Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/06/2018

CASTRIES *NIVEAU AS HT*

Dimanche 3 juin 2018 - Course du samedi 2 juin

Le 12e Trophée des Brasérades
à Dunan et Bayle

Sur le thème de la transmission, anciens raseteurs et jeunes élèves défilent à la capelado

CASTRIESBAYLEZEKRAOUIPHMALI.jpg

Bayle un sacré client qui sait qu'il a des cornes

Si l’on était taureau, hier à Castries, il valait mieux avoir le cuir bien tanné face à l’appétit d’ogre des raseteurs. Les plus jeunes Grasilho et Barcarin ont montré des qualités mais n’ont pu offrir que leur bravoure, ce sont donc les vieux briscards qui s’en sont le mieux tirés. Beleu en première partie se bat avec ferveur, Bayle et ses difficultés s’adjugent le prix tandis que Saint-Eloi tamponne à tout va. Kouros mettant du panache au final. Dunan prend le 12e Trophée des Brasérades, au sein d’une équipe d’où sont ressortis Zekraoui qui a trouvé un peu de place pour de belles rencontres et Katif pour son envie. A la capelado, avec Régine Pascal et les Arlésiennes, les anciens raseteurs transmettent le relais aux jeunes élèves et leur offrent un diplôme.
Tailleur (Raynaud).- Attaqué sur un train d’enfer, il passe d’un raset à l’autre sans se poser. Puis trouve l’angle et prend de l’envergure pour écarter Aliaga, Marignan. C’est moins la cohue à sa tête mais ça repart à la 1re ficelle dans des séries au rythme trépidant. Finalement, dans la précipitation, les deux rentreront. 5 Carmen et retour.
Beleu (Lou Pantaï).- Vite fait les rubans, il fait parler l’expérience, se positionne pour des poursuites au ras des planches et au besoin conclues (Marignan). Bien campé sur ses positions, il attend les blancs, trouve Zekraoui pour de beaux tête-à-tête. Ficelle ouverte c’est la ruée, Beleu, se bat, cloue les planches, se cabre et livre au beau combat. 11 très bonnes minutes. 5 Carmen et retour.
Grasilho (Rouquette).- Ce magnifique étalon se lance bravement dans la bataille. Des séries avec cœur, au bout après Aliaga, bien avec Zekraoui qui allonge. Quand les hommes lui laissent le temps, il s’exprime avec bravoure pour 10’30 et trois de plus pour l’élastique. 6 Carmen et retour.
Les affaires se corsent avec Bayle (Vinuesa). Le premier raset d’Aliaga finit en éclat. Prend position, frappe méchamment (Zekraoui, Katif), choisit ses adversaires et joue des cornes. Katif insiste, Zekraoui pour de grosses ripostes. Enorme coup après Dunan, ses deux faucilles en avant. Se réserve un peu et les hommes capitulent pour 2 ficelles au toril. Une dizaine de Carmen et retour.
Barcarin (Fabre-Mailhan).- Les rubans volent vite. Aux ficelles, ce valeureux partenaire se livre plein pot, en toute franchise et s’emporte en finition. Sa générosité est mise à rude épreuve. Aux ficelles, sans égards, sans répit, pour 7 minutes épuisantes. 7 Carmen et retour.
Saint-Eloi (La Galère).- Attaque par une rafale incessante de coups aux planches. Sous les sollicitations pressantes, il fait jouer son expérience, en laisse passer quelques-uns pour mieux reprendre en énormes éclats (Katif, Zekraoui, Dunan). Défend sa 1re ficelle 9’30. Et livre 12 minutes tonitruantes pour autant de Carmen et retour.
Kouros (Fabre-Mailhan).- Avec la fougue de sa jeunesse, il s’envoie en force (Ouffe, Zekraoui, Aliaga), bascule après Dunan. Se pose le temps qu’il peut et si les séries lui sont dures, il exprime toute sa bravoure et rentre une ficelle. 7 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
Texte et photos


Course du samedi 2 juin. Entrée : 2/3 d’arènes. Org : ATC Les Manades. Président : Richard Sarrouy. Raseteurs droitiers : Allouani, Dunan, Katif, Marignan, Chekade. Gauchers : Aliaga, Errik, Ouffe, Zekraoui. Tourneurs : Estève, Ull, F. Lopez, Kerfouche.