Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/03/2015

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *CT LE TRIDENT*

 saint-geniès-des-mourgues,ct le trident,courses camarguaises

Dimanche 15 février 2015

Carton plein pour la présentation de la saison

saint-geniès-des-mourgues,ct le trident,courses camarguaisesFilles, garçons, jeunes et vérérans... Tous les membres du CT Le Trident étaient sur le pont, autour de leur président Rémi Dumas,  en ce dimanche pluvieux. Chagrin à l'extérieur mais convivialité à l'intérieur de la Maison pour tous de Saint-Geniès-des-Mourgues. Un peu étonnée et prise de court par l'affluence au loto de l'après-midi - plus un carton de jeu à la vente - l'équipe s'est affairée pour satisfaire les participants : oreillettes, café, boissons, lots multiples, et passer rapidement à la présentation de la saison. En images s'il vous plaît. Tandis que les cocardiers prévus défilaient sur l'écran géant, Rémi Dumas listait les rendez-vous : cinq Ligues pour le  Trophée Marcianicus (21 mars, 6 juin, 25, 26, 29 août), les quatre du Trophée des Jeunes (Avenir le 1er mai, 23 et 30 août) et les As le 27 août. Des castings prometteurs côté taureaux qui devraient s'épanouir dans la piste saint-geniéroise qui  leur est favorable face à des équipes équilibrées de raseteurs.

saint-geniès-des-mourgues,ct le trident,courses camarguaisesSoutenu par la municipalité et le village, Le Trident poursuit sa route, bien dans la tradition de ces clubs taurins qui animent les communes, font connaître les taureaux en devenir voire les découvrent et créent des liens avec les raseteurs. Et si d'aucuns se plaignent de l'âge avancé des bénévoles, à Saint-Geniès (et en d'autres lieux), les jeunes s'impliquent sous l'oeil attentif et bienveillant des aînés. Remplir les gradins est la meilleure façon de les encourager.

MARTINE ALIAGA 

PHOTOS PIERRE BOUSQUET

▲ Partenaire et bénévole (Yvette Imbert) à l'honneur

STGENIES2015BLOG1.jpg

LIGUES

Samedi 21 mars : Blatière, Rambier,  Saumade
Samedi 6 juin : Vinuesa, Nicollin, Brestalou
Mardi 25 août : Janin, Lafon, Vitou
Mercredi 26 août : Raynaud, Vellas, Guillierme
Samedi 29 août : Laurent, Cuillé, Paulin

saint-geniès-des-mourgues,ct le trident,courses camarguaises

**********************

30/09/2014

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 28 septembre

Avantage aux cocardiers

Entrée : 100 personnes environ. Organisateur : CT Le Trident. Président : Nicolas Manchon. Raseteurs droitiers : Roig, Gautier, Ibarra. Gauchers : Alarcon, Ricci, Boyer, Oufdil. Tourneurs : Ranc, Levy, Duran, Lieballe.

Les taureaux dominent, heureusement Oufdil est le seul à faire des rasets d’attaque ou arrêté. Surtout en 2e partie. Cupidon, Patou et Quintilien ont montré de belles qualités.

Ysengrin (Le Brestalou).- Sans refus durant 2 minutes pour les rubans. Vient sur tous les rasets avec vaillance pour la 1re ficelle. Pour la 2e enchaîne des séries jusqu’à la 10e minute. 2 Carmen.

Yucca (Janin).- Entrepris, se livre jusqu’au premier gland. Pour le 2e, se place et le cède à la 4e minute. Attentif, il répond aux attaques avec conviction. Et toujours placé, défend sa 2e ficelle qu’il conserve.

Gascon (Saint-Pierre).- En 2 minutes, on arrive aux ficelles. Vigilant, n’est pas assailli. Après de longues minutes, répond enfin à une série sans conséquence. Sans forcer, retourne au toril avec ses 2 ficelles. 1 Carmen.

Beefeater (Ricard).- Rapide, ne refuse rien. Cède ses pompons à la 4e minute. Décidé, lorsqu’on va à sa tête, vient fort jusqu’aux planches. Placé au toril, répond à des séries pour la 1re ficelle qu’il cède à la 13e. La 2e ficelle au toril. 2 Carmen.

Cupidon (Paulin).- Sort avec du pétard. Chasse les blancs. N’est pas étouffé. Placé, lorsqu’on va dans son terrain, va au bout. Sur un raset arrêté serre Oufdil pour l’obtention du 2e gland que lève Ricci à la 12e. Dominateur, conserve aisément ses ficelles. 2 Carmen plus rentrée.

Patou (Occitane).- D’entrée, casse les planches après Oufdil. Il frappe après Ibarra. Attentif, ne se fait pas surprendre. Prend une première série pour la cocarde à la 7e minute. Il s’envole après Oufdil jusqu’aux tubes. Saute encore pour la cocarde après Oufdil qui la lève à la dernière minute. 5 Carmen et retour.

Quintilien (Le Ternen, hp).- Plein de fougue, brise les planches et pas raseté, franchit les barrières. Le premier raset est effectué à la 4e minute. Il saute aux trousses d’Oufdil. Il se dresse encore après Oufdil pour la cocarde et pour le 2e gland. Prometteur, à revoir avec plaisir. 3 Carmen plus rentrée.

SAINT-HILAIRE

Trophée de l’Avenir : Roig, 7 points ; Ibarra, 6 ; Boyer, 4 ; Gautier, 2.

Trophée des Raseteurs : Oufdil, 21 pts ; Ricci, 7 ; Alarcon, 3.

11/12/2013

7e CHARROI DES OLIVES

Samedi 7 décembre 2013

Une parenthèse enchantée

De Saint-Geniès-des-Mourgues à Sommières
en passant par Saint-Christol, Boisseron

B2NUIT.jpg

B1NUIT.jpg

B3NUIT.jpg

BPAUSE.jpg

B2PAUSE.jpg

B4NUIT.jpg

B5NUIT.jpg

B6NUIT.jpg

▼ SOMMIERES

BPONT2.jpg

BPONT.jpg

B3PONT.jpg

B4PONT.jpg

▼ MOULIN DE VILLEVIEILLE

B1MOULIN.jpg

B2MOULIN.jpg

B3MOULIN.jpg

B4MOULIN.jpg

B5MOULIN.jpg

B6MOULIN.jpg

RETOUR

BRETOUR.jpg

B2RETOUR.jpg

BRETOURC.jpg

BPONTJOUR.jpg

BRETOURD.jpg

BRETOURE.jpg

BRETOURF.jpg

BRETOURG.jpg

BRETOURX.jpg

BRETOURY.jpg

SAINT-GENIES EN VUE

 

BRETOURZ.jpg

▼ ET PLUS DE 200€ REMIS AU 1er TELETHON SAINT-GENIEROIS
EN PRESENCE D'YVON PELLET, MAIRE

BTELETHON.jpg

▼ TOUT FINIT EN CHANSON
INTERPRETEE PAR AIME LAZERGUES ET SON EQUIPAGE

BHYMNE.jpg

A l'an que ven !

 Photos Martine ALIAGA

Voir aussi
le site des Marcheurs de Grabels "Randogerbe"

13/08/2012

MAUGUIO *AS*

Dimanche 12 août 2012

FLAMBOYANT ICARE !

 mauguio,ct le trident,icare de paulin,courses camarguaises

 Entrée : 1/2 arène. Org. : CT Le Trident. Président : Laurent Hénin. Raseteurs droitiers : Bruschet, Gleize, R. Mondy, Outarka, Schuller. Gauchers : Four, T. Mondy, Ouffe. Tourneurs : Kerfouche, Molins, Fouque, Labrousse, F. Garrido.

mauguio,ct le trident,icare de paulin,courses camarguaisesOh le final époustouflant ! Icare a clôturé magnifiquement cette première course aux As de la fête melgorienne. Un taureau puissant, violent mais aussi franc et généreux. Un régal. Et malgré des blancs en petite forme et peu enclin à l’élégance, le barricadier de Paulin a brillé de mille feux.
Il court, il court, Josué du Joncas. Un marathonien qui ne refuse rien et qui s’enfile aussi des séries interminables (2 Carmen) toujours à fond. Rentre une ficelle.
Embrun (Nicollin).- Il n’a pas un placement phénoménal mais compense par une présence aux planches. Quelques arrivées serrées. Pas assez entrepris, le biòu prend l’ascendant et termine par une enfermée et une conclusion sur Bruschet (2 Carmen). Ficelles à la maison.
Le tau Gallicianais de Briaux a toujours fière allure. Même s’il a tendance à se centrer, il ne refuse aucune confrontation et s’engage violemment aux planches qu’il brise après Four (2), Ouffe, R. Mondy. Sa fin de course pâtit du manque de travail. Rentre ses ficelles avec 3 Carmen et retour.
Nicolas de Janin sort avec envie et fougue. Les enchaînements sont honorés avec rythmes les cornes dangereusement pointées. Finition sur T. Mondy, Outarka rentre les reins. Un gland monté sur la corne lui fait subir une avalanche dans un désordre total. Nicolas se rebiffe avec une anticipation et deux actions poussées. Méritant, rentre ses ficelles en musique (+ 4 Carmen).
Papagaï de Lagarde chasse et passe d’un raset à l’autre. Aux ficelles, sans se fixer, une belle poussée sur Gleize, un très bonne série les cornes à l’affût. Sur les enchaînements, gagne du terrain sur les blancs. Mais trop de temps morts hachent sa fin de course. Ficelles au toril. 3 Carmen et retour.
Icare (Paulin).- De loin, à blanc, à la traverse, les raseteurs ne l’épargnent pas. Les tourneurs non plus. Pourtant Icare sur le premier raset d’Outarka annonce la couleur haut et fort. Bombarde Four, bascule. Se place. Et réagit avec panache dans un “jusqu’au boutisme” violent. Des séries aux conclusions explosives, des engagements énormes sur Ouffe, Gleize, Four, Bruschet. Le 1er gland part à la 7e, le 2e à la 12e, il rentre sa cocarde sous l’ovation et Carmen en boucle. Superbe !

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Four, 13 points ; Bruschet, 8 ; Outarka, 6 ; Gleize, 5 ; Ouffe, 5.
Trophée des Raseteurs : R. Mondy, 4 ; T. Mondy, 4.

31/05/2011

SAINT-GEORGES-D'ORQUES

Ce week-end

A 60 ANS LE TRIDENT REDEMARRE DE PLUS BELLE

STGEORGES2.jpg« Ce 60e anniversaire marque le revivre du club taurin, apprécie Serge Denis, à la tête du Trident pour la 2e saison. Les gens passionnés se sont rassemblés. Il y a de l’amitié. On a engagé pas mal d’argent mais ou on fait les choses bien ou on les fait pas». Le programme en témoigne... à la hauteur de l’événement et du passé du club. Car ce Trident-là, hors du berceau traditionnel camarguais, peut se targuer de quelques beaux événements taurins. Témoins de la ténacité et de la fe de ceux qui l’ont animé. A Saint-Georges-d’Orques, village vigneron, languedocien revendiqué, à deux pas de Montpellier, les taureaux font partie du patrimoine. Et avant que les arènes ne trouvent leur place “en haut” de la commune, les photos témoignent des plans de charrettes “en bas”, croulant sous les spectateurs.
Marc Béziat, également trésorier des Vaches cocardières, remonte le temps : « Ici, Il est venu de grands cocardiers comme Samouraï de Saumade, en 77, Charlot de Ribaud, Lieutenant du Languedoc, Moussaillon de Pastré... et les meilleurs raseteurs Castro, Dumas, Jouanet, Roumajon, Valat, Ferrand, Alteirac, Durand, et j’en passe». Sans oublier Serge Denis, raseteur à la carrière bien rempli de 1978 à 88. Des dates marquantes jalonnent le passé : 1970, les Royales de Pastré et du Languedoc ; 1977, Révélations du Trident d’Or ; 1980, finale du Trident d’Or ; 1994, course aux As pour la rénovation des arènes ; 1995, finale des Vaches cocardières..
Aujourd’hui, après quelques années à se chercher, le Trident repart de plus belle. «Après une première saison, chacun et chacune a trouvé sa place, je suis un président qui délègue», ajoute Serge Denis qui peut compter sur les familles “historiques” de Saint-Georges, les Falgueirettes, Béziat, Malzac, Laurens, Camplo, Bascou, etc.
Avec des arènes qui s’améliorent au fil du temps,«grâce au soutien sans faille de tous les maires», et un espace ombragé autour qui permet de rassembler toutes les animations en un même lieu, les Saint-Georgiens espèrent recevoir pour ce 60e anniversaire l’adhésion des habitants et même accueillir des spectateurs extérieurs. Ces deux jours, les animations de rue et les courses valent le déplacement. Le plateau de Vaches cocardières du samedi est digne d’une finale, avec les Cocardières d’Or 2009 et 2010, une Cocardière d’Argent et des finalistes. Rien que çà! Le dimanche, Serge Denis a programmé des taureaux en devenir «c’est le rôle de notre piste»  mais qui ont déjà une réputation et un bon groupe de raseteurs parmi lesquels Jérémy Aliaga, 2e au Trophée de l’Avenir.
Ce week-end, dans le village et les arènes décorées en rouge et or, Le Trident soufflera ses 60 bougies sous le signe de l’estrambord, les yeux tournés vers l’avenir et des projets plein la tête.


MARTINE ALIAGA
Photo J.S.

LE PROGRAMME

STGEORAFF.jpgSamedi 4 juin 11h, festival d’abrivado manades Chapelle, Lafon, Chaballier. 12h, vache aux arènes. 13h, repas aux arènes. 16h30, course de vaches cocardières: Eva de Ricard, Opale du Brestalou, Gazette de Chapelle, Coquillette de Lafon, Mouette de Saint-Pierre, Valsière de Chaballier, Pelote de Rébuffat, Perrine du Joncas. 18h30, bandido.
La journée de samedi est annulée (orages), sauf le repas.


Dimanche 5 juin Journée Michel Laurens. 9h, messe aux arènes. 10h30, dépôt de gerbe au cimetière. 11h30, lâcher de 60 taureaux dans les rues. 12h, repas. 16h30, course Trophée de l’Avenir : Perille du Grand Salan, Chouan de Lafon, Emir de Margé, Angelus du Ternen, Belajio de Saumade, Le Corse de Mermoux et Canberra de Saint-Pierre. Raseteurs : Aliaga, Granier, Jourdan, Oudjit, Paparone, Santelli, Deslys et Castel.
Remise des trophée par les petits-enfants de Michel Laurens. 18h30, bandido. Journée animée par la peña de Cournonterral. Expo de photos anciennes de bouvine et du village.

29/04/2011

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES : ANNIVERSAIRE

LE TRIDENT SEXAGENAIRE HYPERACTIF

« trident.jpgDes taureaux à Saint-Geniès des Mourgues, il y en a au moins depuis 1885 et on a même retrouvé une lettre du Marquis de Baroncelli qui réclamait les sous à la mairie d’un “bœuf” à la corde pour fêter un 14 juillet...», raconte Gérard Gehin, président du CT Le Trident depuis 1986. Taureaux dans les rues, sur les places... les plans de charrette ont bourlingué dans le village: plan de Rul, aire de Rouquairol jusqu’à se stabiliser en arènes, vers 1930, sur la promenade puis définitivement s’implanter en 1979 en contre bas du village avec une jolie piste ronde entourée de platanes.
Dignes successeurs des présidents Clément Gibert (fondateur du Trident), Félix Janin, Yves Janin, Fernand Fournier ou Léon Sérane, sans omettre André Rouquairol (membre, vice-président), le responsable actuel et les membres - liés par une solide amitié - se dévouent sans compter pour que vivent les traditions autour et dans les arènes. Avec quelques bonnes recettes. D’abord déléguer: aujourd’hui les jeunes Rémi Dumas et Mathieu Bousquet, ont en charge les courses de taureaux espoirs «pour les mettre dans le bain». Ensuite miser sur la fidélité. A Saint-Geniès, si tu es apprécié, tu es adopté. Depuis une éternité c’est Jeannot Lafon qui mène les abrivado et bandido. «Il a pris logiquement la suite de Michel Zuccarelli. Sans pression, en confiance et il a les cavaliers pour. Ici, un seul passage, c’est la tradition», explique Gérard Gehin qui peut compter aussi sur un soutien sans faille de la mairie.
Pour Yvon Pellet, premier magistrat «Gérard c’est le maire des arènes. Nous entretenons une amitié profonde et je suis membre du club taurin depuis toujours". Optimiste mais pragmatique tel qu’il se définit, Yvon Pellet accorde toute son aide aux us et coutumes de ce terroir mais ne peut s’empêcher de s’inquiéter: «Je me fais du souci par rapport à l’évolution de la course camarguaise. Les petits villages se battent sans gros moyens et la concurrence fait rage. Exemple, dimanche, on se retrouve face à la Royale de Cuillé à Palavas... Et puis, il y a bien trop de courses...».
Mais le premier citoyen de Saint-Geniès est aussi le premier supporter de son village, de son club taurin et de cette ambiance bon enfant, chaleureuse et amicale qui entoure les manifestations. Alors, malgré son emploi du temps chargé, nul doute qu’il suivra de près le programme festif qu’a concocté la bande à Gégé pour aujourd’hui et demain. De quoi marquer dignement les 60 ans du Trident et bien augurer le futur.

Martine ALIAGA

 

Samedi 30 avril : 12h, abrivado; 16h, 5€, Ligue, Janin, Lafon, Rouquette; bandido; 19h, soirée bodega au Café de France.
Dimanche 1er mai: 9h, déjeuner au pré manade Vitou; 10h30, ferrade; 11h45, abrivado départ des prés; 16h30, 10€, concours de manades, Trophée des As.

17/03/2010

LA SAISON MELGORIENNE

MAUGUIO LA TAURINE
AFFICHE SES COULEURS CAMARGUAISES

MAUGCP.JPG

Présentation de la saison en présence de Henri Itier
Yvon Bourrel, maire, et les élus dont Alain Foucaran

Si Mauguio l’Espagnole se distingue lors de la Romeria où le 6e club taurin de la ville "Toros y toreros" s’implique, la Camargue y pousse pleinement sa corne avec les courses et les festivitées organisées par les CT Lou Gardianou, Lou Revivre, Lou Trident, Le Melgueil, Lou Biòu, la mairie, plus l’école taurine animée par Stéphane Iochum. Et une jolie saison s’est dessinée lors de la présentation des dates 2010 en mairie. Point  commun de chaque intervenant, la transmission de la passion taurine et le soutien aux éleveurs.
Honneur au plus ancien,  le CT Lou Biòu - 100 ans en 2011 -  qui programme  une course de taureaux jeunes le 22 mai, Trophée des As le 12 août et des vaches cocardières le 13 août.
Le Melgueil lui propose une Ligue le 3 avril, une course à l’Avenir le 4 avril, Ligue le 10 juillet, Le Souvenir Manu et José le 10 août, Ligue le 11 septembre.
Pour Le Trident, ce sera une course au Trident d’Or/Avenir  le 13 mai, Trophée des As le 8 août, Avenir le 14 août, Ligues les 4 et 25 septembre.
Le Gardianou s’en tient à une course d’étalons le 9<TH>août et une course à l’Avenir le 12 septembre.
La mairie, quant à elle, conserve ses dates traditionnelles comme l’ouverture de la saison qui a eu lieu le 14 mars. Le 1er mai, la complète de la manade Rouquette  et celle de Blatière-Bessac, le 14 juillet, les manades locales en concours  (Avenir) le 11 août et le Trophée Verlaguet le 15 août pendant la fête locale.
Ajoutez à cela les courses de l’école de raseteurs les 7, 12, 14, 21, 28 mai, 18, 25, 13 juillet, 6 août, plus le bolsin du 12 juin et la corrida du 13 juin, et vous avez une vision panoramique de Mauguio la taurine.

Martine ALIAGA