Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/07/2009

SAINT-MATHIEU-DE-TREVIERS *AS*

Samedi 4 juillet 2009

SYMPA LA FETE
AUTOUR DU PIC

La fête à la camarguaise, dans les zones excentrées, tient par le dévouement de ces clubs taurins qui se coupent en quatre pour faire connaître la course à la cocarde. Pas évident ! Mais en ce samedi, les gradins se sont garnis peu à peu pour finalement remplir agréablement l'agora tréviésois et créer l'ambiance. Au début, on cherche l'ombre, à la fin on court aux abris, l'orage éclate. Mais la bonne humeur persiste, après la pluie, la fête continuera.
Le concours Nicollin - Cuillé n'a pas atteint les sommets (du Pic) mais a donné quelques passages intéressants. Sous la présidence de Michel Bourrier et de son assesseur préféré Jacques Valentin, huit raseteurs défilent. A droite : Allouani, Jockin, Gleize, Sabatier ; à gauche A. Benafitou, Sabde, Martin-Cocher ; tourneurs : Mata, V. Dengerma, Kerfouche, F. Garrido, Benzegh. Gleize tire toute la course, Sabatier, Villard, Allouani par moments. Pour le bétail, avantage aux Cuillé (Merlin, Racanel) et Anténor (Nicollin) par moments ; Jodias (Nicollin, 6e) débute bien (4 minutes) mais rentre sous l'orage.
Merlin (Cuillé) défend son terrain en bon cocardier et impose une rude sélection. Rentre une ficelle en musique. Arnaud (Nicollin), distrait, se contente du minimum dont un fulgurant sursaut sur Allouani (Carmen). Garde une ficelle. Franklin (Cuillé) met tout son poids dans ses poursuites, cul aux planches, il faut aller le chercher ce que font au mieux Gleize et Allouani. Il défend sa première ficelle comme un beau diable, dans la pagaille elle ne sera pas attribuée. Rentre la seconde en musique.
Anténor (Nicollin).- Le long des planches, il se livre de belle manière. Allouani le "temple" et Anténor se cabre. Des séries et une ficelle au toril sans forcer. 3 Carmen. Racanel (Cuillé) se laisse enfermer dans les angles par des hussards blancs sans élégance. Aux ficelles, il se reprend sur les longs cites de Benafitou et Gleize et se révolte plusieurs fois après Gleize pour un combat plus loyal où il sauve une ficelle. 7 Carmen. Jodias (Nicollin) attaque fort mais le public n'entend plus que le tonnerre qui gronde. Sus aux abris !

Martine ALIAGA