Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/09/2018

PALAVAS-LES-FLOTS

Course du dimanche 23 septembre 2018

Aliaga le plus impliqué

palavas,aliaga,lou guechou,doriano,course camarguaise

Doriano - Aliaga, pour un bon début de course

Lou Guechou, meilleur cocardier de cette finale.
Le Dubout à Zekraoui, blessé mais présent à la remise des prix.

Sous une chaleur torride, la finale du Trophée Albert-Dubout commence bien avec un Doriano convaincant à souhait, puis Lou Guechou (3e) dominant largement. Malheureusement, la course ne décolle pas en 2e partie, les hommes ne mettant pas de rythme hormis Aliaga, impliqué à tous les cocardiers ; F. Martin, Cadenas, Naïm par moments. Lou Guechou remporte le prix sur la course ; à Zekraoui (blessé) le Dubout 2018 ; 2e, Aliaga, 3e, Naïm. D’autres trophées récompensent les meilleurs acteurs de la saison (voir ci-dessous remise des prix) et Vincent Ribera reçoit la médaille de la ville.
Doriano (Michel).- S’approprie la piste et fait du large avec des conclusions abouties. Aux ficelles, ajuste son placement, se dégage, anticipe prodigieusement Ameraoui, et frappe (Aliaga, Naïm). Durcit le jeu, s’envoie violemment après Errik, F. Martin et reste maître de ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Santen (Les Baumelles).- Une méchante rafale le surprend aux rubans. Il chasse le long des planches, se décale ou promène.N’inspire par les hommes qu’il balade d’un bout à l’autre. 1 ficelle rentre.

▼ Une belle anticipation de Lou Guechou sur Cadenas

palavas,aliaga,lou guechou,doriano,course camarguaise


Lou Guechou (La Galère).- Il a du jus et raccompagne à toute vitesse. Bien calé, vigilant, les hommes calculent les départs. Belles anticipations sur Cadenas (2), Aliaga, écarte Martin. Dès la 8e minute, c’est lui le patron. Aliaga, Martin, Cadenas sont les seuls à le défier. Lou Guechou domine largement et rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Caruso (remplace Médoc, Saumade).- Trouve les bons postes pour des ripostes sèches. Quand les hommes tardent, il « monte » sur les tourneurs et repart attendre de l’autre côté. Les séries prennent forment, lui, choisit ses adversaires et se bat pour défendre sa 1re ficelle démarmaillée. Bien calé, exerce son autorité et rentre la 2e. 4 Carmen et retour.
Hélias (Blatière-Bessac).- Le long des planches, prend au passage, se soulève après Cadenas pour 1’30 les rubans. Part en chasse, reste remuant face à des hommes en panne. Balade son monde, coup de barrière sur Ameraoui, démonte quelques planches, frappe après Dunan, Aliaga. Colérique et randonneur rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Aptel (Cuillé).- Tout feu tout flamme au départ, il cavale partout et se montre brouillon. Quelques sorties puissantes après des blancs peu actifs, et actions percutantes (Aliaga, Naïm), bascule après Errick et rentre ses ficelles pour 3 Carmen.
Marengo (Vellas, hp).- Toujours aussi bagarreur, il frappe, brise les planches, saute, démarre comme une bombe, fait le spectacle à lui tout seul. Quelques rasets peu convaincants, un gros coup après Errik. Et l’unique ficelle rentre. 2 Carmen.


MARTINE ALIAGA
Photos MALI et CHRISTIAN ITIER


Course du dimanche 23 septembre. Entrée : petite demi-arène. Org. : CT Fiesta y Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Cadenas, Dunan, Katif, F. Martin, Ciacchini. Gauchers : Aliaga, Errik, Marquis (sort au 5e), Naïm. Tourneurs : Kerfouche, Ull, Khaled, Estève, Dunan.
Trophée des As : Naïm, 15 points ; Aliaga, 13,5 ; Ciacchini, 12 ; Cadenas, 9 ; F. Martin, 9 ; Dunan, 6 ; Katif, 6 ; Errik, 3 ; Marquis, 3

LA REMISE DES PRIX

palavas,aliaga,lou guechou,doriano,course camarguaise

 

Trophée Albert-Dubout à Zekraoui ; 2e, Aliaga ; 3e, Naïm.

Meilleur taureau de la finale : Lou Guechou, manade La Galère.

Meilleurs taureaux de la saison : Sylverado de Nicollin ; Galentoun de Lautier.

Meilleur raseteur animateur de la feria du Printemps, Zekraoui.

Coup de cœur et médaille de la ville donnée par Christian Jeanjean, maire, à Vincent Ribera pour cette 20e feria.

19/04/2016

PEROLS *AVENIR*

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

La médaille de la ville de Pérols offerte à la famille Michel

Dimanche 17 avril 2016 - Complète de la manade Michel

Gigolo et Doriano
les cogneurs de Fangouse

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

Doriano s'envoie, les barrières ploient

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : mairie. Président : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Bruschet, Dunan, Ibarra, Auzolle, Vacaresse. Gauchers : N. Benafitou, Guin, Robert, Sanchez. Tourneurs : Dunan, Martin, F. Garrido.

 
Le “grand Robert“ respire mieux, la complète de la manade Michel se termine sur le potentiel barricadier de Gigolo et Doriano et la fierté de pouvoir mener sept cocardiers à terme. Hommage en piste à toute la famille et médaille de la ville par la municipalité. Pour leur première course de la saison, les jeunes cocardiers (8, 7 et 6 ans) ont montré de la volonté dans cette piste de taille respectable. L’équipe de blancs plutôt expérimentée a le plus souvent réagi sans acharnement devant la franchise des adversaires.
Roumanis.- Volontaire et d’une sincérité à toute épreuve, Il ne refuse rien et s’enfile quelques séries (Carmen) pour succomber rapidement.
Caliste.- Montre de la volonté à tout prendre, se sort de l’emprise en déplaçant les hommes. Dans la bourre passe la corne et, malgré des sollicitations soutenues, se fait un devoir de répondre. 12 minutes, 3 Carmen et retour.
Insolent.- Placé au toril, prend une première salve, change de terrain, s’offre une jolie anticipation sur Auzolle. Lui aussi est généreux et change volontiers de terrain. Prend le pas sur N. Benafitou, et conclut un bel enchaînement avec du moral. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Noirlac.- Mobile le long des planches, se dégage quand ça chauffe trop. Sans vice, il se livre benoîtement. Ne dit jamais non et y laisse beaucoup d’énergie. Pas assez corsé pour cette 4e place.
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaisePhoto
Anticipation
et poursuite serrée
de Picpoul
après Dunan
Picpoul. - Remuant, plutôt bonasse au début, il hausse le ton, brille en anticipant sur Dunan. Décollé des planches, sans se fixer vraiment, Dunan l’allonge à plusieurs reprises pour de belles trajectoires. 4 Carmen et retour. 10 minutes.
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaisePhoto
Gigolo
dans ses oeuvres
Gigolo.- Promène ses belles cornes en toisant les blancs et reste attentif. Placement aléatoire mais pour peu que les hommes lui offrent du champ, il s’exprime aux planches (Auzolle, Dunan). Le plus beau pétard de l’après-midi est pour Robert, suivent des impacts sur Auzolle (3), Guin, N. Benafitou dans un quart d’heure pétillant. 8 Carmen et retour.
Doriano (hp).- Une fois placé, peu s’y mesurent. Ibarra s’y colle et Doriano exulte aux planches, explose et bascule (Benafitou, Ibarra), plie un pilier (Ibarra), et termine brillamment après Dunan (2), Bruschet. Joli final musical.
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA
 
Trophée de l’Avenir : Dunan, 15 ; Robert, 8 ; Vacaresse, 3.
Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 13 ; Guin, 12 ; Ibarra, 6.
 

 

▼ CAPELADO
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise
▼ GIGOLO

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

▼ DORIANO
SUR BRUSCHET, IBARRA, DUNAN

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

********************