Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2015

FESTIVAL DE FILMS

Castries : Samedi 24 et dimanche 25 janvier 2015

FESTIVAL DE FILMS TAURINS

castries,festival de films taurins,courses camarguaisesLes vidéastes amateurs et pro, sous la houlette de Jean Roumajon, ont travaillé d’arrache-pied sur les films et diaporamas. Le CT Le Trident a peaufiné l’intendance jusque-là impeccable, avec l’aide de la municipalité. Tout est prêt pour ce 7e rendez-vous maintenant bien installé auprès des afeciouna, au foyer Hippolyte-Paulet.

Toutes les tauromachies y sont présentées. Au programme, entre autres, des portraits de Camarguais, Manu Pero, Julien Ouffe, Hadrien Poujol; des images de toros chez le majoral Patrick Alarcon ou avec le réjonéador Pablo Hermano de Mendoza; les Landais, bien sûr, avec la ganaderia du Maynus et d’autres, les traditions des gens de bouvine avec notamment le dernier pèlerinage à Lourdes... Et bien sûr les concours amateurs.

Alors dès cet après-midi, direction Castries pour une immersion dans les cultures taurines, l’ambiance y est bon enfant et l’entrée libre.

MARTINE ALIAGA

Bande annonce du Festival

http://www.youtube.com/watch?v=p3VkPxf2IL0

 

20/01/2012

CASTRIES : RENCONTRE TAURINE

Samedi 21 et dimanche 22 janvier 2012

TAUREAUX ET TOROS SUR GRAND ECRAN

castries,festival de films taurins,courses camarguaisesAfeciouna ou nouvel arrivant dans la région, il y a un rendez-vous à ne pas manquer au mois de janvier, celui du Festival de cultures taurines de Castries. Les uns pour communier dans le culte du taureau qu’il soit camarguais ou espagnol... Les autres pour s’imprégner de l’identité culturelle érigée en mode de vie dans nos départements taurins.
Jean Roumajon, instigateur de la manifestation en partenariat avec le Cercle taurin Le Trident et la ville, prépare intensément ce week-end tout en images : «Toutes les tauromachies seront présentées. Bien sûr très largement la course camarguaise et la Camargue mais aussi les Landes, les traditions espagnoles, la corrida à pied et à cheval, le folklore... ».
Pour ce 4e festival, des films et des diaporamas d’amateurs seront en concours le samedi. Le jury présidé par Philippe Brochier mélange les genres : le raseteur Hadrien Poujol, Bruno Pascal président de courses, Cyril Daniel président de la FFCC, des représentants des arènes de Béziers, des manadiers, des organisateurs de courses landaises, des journalistes taurins, etc. Et un aficionado reconnu le père Yannick Casajus, aumônier des toreros et ancien curé de Castries. Il serait même l’objet d’un film dit-on en coulisse.
6.jpgHors concours, Jacques Roumajon s’est assuré de belles collaborations avec, entre autres, des images de TV Sud, d’Aqueduc Vidéo. En tout plus d’une trentaine de films à découvrir.
Pour le côté festif, les deux troubadours de la Camargue, Bernard Porras et Régine Pascal donneront la note, entourés des Arlésiennes de Castries.
Voilà, tout est en place pour, après les fêtes, replonger de bon cœur au pays des biòu.


Martine ALIAGA


* Samedi 21 janvier, à partir de 14h, puis 21h. Dimanche, à partir de 10h, puis 14h. Remise des prix, dimanche vers 18h, au foyer Hippolyte-Paulet à Castries

* Vous pouvez visionner la bande annonce du festival (ainsi que de nombreuses vidéos de courses, d'abrivado, etc.), ici www.youtube.com/watch?v=nWCKrwq3PCo&lr=1

24/01/2011

CASTRIES :FESTIVAL BIOU ET TOROS

LE PALMARES DE LA 3e EDITION

CATEGORIE CAMARGUAISE

BLOG3.jpg

1. ELECTION DE LA REINE d'Alain Berizzi (▲)
2. BIOULET de René Domergue
3. CARRE D'AS de Bernard Porras

CATEGORIE CORRIDA (et autres tauromachies)
1. AFICION LANDAISE de Francis Vidal
2. JOUR DE GLOIRE de Colette et Jean-Louis Martel
3. NOBLESSE TAUROMACHIQUE de Jacques Fournier

DIAPORAMAS
1. TOROS DE COMBAT ET TAUREAUX DE ROYALE
de Benjamin et Christian Alcon

2. BOUVINE de Jean-René Briocco et Pierre Chanliau
3. FILLES DE VENT ET DU SOLEIL de Luc Pero

PRIX DU PUBLIC
1. LOUIS REY d'Yves Algoudo
Coup de coeur "Une année en Camargue" de Marion Filhol

******************

QUALITÉ A LA HAUSSE
ET SUCCÈS POPULAIRE

BLOG1.jpg

Jury studieux et salle comble

BLOG2.jpgDimanche soir, devant une salle comble, "L'élection de la Reine" et "L'Aficion landaise" remportent les suffrages du concours de films, tandis que "Toros de combat et taureaux de Royale" reçoit, à l'unanimité du jury la première récompense des diaporamas
(photo Philippe Brochier, président du jury et Jean Roumajon, cheville ouvrière du festival).

Tous les voyants sont au vert pour cette 3e édition de Rencontre de cultures taurines. Noir, blanc, rouge dominent les sujets mais les vidéastes et photographes ont déroulé toute la palette artistique et conjugué aux couleurs de l'arc en ciel leurs passions tauromachiques. Des costumes brodés des toreros aux moires chatoyantes des Arlésiennes, le public en a pris plein les yeux et les coeurs.

Première satisfaction, la qualité des productions. Les participants au concours ont bien compris qu'il ne suffisait pas de laisser tourner sa camera ou d'empiler des photos pour conquérir les spectateurs. Thèmes variés, scénarios construits, recherches d'archives, interview et musiques appropriées ont qualitativement fait un grand pas. Malgré quelques longueurs, il y a du rythme et de l'inventivité dans ces images-là !
Les spectateurs se sont déplacés en grand nombre ce week-end à Castries, conquis d'avance certes mais au fil des années plus sélectifs. Comme cet habitué gardois qui  résume l'ambiance générale : « On ne veut pas voir que des abrivados, des corridas ou des rasets… Les sujets, cette année sont plus divers et la technique s’est améliorée ». 4.jpgLes productions les plus originales ont remporté un grand succès. Les traditions, manades et courses camarguaises aux avant-postes ont côtoyé avec bonheur les courses landaises, recortadores, ganaderia et autres corridas. Un outsider (►), seul film d’animation, a entretenu le débat mais emballé le jury.  Et ce sont les belles Arlésiennes qui ont trusté les voix, en cette année de renouvellement de leur Reine, le voyage dans les secrets de l’élection a fait l’unanimité.

Au milieu des courts-métrages des professionnels, il fallait des prix au concours amateurs, il y en eut (voir palmarès), mais peu importe. L’essentiel étant de susciter l’intérêt des afeciouna – c’est fait -  mais aussi des "non initiés". Les films lèvent magistralement le voile de cette extraordinaire fe di biou (camarguaise ou autre) qui pour peu qu’on fasse l’effort de s’en approcher, explique l’attachement à la terre, aux êtres qui la peuplent et la vie qui va avec.
Un constat au final : la planète des taureaux pour si localisée qu’elle soit, rassemble et passionne. L’image en est un fort vecteur. Ce week-end à Castries, les efforts du Cercle taurin Le Trident et de la municipalité, sous la houlette de Jean Roumajon, ont payé pour ce Festival encore améliorable mais en net progrès.

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

5.jpg

AU FIL DU WEEK-END

-Le JURY : Philippe Brochier (France 3 Sud), Michel Naval (photographe), Patrick Garcia (président des Vaches cocardières), Patrick Pons (La Provence), Pascal Bouis (La Marseillaise), Guy Chaptal (Nacioun Gardiano), Patrick Benabent (manade du Grand Salan), Benjamin Villard (raseteur).

6.jpg- ENTRE LES FILMS : Jacky Siméon est venu présenter son dernier roman "Le cours du destin".
Bernard Porras accompagné de la chorale et Régine Pascal ont chanté la Camargue.
Les Arlésiennes en costume ont agrémenté la remise des prix.

- ON A AIMÉ : en plus du palmarès qui a reçu l'adhésion du public, "Le Soutien à une manade" sur les ennuis sanitaires de La Galère ; "La Croix d'Hernay Paul" qui raconte la création de de la croix des Saintes ; "Une autre vie" ou le taureau de la naissance à la retraite ; "Course de Satin", issue du Moyen Age, cette compétition à cheval à cru se déroule à la manade Fabre-Mailhan aux Bernacles ; et une interview ancienne de Christian Chomel qui avec le recul des années prend tout son sens.

- A AMÉLIORER : un peu plus de rigueur dans le choix des films (trop de longueurs). Et même si l'ambiance familiale est un choix tout à fait respectable des organisateurs qui tiennent à rester dans ce contexte,  un peu plus de rythme notamment dans les intermèdes et la remise des prix, seraient souhaitables.
Nul doute que ce festival a une longue vie devant lui et que chaque année, apportera son lot d'amélioration. Ce qui ne l'empêchera pas de garder sa simplicité, sa vérité et son côté bon enfant.

A.jpg

Honneur aux Arlésiennes : venues des environs et même d'Arles, les Arlésiennes ont éclairé de toute la beauté de leur costume la remise des prix. Le Cercle taurin les a honorées par son président Michel Moysset.