’il se jette sur le raset, pour conclure les plus serrés, tête sur les planches derrière Clarion, Pradier (2), Félix et Garcia.  Secoué, il répond jusqu’à bout de souffle jusqu’à en perdre pattes. 6 Carmen + Rentrée avec sa 2nde ficelle.

Texte et photo
CYRIL

02/07/2015

MARGUERITTES

Le CT La Bouvina aux Embiez

 marguerittes,ct la bouvina,les embiez,courses camarguaises

marguerittes,ct la bouvina,les embiez,courses camarguaisesUne fois de plus le clan Ricard, ambassadeur de la culture taurine aura mis un point d’honneur à faire découvrir nos traditions aux multiples néophytes débarqués sur  l’archipel à l’occasion de cette Féria.

marguerittes,ct la bouvina,les embiez,courses camarguaisesSi la représentation de la manade Lescot fut à la hauteur de sa réputation, la pena La Gardounenque quant à elle ne fut pas en reste à l’heure des convivialités, accompagnant  le Club Taurin La Bouvina de Marguerittes pour assurer une ambiance des plus torrides d’un bout à l’autre de l’île;

Ces derniers improvisèrent à l’heure de l’aïoli, un paquito géant qui entraina tout les convives de la salle Ste Marthe dans leur sillage…

Une journée qui restera mémorable, un grand bravo à tous !



Texte et photos
Eric MARC

 

16/02/2015

MARGUERITTES

 ct la bouvina,marguerittes,courses camarguaises

Vendredi 13 février 2015

La manade Jean-Claude Blanc pour l'ouverture

ct la bouvina,marguerittes,courses camarguaisesLa salle l'Escal a failli s'avérer trop petite pour recevoir les afeciouna pressés de connaître la saison taurine 2015 du CT La Bouvina, en présidence du maire et de La Souleiado de Margarido. Après une mise en bouche appréciée avec les films de Nicole et Gérard Osty puis celui sur l'enfant de Marguerittes Charles Chanat, les courses étaient détaillées, accent mis sur le credo du CT, la découverte d'un maximum de jeunes cocardiers. Dont ceux de la manade Blanc qui, ouvriront les arènes, le 29 mars succédant ainsi à la manade La Galère en 2014. Des concours de manades (8, 24, 25 mai et 25, 26 28 juillet pour la Margueritte d'Or), complète de Fabre-Mailhan le 23 mai et les Guillierme le 18 octobre. ct la bouvina,marguerittes,courses camarguaisesFidélité aux manades habituelles mais aussi ouverture à une nouvelle, l'élevage Caillan qui mènera Chicharito le 8 mai. Neuf courses Avenir, trois Ligues, une de taureaux jeunes, une de tau et deux courses de nuit pour la fête, voilà un programme étoffé qui fait la part belle à la découverte.

Côté blancs, en alternance Gaillardet, Zbiri, Clarion, Robert, Gougeon, Ruiz, Pradier, Oudjit, Soler, Sabot, Bini, Castel, Bournel seront chargés de faire vivre ces rendez-vous et ce créer l'émotion.

ct la bouvina,marguerittes,courses camarguaisesCar à La Bouvina, le relationnel est primordial. Pas de bling bling, ici on apprécie l'effort, la sincérité, le don de soi. Des liens tissés au fil des saisons avec les manadiers, les raseteurs, le public et les membres du club taurin, ce qui fera dire à Chantal Bourrely, la présidente : "Je remercie tous ceux qui nous aident, les sponsors, le public mais aussi le club taurin qui sont mes amis, ma famille... Sans oublier la presse taurine présente à toutes nos manifestations". 

Fort de ses 87 ans d'existence (création 1928), la Bouvina tient tranquillement sa route.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

ct la bouvina,marguerittes,courses camarguaises

 Les raseteurs Castel et Oudjit entourant Charles Chanat

LA SAISON

 

ct la bouvina,marguerittes,courses camarguaises

 

*******************

 

 

20/02/2014

MARGUERITTES : CT LA BOUVINA

Vendredi 7 février 2014

Discussion et soirée pour ouvrir la saison

 marguerittes,ct la bouvina,courses camarguaises

marguerittes,ct la bouvina,courses camarguaisesChaque club taurin a son style pour présenter sa saison. A Marguerittes, le CT La Bouvina présidé par Chantal Bourrely (► photo), ouvre désormais sa soirée par une discussion autour de la course camarguaise. 

Cette année, le thème était “Razeter hier, raseter demain”. Bien mené par Francis Trinquier, le débat n’a jamais été “rasant” et ses interlocuteurs Gérald Rado et Loïc Auzolle, se sont montrés honnêtes et généreux dans leurs réponses.

Morceaux choisis.

Gérald, fort de son histoire familiale « cinq oncles du côté de mon père presque autant de ma mère », a remonté le temps évoquant son père. Loïc, natif du Cailar,  a trouvé naturellement sa voie auprès des bious : «C’est devenu une passion, j’en ai fait un métier».

Question : Les jeunes raseteurs aujourd’hui

Loïc : « Certains commencent dans les rues. Et les jeunes un peu plus citadins viennent après à la piste ».

Gérald : « En tant qu’éducateur, je vois des jeunes qui viennent des encierros. Ils font le sens inverse de nous. Une fois qu’ils rasètent, ils vont en pays. Nous, c’était souvent aux “vache-apéritif” qu’on trouvait notre place en piste.

Question : les rasets...

Gérald : « Aujourd’hui les rasets sont stéréotypés. Mon oncle Georges me diait chacun à son style, laisse-les raseter....»

Loïc : « Les taureaux aussi ont évolué. Beaucoup sont plsu gais, plus spectaculaires, ça modifie aussi notre comportment. Il y a moins de taureaux solides, qui sse tiennent. Il y a donc une évolution du raset ».

Question : préparation physique

Gérald : « Les anciens disent qu’ils étaient en pleine forme fin juin, début juillet. Le début de saison c’était leur entraînement. Et puis ils faisaient la fête...

Loïc : « Il y avait beaucoup plus de courses aux As. En 2013, j’ai fait 38 courses mais que dans des grandes arènes. Donc il faut se préparer et s’entraîner pour profiter des taureaux surtout les plus exigeants ».

Question : la compétition

Loïc :  « Aux As, il y a des société privées et des régies municipales qui ont le souci de faire des bénéfices... ou du moins de rendre des comptes.... On ne pourrait pas revenir à ce qu’une ou plusieurs personnes gèrent l’ensemble des courses ».

Gérald : « Peu de raseteurs entrent en piste quand il reste des places. Ils ne veulent courir que quand ils sont invités. Dommage car plus tu rasètes, plus tu es en forme... »

Question : les apoderado

Gérald : « A l’école taurine, on les aid la première année, après ils doivent apprendre à se gérer. Nous on avait une parole... ».

Loïc : « D’apoderado j’en ai pas. Je m’occupe de mon calendrier avec mon père. Le problème des entrants, c’est qu’ils vont raseter gratuitement (sans invitation) à certains endroits .... C’est un cercle vicieux...»

Question : les tourneurs

Loïc : « C’est un gros débat. L’évolution du travail des tourneurs par rapport à avant où les taureaux se tenaient davantage.Et puis il n’y avait pas la limitation du nombre de raseteurs en piste. Chacun avait son tourneur qui se levait du milieu une fois son raseteur passé. Aujourd’hui, un tourneur peut agir pour plusieurs raseteurs. Là aussi c’est à double tranchant».

Gérald : «J’ai un genou qui m’embête. Je ne serai pas à 100% en 2014, j’ai préféré ne pas m’engager auprès d’Hadrien Poujol.... Le problème de nos jours c’est que le raseteur n’est pas patron de son tourneur... Pour ma part, non, c’est le raseteur qui doit prendre sa responsabilité...».

Question : évolution de la course camarguaise

Gérald : «A Arles pour la Cocarde d’Or, on est revenu 30 ans en arrière (piste ouverte à tous les raseteurs). D’autres compétitions mériteraient peut-être cette ouverture. Mais avant les taureaux se battaient devant 30 ou 40 raseeurs. Aujourd’hui, il est devant huit. Aussi je comprends les manadiers qui ne veulent pas mettre leurs grands taureaux à la C. O....».

Loïc : «Je pense qu’on devrait professionnaliser le Trophéedes As pour responsabiliser tout le monde. Il faut vraiment lui rendre sa vitrine par un grand pas en avant.... Il y a beaucoup de très bons raseteurs».

Conclusion très sage de Francis Trinquier : «Il faut de l’éthique pour un comportement basé sur le respect de chaque partie prenante ». 

Et après la présentation de la saison, l’autre débat pouvait  commencer autour d’un fin et délicieux buffet concocté par les petites mains féminines du CT La Bouvina. Bravo les filles!

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

PROGRAMME 2014

30 mars : complète de La Galère.

7 mai : Ligue Plo, Ricard, Gillet.

8 mai : Souenir Pierre-Linarès, concours.

6 juin : Ligue Blanc, Baumelles, Richebois.

7 juin : concours de manades

8 juin : 60 ans de la manade Fabre-Mailhan, complète. Le soir bodega aux arènes.

9 juin : concours

24 juillet : Ligue Lautier, Bon, Le Rhône.

25 juillet : Ligue Fabre-Mailhan, Didelot, Fournier.

26 juillet : Marguerite d’Or, concours.

27 juillet, Trophée Achille-Luc, Marguerite d’Or 2e, concours.

28 juillet : tau neufs.

Mardi 30 juillet : finale de la 52e Marguerite d’Or, 28e Trophée Rami, 12e Souvenir Marcel-Mailhan, concours.

31 juillet : Ligue Guillierme, Ribaud, Les Chanoines.

6 septembre : Ligue La Galère, Raynaud, Nicollin.

19 octobre, course complète de Guillierme. 

Raseteurs invités en alternance : Gaillardet, Allam, Marquis, Chanat, Zbiri, Pradier, Roig, Oudjit, Cadenas, Santelli, Bouhargane.

09/02/2013

MARGUERITTES : CT LA BOUVINA

La soirée du CT La Bouvina de Marguerittes s'est déroulée hier soir.
Eric Marc en donne le compte rendu :

ct la bouvina,marquerittes,courses camarguaises"L'ouverture de cette soirée fut lancée par la présidente du club, Chantal Bourelly qui a vivement remercier les acteurs de la temporada écoulée, en l'occurrence les membres de la Bouvina qui donne de leur temps, sans compter leurs efforts. Bons nombres de manadiers, raseteurs, clubs taurins amis, élus ainsi que le public fidèle, firent honneur au club taurin en participant à ce moment.
ct la bouvina,marquerittes,courses camarguaisesPlace à la causerie organisée et animée par Francis Trinquier, vice président de l'association, autour du thème "enjeux des élevages camarguais et espagnol", avec comme intervenants Christian Espelly et Pascal Mailhan.
La mise en évidence des difficultés sur le travail de sélection du bétail et l'importance des territoires rencontrée par rapport aux éleveurs ibériques ressortent en point majeur de cette discussion.
Également évoqué le conflit actuel qui oppose les toreros de l'ancienne génération à leurs cadets dans leur façon d'aborder toutes les castes de toros avec plus d'aisance, d'où plus de contrats pour ces derniers. Un état de fait qui semblerait en conclusion s'appliquer aussi chez nos traditionnelles tenues blanches.

Le maitre de céans enchaîna sur la présentation de la saison, des affiches qui devraient enchanter les gradins avec une porte grande ouverte aux nouveaux promus dans la catégorie Avenir, accompagnés par des raseteurs aguerris, ce qui laisse envisager de grands moments.
Un nouveau né au sein du club fait son apparition. En effet www.labouvina.fr voit le jour en ce début d'année afin d'offrir le plus d'informations à ses visiteurs en quête de savoir.
Cette soirée se clôtura autour du traditionnel verre de l'amitié dans un généreux estrambord...."

Texte et photos ERIC MARC

* Dates et composition des courses sur www.labouvina.fr